Poeme-France : Lecture Écrit Suicide

Poeme : Seigneur, Puissiez-Vous Accepter Mon Suicide ?

Poème Suicide
Publié le 01/07/2008 12:20

L'écrit contient 675 mots qui sont répartis dans 16 strophes.

Poete : (F)Fleurlune Mimi(F)

Seigneur, Puissiez-Vous Accepter Mon Suicide ?

.

Seigneur, ce cœur dont je suis dotée est un océan d’émotions,
Cette âme dont je fleuris est un banc pour les malheureux,
Durant mon existence, je me suis souvent sentie tel un mort vivant.
Je suis résignée à souffrir, n’en soyez furieux…

Au fond de mon cœur logeait une étincelle d’espoir,
Une petite flamme qui gardait non seulement mon amour pour lui
Mais aussi veillait sur mon âme de la cruauté de mes idées noires
Parce que tant j’ai envie d’aimer et de l’être tant je hais la vie…

Comment peut-on refuser le si beau sentiment qu’est l’amour ?
C’était pour moi comme, au nez de ma vie, fermer la porte.
Parce que mon cœur n’avait que lui pour croire à la beauté du jour,
Parce que lui a cette main douce qui réconforte…

Seigneur, expliquez-moi comment l’être humain change de visage ?
J’étais sa princesse, son idéale, son âme-sœur… il disait.
Il est celui qui a su chavirer mon cœur avant même qu’on s’engage…
Dieu, comment se fait-il qu’il m’oublie et que je n’en ai la capacité ?

J’ai, longtemps de cela, cru au prince charment,
Et mes princes à moi étaient nombreux et bien sûr d’eux…
Ils m’embrassaient, je revivais puis ils partaient ayant été lassé du jeu.
Laissant dans mes yeux l’image des crapauds qu’ils sont…

J’approuve avec regret, être bête d’avoir redonné la chance
A quelqu’un d’autre de jouer de mes sentiments.
Et je ne peux encore dire que ce sera ma dernière souffrance,
J’ai déjà juré et failli à mes promesses. La vie ne m’aide pas vraiment…

Seigneur, je ne suis que faible et sans aucun espoir,
Mes jours ressemblent à mes nuits et celles-ci me poussent à ma perte.
J’ai fait ce qu’il fallait pour voir la vie en rose et même y croire,
Mais je n’ai su prendre soin de l’âme que Vous m’avez offerte…

J’ai rassemblé les factures que mon cœur doit à la vie,
Il va encore payer en souffrant demain plus qu’aujourd’hui,
Ce cœur fragile n’a plus les moyens de verser encore
Et rien que des larmes froides. Je veux lui changer son sort…

Seigneur, puissiez-vous accepter mon suicide ?
Puissiez-vous laisser mon âme goûter à cette délivrance,
Parce que je ressens sur mon cœur se tracer les dernières rides.
Je me sens à bout de force et chargée de souffrances…

Son amour aspire mes raisons d’exister, en étant lui-même l’une d’elles
Car il ne m’appartient plus le droit de l’aimer.
Je ne sais comment vivre sans éprouver ce sentiment, mon cœur reste fidèle,
Je ne fais que suivre les pas du passé juste pour le retrouver…

Je n’ai plus l’art d’apprendre à mon cœur de cesser de l’aimer.
Il ne veut comprendre ni accepter de souffrir, il veut juste être à ses cotés.
Et c’est moi qui ne supporte plus de vivre et d’endurer
Son absence… et son indifférence pèse lourd sur mon cœur, je suis fanée…

Seigneur, accordez-moi la danse des morts en compagnie de vos anges
Acceptez le retour de cette âme qui ne supporte d’être un pantin des humains.
Je veux me sentir pour une fois mienne et choisir d’empreinter ce chemin,
Qui me mènera vers Vous. Mon Dieu, avec vous je ne souffrirais point…

J’appelle la mort avec ce couteau que je pointe sur mon cœur,
Ce sera doux, comme un premier baiser, notre premier contact.
Je lui offrirais mes angoisses comme promesses et sans avoir peur,
Je signerais avec mon sang le début de mon plus beau pacte…

Seigneur, agréez mon entrée dans cet infini bleu.
Je me suis rendue à vous comme un dernier espoir,
Pour bannir de mes souvenirs ces contes malheureux…
Mon Dieu, aviez-vous accepté mon suicide ce soir ?
  • Pieds Hyphénique: Seigneur, Puissiez-Vous Accepter Mon Suicide ?

