Poeme-France : Lecture Écrit Existence

Chanson : L’Espoir Et Le Sourire

Chanson Existence
Publié le 26/04/2013 15:31

L'écrit contient 320 mots qui sont répartis dans 9 strophes.

Poete : Halbran

L’Espoir Et Le Sourire

Ils sont partis d’une île, au large de l’Afrique
La mer était plus sombre, plus sombre que leur peau…
Ils sont partis d’une île, au large de l’Afrique
Ombres dans la pénombre, ils n’étaient que troupeaux…

Les nuits étaient sans lune, l’océan sans repères
Le village… là-bas, s’appelait l’Amérique…
Les nuits étaient sans lune, l’océan sans repères
Quelques coups de tabac, un calme pathétique…

Récoltant le coton de maîtres tyranniques
Au soleil, sous l’orage, le vent et les sarcasmes
Suant sous le bâton ou crevant sous la trique
Avaient-ils donc un âge ou un cœur ou une âme ? . .

Il leur restait le rire, le rire et la musique
Pour que leurs nuits soient douces, aux portes des chapelles
Il leur restait le rire, le rire et la musique
Ils inventèrent le Blues, le Jazz et le Gospel.

Ils inventèrent le Blues… Le blou ou ou ze…
Le Blues, le Jazz et le… le… go oh oh spel…

Ils sont venus se battre, et mourir pour la France
Tombés au « Champ d’honneur », morts au « Chemin des Dames »
Ils sont venus se battre, et mourir pour la France
Le sang n’est pas couleur, couleur de macadam…

Ils ramassent nos poubelles, ils balayent nos rues
Ils ont fui la famine, la misère ou la guerre
Ils ramassent nos poubelles et balayent nos rues
Leurs gamins, leurs gamines ont les yeux grands ouverts.

Qu’ils soient nés n’importe où, d’où qu’ils viennent, on s’en fout
Ils ne demandent rien qu’un peu de dignité
Que vivre parmi nous, que vivre comme nous
Ils ne demandent rien, qu’un peu d’amitié.

Assez, assez des mots, un peu d’humanité
Offrons à leurs enfants, l’espoir et le sourire
Rendons à leurs enfants, l’espoir et le sourire
Offrons à leurs enfants, l’espoir et l’équité…
  • Pieds Hyphénique: L’Espoir Et Le Sourire

    ils=sont=par=tis=dune=î=le=au=lar=ge=de=la=frique 13
    la=mer=é=tait=plus=sombre=plus=som=bre=que=leur=peau 12
    ils=sont=par=tis=dune=î=le=au=lar=ge=de=la=frique 13
    om=bres=dans=la=pé=nombre=ils=né=taient=que=trou=peaux 12

    les=nuits=é=taient=sans=lune=lo=cé=an=sans=re=pères 12
    le=vil=lage=là=bas=sap=pe=lait=la=mé=ri=que 12
    les=nuits=é=taient=sans=lune=lo=cé=an=sans=re=pères 12
    quel=ques=coups=de=ta=bac=un=cal=me=pa=thé=ti=que 13

    ré=col=tant=le=co=ton=de=maî=tres=ty=ran=niques 12
    au=so=leil=sous=lo=rage=le=vent=et=les=sar=casmes 12
    suant=sous=le=bâ=ton=ou=cre=vant=sous=la=trique 11
    avaient=tils=donc=un=â=geou=un=cœur=ou=une=â=me 12

    il=leur=res=tait=le=rire=le=ri=reet=la=mu=sique 12
    pour=que=leurs=nuits=soient=douces=aux=por=tes=des=cha=pelles 12
    il=leur=res=tait=le=rire=le=ri=reet=la=mu=sique 12
    ils=inven=tè=rent=le=blues=le=jazz=et=le=gos=pel 12

    ils=in=ven=tè=rent=le=blues=le=blou=ou=ou=ze 12
    le=blues=le=jazz=et=le=le=go=oh=oh=s=pel 12

    ils=sont=ve=nus=se=bat=tre=et=mou=rir=pour=la=france 13
    tom=bés=au=champ=dhon=neur=morts=au=che=min=des=dames 12
    ils=sont=ve=nus=se=bat=tre=et=mou=rir=pour=la=france 13
    le=sang=nest=pas=cou=leur=cou=leur=de=ma=ca=dam 12

