Poeme-France : Lecture Écrit Divers

Poeme : Hier, Quand J’Étais Mort

Poème Divers
Publié le 29/06/2004 00:00

L'écrit contient 147 mots qui sont répartis dans 4 strophes. Toutes les strophes sont composés de 4 vers. Il est possible que le texte suive une forme de poésie classique.

Poete : Thierry

Hier, Quand J’Étais Mort

Hier quand j’étais mort, j’ai vu la vérité
De ce coquin de sort, qui nous en fait baver
Il nous donne l’espoir d’un lendemain brillant
Et c’est le désespoir, une suite de néant

Hier quand j’étais mort, j’ai touché la lumière
Que je croyais à tort toujours chaude et sincère
Elle est froide et livide, pleine de mes amertumes
C’est un désert aride, un froid qui vous consume

Hier quand j’étais mort, j’ai demandé à dieu
Pourquoi l’homme est si fort, et pourtant si « merdeux »
Il se croit invincible, dans ce monde d’apparence
Alors qu’il est la cible de son indifférence

Hier quand j’étais mort, j’ai désiré revivre
Enfin rejoindre un port, arrêter ma dérive
Écouter les couleurs qui chantent pour nos yeux
Promulguer le bonheur, pour que l’on soit heureux
  • Pieds Hyphénique: Hier, Quand J’Étais Mort

    hi=er=quand=jé=tais=mort=jai=vu=la=vé=ri=té 12
    de=ce=co=quin=de=sort=qui=nous=en=fait=ba=ver 12
    il=nous=don=ne=les=poir=dun=len=de=main=brillant 11
    et=cest=le=déses=poir=u=ne=sui=te=de=né=ant 12

    hier=quand=jé=tais=mort=jai=tou=ché=la=lu=miè=re 12
    que=je=cro=yais=à=tort=tou=jours=chaude=et=sin=cère 12
    elleest=froide=et=li=vi=de=plei=ne=de=mes=a=mer=tumes 13
    cest=un=dé=sert=a=ride=un=froid=qui=vous=con=sume 12

    hi=er=quand=jé=tais=mort=jai=de=man=dé=à=dieu 12
    pour=quoi=lhomme=est=si=fort=et=pour=tant=si=mer=deux 12
    il=se=croit=in=vin=cible=dans=ce=mon=de=dap=pa=rence 13
    a=lors=quil=est=la=cible=de=son=in=dif=fé=rence 12

    hier=quand=jé=tais=mort=jai=dé=si=ré=re=vi=vre 12
    en=fin=re=joindre=un=port=ar=rê=ter=ma=dé=rive 12
    é=cou=ter=les=cou=leurs=qui=chantent=pour=nos=y=eux 12
    pro=mul=guer=le=bon=heur=pour=que=lon=soit=heu=reux 12
  • Phonétique : Hier, Quand J’Étais Mort

    jεʁ kɑ̃ ʒetε mɔʁ, ʒε vy la veʁite
    də sə kɔkɛ̃ də sɔʁ, ki nuz- ɑ̃ fε bave
    il nu dɔnə lεspwaʁ dœ̃ lɑ̃dəmɛ̃ bʁijɑ̃
    e sε lə dezεspwaʁ, ynə sɥitə də neɑ̃

    jεʁ kɑ̃ ʒetε mɔʁ, ʒε tuʃe la lymjεʁə
    kə ʒə kʁwajεz- a tɔʁ tuʒuʁ ʃodə e sɛ̃sεʁə
    εllə ε fʁwadə e lividə, plεnə də mεz- amεʁtymə
    sεt- œ̃ dezεʁ aʁidə, œ̃ fʁwa ki vu kɔ̃symə

    jεʁ kɑ̃ ʒetε mɔʁ, ʒε dəmɑ̃de a djø
    puʁkwa lɔmə ε si fɔʁ, e puʁtɑ̃ si « mεʁdøks »
    il sə kʁwa ɛ̃vɛ̃siblə, dɑ̃ sə mɔ̃də dapaʁɑ̃sə
    alɔʁ kil ε la siblə də sɔ̃n- ɛ̃difeʁɑ̃sə

    jεʁ kɑ̃ ʒetε mɔʁ, ʒε deziʁe ʁəvivʁə
    ɑ̃fɛ̃ ʁəʒwɛ̃dʁə œ̃ pɔʁ, aʁεte ma deʁivə
    ekute lε kulœʁ ki ʃɑ̃te puʁ noz- iø
    pʁɔmylɡe lə bɔnœʁ, puʁ kə lɔ̃ swa œʁø
  • Pieds Phonétique : Hier, Quand J’Étais Mort

    jεʁ=kɑ̃=ʒe=tε=mɔʁ=ʒε=vy=la=ve=ʁi=te 11
    də=sə=kɔ=kɛ̃=də=sɔʁ=ki=nu=zɑ̃=fε=ba=ve 12
    il=nu=dɔ=nə=lεs=pwaʁ=dœ̃=lɑ̃=də=mɛ̃=bʁi=jɑ̃ 12
    e=sεlə=de=zεs=pwaʁ=y=nə=sɥi=tə=də=ne=ɑ̃ 12

    jεʁ=kɑ̃=ʒe=tε=mɔʁ=ʒε=tu=ʃe=la=ly=mjε=ʁə 12
    kə=ʒə=kʁwa=jε=za=tɔʁ=tu=ʒuʁ=ʃodə=e=sɛ̃=sεʁə 12
    εlləε=fʁwadə=e=li=vi=də=plε=nə=də=mε=za=mεʁ=tymə 13
    sε=tœ̃=de=zεʁ=a=ʁidə=œ̃=fʁwa=ki=vu=kɔ̃=symə 12

    jεʁ=kɑ̃=ʒe=tε=mɔʁ=ʒε=də=mɑ̃=de=a=dj=ø 12
    puʁ=kwa=lɔmə=ε=si=fɔʁ=e=puʁ=tɑ̃=si=mεʁ=døks 12
    il=sə=kʁwa=ɛ̃=vɛ̃=siblə=dɑ̃=sə=mɔ̃=də=da=paʁɑ̃sə 12
    a=lɔʁ=kil=ε=la=siblə=də=sɔ̃=nɛ̃=di=fe=ʁɑ̃sə 12

    jεʁ=kɑ̃=ʒe=tε=mɔʁ=ʒε=de=zi=ʁe=ʁə=vi=vʁə 12
    ɑ̃=fɛ̃ʁə=ʒwɛ̃=dʁə=œ̃=pɔʁ=a=ʁε=te=ma=de=ʁivə 12
    e=ku=te=lε=ku=lœʁ=ki=ʃɑ̃=te=puʁ=no=ziø 12
    pʁɔ=myl=ɡe=lə=bɔ=nœʁ=puʁ=kə=lɔ̃=swa=œ=ʁø 12

Récompense

0
0
0

Texte des commentateurs

Commentaire Sur La Poesie


Auteur de Poésie
30/06/2004 00:00Cindy (Dydy)

il est également très très beau. .
continue. .
j’adore te lire, et c’est une chose que je ne désisterai jamais de faire. . tes écrits me soulagent, m’amène dans un autre monde. .
j’adore. . . .

gros bisous
dydy