    1

    sei=gneur=ce=cœur=dont=je=suis=do=tée=est=un=o=cé=an=dé=mo=ti=ons 18
    cet=te=â=me=dont=je=fleu=ris=est=un=banc=pour=les=mal=heu=reux 16
    du=rant=mon=exis=ten=ce=je=me=suis=sou=vent=sen=tie=tel=un=mort=vi=vant 18
    je=suis=ré=si=gnée=à=souf=frir=nen=soyez=fu=rieux 12

    au=fond=de=mon=cœur=lo=geait=u=ne=é=tin=cel=le=des=poir 15
    une=pe=ti=te=flam=me=qui=gar=dait=non=seu=le=ment=mon=a=mour=pour=lui 18
    mais=aus=si=veillait=sur=mon=â=me=de=la=cruau=té=de=mes=i=dées=noi=res 18
    par=ce=que=tant=jai=en=vie=dai=mer=et=de=lê=tre=tant=je=hais=la=vie 18

    com=ment=peut=ton=re=fu=ser=le=si=beau=sen=ti=ment=quest=la=mour 16
    cé=tait=pour=moi=com=me=au=nez=de=ma=vie=fer=mer=la=por=te 16
    par=ce=que=mon=cœur=na=vait=que=lui=pour=croi=re=à=la=beau=té=du=jour 18
    par=ce=que=lui=a=cet=te=main=dou=ce=qui=ré=con=for=te 15

    sei=gneur=ex=pli=quez=moi=com=ment=lê=tre=hu=main=chan=ge=de=vi=sa=ge 18
    jé=tais=sa=prin=ces=se=son=i=dé=a=le=son=â=me=sœur=il=di=sait 18
    il=est=ce=lui=qui=a=su=cha=vi=rer=mon=cœur=a=vant=même=quon=sen=gage 18
    dieu=comment=se=fait=til=quil=mou=blie=et=que=je=nen=ai=la=ca=pa=ci=té 18

    jai=long=temps=de=ce=la=cru=au=prin=ce=char=ment 12
    et=mes=prin=ces=à=moi=é=taient=nom=breux=et=bien=sûr=deux 14
    ils=mem=bras=saient=je=re=vi=vais=puis=ils=par=taient=ayant=é=té=las=sé=du=jeu 19
    lais=sant=dans=mes=y=eux=li=ma=ge=des=cra=pauds=quils=sont 14

    jap=prou=ve=a=vec=re=gret=ê=tre=bê=te=da=voir=re=don=né=la=chance 18
    a=quel=quun=dau=tre=de=jou=er=de=mes=sen=ti=ments 13
    et=je=ne=peux=en=core=di=re=que=ce=se=ra=ma=der=niè=re=souf=france 18
    jai=dé=jà=ju=ré=et=failli=à=mes=pro=messes=la=vie=ne=mai=de=pas=vraiment 18

    sei=gneur=je=ne=suis=que=fai=ble=et=sans=au=cun=es=poir 14
    mes=jours=res=sem=blent=à=mes=nuits=et=cel=les=ci=me=pous=sent=à=ma=perte 18
    jai=fait=ce=quil=fal=lait=pour=voir=la=vie=en=ro=se=et=mê=me=y=croire 18
    mais=je=nai=su=pren=dre=soin=de=lâ=me=que=vous=ma=vez=of=fer=te 17

    jai=ras=sem=blé=les=fac=tu=res=que=mon=cœur=doit=à=la=vie 15
    il=va=en=co=re=pay=er=en=souf=frant=de=main=plus=quau=jourd=hui 16
    ce=cœur=fra=gi=le=na=plus=les=moyens=de=ver=ser=en=co=re 15
    et=rien=que=des=lar=mes=froi=des=je=veux=lui=chan=ger=son=sort 15

    sei=gneur=puis=siez=vous=ac=cep=ter=mon=sui=ci=de 12
    puis=siez=vous=lais=ser=mon=â=me=goû=ter=à=cet=te=dé=li=vran=ce 17
    par=ce=que=je=res=sens=sur=mon=cœur=se=tra=cer=les=der=niè=res=ri=des 18
    je=me=sens=à=bout=de=for=ce=et=char=gée=de=souf=fran=ces 15

