Chanson : Ils Étaient D’erythrée…

A Propos de cette Chanson

(sur l’air de « Nuit et brouillard »)

Ils Étaient D’erythrée…

Ils étaient d’Erythrée, la Méditerranée franchissant,
Pauvres vies d’êtres, souffrantes, dans ces bateaux secouées
Languissant dans la nuit une éventuelle arrivée
Ils étaient bien trop nombreux, d’Erythrée provenant…

Ils se noyaient près de Rome, dans leurs rafiots qui sombrent
Depuis que leurs passeurs les y avaient jetés
Dès que l’un atteint sa tombe, il n’en reste qu’un nombre
Limité se disant adieu reverrons-nous jamais l’Erythrée ?

Les combats, les canons qui tonnent au loin à présent
Résonnent toujours, dans leurs têtes de géants
Combien de coups de rames et de pieds, en plein désespoir
Dans les côtes et les flancs, distillés de toutes parts ?

Ils s’appelaient Youssouf, Melina ou Kamel
Certains n’avaient jamais quitté Keren ou Kerou
D’autres ne le savaient pas, mais au pays de là où vivent les abeilles
Le miel consommé ailleurs n’est ni meilleur ni plus doux

Peu d’entre eux voient se profiler la fin du voyage
Ceux, qui en reviendront, pourront-ils être heureux ?
Pensant sans cesse à oublier les méfaits du carnage
Des lames et des vagues, qu’enfants, ils voyaient si bleues

Les sauveteurs guettaient encore et encore
Tout Lampedusa vivait en comptant bras et pieds
Extirpés du néant, quelques survivants à bord
Qui, par l’odeur, attiraient les chiens policiers…

On ne dira plus que ces mots n’ont plus cours
Les malheurs n’ont que trop tué les romances d’amour
Et si le sang coule dans les veines de l’histoire
Ceux qui l’ont faite ont vécu soit trop tôt, soit trop tard !

Mais qui donc serait de taille à pouvoir l’arrêter ?
La vie est si cruelle, même lorsque revient l’été…
J’ai changé chaque mot, parce qu’il fallait tout changer,
Pour qu’un jour les Nations sachent qu’ils avaient existé…

Vous étiez, fait poignant, des migrants par milliers
Nus et maigres, tremblants, dans ces rafiots percés
Les yeux exorbités dans la nuit, torses et corps pantelants,
Vous étiez tant et tant, qui êtes plus qu’un mythe, à présent…

Syllabation De L'Écrit

  • Syllabes Hyphénique: Ils Étaient D’erythrée…

    ils=é=taient=de=ry=thrée=la=mé=di=ter=ra=née=fran=chis=sant 15
    pau=vres=vies=dê=tres=souf=fran=tes=dans=ces=ba=teaux=se=couées 14
    lan=guis=sant=dans=la=nuit=une=é=ven=tuel=le=ar=ri=vée 14
    ils=é=taient=bien=trop=nom=breux=de=ry=thrée=pro=ve=nant 13

    ils=se=no=yaient=près=de=ro=me=dans=leurs=ra=fiots=qui=sombrent 14
    de=puis=que=leurs=pas=seurs=les=y=a=vaient=je=tés 12
    dès=que=lun=at=teint=sa=tom=be=il=nen=res=te=quun=nombre 14
    li=mi=té=se=di=sant=a=dieu=re=ver=rons=nous=ja=mais=le=ry=thrée 17

    les=com=bats=les=ca=nons=qui=ton=nent=au=loin=à=pré=sent 14
    ré=son=nent=tou=jours=dans=leurs=tê=tes=de=gé=ants 12
    com=bien=de=coups=de=rames=et=de=pieds=en=plein=dé=ses=poir 14
    dans=les=cô=tes=et=les=flancs=dis=til=lés=de=tou=tes=parts 14

    ils=sap=pe=laient=yous=souf=me=li=na=ou=ka=mel 12
    cer=tains=na=vaient=ja=mais=quit=té=ke=ren=ou=ke=rou 13
    dautres=ne=le=sa=vaient=pas=mais=au=pa=ys=de=là=où=vi=vent=les=a=beilles 18
    le=miel=con=som=mé=ail=leurs=nest=ni=meil=leur=ni=plus=doux 14

