Prose : Mourir…

Mourir…

Posons nous un acte en mourant ?
Oui sans doute, si nous considérons que l’action vient de nous,
de notre corps, même si cette action n’est pas commandée par notre esprit.
Cet acte serait alors un acte gratuit puisqu’il n’est pas motivé !
Ce qui tendrait à prouver que nous sommes libres de choisir. .
De prendre la décision de mourir ou de ne pas mourir !
Hors, la plupart d’entre nous ne veulent pas mourir,
et cependant nous mourons tous, nous n’avons pas à donner notre avis !
Posons nous un acte inconscient alors ? je ne sais pas !
Dans le dictionnaire « Larousse », définition de mourir : cesser de vivre.
Dans la définition de cesser : arrêter, exemple : arrêter un être de vivre.
Donc, il ne dépend pas de notre volonté de mourir.
Quelque chose ou quelqu’un nous empêche de poursuivre notre vie.
Me voilà rassuré, je ne suis pas assez libre pour en décider.
Ce n’est pas moi par conséquent qui posera l’acte final.
Si belle, si compliquée et si moche parfois, la dame Vie.

Syllabation De L'Écrit

  • Syllabes Hyphénique: Mourir…


  • Phonétique : Mourir…

    pozɔ̃ nuz- œ̃n- aktə ɑ̃ muʁɑ̃ ?
    ui sɑ̃ dutə, si nu kɔ̃sideʁɔ̃ kə laksjɔ̃ vjɛ̃ də nu,
    də nɔtʁə kɔʁ, mεmə si sεtə aksjɔ̃ nε pa kɔmɑ̃de paʁ nɔtʁə εspʁi.
    sεt aktə səʁε alɔʁz- œ̃n- aktə ɡʁatɥi pɥiskil nε pa mɔtive !
    sə ki tɑ̃dʁε a pʁuve kə nu sɔmə libʁə- də ʃwaziʁ.
    də pʁɑ̃dʁə la desizjɔ̃ də muʁiʁ u də nə pa muʁiʁ !
    ɔʁ, la plypaʁ dɑ̃tʁə nu nə vəle pa muʁiʁ,
    e səpɑ̃dɑ̃ nu muʁɔ̃ tus, nu navɔ̃ pa a dɔne nɔtʁə avi !
    pozɔ̃ nuz- œ̃n- aktə ɛ̃kɔ̃sjɑ̃ alɔʁ ? ʒə nə sε pa !
    dɑ̃ lə diksjɔnεʁə « laʁusə », definisjɔ̃ də muʁiʁ : sese də vivʁə.
    dɑ̃ la definisjɔ̃ də sese : aʁεte, εɡzɑ̃plə : aʁεte œ̃n- εtʁə də vivʁə.
    dɔ̃k, il nə depɑ̃ pa də nɔtʁə vɔlɔ̃te də muʁiʁ.
    kεlkə ʃozə u kεlkœ̃ nuz- ɑ̃pεʃə də puʁsɥivʁə nɔtʁə vi.
    mə vwala ʁasyʁe, ʒə nə sɥi pa ase libʁə puʁ ɑ̃ deside.
    sə nε pa mwa paʁ kɔ̃seke ki pozəʁa laktə final.
    si bεllə, si kɔ̃plike e si moʃə paʁfwa, la damə vi.
  • Syllabes Phonétique : Mourir…


PostScriptum

Réflexions qui ne mènent nulle part…

Récompense

1
0
0

Commentaires Sur La Poesie


Auteur de Poésie
13/10/2012 18:38Eden33

réflexions très intéressantes, philosophiques je dirai ....
J’adore ces pensées, j’en débattrai des heures

bises

Auteur de Poésie
13/10/2012 19:04Glaze

Pariel , une fois , pour rigoler , un pote m’a dit ’’a ton avis , on peut rire de tous ?’’ , et moi , je lui fais une réponse philosophique d’un quart d’heure , la tete qu’il faisait XD
Quant a tes pensees , je ne vais pas m’y risquer parce que quand je me pose une question dans le genre , je ne lache pas l’affaire tant que je n’ai pas trouvé une réponse 😉
Amitié
Glaze

Auteur de Poésie
14/10/2012 10:22Loup Gris

Merci Gmlavie, parfois penser ne sert à rien mais aide à passer un cap...