    son=a=mour=as=pire=mes=rai=sons=dexis=ter=en=é=tant=lui=mê=me=lu=ne=delles 19
    car=il=ne=map=par=tient=plus=le=droit=de=lai=mer 12
    je=ne=sais=comment=vi=vre=sans=é=prou=ver=ce=sen=ti=ment=mon=cœur=res=te=fi=dèle 20
    je=ne=fais=que=sui=vre=les=pas=du=pas=sé=jus=te=pour=le=re=trou=ver 18

    je=nai=plus=lart=dap=pren=dre=à=mon=cœur=de=ces=ser=de=lai=mer 16
    il=ne=veut=compren=dre=ni=ac=cep=ter=de=souf=frir=il=veut=jus=te=ê=treà=ses=co=tés 21
    et=cest=moi=qui=ne=sup=por=te=plus=de=vi=vre=et=den=du=rer 16
    son=ab=sence=et=son=in=dif=fé=ren=ce=pè=se=lourd=sur=mon=cœur=je=suis=fa=née 20

    sei=gneur=ac=cor=dez=moi=la=dan=se=des=morts=en=com=pa=gnie=de=vos=anges 18
    ac=cep=tez=le=re=tour=de=cette=â=me=qui=ne=sup=por=te=dê=treun=pan=tin=des=hu=mains 22
    je=veux=me=sen=tir=pour=une=fois=mien=neet=choi=sir=dem=prein=ter=ce=che=min 18
    qui=me=mè=ne=ra=vers=vous=mon=dieu=a=vec=vous=je=ne=souf=fri=rais=point 18

    jap=pel=le=la=mort=a=vec=ce=cou=teau=que=je=poin=te=sur=mon=cœur 17
    ce=se=ra=doux=com=me=un=pre=mi=er=bai=ser=no=tre=pre=mier=con=tact 18
    je=lui=of=fri=rais=mes=an=goisses=com=me=pro=mes=ses=et=sans=a=voir=peur 18
    je=si=gne=rais=a=vec=mon=sang=le=dé=but=de=mon=plus=beau=pac=te 17

    sei=gneur=a=gréez=mon=en=trée=dans=cet=in=fi=ni=bleu 13
    je=me=suis=ren=due=à=vous=com=me=un=der=ni=er=es=poir 15
    pour=ban=nir=de=mes=sou=ve=nirs=ces=con=tes=mal=heu=reux 14
    mon=dieu=a=viez=vous=ac=cep=té=mon=sui=ci=de=ce=soir 14
  • Phonétique : Seigneur, Puissiez-Vous Accepter Mon Suicide ?

    .

    sεɲœʁ, sə kœʁ dɔ̃ ʒə sɥi dɔte εt- œ̃n- ɔseɑ̃ demɔsjɔ̃,
    sεtə amə dɔ̃ ʒə fləʁiz- εt- œ̃ bɑ̃ puʁ lε maləʁø,
    dyʁɑ̃ mɔ̃n- εɡzistɑ̃sə, ʒə mə sɥi suvɑ̃ sɑ̃ti tεl œ̃ mɔʁ vivɑ̃.
    ʒə sɥi ʁeziɲe a sufʁiʁ, nɑ̃ swaje fyʁjø…

    o fɔ̃ də mɔ̃ kœʁ lɔʒε ynə etɛ̃sεllə dεspwaʁ,
    ynə pətitə flamə ki ɡaʁdε nɔ̃ sələmɑ̃ mɔ̃n- amuʁ puʁ lɥi
    mεz- osi vεjε syʁ mɔ̃n- amə də la kʁɥote də mεz- ide nwaʁə
    paʁsə kə tɑ̃ ʒε ɑ̃vi dεme e də lεtʁə tɑ̃ ʒə-ε la vi…

    kɔmɑ̃ pø tɔ̃ ʁəfyze lə si bo sɑ̃timɑ̃ kε lamuʁ ?
    setε puʁ mwa kɔmə, o ne də ma vi, fεʁme la pɔʁtə.
    paʁsə kə mɔ̃ kœʁ navε kə lɥi puʁ kʁwaʁə a la bote dy ʒuʁ,
    paʁsə kə lɥi a sεtə mɛ̃ dusə ki ʁekɔ̃fɔʁtə…

    sεɲœʁ, εksplike mwa kɔmɑ̃ lεtʁə ymɛ̃ ʃɑ̃ʒə də vizaʒə ?
    ʒetε sa pʁɛ̃sεsə, sɔ̃n- idealə, sɔ̃n- amə sœʁ… il dizε.
    il ε səlɥi ki a sy ʃaviʁe mɔ̃ kœʁ avɑ̃ mεmə kɔ̃ sɑ̃ɡaʒə…
    djø, kɔmɑ̃ sə fε til kil mubli e kə ʒə nɑ̃n- ε la kapasite ?

