Poeme-France : Lecture Écrit Civilisation

Poeme : Où Vas-Tu Gitan

Poème Civilisation
Publié le 15/07/2017 23:52

L'écrit contient 214 mots qui sont répartis dans 10 strophes.

Poete : Gramo

Où Vas-Tu Gitan

Les roulottes s’étaient arrêtées
Sur un terrain de vaine pâture 1)
Où dans le pâtis une masure 1b)
Mourait tristement désertée

Elle était bonne pour les gitans ?
Où l’eau du ciel leur était donnée
Du puits par minotes bien aimées. 2)
Puis ils installaient le campement

Dociles aux alentours des roulottes
Les Rossinantes paissaient placides
Fatiguées par une route aride
Elles visaient au repos avant la route

Les poulots eux, cherchaient du mort-bois 3)
Après, un feu vif crépitait et la casserole
Se chargeait de cuire une poule égarée en vol
La nuit, le feu éclairait des faciès droits

Leurs Cerbères traînaient faméliques
Autours de leurs maîtres attendant
De recevoir leur fouaille en grondant. 4)
Flairant à mille pieds le poulard basique 5)

Les femmes aux longues robes juponnées
Ne s’intéressaient qu’ à leurs moutards
Les hommes vêtus de vieux costards
Devisaient entre-eux un peu avinés

L’un d’eux se leva et pris sa guitare
Il fit quelques accords puis commença
Du flamenco et le camps s’enflamma.
Venant du midi ils en glorifiaient l’art

Bientôt tous montèrent dormir
Car demain les gendarmes viendront
Pour les contraindre à l’affront
Comme le juif errant, marchant au martyr 6)

Où irez-vous demain gitans ?

Gramophone
3 juillet 2017
  • Pieds Hyphénique: Où Vas-Tu Gitan

    les=rou=lot=tes=sé=taient=ar=rê=tées 9
    sur=un=ter=rain=de=vaine=pâ=tu=re=un 10
    où=dans=le=pâ=tis=une=ma=su=reun=b 10
    mou=rait=tris=te=ment=dé=ser=tée 8

    el=le=é=tait=bon=ne=pour=les=gi=tans 10
    où=leau=du=ciel=leur=é=tait=don=née 9
    du=puits=par=mi=notes=bien=ai=mées=point=deux 10
    puis=ils=ins=tal=laient=le=cam=pe=ment 9

    do=ci=les=aux=a=len=tours=des=rou=lottes 10
    les=ros=si=nan=tes=pais=saient=pla=ci=des 10
    fa=ti=guées=par=u=ne=rou=te=a=ride 10
    elles=vi=saient=au=re=pos=a=vant=la=route 10

    les=pou=lots=eux=cher=chaient=du=mort=bois=trois 10
    après=un=feu=vif=cré=pi=tait=et=la=casse=role 11
    se=char=geait=de=cuireune=pou=le=é=ga=rée=en=vol 12
    la=nuit=le=feu=é=clai=rait=des=fa=ciès=droits 11

    leurs=cer=bè=res=traî=naient=fa=mé=liques 9
    au=tours=de=leurs=maî=tres=at=ten=dant 9
    de=re=ce=voir=leur=fou=ailleen=gron=dant=point=quatre 11
    flai=rant=à=mille=pieds=le=pou=lard=ba=si=que=cin=q 13

    les=fem=mes=aux=lon=gues=robes=ju=pon=nées 10
    ne=sin=té=res=saient=quà=leurs=mou=tards 9
    les=hom=mes=vê=tus=de=vieux=cos=tards 9
    de=vi=saient=entre=eux=un=peu=a=vi=nés 10

    lun=deux=se=le=va=et=pris=sa=gui=tare 10
    il=fit=quel=ques=ac=cords=puis=com=men=ça 10
    du=fla=men=co=et=le=camps=sen=flam=ma 10
    ve=nant=du=mi=di=ils=en=glo=ri=fiaient=lart 11

    bien=tôt=tous=mon=tè=rent=dor=mir 8
    car=de=main=les=gen=dar=mes=vien=dront 9
    pour=les=con=train=dre=à=laf=front 8
    comme=le=juif=er=rant=mar=chant=au=mar=tyr=six 11

    où=i=rez=vous=de=main=gi=tans 8

    gra=mo=pho=ne 4
    trois=jui=llet=deux=mil=le=dix=sept 8
  • Phonétique : Où Vas-Tu Gitan

    lε ʁulɔtə setε aʁεte
    syʁ œ̃ teʁɛ̃ də vεnə patyʁə yn)
    u dɑ̃ lə patiz- ynə mazyʁə œ̃ b)
    muʁε tʁistəmɑ̃ dezεʁte

