Poeme-France : Lecture Écrit Amour

Poeme : Des Centaines De Fleurs Pour Te Rendre Hommage

Poème Amour
Publié le 20/03/2004 00:00

L'écrit contient 250 mots qui sont répartis dans 7 strophes. Toutes les strophes sont composés de 4 vers. Il est possible que le texte suive une forme de poésie classique.

Poete : Ephémère

Des Centaines De Fleurs Pour Te Rendre Hommage

De ce corps qui repose sous la terre
Enseveli sous cette stelle de marbre
L’âme s’est envolée, à présent, elle erre
Au milieu de ce lieu appelé « cimetière ».

La mort nous a pris un être qui nous est cher
Comme l’automne prend les feuilles des arbres
Nos cœurs de douleurs sont devenus des pierres
Soudées les unes aux autres comme dans un sanctuaire.

C’était l’automne, les feuuilles tombaient
C’est l’automne, que tu nous a quitté
Sans pouvoir dire « je vous aime », sans aurevoir
Tu n’avais plus la force que d’un seul regard.

Un regard que nos yeux n’oublieront pas
A travers lui, on a perçu tes derniers mots
C’est certain qu’au milieu des flots l’amour était là
Caressant ton visage impalpable, sans voix.

Ce jour-là, le ciel assombri pleurait avec nous
Des larmes qui tombaient sur nos cœurs effondrés.
Nous avons compris que le départ était immuable
Que personne ne revenait de l’au-delà.

Alors comme on enferme des souvenirs dans des malles
Sur toi, couverte de fleurs, ils ont fermé le cercueil de bois.
Tu adorais ton jardin inondé d’un panel de fleurs
Tu aimais certaines pour leur odeurs ou leurs couleurs.

Si tu avais pu sentir l’odeur puissante des lys…
Les voir éblouir ce funeste salon comme un solstice…
Pour ton ultime voyage, tu en auras eu des centaines,
Les plus belles fleurs des rois, pour la plus belle des reines.
  • Pieds Hyphénique: Des Centaines De Fleurs Pour Te Rendre Hommage

    de=ce=corps=qui=re=po=se=sous=la=ter=re 11
    en=se=ve=li=sous=cet=te=stel=le=de=ma=rbre 12
    lâ=me=sest=en=vo=lée=à=pré=sent=el=le=erre 12
    au=mi=lieu=de=ce=lieu=ap=pe=lé=cime=tiè=re 12

    la=mort=nous=a=pris=un=ê=tre=qui=nous=est=cher 12
    com=me=lau=tom=ne=prend=les=feu=illes=des=a=rbres 12
    nos=cœurs=de=dou=leurs=sont=de=ve=nus=des=pier=res 12
    sou=dées=les=unes=aux=au=tres=com=me=dans=un=sanc=tuaire 13

    cé=tait=lau=tom=ne=les=feuuil=les=tom=baient 10
    cest=lau=tom=ne=que=tu=nous=a=quit=té 10
    sans=pou=voir=dire=je=vous=ai=me=sans=au=re=voir 12
    tu=na=vais=plus=la=for=ce=que=dun=seul=re=gard 12

    un=re=gard=que=nos=y=eux=nou=blie=ront=pas 11
    a=tra=vers=lui=on=a=per=çu=tes=der=niers=mots 12
    cest=cer=tain=quau=mi=lieu=des=flots=la=mour=é=tait=là 13
    cares=sant=ton=vi=sa=ge=im=pal=pa=ble=sans=voix 12

    ce=jour=là=le=ciel=as=som=bri=pleu=rait=a=vec=nous 13
    des=lar=mes=qui=tom=baient=sur=nos=cœurs=ef=fon=drés 12
    nous=a=vons=com=pris=que=le=dé=part=é=tait=im=muable 13
    que=per=son=ne=ne=re=ve=nait=de=lau=de=là 12

    a=lors=commeon=en=ferme=des=sou=ve=nirs=dans=des=malles 12
    sur=toi=cou=verte=de=fleurs=ils=ont=fer=mé=le=cer=cueil=de=bois 15
    tu=a=do=rais=ton=jar=din=i=non=dé=dun=pa=nel=de=fleurs 15
    tu=ai=mais=cer=taines=pour=leur=o=deurs=ou=leurs=cou=leurs 13

    si=tu=a=vais=pu=sen=tir=lo=deur=puis=sante=des=lys 13
    les=voir=é=blou=ir=ce=funes=te=sa=lon=com=meun=sol=stice 14
    pour=ton=ul=time=voya=ge=tu=en=au=ras=eu=des=cen=taines 14
    les=plus=bel=les=fleurs=des=rois=pour=la=plus=bel=le=des=reines 14
  • Phonétique : Des Centaines De Fleurs Pour Te Rendre Hommage

    də sə kɔʁ ki ʁəpozə su la teʁə
    ɑ̃səvəli su sεtə stεllə də maʁbʁə
    lamə sεt- ɑ̃vɔle, a pʁezɑ̃, εllə eʁə
    o miljø də sə ljø apəle « simətjεʁə ».