    ʒε, lɔ̃tɑ̃ də səla, kʁy o pʁɛ̃sə ʃaʁme,
    e mε pʁɛ̃səz- a mwa etε nɔ̃bʁøz- e bjɛ̃ syʁ dø…
    il mɑ̃bʁasε, ʒə ʁəvivε pɥiz- il paʁtε εjɑ̃ ete lase dy ʒø.
    lεsɑ̃ dɑ̃ mεz- iø limaʒə dε kʁapo kil sɔ̃…

    ʒapʁuvə avεk ʁəɡʁε, εtʁə bεtə davwaʁ ʁədɔne la ʃɑ̃sə
    a kεlkœ̃ dotʁə də ʒue də mε sɑ̃timɑ̃.
    e ʒə nə pøz- ɑ̃kɔʁə diʁə kə sə səʁa ma dεʁnjεʁə sufʁɑ̃sə,
    ʒε deʒa ʒyʁe e faji a mε pʁɔmesə. la vi nə mεdə pa vʁεmɑ̃…

    sεɲœʁ, ʒə nə sɥi kə fεblə e sɑ̃z- okœ̃ εspwaʁ,
    mε ʒuʁ ʁəsɑ̃ble a mε nɥiz- e sεllə si mə puse a ma pεʁtə.
    ʒε fε sə kil falε puʁ vwaʁ la vi ɑ̃ ʁozə e mεmə i kʁwaʁə,
    mε ʒə nε sy pʁɑ̃dʁə swɛ̃ də lamə kə vu mavez- ɔfεʁtə…

    ʒε ʁasɑ̃ble lε faktyʁə kə mɔ̃ kœʁ dwa a la vi,
    il va ɑ̃kɔʁə pεje ɑ̃ sufʁɑ̃ dəmɛ̃ plys koʒuʁdɥi,
    sə kœʁ fʁaʒilə na plys lε mwajɛ̃ də vεʁse ɑ̃kɔʁə
    e ʁjɛ̃ kə dε laʁmə- fʁwadə. ʒə vø lɥi ʃɑ̃ʒe sɔ̃ sɔʁ…

    sεɲœʁ, pɥisje vuz- aksεpte mɔ̃ sɥisidə ?
    pɥisje vu lεse mɔ̃n- amə ɡute a sεtə delivʁɑ̃sə,
    paʁsə kə ʒə ʁəsɛ̃ syʁ mɔ̃ kœʁ sə tʁase lε dεʁnjεʁə ʁidə.
    ʒə mə sɑ̃sz- a bu də fɔʁsə e ʃaʁʒe də sufʁɑ̃sə…

    sɔ̃n- amuʁ aspiʁə mε ʁεzɔ̃ dεɡziste, ɑ̃n- etɑ̃ lɥi mεmə lynə dεllə
    kaʁ il nə mapaʁtjɛ̃ plys lə dʁwa də lεme.
    ʒə nə sε kɔmɑ̃ vivʁə sɑ̃z- epʁuve sə sɑ̃timɑ̃, mɔ̃ kœʁ ʁεstə fidεlə,
    ʒə nə fε kə sɥivʁə lε pa dy pase ʒystə puʁ lə ʁətʁuve…

    ʒə nε plys laʁ dapʁɑ̃dʁə a mɔ̃ kœʁ də sese də lεme.
    il nə vø kɔ̃pʁɑ̃dʁə ni aksεpte də sufʁiʁ, il vø ʒystə εtʁə a sε kɔte.
    e sε mwa ki nə sypɔʁtə plys də vivʁə e dɑ̃dyʁe
    sɔ̃n- absɑ̃sə… e sɔ̃n- ɛ̃difeʁɑ̃sə pεzə luʁ syʁ mɔ̃ kœʁ, ʒə sɥi fane…

    sεɲœʁ, akɔʁde mwa la dɑ̃sə dε mɔʁz- ɑ̃ kɔ̃paɲi də voz- ɑ̃ʒə
    aksεpte lə ʁətuʁ də sεtə amə ki nə sypɔʁtə dεtʁə œ̃ pɑ̃tɛ̃ dεz- ymɛ̃.
    ʒə vø mə sɑ̃tiʁ puʁ ynə fwa mjεnə e ʃwaziʁ dɑ̃pʁɛ̃te sə ʃəmɛ̃,
    ki mə mεnəʁa vεʁ vu. mɔ̃ djø, avεk vu ʒə nə sufʁiʁε pwɛ̃…

