Poeme-France : Lecture Écrit - Sans Thème -

Prose : Le Cahier Et La Plume (Fable)

Prose - Sans Thème -
Publié le 02/08/2011 12:19

L'écrit contient 306 mots qui sont répartis dans 1 strophes.

Poete : Modepoete

Le Cahier Et La Plume (Fable)

Le cahier et la plume
Un cahier et une plume couchés sous la lune
N’osais pas pudique se rapprocher de prés
Il ne fut pas question d’un profit de fortune
Mais de bontés intrépides, parsemée de libertés
La plume très coquette à la flamme s’enhardit
Sage elle n’aurait jamais du faire le premier pas
Mais sa beauté majestueuse à la fine courbure agit
Sur la texture du vierge papier qui gai se fronça
Attiré par les gracieuses tâches bleutées d’encre
Il s’avança hardi vers la pointe tendre de la belle
Ne restez pas seule ! Approchez ! Jetez votre ancre !
Je me laisserai absorber à votre sergent major label
Le vent s’engouffra sincère et fit tourner les feuilles
La plume se troubla à la trame de tant de beauté
De ce cahier dont les lignes vierges cillaient de l’œil
Au bon plaisir naturel de celle qui voulait l’aguicher
Le cahier pensa qu’il fallait mystérieux se donner
Pour garder auprès de lui, celle de son grand désir
Elle lui donna émerveillée mille baisers calligraphiés
Et s’épancha en larges écrits pour tisser son avenir
Le cahier tendrement absorba épanoui les parfums
Déposés sur son corps alourdi et passionné sécha
Les dernières larmes lascives de la plume sans fin
Devaient rester ce bel essai de la féconde corrida
La plume ayant consommé les richesses de sa liberté
Est repartie à son repos comme une folle lettre morte
Dans le dos d’un cahier froissé a jamais recroquevillé
Sur les lettres passées qu’il pensait étreinte qui conforte
Ne vous laissez pas égratigner par une trop belle plume
Sa beauté et ses beaux écrits pourraient vous troubler
Mais elle peut vous tourner le dos à l’instant où elle hume
Un nouveau papier attirant qui consent frivole à se déplier.
ðC₣
  • Phonétique : Le Cahier Et La Plume (Fable)

    lə kaje e la plymə
    œ̃ kaje e ynə plymə kuʃe su la lynə
    nozε pa pydikə sə ʁapʁoʃe də pʁe
    il nə fy pa kεstjɔ̃ dœ̃ pʁɔfi də fɔʁtynə
    mε də bɔ̃tez- ɛ̃tʁepidə, paʁsəme də libεʁte
    la plymə tʁε kɔkεtə a la flamə sɑ̃naʁdi
    saʒə εllə noʁε ʒamε dy fεʁə lə pʁəmje pa
    mε sa bote maʒεstɥøzə a la finə kuʁbyʁə aʒi
    syʁ la tεkstyʁə dy vjεʁʒə papje ki ɡε sə fʁɔ̃sa
    atiʁe paʁ lε ɡʁasjøzə taʃə bløte dɑ̃kʁə
    il savɑ̃sa-aʁdi vεʁ la pwɛ̃tə tɑ̃dʁə də la bεllə
    nə ʁεste pa sələ ! apʁoʃe ! ʒəte vɔtʁə ɑ̃kʁə !
    ʒə mə lεsəʁε absɔʁbe a vɔtʁə sεʁʒe maʒɔʁ labεl
    lə vɑ̃ sɑ̃ɡufʁa sɛ̃sεʁə e fi tuʁne lε fœjə
    la plymə sə tʁubla a la tʁamə də tɑ̃ də bote
    də sə kaje dɔ̃ lε liɲə vjεʁʒə- sijε də lœj
    o bɔ̃ plεziʁ natyʁεl də sεllə ki vulε laɡiʃe
    lə kaje pɑ̃sa kil falε misteʁjø sə dɔne
    puʁ ɡaʁde opʁε də lɥi, sεllə də sɔ̃ ɡʁɑ̃ deziʁ
    εllə lɥi dɔna emεʁvεje milə bεze kaliɡʁafje
    e sepɑ̃ʃa ɑ̃ laʁʒəz- ekʁi puʁ tise sɔ̃n- avəniʁ
    lə kaje tɑ̃dʁəmɑ̃ absɔʁba epanui lε paʁfœ̃
    depoze syʁ sɔ̃ kɔʁz- aluʁdi e pasjɔne seʃa
    lε dεʁnjεʁə laʁmə- lasivə də la plymə sɑ̃ fɛ̃
    dəvε ʁεste sə bεl esε də la fekɔ̃də kɔʁida
    la plymə εjɑ̃ kɔ̃sɔme lε ʁiʃesə də sa libεʁte
    ε ʁəpaʁti a sɔ̃ ʁəpo kɔmə ynə fɔlə lεtʁə mɔʁtə
    dɑ̃ lə do dœ̃ kaje fʁwase a ʒamε ʁəkʁɔkəvile
    syʁ lε lεtʁə- pase kil pɑ̃sε etʁɛ̃tə ki kɔ̃fɔʁtə
    nə vu lεse pa eɡʁatiɲe paʁ ynə tʁo bεllə plymə
    sa bote e sε boz- ekʁi puʁʁε vu tʁuble
    mεz- εllə pø vu tuʁne lə doz- a lɛ̃stɑ̃ u εllə ymə
    œ̃ nuvo papje atiʁɑ̃ ki kɔ̃se fʁivɔlə a sə deplje.
    k

Récompense

0
0
0

Poesie sans commentaire


Commentaire poème
05/08/2021Poeme-France
En mettant un commentaire, vous pourrez exprimer sur cet écrit : votre ressenti, un encouragement, un conseil ou simplement dire que vous l'avez lu.
De plus si vous écrivez aussi sur le site, vous gagnerez des liens vers vos écrits...
Pour mettre des commentaires vous devez être membre ou poète du site. Un simple inscription suffit pour le devenir.