Poeme-France : Lecture Écrit Sentiment

Prose : L’Ours En Peluche De Michelle.

Prose Sentiment
Publié le 05/11/2015 18:05

L'écrit contient 223 mots qui sont répartis dans 1 strophes.

Poete : Dédéfrancis

L’Ours En Peluche De Michelle.

L’ours en peluche de Michelle
Pauvre petit ours fripé, chiffonné et froissé
Qu’avons-nous fait de toi au fond de ce grenier
Négligemment jeté sur ce vieux canapé
Délaissé, oubliant ta splendeur passée
Jadis tu fus aimé, embrassé, dorloté
Te voilà aujourd’hui triste et désemparé
Pauvre petit objet oublié
Ta belle peluche éclatante de lumière
Aujourd’hui, parait terne, recouverte de poussière
Tes beaux yeux de velours et ta tendre frimousse
Ont désormais pris bien des secousses
Le temps ne t’a pas épargné non plus
Tout comme la petite fille que tu avais émue
Elle aussi à son tour t’a oublié
De toi elle ne voulait plus, de mode tu es passé
Soudain ton cœur chavire
Tu n’oses pas encore y croire
À nouveau une main te soulève tendrement
Une autre t’époussette délicatement
Sur ton pelage tu ressens la chaleur des mains
Le grenier s’illumine soudain
Tu n’oses pas encore y croire
Pourtant, fini ton désespoir
Tu as tant et tant vécu
Tes oreilles grandes ouvertes ont tout entendu
Tu as gardé les plus beaux souvenirs
De la petite fille, tu as conservé les plus beaux sourires
Tous tes câlins reçus, tu pourrais nous les décrire
Un à un tu pourrais nous les écrire
Puis les offrir à d’autres en cadeau d’avenir…
  • Phonétique : L’Ours En Peluche De Michelle.

    luʁz- ɑ̃ pəlyʃə də miʃεllə
    povʁə pəti uʁ fʁipe, ʃifɔne e fʁwase
    kavɔ̃ nu fε də twa o fɔ̃ də sə ɡʁənje
    neɡliʒamɑ̃ ʒəte syʁ sə vjø kanape
    delεse, ubljɑ̃ ta splɑ̃dœʁ pase
    ʒadi ty fy εme, ɑ̃bʁase, dɔʁlɔte
    tə vwala oʒuʁdɥi tʁistə e dezɑ̃paʁe
    povʁə pəti ɔbʒε ublje
    ta bεllə pəlyʃə eklatɑ̃tə də lymjεʁə
    oʒuʁdɥi, paʁε tεʁnə, ʁəkuvεʁtə də pusjεʁə
    tε boz- iø də vəluʁz- e ta tɑ̃dʁə fʁimusə
    ɔ̃ dezɔʁmε pʁi bjɛ̃ dε səkusə
    lə tɑ̃ nə ta pa epaʁɲe nɔ̃ plys
    tu kɔmə la pətitə fijə kə ty avεz- emɥ
    εllə osi a sɔ̃ tuʁ ta ublje
    də twa εllə nə vulε plys, də mɔdə ty ε pase
    sudɛ̃ tɔ̃ kœʁ ʃaviʁə
    ty nozə pa ɑ̃kɔʁə i kʁwaʁə
    a nuvo ynə mɛ̃ tə sulεvə tɑ̃dʁəmɑ̃
    ynə otʁə tepusεtə delikatəmɑ̃
    syʁ tɔ̃ pəlaʒə ty ʁəsɛ̃ la ʃalœʁ dε mɛ̃
    lə ɡʁənje silyminə sudɛ̃
    ty nozə pa ɑ̃kɔʁə i kʁwaʁə
    puʁtɑ̃, fini tɔ̃ dezεspwaʁ
    ty a tɑ̃ e tɑ̃ veky
    tεz- ɔʁεjə ɡʁɑ̃dəz- uvεʁtəz- ɔ̃ tut- ɑ̃tɑ̃dy
    ty a ɡaʁde lε plys bo suvəniʁ
    də la pətitə fijə, ty a kɔ̃sεʁve lε plys bo suʁiʁə
    tus tε kalɛ̃ ʁəsys, ty puʁʁε nu lε dekʁiʁə
    œ̃n- a œ̃ ty puʁʁε nu lεz- ekʁiʁə
    pɥi lεz- ɔfʁiʁ a dotʁəz- ɑ̃ kado davəniʁ…

Récompense

2
0
0

Texte des commentateurs

Commentaires Sur La Poesie


Auteur de Poésie
05/11/2015 19:07Gilbertgosseyn

Beaucoup de nostalgie. Un poème sur la vie qui passe, ces objets importants que soudain on délaisse:
"Objets inanimés, avez-vous donc une âme ?"
Lamartine

Auteur de Poésie
05/11/2015 20:45Claude408

Merveilleux souvenir d’enfance au fond de ce grenier. Merveilleux poème.