Poeme-France : Lecture Écrit Ciel

Prose : Pourquoi Le Ciel Est-Il Bleu ?

Prose Ciel
Publié le 25/11/2011 22:50

L'écrit contient 743 mots qui sont répartis dans 3 strophes.

Poete : Alyssandre

Pourquoi Le Ciel Est-Il Bleu ?

A l’origine des temps, quand le Ciel n’était encore qu’un enfant et que le premier homme n’était pas née, il était noir. Il ressemblait à notre Ciel de nuit actuel. On y voyait les étoiles, le Soleil et la Lune, tous ensemble. Aujourd’hui le Ciel est bleu, la Lune et les étoiles n’apparaissent que la nuit et le Soleil que le jour. Je vais ici vous racontez comment et surtout pourquoi, le Ciel est devenu bleu.

Comme je vous l’ai dit, le Ciel était noir à l’aube des temps, en faites il avait perdu l’espoir d’être aimé par la Terre, notre belle planète bleu. La Terre n’avait aucun regard pour celui qui allait devenir son amant. Elle contemplait sans cesse l’Océan narcissique. Elle trouvait son eau plus pure que du cristal et ses reflets argentés ou dorés la rendait folle. La Terre essayait en tout point de lui ressembler pour se faire remarquer. Voilà pourquoi on appelle la Terre « la planète bleue ».
L’Océan, je vous l’ai dit, était narcissique. Lui seul comptait, n’admirait que lui. Bref il n’aimait que lui. D’ailleurs quand il parlait, il disait « moi » ou bien « je ». L’Océan passait la plupart de son temps à ne rien faire, lorsqu’il bougeait ce n’était que pour chasser les rares intrus qui gâchaient sa beauté. Lorsqu’il dormait l’Océan ne faisait qu’un seul rêve être seul dans l’univers.
Le Ciel, jaloux, l’imita. Il se maquilla de bleu, mais cela ne suffit pas. Le Ciel perdit de nouveau espoir, il ne savait pas comment attirer le regard de la Terre. Alors le Soleil, son ami, lui conseilla de rendre jalouse la Terre. Le Ciel ne perdit pas de temps et appliqua ce judicieux conseil. Il séduisit une belle argentée, la Lune. Celle-ci se tenait à côté du Ciel partout où il allait, il ne se passait plus un instant sans qu’ils ne soient ensemble.
La Lune avait comprit qu’elle n’était là que pour permettre au Ciel de rendre la Terre jalouse. Mais tant qu’à faire autant en profiter se disait-elle. Qui sait, peut-être finirait-il par l’aimer ? La Lune, chaque jour se paraît de ses plus beaux bijoux, les étoiles. Elle les faisait briller, tellement briller que leurs lumières éclipsaient celle du Soleil. C’était maintenant le tour du Soleil d’être jaloux et désespéré.
Le Ciel voyant son ami désespéré demanda à la belle argenté d’éteindre ses étoiles, mais celle-ci refusa. Alors fou de colère le Ciel arracha le collier d’étoiles de la Lune. Les étoiles, comme des diamants se dispersèrent à travers tout l’Univers. Le Soleil de nouveau éclaira ses amis. La Lune furieuse jura de ne plus apparaître en présence du Soleil. Elle récupéra alors toutes ses étoiles et à chacune de ses apparitions dans le Ciel, elle les lui jeta au visage avant de les récupérer quand le Soleil revenait. C’est ainsi que sont nés le jour et la nuit.
Cependant notre histoire n’est pas encore terminer car je ne vous ais pas encore raconter la plus belle (et la plus longue) histoire d’amour. La Terre, curieuse, observait ce qui se passait avec le Ciel. C’est alors qu’elle s’aperçut de sa beauté et tout de suite elle l’aima. Pourquoi ne l’avait-elle pas vu plutôt ? se demandait-elle souvent. Pour lui plaire, le Ciel continuait de se maquiller chaque jour en bleu et le Soleil de ses rayons créait de magnifiques nuages qui rendirent le Ciel encore plus beau aux yeux de sa bien aimée.
Et l’Océan ? Comme à son habitude il n’avait rien remarqué de ce qui s’était passé. Mais petit à petit, il se rendit compte que le Soleil lui volait son eau pour en faire des nuages. Il était furieux. Chaque jour il créait des tempêtes pour essayer d’éteindre celui qui le narguait haut dans le Ciel. Il ne se préoccupait plus de chasser les intrus, heureusement pour les hommes qui venaient de naître et qui aimaient voyager et se baigner dans l’Océan.