    ʒapεllə la mɔʁ avεk sə kuto kə ʒə pwɛ̃tə syʁ mɔ̃ kœʁ,
    sə səʁa du, kɔmə œ̃ pʁəmje bεze, nɔtʁə pʁəmje kɔ̃takt.
    ʒə lɥi ɔfʁiʁε mεz- ɑ̃ɡwasə kɔmə pʁɔmesəz- e sɑ̃z- avwaʁ pœʁ,
    ʒə siɲəʁεz- avεk mɔ̃ sɑ̃ lə deby də mɔ̃ plys bo paktə…

    sεɲœʁ, aɡʁee mɔ̃n- ɑ̃tʁe dɑ̃ sεt ɛ̃fini blø.
    ʒə mə sɥi ʁɑ̃dɥ a vu kɔmə œ̃ dεʁnje εspwaʁ,
    puʁ baniʁ də mε suvəniʁ sε kɔ̃tə maləʁø…
    mɔ̃ djø, avje vuz- aksεpte mɔ̃ sɥisidə sə swaʁ ?
  • Pieds Phonétique : Seigneur, Puissiez-Vous Accepter Mon Suicide ?

    1

    sε=ɲœʁ=sə=kœʁ=dɔ̃ʒə=sɥi=dɔ=te=ε=tœ̃=nɔ=se=ɑ̃=de=mɔ=sjɔ̃ 16
    sε=tə=a=mə=dɔ̃=ʒə=flə=ʁi=zε=tœ̃=bɑ̃=puʁ=lε=ma=lə=ʁø 16
    dy=ʁɑ̃=mɔ̃=nεɡ=zis=tɑ̃sə=ʒə=mə=sɥi=su=vɑ̃=sɑ̃=ti=tεl=œ̃=mɔʁ=vi=vɑ̃ 18
    ʒə=sɥi=ʁe=zi=ɲe=a=su=fʁiʁ=nɑ̃=swa=j=e=fy=ʁj=ø 15

    o=fɔ̃=də=mɔ̃=kœ=ʁə=lɔ=ʒε=y=nə=e=tɛ̃=sεl=lə=dεs=pwaʁ 16
    ynə=pə=ti=tə=fla=mə=ki=ɡaʁ=dε=nɔ̃=sə=lə=mɑ̃=mɔ̃=na=muʁ=puʁ=lɥi 18
    mε=zo=si=vε=jε=syʁ=mɔ̃=na=mə=də=la=kʁɥo=te=də=mε=zi=de=nwaʁə 18
    paʁ=sə=kə=tɑ̃=ʒε=ɑ̃=vi=dε=me=e=də=lε=tʁə=tɑ̃=ʒə-ε=la=vi 18

    kɔ=mɑ̃=pø=tɔ̃=ʁə=fy=ze=lə=si=bo=sɑ̃=ti=mɑ̃=kε=la=muʁ 16
    se=tε=puʁ=mwa=kɔ=mə=o=ne=də=ma=vi=fεʁ=me=la=pɔʁ=tə 16
    paʁ=sə=kə=mɔ̃=kœʁ=na=vε=kə=lɥi=puʁ=kʁwa=ʁə=a=la=bo=te=dy=ʒuʁ 18
    paʁ=sə=kə=lɥi=a=sε=tə=mɛ̃=du=sə=ki=ʁe=kɔ̃=fɔʁ=tə 15

    sε=ɲœʁ=εk=spli=ke=mwa=kɔ=mɑ̃=lε=tʁə=y=mɛ̃=ʃɑ̃=ʒə=də=vi=za=ʒə 18
    ʒe=tε=sa=pʁɛ̃=sε=sə=sɔ̃=ni=de=a=lə=sɔ̃=na=mə=sœʁ=il=di=zε 18
    il=ε=səl=ɥi=ki=a=sy=ʃa=vi=ʁe=mɔ̃=kœʁ=a=vɑ̃=mεmə=kɔ̃=sɑ̃=ɡaʒə 18
    djø=kɔ=mɑ̃sə=fε=til=kil=mu=bli=e=kə=ʒə=nɑ̃=nε=la=ka=pa=si=te 18