    ils=ra=massent=nos=pou=bel=les=ils=ba=layent=nos=rues 12
    ils=ont=fui=la=fa=mine=la=mi=sè=reou=la=guerre 12
    ils=ra=massent=nos=pou=bel=les=et=ba=layent=nos=rues 12
    leurs=ga=mins=leurs=ga=mines=ont=les=yeux=grands=ou=verts 12

    quils=soient=nés=nim=porteoù=doù=quils=vien=nent=on=sen=fout 12
    ils=ne=de=man=dent=rien=quun=peu=de=di=gni=té 12
    que=vi=vre=par=mi=nous=que=vi=vre=com=me=nous 12
    ils=ne=de=man=dent=rien=quun=peu=da=mi=ti=é 12

    as=sez=as=sez=des=mots=un=peu=dhu=ma=ni=té 12
    of=frons=à=leurs=en=fants=les=poir=et=le=sou=rire 12
    ren=dons=à=leurs=en=fants=les=poir=et=le=sou=rire 12
    of=frons=à=leurs=en=fants=les=poir=et=lé=qui=té 12
  • Phonétique : L’Espoir Et Le Sourire

    il sɔ̃ paʁti dynə ilə, o laʁʒə də lafʁikə
    la mεʁ etε plys sɔ̃bʁə, plys sɔ̃bʁə kə lœʁ po…
    il sɔ̃ paʁti dynə ilə, o laʁʒə də lafʁikə
    ɔ̃bʁə- dɑ̃ la penɔ̃bʁə, il netε kə tʁupo…

    lε nɥiz- etε sɑ̃ lynə, lɔseɑ̃ sɑ̃ ʁəpεʁə
    lə vilaʒə… la ba, sapəlε lameʁikə…
    lε nɥiz- etε sɑ̃ lynə, lɔseɑ̃ sɑ̃ ʁəpεʁə
    kεlk ku də taba, œ̃ kalmə patetikə…

    ʁekɔltɑ̃ lə kɔtɔ̃ də mεtʁə- tiʁanik
    o sɔlεj, su lɔʁaʒə, lə vɑ̃ e lε saʁkasmə
    sɥɑ̃ su lə batɔ̃ u kʁəvɑ̃ su la tʁikə
    avε til dɔ̃k œ̃n- aʒə u œ̃ kœʁ u ynə amə ? .

    il lœʁ ʁεstε lə ʁiʁə, lə ʁiʁə e la myzikə
    puʁ kə lœʁ nɥi swae dusə, o pɔʁtə- dε ʃapεllə
    il lœʁ ʁεstε lə ʁiʁə, lə ʁiʁə e la myzikə
    ilz- ɛ̃vɑ̃tεʁe lə blɥ, lə ʒaz e lə ɡɔspεl.

    ilz- ɛ̃vɑ̃tεʁe lə blɥ… lə blu u u zə…
    lə blɥ, lə ʒaz e lə… lə… ɡo ɔ ɔ spεl…

    il sɔ̃ vənys sə batʁə, e muʁiʁ puʁ la fʁɑ̃sə
    tɔ̃bez- o « ʃɑ̃ dɔnəʁ », mɔʁz- o « ʃəmɛ̃ dε daməs »
    il sɔ̃ vənys sə batʁə, e muʁiʁ puʁ la fʁɑ̃sə
    lə sɑ̃ nε pa kulœʁ, kulœʁ də makadam…

    il ʁamase no pubεllə, il balεje no ʁy
    ilz- ɔ̃ fɥi la faminə, la mizεʁə u la ɡeʁə
    il ʁamase no pubεlləz- e balεje no ʁy
    lœʁ ɡamɛ̃, lœʁ ɡaminəz- ɔ̃ lεz- iø ɡʁɑ̃z- uvεʁ.

    kil swae nes nɛ̃pɔʁtə u, du kil vjεne, ɔ̃ sɑ̃ fu
    il nə dəmɑ̃de ʁjɛ̃ kœ̃ pø də diɲite
    kə vivʁə paʁmi nu, kə vivʁə kɔmə nu
    il nə dəmɑ̃de ʁjɛ̃, kœ̃ pø damitje.