Voilà, maintenant vous connaissez toute l’histoire. Maintenant vous savez d’où viennent le jour et la nuit, pourquoi les étoiles sont dispersés à travers le Ciel chaque nuit et pourquoi le Ciel est bleu.
  • Phonétique : Pourquoi Le Ciel Est-Il Bleu ?

    a lɔʁiʒinə dε tɑ̃, kɑ̃ lə sjεl netε ɑ̃kɔʁə kœ̃n- ɑ̃fɑ̃ e kə lə pʁəmje ɔmə netε pa ne, il etε nwaʁ. il ʁəsɑ̃blε a nɔtʁə sjεl də nɥi aktɥεl. ɔ̃n- i vwajε lεz- etwalə, lə sɔlεj e la lynə, tusz- ɑ̃sɑ̃blə. oʒuʁdɥi lə sjεl ε blø, la lynə e lεz- etwalə napaʁεse kə la nɥi e lə sɔlεj kə lə ʒuʁ. ʒə vεz- isi vu ʁakɔ̃te kɔmɑ̃ e syʁtu puʁkwa, lə sjεl ε dəvəny blø.

    kɔmə ʒə vu lε di, lə sjεl etε nwaʁ a lobə dε tɑ̃, ɑ̃ fεtəz- il avε pεʁdy lεspwaʁ dεtʁə εme paʁ la teʁə, nɔtʁə bεllə planεtə blø. la teʁə navε okœ̃ ʁəɡaʁ puʁ səlɥi ki alε dəvəniʁ sɔ̃n- amɑ̃. εllə kɔ̃tɑ̃plε sɑ̃ sεsə lɔseɑ̃ naʁsisikə. εllə tʁuvε sɔ̃n- o plys pyʁə kə dy kʁistal e sε ʁəflεz- aʁʒɑ̃tez- u dɔʁe la ʁɑ̃dε fɔlə. la teʁə esεjε ɑ̃ tu pwɛ̃ də lɥi ʁəsɑ̃ble puʁ sə fεʁə ʁəmaʁke. vwala puʁkwa ɔ̃n- apεllə la teʁə « la planεtə bløə ».
    lɔseɑ̃, ʒə vu lε di, etε naʁsisikə. lɥi səl kɔ̃tε, nadmiʁε kə lɥi. bʁεf il nεmε kə lɥi. dajœʁ kɑ̃t- il paʁlε, il dizεt « mwa » u bjən « ʒə ». lɔseɑ̃ pasε la plypaʁ də sɔ̃ tɑ̃z- a nə ʁjɛ̃ fεʁə, lɔʁskil buʒε sə netε kə puʁ ʃase lε ʁaʁəz- ɛ̃tʁy ki ɡaʃε sa bote. lɔʁskil dɔʁmε lɔseɑ̃ nə fəzε kœ̃ səl ʁεvə εtʁə səl dɑ̃ lynive.
    lə sjεl, ʒalu, limita. il sə makja də blø, mε səla nə syfi pa. lə sjεl pεʁdi də nuvo εspwaʁ, il nə savε pa kɔmɑ̃ atiʁe lə ʁəɡaʁ də la teʁə. alɔʁ lə sɔlεj, sɔ̃n- ami, lɥi kɔ̃sεja də ʁɑ̃dʁə ʒaluzə la teʁə. lə sjεl nə pεʁdi pa də tɑ̃z- e aplika sə ʒydisjø kɔ̃sεj. il sedɥizi ynə bεllə aʁʒɑ̃te, la lynə. sεllə si sə tənε a kote dy sjεl paʁtu u il alε, il nə sə pasε plysz- œ̃n- ɛ̃stɑ̃ sɑ̃ kil nə swae ɑ̃sɑ̃blə.
    la lynə avε kɔ̃pʁi kεllə netε la kə puʁ pεʁmεtʁə o sjεl də ʁɑ̃dʁə la teʁə ʒaluzə. mε tɑ̃ ka fεʁə otɑ̃ ɑ̃ pʁɔfite sə dizε tεllə. ki sε, pø tεtʁə finiʁε til paʁ lεme ? la lynə, ʃakə ʒuʁ sə paʁε də sε plys bo biʒu, lεz- etwalə. εllə lε fəzε bʁije, tεllmɑ̃ bʁije kə lœʁ lymjεʁəz- eklipsε sεllə dy sɔlεj. setε mɛ̃tənɑ̃ lə tuʁ dy sɔlεj dεtʁə ʒaluz- e dezεspeʁe.