    ʒε=lɔ̃=tɑ̃=də=sə=la=kʁy=o=pʁɛ̃=sə=ʃaʁ=me 12
    e=mε=pʁɛ̃=sə=za=mwa=e=tε=nɔ̃=bʁø=ze=bj=ɛ̃=syʁ=dø 15
    il=mɑ̃=bʁa=sε=ʒəʁə=vi=vε=pɥi=zil=paʁ=tε=ε=jɑ̃=e=te=lase=dy=ʒø 18
    lε=sɑ̃=dɑ̃=mε=zi=ø=li=ma=ʒə=dε=kʁa=po=kil=sɔ̃ 14

    ʒa=pʁu=və=a=vεk=ʁə=ɡʁε=ε=tʁə=bε=tə=da=vwaʁ=ʁə=dɔ=ne=la=ʃɑ̃sə 18
    a=kεl=kœ̃=do=tʁə=də=ʒu=e=də=mε=sɑ̃=ti=mɑ̃ 13
    e=ʒə=nə=pø=zɑ̃=kɔʁə=di=ʁə=kə=sə=sə=ʁa=ma=dεʁ=njε=ʁə=su=fʁɑ̃sə 18
    ʒε=de=ʒa=ʒy=ʁe=e=fa=ji=a=mε=pʁɔ=me=sə=la=vinə=mε=də=pa=vʁε=mɑ̃ 20

    sε=ɲœ=ʁə=ʒə=nə=sɥi=kə=fε=blə=e=sɑ̃=zo=kœ̃=εs=pwaʁ 15
    mε=ʒuʁ=ʁə=sɑ̃=ble=a=mε=nɥi=ze=sεl=lə=si=mə=pu=se=a=ma=pεʁtə 18
    ʒε=fε=sə=kil=fa=lε=puʁ=vwaʁ=la=vi=ɑ̃=ʁo=zə=e=mε=mə=i=kʁwaʁə 18
    mε=ʒə=nε=sy=pʁɑ̃=dʁə=swɛ̃=də=la=mə=kə=vu=ma=ve=zɔ=fεʁ=tə 17

    ʒε=ʁa=sɑ̃=ble=lε=fak=ty=ʁə=kə=mɔ̃=kœ=ʁə=dwa=a=la=vi 16
    il=va=ɑ̃=kɔ=ʁə=pε=j=e=ɑ̃=su=fʁɑ̃=də=mɛ̃=plys=ko=ʒuʁ=dɥi 17
    sə=kœ=ʁə=fʁa=ʒi=lə=na=plys=lε=mwa=jɛ̃=də=vεʁ=se=ɑ̃=kɔ=ʁə 17
    e=ʁj=ɛ̃=kə=dε=laʁ=mə=fʁwa=də=ʒə=vø=lɥi=ʃɑ̃=ʒe=sɔ̃=sɔʁ 16

    sε=ɲœ=ʁə=pɥi=sj=e=vu=zak=sεp=te=mɔ̃=sɥi=si=də 14
    pɥi=sj=e=vu=lε=se=mɔ̃=na=mə=ɡu=te=a=sε=tə=de=li=vʁɑ̃=sə 18
    paʁ=sə=kə=ʒə=ʁə=sɛ̃=syʁ=mɔ̃=kœʁ=sə=tʁa=se=lε=dεʁ=njε=ʁə=ʁi=də 18
    ʒə=mə=sɑ̃s=za=bu=də=fɔʁ=sə=e=ʃaʁ=ʒe=də=su=fʁɑ̃=sə 15

    sɔ̃=na=muʁ=as=piʁə=mε=ʁε=zɔ̃=dεɡ=zis=te=ɑ̃=ne=tɑ̃=lɥi=mε=mə=ly=nə=dεllə 20
    kaʁ=il=nə=ma=paʁ=tj=ɛ̃=plys=lə=dʁwa=də=lε=me 13
    ʒə=nə=sε=kɔ=mɑ̃=vivʁə=sɑ̃=ze=pʁu=ve=sə=sɑ̃=ti=mɑ̃=mɔ̃=kœʁ=ʁεs=tə=fi=dεlə 20
    ʒə=nə=fε=kə=sɥi=vʁə=lε=pa=dy=pa=se=ʒys=tə=puʁ=lə=ʁə=tʁu=ve 18

