Poeme-France : Lecture Écrit Art

Poeme : Deux Peintres

Poème Art
Publié le 25/11/2014 09:25

L'écrit contient 115 mots qui sont répartis dans 4 strophes. Toutes les strophes sont composés de 4 vers. Il est possible que le texte suive une forme de poésie classique.

Poete : Coburitc

Deux Peintres

Dans les austères Flandres, le froid et sa bise
Dans la douce Florence, le soleil et sa brise.
Deux peintres, deux visions du monde
Jérôme Bosch, Botticelli aux songes féconds.

Le tendre florentin, âme de la Renaissance,
Rêve de Vénus, des quatre saisons,
Ses femmes sont célestes, d’une esquisse bienveillance,
Leurs tendres sourires s’offrent en floraison.

Notre flamand révèle un autre monde,
Hommes, femmes, enfants ; nus mêlés aux Diablotins,
L’Enfer est sur la Terre, les peurs fécondes,
Il dévoile nos péchés, les offre en festin.

Deux peintres, deux pays,
L’austère Flandres, la douce Italie,
Aujourd’hui dans les galeries des musées du monde
Devant leurs tableaux, s’égarent les pensées vagabondes.
  • Pieds Hyphénique: Deux Peintres

    dans=les=aus=tè=res=flan=dres=le=froid=et=sa=bise 12
    dans=la=douce=flo=ren=ce=le=so=leil=et=sa=brise 12
    deux=pein=tres=deux=vi=si=ons=du=mon=de 10
    jé=rôme=bo=sch=bot=ti=cel=li=aux=son=ges=fé=conds 13

    le=tendre=flo=ren=tin=â=me=de=la=re=nais=sance 12
    rê=ve=de=vé=nus=des=qua=tre=sai=sons 10
    ses=fem=mes=sont=céles=tes=dune=es=quis=se=bien=veillance 12
    leurs=ten=dres=sou=ri=res=sof=frent=en=flo=rai=son 12

    no=tre=fla=mand=ré=vè=le=un=au=tre=mon=de 12
    hommes=fem=mes=en=fants=nus=mê=lés=aux=dia=blo=tins 12
    len=fer=est=sur=la=ter=re=les=peurs=fé=con=des 12
    il=dé=voile=nos=pé=chés=les=of=fre=en=fes=tin 12

    deux=pein=tres=deux=pa=ys 6
    laus=tè=re=flan=dres=la=dou=ce=i=ta=lie 11
    au=jourd=hui=dans=les=gale=ries=des=mu=sées=du=monde 12
    de=vant=leurs=ta=bleaux=sé=garent=les=pen=sées=va=ga=bondes 13
  • Phonétique : Deux Peintres

    dɑ̃ lεz- ostεʁə flɑ̃dʁə, lə fʁwa e sa bizə
    dɑ̃ la dusə flɔʁɑ̃sə, lə sɔlεj e sa bʁizə.
    dø pɛ̃tʁə, dø vizjɔ̃ dy mɔ̃də
    ʒeʁomə bɔʃ, bɔtisεlli o sɔ̃ʒə fekɔ̃.

    lə tɑ̃dʁə flɔʁɑ̃tɛ̃, amə də la ʁənεsɑ̃sə,
    ʁεvə də venys, dε katʁə sεzɔ̃,
    sε famə sɔ̃ selεstə, dynə εskisə bjɛ̃vεjɑ̃sə,
    lœʁ tɑ̃dʁə- suʁiʁə sɔfʁe ɑ̃ flɔʁεzɔ̃.

    nɔtʁə flamɑ̃ ʁevεlə œ̃n- otʁə mɔ̃də,
    ɔmə, famə, ɑ̃fɑ̃, nys mεlez- o djablɔtɛ̃,
    lɑ̃fe ε syʁ la teʁə, lε pœʁ fekɔ̃də,
    il devwalə no peʃe, lεz- ɔfʁə ɑ̃ fεstɛ̃.

    dø pɛ̃tʁə, dø pεi,
    lostεʁə flɑ̃dʁə, la dusə itali,
    oʒuʁdɥi dɑ̃ lε ɡaləʁi dε myze dy mɔ̃də
    dəvɑ̃ lœʁ tablo, seɡaʁe lε pɑ̃se vaɡabɔ̃də.
  • Pieds Phonétique : Deux Peintres

    dɑ̃=lε=zos=tε=ʁə=flɑ̃=dʁə=lə=fʁwa=e=sa=bizə 12
    dɑ̃=la=du=sə=flɔ=ʁɑ̃sə=lə=sɔ=lεj=e=sa=bʁizə 12
    dø=pɛ̃=tʁə=dø=vi=zj=ɔ̃=dy=mɔ̃=də 10
    ʒe=ʁomə=bɔʃ=bɔ=ti=sεl=li=o=sɔ̃=ʒə=fe=kɔ̃ 12

    lə=tɑ̃dʁə=flɔ=ʁɑ̃=tɛ̃=a=mə=də=la=ʁə=nε=sɑ̃sə 12
    ʁε=və=də=ve=nys=dε=ka=tʁə=sε=zɔ̃ 10
    sε=famə=sɔ̃=se=lεs=tə=dy=nəεs=ki=sə=bjɛ̃=vε=jɑ̃sə 13
    lœʁ=tɑ̃=dʁə=su=ʁi=ʁə=sɔ=fʁe=ɑ̃=flɔ=ʁε=zɔ̃ 12

    nɔ=tʁə=fla=mɑ̃=ʁe=vε=lə=œ̃=no=tʁə=mɔ̃=də 12
    ɔmə=fa=mə=ɑ̃=fɑ̃=nys=mε=le=zo=dja=blɔ=tɛ̃ 12
    lɑ̃=fe=ε=syʁ=la=te=ʁə=lε=pœʁ=fe=kɔ̃=də 12
    il=de=vwalə=no=pe=ʃe=lε=zɔ=fʁə=ɑ̃=fεs=tɛ̃ 12

    dø=pɛ̃=tʁə=dø=pε=i 6
    los=tε=ʁə=flɑ̃=dʁə=la=du=sə=i=ta=li 11
    o=ʒuʁ=dɥi=dɑ̃=lε=ɡalə=ʁi=dε=my=ze=dy=mɔ̃də 12
    də=vɑ̃=lœʁ=ta=blo=se=ɡa=ʁe=lε=pɑ̃se=va=ɡabɔ̃də 12

Commentaires Sur La Poesie


Auteur de Poésie
25/11/2014 14:50Leyao

entre les deux difficile de choisir....pour moi, cela dépend des moments, un peu comme hésiter entre apollon et dyonisos...en tout cas un poème agréable, sur un sujet, la peinture, les arts en général, peu traité sur le site.
salutations!

Auteur de Poésie
27/11/2014 15:45Loic Rousselot

Merveilleux hommages aux grands peintres.
Comment ne pas aimé cette fine approche.
Ayant toujours peins, ayant travaillé dans le transport d’œuvre d’art.
Adorant ce tableau connu de Bosch "Portement de croix"
Habitant une ville ou l’art à toute sa place de par le magnifique et incontournable
retable "d’Issenheim" je ne peux que rester de marbre face à ton beau texte.
Amicalement
Loïc ROUSSELOT