Auteur de Poésie
14/10/2012 10:26Eden33

oui ....
bises Loup....

Auteur de Poésie
14/10/2012 10:27Loup Gris

Glaze, on ne peut pas toujours trouver de réponse, mais le fait de penser est un bien en soi, du moins je le crois!
J’aime la philosophie, la lire m’ouvre l’esprit quelque soit l’auteur. J’aimerais souvent en débattre avec d’autres personnes mais ils n’ont pas le temps pour cela!

Auteur de Poésie
14/10/2012 20:37Lemmiath

Si je peux donner une définition au mot mourir, je le définirai par ne plus exister, ne plus être.
Un arbre qui meurt finit par ne plus être un arbre, mais un bois mort.
Il peut être coupé en blanche et devient donc planche.
Qui peut lui être transformé en meuble et devient ainsi meuble et on peut continuer longtemps ainsi.

Pourtant, en ce qui concerne l’homme, la mort est un passage obligé pour entrer dans la vie, car l’homme est unique.

Auteur de Poésie
14/10/2012 21:45Tulipe Noire

Je connais un proverbe qui disait mourir c’est pour vivre et vivre c’est pour connaître ce qu’est la mort, philosophie à méditer, comme ton poème qui donne à réfléchir, bravo pour ce bel écrit, merci

Auteur de Poésie
15/10/2012 13:03Oliver

De la libellule à la tortue, du brin d’herbe au séquoia, du plus faible au plus fort, tout finit par disparaître un jour. C’est la loi de la nature. Tout passe, tout lasse, tout casse.
La terre se nourrit de nos vies pour en faire naître d’autres.
La terre est un gigantesque cimetière... et un gouffre de vie.
A mon sens, ce n’est pas nous qui décidons.
Enfin, c’est un avis perso.

Auteur de Poésie
15/10/2012 17:23Loup Gris

Merci de vos commentaires, évidemment vous avez tous raison dans vos réponses! Mais moi, je me plais à penser que la mort est une naissance, comme le dit Lemmiath.

Auteur de Poésie
15/10/2012 19:36Nouwenda 97

je suis la plus grande fan de tes ecrits; bravo!!! 🙂

Auteur de Poésie
15/10/2012 20:02Nouga

question existensielle en effet
le droit de vivre celui de mourrir

Auteur de Poésie
24/10/2012 15:18Loup Gris

Nouwenda, merci, je t’abonne aussi!
Nouga, toujours bref et concis, merci.
Xander, la mort pour moi est simplement un autre état, la chrysalide semble être un sarcophage alors qu’elle est pleine de vie!

Auteur de Poésie
05/12/2012 02:12La Petite Etoile

J’adore aussi la philosophie et pourrais parler de sujets semblables pendant des heures car l’essentiel n’est pas d’obtenir une réponse mais des éclaircissements, une pensée en entrainant une autre etc...Pour moi c’est l’élévation de l’esprit.
Je suis aussi de ton avis Loup si la vie a son lot de surprises pourquoi la mort ne nous surprendrait-elle pas aussi ?
Agréable moment de lecture en tout cas pour moi

Merci pour ce partage de pensées

Avec toute mon amitié, La Petite Etoile

Auteur de Poésie
05/12/2012 20:18Loup Gris

Merci Petite Etoile de ton commentaire très plaisant , j’aime aussi la philosophie, d’accord avec toi, je suis sur que la mort nous surprendra lorsque l’esprit sera enfin libre, mais c’est une autre histoire!!! Toute mon amitié à la Voie Lactée. 😕