Poeme-France : Lecture Écrit Amour

Prose : A Celle Qui Ne Demande Pas Des Mots Mais Les Atten

Prose Amour
Publié le 12/01/2019 08:41

L'écrit contient 198 mots qui sont répartis dans 1 strophes.

Poete : Bakean

A Celle Qui Ne Demande Pas Des Mots Mais Les Atten

Tu m’as appris à aimer.
Je n’ai pas voulu voir.
L’Amour avec A, deux AA, trois AAA. Fermer les yeux, danser, front posé sur mes lèvres, ton souffle dans mon cou, tes mains dans mes cheveux, l’éternité…
Écouter sans interrompre
Parler sans promettre
Se faire confiance sans douter
Pardonner et oublier.
J’ai voulu désapprendre.
Tu m’as appris à aimer
Et maintenant
Ça continue
Ça continue… .
Loin du ’’ soi’’ et du ’’moi’’, conversation sur une feuille blanche, je n’ai jamais arrêté de te parler :
Dans la nuit du lac, un voyage sur le Tout…
Le ’’soi’’ va à soi, le ’’moi’’ au ’’moi’’ et le voyage nous amène aux confins de nos propres miroirs. L’appel provient du cœur comme du monde, ils se font écho…
Nous rejoindre… Envie renversante, nigauderie ou connerie monumentale. Je prends ton soi sur moi, j’écoute les silences du plus profond de mon être, tes sourires, tes songeries.
Avec toi, j’apprends à me découvrir dans les mots du cœur que j’ai encore à inventer.
J’offre mes silences puisque je n’existe plus, à celle qui ne demande pas des mots mais les attend.
  • Phonétique : A Celle Qui Ne Demande Pas Des Mots Mais Les Atten

    ty ma apʁiz- a εme.
    ʒə nε pa vuly vwaʁ.
    lamuʁ avεk a, døz- aa, tʁwaz- aaa. fεʁme lεz- iø, dɑ̃se, fʁɔ̃ poze syʁ mε lεvʁə, tɔ̃ suflə dɑ̃ mɔ̃ ku, tε mɛ̃ dɑ̃ mε ʃəvø, letεʁnite…
    ekute sɑ̃z- ɛ̃teʁɔ̃pʁə
    paʁle sɑ̃ pʁɔmεtʁə
    sə fεʁə kɔ̃fjɑ̃sə sɑ̃ dute
    paʁdɔne e ublje.
    ʒε vuly dezapʁɑ̃dʁə.
    ty ma apʁiz- a εme
    e mɛ̃tənɑ̃
    sa kɔ̃tinɥ
    sa kɔ̃tinɥ…
    lwɛ̃ dyswae dymwa, kɔ̃vεʁsasjɔ̃ syʁ ynə fœjə blɑ̃ʃə, ʒə nε ʒamεz- aʁεte də tə paʁle :
    dɑ̃ la nɥi dy lak, œ̃ vwajaʒə syʁ lə tu…
    ləswava a swa, ləmwaomwae lə vwajaʒə nuz- amεnə o kɔ̃fɛ̃ də no pʁɔpʁə- miʁwaʁ. lapεl pʁɔvjɛ̃ dy kœʁ kɔmə dy mɔ̃də, il sə fɔ̃ eʃo…
    nu ʁəʒwɛ̃dʁə… ɑ̃vi ʁɑ̃vεʁsɑ̃tə, niɡodəʁi u kɔnəʁi mɔnymɑ̃talə. ʒə pʁɑ̃ tɔ̃ swa syʁ mwa, ʒekutə lε silɑ̃sə dy plys pʁɔfɔ̃ də mɔ̃n- εtʁə, tε suʁiʁə, tε sɔ̃ʒəʁi.
    avεk twa, ʒapʁɑ̃z- a mə dekuvʁiʁ dɑ̃ lε mo dy kœʁ kə ʒε ɑ̃kɔʁə a ɛ̃vɑ̃te.
    ʒɔfʁə mε silɑ̃sə pɥiskə ʒə nεɡzistə plys, a sεllə ki nə dəmɑ̃də pa dε mo mε lεz- atɑ̃.

PostScriptum

Prose poétique d’Eole dans le roman Labyrinthe des nummulites

Récompense

0
1
0

Poesie sans commentaire


Commentaire poème
19/06/2019Poeme-France
En mettant un commentaire, vous pourrez exprimer sur cet écrit : votre resentit, un encouragement, un conseille ou simplement dire que vous l'avez lu.
De plus si vous écrivez aussi sur le site, vous gagnerez des liens vers vos écrits...
Pour mettre des commentaires vous devez être membre ou poète du site. Un simple inscription suffit pour le devenir.