    la mɔʁ nuz- a pʁiz- œ̃n- εtʁə ki nuz- ε ʃεʁ
    kɔmə lotɔmnə pʁɑ̃ lε fœjə dεz- aʁbʁə
    no kœʁ də dulœʁ sɔ̃ dəvənys dε pjeʁə
    sude lεz- ynəz- oz- otʁə- kɔmə dɑ̃z- œ̃ sɑ̃ktɥεʁə.

    setε lotɔmnə, lε føɥjə tɔ̃bε
    sε lotɔmnə, kə ty nuz- a kite
    sɑ̃ puvwaʁ diʁə « ʒə vuz- εmə », sɑ̃z- oʁəvwaʁ
    ty navε plys la fɔʁsə kə dœ̃ səl ʁəɡaʁ.

    œ̃ ʁəɡaʁ kə noz- iø nubljəʁɔ̃ pa
    a tʁavεʁ lɥi, ɔ̃n- a pεʁsy tε dεʁnje mo
    sε sεʁtɛ̃ ko miljø dε flo lamuʁ etε la
    kaʁesɑ̃ tɔ̃ vizaʒə ɛ̃palpablə, sɑ̃ vwa.

    sə ʒuʁ la, lə sjεl asɔ̃bʁi pləʁε avεk nu
    dε laʁmə- ki tɔ̃bε syʁ no kœʁz- efɔ̃dʁe.
    nuz- avɔ̃ kɔ̃pʁi kə lə depaʁ etε imɥablə
    kə pεʁsɔnə nə ʁəvənε də lo dəla.

    alɔʁ kɔmə ɔ̃n- ɑ̃fεʁmə dε suvəniʁ dɑ̃ dε malə
    syʁ twa, kuvεʁtə də flœʁ, ilz- ɔ̃ fεʁme lə sεʁkœj də bwa.
    ty adɔʁε tɔ̃ ʒaʁdɛ̃ inɔ̃de dœ̃ panεl də flœʁ
    ty εmε sεʁtεnə puʁ lœʁ ɔdœʁz- u lœʁ kulœʁ.

    si ty avε py sɑ̃tiʁ lɔdœʁ pɥisɑ̃tə dε lis…
    lε vwaʁ ebluiʁ sə fynεstə salɔ̃ kɔmə œ̃ sɔlstisə…
    puʁ tɔ̃n- yltimə vwajaʒə, ty ɑ̃n- oʁaz- y dε sɑ̃tεnə,
    lε plys bεllə flœʁ dε ʁwa, puʁ la plys bεllə dε ʁεnə.
  • Pieds Phonétique : Des Centaines De Fleurs Pour Te Rendre Hommage

    də=sə=kɔʁ=ki=ʁə=po=zə=su=la=te=ʁə 11
    ɑ̃=sə=və=li=su=sε=tə=stεl=lə=də=maʁ=bʁə 12
    lamə=sε=tɑ̃=vɔ=le=a=pʁe=zɑ̃=εl=lə=e=ʁə 12
    o=mi=ljødə=sə=ljø=a=pə=le=si=mə=tjε=ʁə 12

    la=mɔʁ=nu=za=pʁi=zœ̃=nε=tʁə=ki=nu=zε=ʃεʁ 12
    kɔ=mə=lo=tɔm=nə=pʁɑ̃=lε=fœ=jə=dε=zaʁ=bʁə 12
    no=kœʁ=də=du=lœʁ=sɔ̃=də=və=nys=dε=pje=ʁə 12
    su=de=lε=zynə=zo=zo=tʁə=kɔ=mə=dɑ̃=zœ̃=sɑ̃k=tɥεʁə 13

    se=tε=lo=tɔm=nə=lε=føɥ=jə=tɔ̃=bε 10
    sε=lo=tɔm=nə=kə=ty=nu=za=ki=te 10
    sɑ̃=pu=vwaʁ=diʁə=ʒə=vu=zε=mə=sɑ̃=zo=ʁə=vwaʁ 12
    ty=na=vε=plys=la=fɔʁ=sə=kə=dœ̃=səl=ʁə=ɡaʁ 12