    peu=den=tre=eux=voient=se=pro=fi=ler=la=fin=du=voya=ge 14
    ceux=qui=en=re=vien=dront=pour=ront=tils=ê=tre=heu=reux 13
    pen=sant=sans=ces=se=à=ou=blier=les=mé=faits=du=car=nage 14
    des=la=mes=et=des=va=gues=quen=fants=ils=vo=yaient=si=bleues 14

    les=sau=ve=teurs=guet=taient=en=co=re=et=en=co=re 13
    tout=lam=pe=du=sa=vi=vait=en=comp=tant=bras=et=pieds 13
    ex=tir=pés=du=né=ant=quel=ques=sur=vi=vants=à=bord 13
    qui=par=lo=deur=at=ti=raient=les=chiens=po=li=ci=ers 13

    on=ne=di=ra=plus=que=ces=mots=nont=plus=cours 11
    les=mal=heurs=nont=que=trop=tué=les=ro=man=ces=da=mour 13
    et=si=le=sang=cou=le=dans=les=vei=nes=de=l=his=toire 14
    ceux=qui=lont=fai=te=ont=vé=cu=soit=trop=tôt=soit=trop=tard 14

    mais=qui=donc=se=rait=de=tail=le=à=pou=voir=lar=rê=ter 14
    la=vie=est=si=cruel=le=mê=me=lors=que=re=vient=lé=té 14
    jai=chan=gé=cha=que=mot=par=ce=quil=fal=lait=tout=chan=ger 14
    pour=quun=jour=les=na=ti=ons=sa=chent=quils=a=vaient=exis=té 14

    vous=é=tiez=fait=poi=gnant=des=mi=grants=par=mil=li=ers 13
    nus=et=mai=gres=trem=blants=dans=ces=ra=fi=ots=per=cés 13
    les=yeux=exor=bi=tés=dans=la=nuit=torses=et=corps=pan=te=lants 14
    vous=é=tiez=tant=et=tant=qui=êtes=plus=quun=my=the=à=présent 14
  • Phonétique : Ils Étaient D’erythrée…

    ilz- etε dəʁitʁe, la mediteʁane fʁɑ̃ʃisɑ̃,
    povʁə- vi dεtʁə, sufʁɑ̃tə, dɑ̃ sε bato səkue
    lɑ̃ɡisɑ̃ dɑ̃ la nɥi ynə evɑ̃tɥεllə aʁive
    ilz- etε bjɛ̃ tʁo nɔ̃bʁø, dəʁitʁe pʁɔvənɑ̃…

    il sə nwajε pʁε də ʁɔmə, dɑ̃ lœʁ ʁafjo ki sɔ̃bʁe
    dəpɥi kə lœʁ pasœʁ lεz- i avε ʒəte
    dε kə lœ̃n- atɛ̃ sa tɔ̃bə, il nɑ̃ ʁεstə kœ̃ nɔ̃bʁə
    limite sə dizɑ̃ adjø ʁəveʁɔ̃ nu ʒamε ləʁitʁe ?

    lε kɔ̃ba, lε kanɔ̃ ki tɔne o lwɛ̃ a pʁezɑ̃
    ʁezɔne tuʒuʁ, dɑ̃ lœʁ tεtə də ʒeɑ̃
    kɔ̃bjɛ̃ də ku də ʁaməz- e də pje, ɑ̃ plɛ̃ dezεspwaʁ
    dɑ̃ lε kotəz- e lε flɑ̃k, distije də tutə paʁ ?

