Poeme-France : Lecture Écrit Souvenir

Texte : L’Oubli

Texte Souvenir
Publié le 20/05/2019 15:51

L'écrit contient 231 mots qui sont répartis dans 7 strophes.

Poete : Ecuyer56

L’Oubli

Souvenez-vous Madame, je vous en prie Madame. .
Qu’une fenêtre s’ouvre dans vos mémoires défuntes
Et que surgissent enfin sur vos lèvres un sourire…
Nous étions si jeunes quand nos lèvres s’unirent.

Ne quittez pas ma main, je vous en prie Madame…
J’ai tant tenu la vôtre durant toutes ces années
Pour ne jamais vous perdre sous les ciels d’orage
Pour ne jamais oublier la toute première fois…

Regardez-moi Madame, Je vous en prie Madame…
Bien sûr j’ai vieilli moi aussi et mes cheveux sont blancs
Mais j’ai en moi la flamme de nos tout premiers jours
Et je vous aime encore, malgré les ravages du destin.

Ouvrez vos yeux Madame, je vous en prie Madame…
Ils ont encore le bleu des vagues qui berçaient nos corps
Et la couleur d’un ciel azuréen de Méditerranée.
Je m’y noyais quand nos cœurs frémissaient sous le vent.

Allez venez Madame et qu’importe désormais le vide du présent
J’ai en moi assez de souvenirs pour réécrire un avenir à deux
Assez de tendresse à revendre et encore tant à vous donner
Ainsi, chaque matin que Dieu accordera sera le tout premier.

… Je me souviens Monsieur… oh oui… je me souviens de vous…
… Racontez-moi nous deux Monsieur… je vous en prie Monsieur…

Et la vieille dame posa sa tête sur son épaule…
  • Phonétique : L’Oubli

    suvəne vu madamə, ʒə vuz- ɑ̃ pʁi madamə.
    kynə fənεtʁə suvʁə dɑ̃ vo memwaʁə defœ̃tə
    e kə syʁʒise ɑ̃fɛ̃ syʁ vo lεvʁəz- œ̃ suʁiʁə…
    nuz- esjɔ̃ si ʒənə kɑ̃ no lεvʁə- syniʁe.

    nə kite pa ma mɛ̃, ʒə vuz- ɑ̃ pʁi madamə…
    ʒε tɑ̃ təny la votʁə dyʁɑ̃ tutə sεz- ane
    puʁ nə ʒamε vu pεʁdʁə su lε sjεl dɔʁaʒə
    puʁ nə ʒamεz- ublje la tutə pʁəmjεʁə fwa…

    ʁəɡaʁde mwa madamə, ʒə vuz- ɑ̃ pʁi madamə…
    bjɛ̃ syʁ ʒε vjεji mwa osi e mε ʃəvø sɔ̃ blɑ̃
    mε ʒε ɑ̃ mwa la flamə də no tu pʁəmje ʒuʁ
    e ʒə vuz- εmə ɑ̃kɔʁə, malɡʁe lε ʁavaʒə dy dεstɛ̃.

    uvʁe voz- iø madamə, ʒə vuz- ɑ̃ pʁi madamə…
    ilz- ɔ̃ ɑ̃kɔʁə lə blø dε vaɡ ki bεʁsε no kɔʁ
    e la kulœʁ dœ̃ sjεl azyʁeɛ̃ də mediteʁane.
    ʒə mi nwajε kɑ̃ no kœʁ fʁemisε su lə vɑ̃.

    ale vəne madamə e kɛ̃pɔʁtə dezɔʁmε lə vidə dy pʁezɑ̃
    ʒε ɑ̃ mwa ase də suvəniʁ puʁ ʁeekʁiʁə œ̃n- avəniʁ a dø
    ase də tɑ̃dʁεsə a ʁəvɑ̃dʁə e ɑ̃kɔʁə tɑ̃ a vu dɔne
    ɛ̃si, ʃakə matɛ̃ kə djø akɔʁdəʁa səʁa lə tu pʁəmje.

    … ʒə mə suvjɛ̃ məsjø… ɔ ui… ʒə mə suvjɛ̃ də vu…
    … ʁakɔ̃te mwa nu dø məsjø… ʒə vuz- ɑ̃ pʁi məsjø…

    e la vjεjə damə poza sa tεtə syʁ sɔ̃n- epolə…

Récompense

1
0
0

Texte des commentateurs

Commentaire Sur La Poesie


Auteur de Poésie
20/05/2019 16:41Âme Perdue

Chanceux/se celui/celle qui a cette âge a une personne comme ça qui tient a lui/elle juste par amour juste au souvenir du beau vieux temps. Quoique pr l’alzheimer c’est les personnes qui s’en souviennent qui souffrent le plus d’être oublié .Le poème m’a fait frissonner merci pr le beau partage.