    εllə etε bɔnə puʁ lε ʒitɑ̃ ?
    u lo dy sjεl lœʁ etε dɔne
    dy pɥi paʁ minɔtə bjɛ̃ εme pwɛ̃ døks)
    pɥiz- ilz- ɛ̃stalε lə kɑ̃pəmɑ̃

    dɔsiləz- oz- alɑ̃tuʁ dε ʁulɔtə
    lε ʁɔsinɑ̃tə pεsε plasidə
    fatiɡe paʁ ynə ʁutə aʁidə
    εllə vizε o ʁəpoz- avɑ̃ la ʁutə

    lε puloz- ø, ʃεʁʃε dy mɔʁ bwa tʁwas)
    apʁε, œ̃ fø vif kʁepitε e la kasəʁɔlə
    sə ʃaʁʒε də kɥiʁə ynə pulə eɡaʁe ɑ̃ vɔl
    la nɥi, lə fø eklεʁε dε fasjε dʁwa

    lœʁ sεʁbεʁə tʁεnε famelik
    otuʁ də lœʁ mεtʁəz- atɑ̃dɑ̃
    də ʁəsəvwaʁ lœʁ fuajə ɑ̃ ɡʁɔ̃dɑ̃ pwɛ̃ katʁə)
    flεʁɑ̃ a milə pje lə pulaʁ bazikə sɛ̃k)

    lε faməz- o lɔ̃ɡ ʁɔbə ʒypɔne
    nə sɛ̃teʁesε ka lœʁ mutaʁd
    lεz- ɔmə vεtys də vjø kɔstaʁd
    dəvizε ɑ̃tʁə øz- œ̃ pø avine

    lœ̃ dø sə ləva e pʁi sa ɡitaʁə
    il fi kεlkz- akɔʁd pɥi kɔmɑ̃sa
    dy flamɑ̃ko e lə kɑ̃ sɑ̃flama.
    vənɑ̃ dy midi ilz- ɑ̃ ɡlɔʁifjε laʁ

    bjɛ̃to tus mɔ̃tεʁe dɔʁmiʁ
    kaʁ dəmɛ̃ lε ʒɑ̃daʁmə- vjɛ̃dʁɔ̃
    puʁ lε kɔ̃tʁɛ̃dʁə a lafʁɔ̃
    kɔmə lə ʒɥif eʁɑ̃, maʁʃɑ̃ o maʁtiʁ siks)

    u iʁe vu dəmɛ̃ ʒitɑ̃ ?

    ɡʁamɔfɔnə
    tʁwa ʒɥjε dø milə di- sεt
  • Pieds Phonétique : Où Vas-Tu Gitan

    lε=ʁu=lɔ=tə=se=tε=a=ʁε=te 9
    syʁ=œ̃=te=ʁɛ̃də=vε=nə=pa=ty=ʁə=yn 10
    u=dɑ̃lə=pa=ti=zy=nə=ma=zy=ʁəœ̃=b 10
    mu=ʁε=tʁis=tə=mɑ̃=de=zεʁ=te 8

    εl=lə=e=tε=bɔ=nə=puʁ=lε=ʒi=tɑ̃ 10
    u=lo=dy=sjεl=lœ=ʁə=e=tε=dɔ=ne 10
    dy=pɥi=paʁ=mi=nɔtə=bjɛ̃=ε=me=pwɛ̃=døks 10
    pɥi=zil=zɛ̃s=ta=lε=lə=kɑ̃=pə=mɑ̃ 9

    dɔ=si=lə=zo=za=lɑ̃=tuʁ=dε=ʁu=lɔtə 10
    lε=ʁɔ=si=nɑ̃=tə=pε=sε=pla=si=də 10
    fa=ti=ɡe=paʁ=y=nə=ʁu=tə=a=ʁidə 10
    εl=lə=vi=zε=oʁə=po=za=vɑ̃=la=ʁutə 10

    lε=pu=lo=zø=ʃεʁ=ʃε=dy=mɔʁ=bwa=tʁwas 10
    a=pʁε=œ̃=fø=vif=kʁe=pi=tε=e=la=kasə=ʁɔlə 12
    sə=ʃaʁ=ʒεdə=kɥi=ʁəynə=pu=lə=e=ɡa=ʁe=ɑ̃=vɔl 12
    la=nɥi=lə=fø=e=klε=ʁε=dε=fa=sjε=dʁwa 11

    lœ=ʁə=sεʁ=bε=ʁə=tʁε=nε=fa=me=lik 10
    o=tuʁ=də=lœ=ʁə=mε=tʁə=za=tɑ̃=dɑ̃ 10
    də=ʁə=sə=vwaʁ=lœʁ=fu=ajəɑ̃=ɡʁɔ̃=dɑ̃=pwɛ̃katʁə 10
    flε=ʁɑ̃=a=milə=pje=lə=pu=laʁ=ba=zi=kə=sɛ̃k 12