    lə sjεl vwajɑ̃ sɔ̃n- ami dezεspeʁe dəmɑ̃da a la bεllə aʁʒɑ̃te detɛ̃dʁə sεz- etwalə, mε sεllə si ʁəfyza. alɔʁ fu də kɔlεʁə lə sjεl aʁaʃa lə kɔlje detwalə də la lynə. lεz- etwalə, kɔmə dε djamɑ̃ sə dispεʁsεʁe a tʁavεʁ tu lynive. lə sɔlεj də nuvo eklεʁa sεz- ami. la lynə fyʁjøzə ʒyʁa də nə plysz- apaʁεtʁə ɑ̃ pʁezɑ̃sə dy sɔlεj. εllə ʁekypeʁa alɔʁ tutə sεz- etwaləz- e a ʃakynə də sεz- apaʁisjɔ̃ dɑ̃ lə sjεl, εllə lε lɥi ʒəta o vizaʒə avɑ̃ də lε ʁekypeʁe kɑ̃ lə sɔlεj ʁəvənε. sεt- ɛ̃si kə sɔ̃ nes lə ʒuʁ e la nɥi.
    səpɑ̃dɑ̃ nɔtʁə istwaʁə nε pa ɑ̃kɔʁə tεʁmine kaʁ ʒə nə vuz- εs pa ɑ̃kɔʁə ʁakɔ̃te la plys bεllə (εt la plys lɔ̃ɡə) istwaʁə damuʁ. la teʁə, kyʁjøzə, ɔpsεʁvε sə ki sə pasε avεk lə sjεl. sεt- alɔʁ kεllə sapεʁsy də sa bote e tu də sɥitə εllə lεma. puʁkwa nə lavε tεllə pa vy plyto ? sə dəmɑ̃dε tεllə suvɑ̃. puʁ lɥi plεʁə, lə sjεl kɔ̃tinɥε də sə makje ʃakə ʒuʁ ɑ̃ blø e lə sɔlεj də sε ʁεjɔ̃ kʁeε də maɲifik nɥaʒə ki ʁɑ̃diʁe lə sjεl ɑ̃kɔʁə plys bo oz- iø də sa bjɛ̃ εme.
    e lɔseɑ̃ ? kɔmə a sɔ̃-abitydə il navε ʁjɛ̃ ʁəmaʁke də sə ki setε pase. mε pəti a pəti, il sə ʁɑ̃di kɔ̃tə kə lə sɔlεj lɥi vɔlε sɔ̃n- o puʁ ɑ̃ fεʁə dε nɥaʒə. il etε fyʁjø. ʃakə ʒuʁ il kʁeε dε tɑ̃pεtə puʁ esεje detɛ̃dʁə səlɥi ki lə naʁɡε-o dɑ̃ lə sjεl. il nə sə pʁeɔkypε plys də ʃase lεz- ɛ̃tʁy, œʁøzəmɑ̃ puʁ lεz- ɔmə ki vənε də nεtʁə e ki εmε vwajaʒe e sə bεɲe dɑ̃ lɔseɑ̃.

    vwala, mɛ̃tənɑ̃ vu kɔnεse tutə listwaʁə. mɛ̃tənɑ̃ vu save du vjεne lə ʒuʁ e la nɥi, puʁkwa lεz- etwalə sɔ̃ dispεʁsez- a tʁavεʁ lə sjεl ʃakə nɥi e puʁkwa lə sjεl ε blø.

Récompense

0
1
0

Poesie sans commentaire


Commentaire poème
21/03/2019Poeme-France
En mettant un commentaire, vous pourrez exprimer sur cet écrit : votre resentit, un encouragement, un conseille ou simplement dire que vous l'avez lu.
De plus si vous écrivez aussi sur le site, vous gagnerez des liens vers vos écrits...
Pour mettre des commentaires vous devez être membre ou poète du site. Un simple inscription suffit pour le devenir.