    il sapəlε iusuf, məlina u kamεl
    sεʁtɛ̃ navε ʒamε kite kəʁɛ̃ u kəʁu
    dotʁə- nə lə savε pa, mεz- o pεi də la u vive lεz- abεjə
    lə mjεl kɔ̃sɔme ajœʁ nε ni mεjœʁ ni plys du

    pø dɑ̃tʁə ø vwae sə pʁɔfile la fɛ̃ dy vwajaʒə
    sø, ki ɑ̃ ʁəvjɛ̃dʁɔ̃, puʁʁɔ̃ tilz- εtʁə œʁø ?
    pɑ̃sɑ̃ sɑ̃ sεsə a ublje lε mefε dy kaʁnaʒə
    dε laməz- e dε vaɡ, kɑ̃fɑ̃, il vwajε si blø

    lε sovətœʁ ɡεtε ɑ̃kɔʁə e ɑ̃kɔʁə
    tu lɑ̃pədyza vivε ɑ̃ kɔ̃tɑ̃ bʁaz- e pje
    εkstiʁpe dy neɑ̃, kεlk syʁvivɑ̃z- a bɔʁ
    ki, paʁ lɔdœʁ, atiʁε lε ʃjɛ̃ pɔlisje…

    ɔ̃ nə diʁa plys kə sε mo nɔ̃ plys kuʁ
    lε malœʁ nɔ̃ kə tʁo tye lε ʁɔmɑ̃sə damuʁ
    e si lə sɑ̃ kulə dɑ̃ lε vεnə də listwaʁə
    sø ki lɔ̃ fεtə ɔ̃ veky swa tʁo to, swa tʁo taʁ !

    mε ki dɔ̃k səʁε də tajə a puvwaʁ laʁεte ?
    la vi ε si kʁyεllə, mεmə lɔʁskə ʁəvjɛ̃ lete…
    ʒε ʃɑ̃ʒe ʃakə mo, paʁsə kil falε tu ʃɑ̃ʒe,
    puʁ kœ̃ ʒuʁ lε nasjɔ̃ saʃe kilz- avε εɡziste…

    vuz- etje, fε pwaɲɑ̃, dε miɡʁɑ̃ paʁ milje
    nys e mεɡʁə, tʁɑ̃blɑ̃, dɑ̃ sε ʁafjo pεʁse
    lεz- iøz- εɡzɔʁbite dɑ̃ la nɥi, tɔʁsəz- e kɔʁ pɑ̃təlɑ̃,
    vuz- etje tɑ̃ e tɑ̃, ki εtə plys kœ̃ mitə, a pʁezɑ̃…
  • Syllabes Phonétique : Ils Étaient D’erythrée…

    il=ze=tεdə=ʁi=tʁe=la=me=di=te=ʁa=ne=fʁɑ̃=ʃi=sɑ̃ 14
    po=vʁə=vi=dε=tʁə=su=fʁɑ̃tə=dɑ̃=sε=ba=to=sə=ku=e 14
    lɑ̃=ɡi=sɑ̃=dɑ̃=la=nɥi=ynə=e=vɑ̃t=ɥεl=lə=a=ʁi=ve 14
    il=ze=tε=bj=ɛ̃=tʁo=nɔ̃=bʁø=də=ʁi=tʁe=pʁɔ=və=nɑ̃ 14

    il=sə=nwa=jε=pʁε=də=ʁɔmə=dɑ̃=lœʁ=ʁa=fjo=ki=sɔ̃=bʁe 14
    dəp=ɥi=kə=lœ=ʁə=pa=sœʁ=lε=zi=a=vε=ʒə=te 13
    dε=kə=lœ̃=na=tɛ̃=sa=tɔ̃=bə=il=nɑ̃=ʁεs=tə=kœ̃=nɔ̃bʁə 14
    li=mi=te=sə=di=zɑ̃=a=djøʁə=ve=ʁɔ̃=nu=ʒa=mε=lə=ʁi=tʁe 16

    lε=kɔ̃=ba=lε=ka=nɔ̃=ki=tɔ=ne=o=lwɛ̃=a=pʁe=zɑ̃ 14
    ʁe=zɔ=ne=tu=ʒuʁ=dɑ̃=lœ=ʁə=tε=tə=də=ʒe=ɑ̃ 13
    kɔ̃=bjɛ̃də=ku=də=ʁa=mə=ze=də=pje=ɑ̃=plɛ̃=de=zεs=pwaʁ 14
    dɑ̃=lε=ko=tə=ze=lε=flɑ̃k=dis=ti=je=də=tu=tə=paʁ 14