    ʒə=nε=plys=laʁ=da=pʁɑ̃=dʁə=a=mɔ̃=kœ=ʁə=də=se=se=də=lε=me 17
    il=nə=vø=kɔ̃=pʁɑ̃dʁə=ni=ak=sεp=te=də=su=fʁiʁ=il=vø=ʒys=təε=tʁə=a=sε=kɔ=te 21
    e=sε=mwa=ki=nə=sy=pɔʁ=tə=plys=də=vi=vʁə=e=dɑ̃=dy=ʁe 16
    sɔ̃=nab=sɑ̃sə=e=sɔ̃=nɛ̃=di=fe=ʁɑ̃=sə=pε=zə=luʁ=syʁ=mɔ̃=kœʁ=ʒə=sɥi=fa=ne 20

    sε=ɲœʁ=a=kɔʁ=de=mwa=la=dɑ̃=sə=dε=mɔʁ=zɑ̃=kɔ̃=pa=ɲi=də=vo=zɑ̃ʒə 18
    ak=sεp=te=lə=ʁə=tuʁdə=sε=təa=mə=ki=nə=sy=pɔʁ=tə=dε=tʁə=œ̃=pɑ̃=tɛ̃=dε=zy=mɛ̃ 22
    ʒə=vømə=sɑ̃=tiʁ=puʁ=y=nə=fwa=mjε=nəe=ʃwa=ziʁ=dɑ̃=pʁɛ̃=te=sə=ʃə=mɛ̃ 18
    ki=mə=mε=nə=ʁa=vεʁ=vu=mɔ̃=djø=a=vεk=vu=ʒə=nə=su=fʁi=ʁε=pwɛ̃ 18

    ʒa=pεl=lə=la=mɔʁ=a=vεk=sə=ku=to=kə=ʒə=pwɛ̃=tə=syʁ=mɔ̃=kœ=ʁə 18
    sə=sə=ʁa=du=kɔ=mə=œ̃=pʁə=mj=e=bε=ze=nɔ=tʁə=pʁə=mje=kɔ̃=takt 18
    ʒə=lɥi=ɔ=fʁi=ʁε=mε=zɑ̃=ɡwasə=kɔ=mə=pʁɔ=me=sə=ze=sɑ̃=za=vwaʁ=pœʁ 18
    ʒə=si=ɲə=ʁε=za=vεk=mɔ̃=sɑ̃=lə=de=by=də=mɔ̃=plys=bo=pak=tə 17

    sε=ɲœ=ʁə=a=ɡʁe=e=mɔ̃=nɑ̃=tʁe=dɑ̃=sεt=ɛ̃=fi=ni=blø 15
    ʒə=mə=sɥi=ʁɑ̃dɥ=a=vu=kɔ=mə=œ̃=dεʁ=nj=e=εs=pwaʁ 14
    puʁ=ba=niʁ=də=mε=su=və=niʁ=sε=kɔ̃=tə=ma=lə=ʁø 14
    mɔ̃=dj=ø=a=vj=e=vu=zak=sεp=te=mɔ̃=sɥi=si=də=sə=swaʁ 16

PostScriptum

A…

Commentaires Sur La Poesie


Auteur de Poésie
01/07/2008 13:38Black $Hadow

wow trop touchant et triste vraiment je suis restée émue

Auteur de Poésie
02/07/2008 01:08Miassou

merci pr ce boo poème ... merci pr cet emotion k tu ns transmet a chak foi
garde foie en dieu il est grand !!! tot ou tard tu trouvera l amour et tot ou tard tu recommencera a aimer la vi.
toutes mes amitiés