    œ̃=ʁə=ɡaʁ=kə=no=zi=ø=nu=blj=ə=ʁɔ̃=pa 12
    a=tʁa=vεʁ=lɥi=ɔ̃=na=pεʁ=sy=tε=dεʁ=nje=mo 12
    sε=sεʁ=tɛ̃=ko=mi=ljø=dε=flo=la=muʁ=e=tε=la 13
    ka=ʁe=sɑ̃=tɔ̃=vi=zaʒə=ɛ̃=pal=pa=blə=sɑ̃=vwa 12

    sə=ʒuʁ=la=lə=sjεl=a=sɔ̃=bʁiplə=ʁε=a=vεk=nu 12
    dε=laʁ=mə=ki=tɔ̃=bε=syʁ=no=kœʁ=ze=fɔ̃=dʁe 12
    nu=za=vɔ̃=kɔ̃=pʁikə=lə=de=paʁ=e=tε=im=ɥablə 12
    kə=pεʁ=sɔ=nə=nə=ʁə=və=nε=də=lo=də=la 12

    a=lɔʁ=kɔmə=ɔ̃=nɑ̃=fεʁmə=dε=su=və=niʁ=dɑ̃=dεmalə 12
    syʁ=twa=ku=vεʁtə=də=flœʁ=il=zɔ̃=fεʁ=me=lə=sεʁ=kœj=də=bwa 15
    ty=a=dɔ=ʁε=tɔ̃=ʒaʁ=dɛ̃=i=nɔ̃=de=dœ̃=pa=nεl=də=flœʁ 15
    ty=ε=mε=sεʁ=tεnə=puʁ=lœʁ=ɔ=dœʁ=zu=lœʁ=ku=lœʁ 13

    si=ty=a=vε=py=sɑ̃=tiʁ=lɔ=dœʁ=pɥi=sɑ̃tə=dε=lis 13
    lε=vwaʁ=e=blu=iʁ=sə=fy=nεstə=sa=lɔ̃=kɔ=məœ̃=sɔl=stisə 14
    puʁ=tɔ̃=nyl=timə=vwa=ja=ʒə=ty=ɑ̃=no=ʁa=zy=dε=sɑ̃=tεnə 15
    lε=plys=bεllə=flœʁ=dε=ʁwa=puʁ=la=plys=bεl=lə=dεʁεnə 12

PostScriptum

G pleuré tout au long de ce poème, il évoque tellement de choses pour mon coeur tant meurtri.

Commentaires Sur La Poesie


Auteur de Poésie
20/03/2004 00:00Ocean Crye

c’est vrais que ton poème est triste ça ma touché quand je l’ai lu très beau ange. . . . amitié ocean

Auteur de Poésie
20/03/2004 00:00Paprika

c’est magnifique vraiment, bravo!!!
bisous emilie

Auteur de Poésie
20/03/2004 00:00Sandrine. b

ton poeme es vraimen beau. . j’en ai les larmes au yeux. .
j’ador ta facon d’ecrir tes poeme sont tous magnifique. . .
sutout ne t’arrete pas. .
bisous. .

Auteur de Poésie
21/03/2004 00:00Iris Floralie

C’est étrange. Effet d’un mélage très spécial, très beau, inspiré et pieux, mais avec un arrière goût à la fois morbide et macabre. Enfin ce n’est que non avis personnel. :))

Auteur de Poésie
21/03/2004 00:00Ephémère

Tu as raison Iris, il y a un côté morbide et macabre, je parle de l’enterrement de l’être qui a le plus compté dans ma vie, ma maman. . . Jamais je ne pourrais oublier ce jour où mon coeur s’est définitivement déchiré. . .
Meri pour ton commentaire, j’apprécie ton avis.
Angel

Auteur de Poésie
21/03/2004 00:00Malko Ducher

je le trouve pas macabre moi!! bon ok! il parle de la mort! Mais c’est si joliment ecrit. . .
Tes mots sont saisissants. . . palpables même. . .
J’aime bôôôcoup! (-)

Auteur de Poésie
21/03/2004 00:00Grosloulou

T’as raison Marco. FLORALIE a sûrement dit une bêtise. Curieux, elle en fait rarement d’habitude, n’as-tu pas remarqué ?
IRIS devait faire une apologie en bonne et due forme auprès d’Angélique la merveilleuse. A mon humble avis, des fois IRIS se comporte comme une autre, surtout à la tombée de la nuit, notamment des nuits de pleine lune. Mais ça, Marco, c’est pas une nouveauté pour toi, je suppose.

Auteur de Poésie
23/03/2004 00:00Pascal

ce poême est très touchant, mon coeur se serre en le lisant. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Auteur de Poésie
03/12/2005 07:15Mess Of Blues

Pardonne moi si je reveille des maux en ajoutant les miens dans ces commentaires, mais je me devait de te dire que ce poème ne m’a pas laisser indifferent.
Il est en effet en plus d’être somptueux trés emouvant.
Amitiée.