    il=sa=pə=lε=i=u=suf=mə=li=na=u=ka=mεl 13
    sεʁ=tɛ̃=na=vε=ʒa=mε=ki=te=kə=ʁɛ̃=u=kə=ʁu 13
    dotʁə=nə=lə=sa=vε=pa=mε=zo=pε=i=də=la=u=vi=ve=lε=za=bεjə 18
    lə=mjεl=kɔ̃=sɔ=me=a=jœʁ=nε=ni=mε=jœʁ=ni=plys=du 14

    pø=dɑ̃=tʁə=ø=vwa=sə=pʁɔ=fi=le=la=fɛ̃=dy=vwa=jaʒə 14
    sø=ki=ɑ̃=ʁə=vj=ɛ̃=dʁɔ̃=puʁ=ʁɔ̃=til=zε=tʁə=œ=ʁø 14
    pɑ̃=sɑ̃=sɑ̃=sε=sə=a=u=blje=lε=me=fε=dy=kaʁ=naʒə 14
    dε=la=mə=ze=dε=va=ɡə=kɑ̃=fɑ̃=il=vwa=jε=si=blø 14

    lε=so=və=tœ=ʁə=ɡε=tε=ɑ̃=kɔ=ʁə=e=ɑ̃=kɔʁ=ə 14
    tu=lɑ̃=pə=dy=za=vi=vε=ɑ̃=kɔ̃=tɑ̃=bʁa=ze=pj=e 14
    εk=stiʁ=pe=dy=ne=ɑ̃=kεlk=syʁ=vi=vɑ̃=za=bɔʁ 12
    ki=paʁ=lɔ=dœʁ=a=ti=ʁε=lε=ʃj=ɛ̃=pɔ=li=sj=e 14

    ɔ̃=nə=di=ʁa=plys=kə=sε=mo=nɔ̃=plys=kuʁ 11
    lε=ma=lœʁ=nɔ̃=kə=tʁo=ty=e=lε=ʁɔ=mɑ̃=sə=da=muʁ 14
    e=si=lə=sɑ̃=ku=lə=dɑ̃=lε=vε=nə=də=lis=twa=ʁə 14
    sø=ki=lɔ̃=fε=tə=ɔ̃=ve=ky=swa=tʁo=to=swa=tʁo=taʁ 14

    mε=ki=dɔ̃k=sə=ʁε=də=ta=jə=a=pu=vwaʁ=la=ʁε=te 14
    la=vi=ε=si=kʁy=εl=lə=mεmə=lɔʁ=skə=ʁə=vjɛ̃=le=te 14
    ʒε=ʃɑ̃=ʒe=ʃa=kə=mo=paʁ=sə=kil=fa=lε=tu=ʃɑ̃=ʒe 14
    puʁ=kœ̃=ʒuʁ=lε=na=sjɔ̃=sa=ʃe=kil=za=vε=εɡ=zis=te 14

    vu=ze=tj=e=fε=pwa=ɲɑ̃=dε=mi=ɡʁɑ̃=paʁ=mi=lj=e 14
    nys=e=mε=ɡʁə=tʁɑ̃=blɑ̃=dɑ̃=sε=ʁa=fj=o=pεʁ=se 13
    lε=ziø=zεɡ=zɔʁ=bi=te=dɑ̃=la=nɥi=tɔʁsə=ze=kɔʁ=pɑ̃=tə=lɑ̃ 15
    vu=ze=tje=tɑ̃=e=tɑ̃=ki=εtə=plys=kœ̃=mi=tə=a=pʁe=zɑ̃ 15

Récompense

1
0
0

Commentaire Sur La Poesie


Auteur de Poésie
09/01/2017 20:32Sétarcos L'Hérétique

j’ai lu tes couplets sur la chanson de "nuit et brouillard", en effet on a plein d’image d’actualité et de l’histoire, qui s’entrechoquent et qui s’assemblent... j’ai bien aimé - merci du partage

Chanson Admiration
Publié le 09/01/2017 15:37

L'écrit contient 347 mots qui sont répartis dans 9 strophes. Toutes les strophes sont composés de 4 vers. Il est possible que le texte suive une forme de poésie classique.

Poete : Amireal

Texte des commentateurs