Auteur de Poésie
02/07/2008 08:21Lordvaillant

Salut
Je peux comprendre ce que tu ressents, j’ai été pendant un moment comme toi.
La vie n’avait pas de sens sans ma femme mais ce que j’ai du mal accepté c’est le décès de mon père car il est mort la même année au moment que ma femme me quitte.
L’amour est cruelle, l’amour est sans retour, l’amour est la joix de l’autre, ...
J’ai bien aimé ce que tu as écrit mais sache que si tu es sur terre et non près de lui (Dieux) c’est parce que en chacun de nous nous avons une mission à accomplir qui nous a attribué.
Moi meme, je revien à la vie grace à mes amies et à grande prise de soi.
Revien vers nous, soit courrageuse, la vie est remplis d’embuche, la vie est un combat perpetuel contre soit meme, la vie peut être bonheur, ...
Dis toi simplement que dans cette grande terre bleu, il y a quelqu’un qui t’aime sincèrement.
Moi, elle est 3 000 km de moi mais c’est amour, je sens qu’il est pur.
En attend courage, courage, bat toi contre toi meme, reste avec nous car je sens que tu es une femme bien avec beaucoup d’amour à redonner qq un qui te recherches.
Vaillant

Auteur de Poésie
02/07/2008 12:036o¤p~sérenity~l¤o90

Je te sais blessé, mais ne te laisse pas abattre.
La vie n’est pas un bonheur perpetuelle, elle est parsemée de moments heureux, et de moments malheureux, même si on pense souvent que le négatif est bien plus présent, il n’en ai rien.
La plus infime chose peut faire ton bonheur, alors ne laisse rien de côté.
Si, moi je ne vais pas si bien que ça en ce moment, ton retour dans ma vie est une bouffé d’oxygène, et c’est ce qui fait toute la magie de nos retrouvailles.
Ne te laisses pas avoir par quelqu’un qui dit t’aimer, mais laisses toi porter par ceux qui te le montre.
(k)(k)

¤~Your little Speedy on the moon~¤ (S)

Auteur de Poésie
03/07/2008 17:46L'archange Du Péché

Seigneur, puissiez-vous la laisser pleurer pour qu’elle donne à boire à la terre qui la fera fleurir...
Ton poème est pour moi tel le chant du sirène chantant sa tristesse..
L’archange Du Péché, Pour vous servire, ou vous conduire...

Auteur de Poésie
03/07/2008 22:06L'ange Blanc365

Trés jolie poeme et trés touchant....
l’ange blanc ( le vrai lol)

Auteur de Poésie
09/07/2008 23:00Sola Del Mundo ♥

Wow il est vraiment beau ton poème vraiment je reste sans voix ...Bonne continuation

Auteur de Poésie
10/07/2008 21:56Flocondeneige

c’est tellement beau et si triste à la foi....
Jeune fille t’as kune vie alors vit la a fond,sors occupe toi et tout ce qui te fait du mal partira avc le temps....
COURAGE BIZOUILLE HI

Auteur de Poésie
15/07/2008 14:18La Petite Etoile

😞 Très triste, émouvant poème mais si bien écrit...
...(F)..........(K)
la petite étoile (S)

Auteur de Poésie
16/07/2008 00:56Usanuigrav

... superbe poeme.
j’en reste béat d’admiration
il me fait penser a une ambiance musicale: http://www.deezer.com/#music/album/21764
je ne sait pas si il s’agit de ton registre musicale mais écoute a tout hasard le chatiment de la rose.
Manière de clamer sa douleur

Auteur de Poésie
16/07/2008 15:04Petite Muse

très beau texte
la vie est dure parfois , elle est blessante mais la vie peut être aussi très belle, pleine de bonheur

garde espoir, ne te laisse pas abbattre. une personne qui fait souffrir une autre ne mérite pas que l’on souffre pour elle ... tu retrouveras le gout de vivre avec le temps

Auteur de Poésie
25/07/2008 15:32Toxic

si il t’entends il te laissera pas partir..
😂 ..

Auteur de Poésie
30/11/2008 16:56Lady-l

l’émotion ke ce texte degage est ENORME!!:D waw!! 🙂 !

Auteur de Poésie
10/01/2010 23:38Gramophone889

Bonsoir belle fleur de lune
J’ai lu ton poème de 2008 " Seigneur...." Je trouve ce poète d’une beauté fulgurante.
Je te propose de le faire paraître sur un site poétique "adultes" sous ton nom et je me ferai après, le plaisir de t’en communiquer les commentaires.
Mais il me faut au préalable ton consentement.
Amitiés en poésie
Gramophone

Auteur de Poésie
11/01/2010 11:15Gramophone889

Belle fleur de lune
Petites préccisions.
lorsque je parle de site poétique adulte, c’est un site sur lequel les adolescents n’émettent pas.
Si c’est possible, pourais-je connaître l’âge que tu avais lors de l’émission du poème;

Merci.
Gramophone