    lε=fa=mə=zo=lɔ̃ɡ=ʁɔ=bə=ʒy=pɔ=ne 10
    nə=sɛ̃=te=ʁe=sε=ka=lœ=ʁə=mu=taʁd 10
    lε=zɔ=mə=vε=tys=də=vj=ø=kɔs=taʁd 10
    də=vi=zε=ɑ̃tʁə=ø=zœ̃=pø=a=vi=ne 10

    lœ̃=dø=sə=lə=va=e=pʁi=sa=ɡi=taʁə 10
    il=fi=kεl=kza=kɔʁd=pɥi=kɔ=mɑ̃=sa 9
    dy=fla=mɑ̃=ko=e=lə=kɑ̃=sɑ̃=fla=ma 10
    və=nɑ̃=dy=mi=di=il=zɑ̃=ɡlɔ=ʁi=fjε=laʁ 11

    bj=ɛ̃=to=tus=mɔ̃=tε=ʁe=dɔʁ=miʁ 9
    kaʁ=də=mɛ̃=lε=ʒɑ̃=daʁ=mə=vj=ɛ̃=dʁɔ̃ 10
    puʁ=lε=kɔ̃=tʁɛ̃=dʁə=a=la=fʁɔ̃ 8
    kɔmə=lə=ʒɥif=e=ʁɑ̃=maʁ=ʃɑ̃=o=maʁ=tiʁ=siks 11

    u=i=ʁe=vu=də=mɛ̃=ʒi=tɑ̃ 8

    ɡʁa=mɔ=fɔ=nə 4
    tʁwa=ʒɥj=ε=dø=mi=lə=di=sεt 8

PostScriptum

1) Vaine pâture : Le mot composé vaine-pâture est un terme utilisé dans le monde de l’agriculture et de l’élevage pour désigner les terres qui ne sont pas exploitées ou un pâturage où les animaux peuvent se déplacer en toute liberté
1b) Pâtis : terrain en friche où l’on fait paître les bestiaux.

2) minotte mot provençal : petite fille

3) poulot : argotique, petit garçon

4) nourriture que l’on jetait aux chiens

5) Poulard : argotique : policier.

6) Le Juif errant est un personnage de légende qui aurait refusé
de laisser Jésus se reposer sur le pas de sa porte pendant la
montée au Calvaire. Pour le punir, Dieu l’aurait condamné à
errer sans trouver de repos jusqu’au retour définitif de Jésus
sur la terre.

PS : Il n’y a pas si longtemps, jusqu’en 1972, la gendarmerie (Belgique) appliquait la Loi d’alors : Les roulottes ne pouvaient rester plus de 24 heures sur place. Après elles devaient repartir. Quelques fois des prolongations étaient accordées par le bourgmestre.
Les habitants craignaient l’installation des gitans sur le village. Ils constituaient une source d’inquiétude pour les parents. L’on parlait d’enlèvements de filles et d’enfants… On pensait aussi qu’ils étaient à l’origine des larcins commis dans la région.

Heureusement pour ces gens la Loi s’est humanisée et certains terrains aménagés leur sont destinés

Commentaires Sur La Poesie


Auteur de Poésie
17/07/2017 09:15Coburitc

Un très beau poème , un camp de gitans et ses chants , Pandore malheureusement éteindra le charme !
Heureux de te revoir sur le site.

Jean-Pierre

Auteur de Poésie
17/07/2017 10:23Henri

Il y a une recherche de métrique, un peu cahotante autour de l’enneasyllabe, une recherche de rimes, plus bonnes à l’oreille qu’à l’oeil, et une ponctuation désinvolte avec ses trois virgules et deux points parsemés ça et là.
J’ai bien aimé la rime affront / viendront à la dernière strophe, il est rare de voir une rime entre un substantif et un verbe conjugué. Dommage pour la grammaire que le futur (viendront) suive un passé simple (montèrent). Je pense que cet emploi est fautif, il aurait fallu un présent, par exemple : Le temps est venu de dormir. Je pense aussi qu’on ne "contraint" pas à l’affront. En locution, l’affront se fait ou s’inflige etc... "Pour leur infliger un (ou) l’affront" irait sans doute mieux.
Au vers 5, je me suis demandé s’il y avait bien une interrogation. En l’enlevant, le sens me parait plus juste.
Pour le fond, je trouve très original cette ode à la troupe gitane. Un tableau simple pour des gens simples à la vie simple ; seulement différents par leur mode de vie. En filigrane, l’éternelle crainte du bourgeois devant l’étranger.
Bon travail de recherche pour éviter les clichés (une bonne documentation c’est la moitié du travail de fait), avec quelques mots rares (c’est bien de ne pas trop en mettre). Personnellement, j’ai découvert la vaine-pâture et la fouaille (comme on dit, je ne me suis pas levé pour rien aujourd’hui). Le juif errant a été popularisé par Moustaki, mais il est toujours bien de le remettre en selle.
Bon moment de lecture. Merci

👍