    ase, ase dε mo, œ̃ pø dymanite
    ɔfʁɔ̃z- a lœʁz- ɑ̃fɑ̃, lεspwaʁ e lə suʁiʁə
    ʁɑ̃dɔ̃z- a lœʁz- ɑ̃fɑ̃, lεspwaʁ e lə suʁiʁə
    ɔfʁɔ̃z- a lœʁz- ɑ̃fɑ̃, lεspwaʁ e lekite…
  • Pieds Phonétique : L’Espoir Et Le Sourire

    il=sɔ̃=paʁ=ti=dy=nə=i=lə=o=laʁ=ʒə=də=la=fʁikə 14
    la=mεʁ=e=tε=plys=sɔ̃=bʁə=plys=sɔ̃=bʁə=kə=lœ=ʁə=po 14
    il=sɔ̃=paʁ=ti=dy=nə=i=lə=o=laʁ=ʒə=də=la=fʁikə 14
    ɔ̃=bʁə=dɑ̃=la=pe=nɔ̃=bʁə=il=ne=tε=kə=tʁu=po 13

    lε=nɥi=ze=tε=sɑ̃=ly=nə=lɔ=se=ɑ̃=sɑ̃=ʁə=pεʁ=ə 14
    lə=vi=la=ʒə=la=ba=sa=pə=lε=la=me=ʁi=kə 13
    lε=nɥi=ze=tε=sɑ̃=ly=nə=lɔ=se=ɑ̃=sɑ̃=ʁə=pεʁ=ə 14
    kεl=kə=ku=də=ta=ba=œ̃=kal=mə=pa=te=ti=kə 13

    ʁe=kɔl=tɑ̃=lə=kɔ=tɔ̃=də=mε=tʁə=ti=ʁa=nik 12
    o=sɔ=lεj=su=lɔ=ʁa=ʒə=lə=vɑ̃=e=lε=saʁ=kas=mə 14
    sɥɑ̃=su=lə=ba=tɔ̃=u=kʁə=vɑ̃=su=la=tʁi=kə 12
    a=vε=til=dɔ̃k=œ̃=naʒə=u=œ̃=kœʁ=u=y=nə=a=mə 14

    il=lœʁ=ʁεs=tε=lə=ʁi=ʁə=lə=ʁi=ʁə=e=la=my=zikə 14
    puʁ=kə=lœʁ=nɥi=swa=du=sə=o=pɔʁ=tə=dε=ʃa=pεl=lə 14
    il=lœʁ=ʁεs=tε=lə=ʁi=ʁə=lə=ʁi=ʁə=e=la=my=zikə 14
    il=zɛ̃=vɑ̃=tε=ʁe=lə=blɥ=lə=ʒaz=e=lə=ɡɔs=pεl 13

    il=zɛ̃=vɑ̃=tε=ʁe=lə=blɥ=lə=blu=u=u=zə 12
    lə=blɥ=lə=ʒaz=e=lə=lə=ɡo=ɔ=ɔ=spεl 11

    il=sɔ̃=və=nys=sə=ba=tʁə=e=mu=ʁiʁ=puʁ=la=fʁɑ̃=sə 14
    tɔ̃=be=zo=ʃɑ̃=dɔ=nəʁ=mɔʁ=zo=ʃə=mɛ̃=dε=da=məs 13
    il=sɔ̃=və=nys=sə=ba=tʁə=e=mu=ʁiʁ=puʁ=la=fʁɑ̃=sə 14
    lə=sɑ̃=nε=pa=ku=lœ=ʁə=ku=lœʁ=də=ma=ka=dam 13

    il=ʁa=ma=se=no=pu=bεl=lə=il=ba=lε=je=no=ʁy 14
    il=zɔ̃=fɥi=la=fa=minə=la=mi=zε=ʁə=u=la=ɡe=ʁə 14
    il=ʁa=ma=se=no=pu=bεl=lə=ze=ba=lε=je=no=ʁy 14
    lœʁ=ɡa=mɛ̃=lœʁ=ɡa=mi=nə=zɔ̃=lε=zi=ø=ɡʁɑ̃=zu=vεʁ 14

    kil=swa=nes=nɛ̃=pɔʁ=tə=u=du=kil=vjε=ne=ɔ̃=sɑ̃=fu 14
    il=nə=də=mɑ̃=de=ʁj=ɛ̃=kœ̃=pø=də=di=ɲi=te 13
    kə=vi=vʁə=paʁ=mi=nu=kə=vi=vʁə=kɔ=mə=nu 12
    il=nə=də=mɑ̃=de=ʁj=ɛ̃=kœ̃=pø=da=mi=tj=e 13

    a=se=a=se=dε=mo=œ̃=pø=dy=ma=ni=te 12
    ɔ=fʁɔ̃=za=lœ=ʁə=zɑ̃=fɑ̃=lεs=pwaʁ=e=lə=su=ʁi=ʁə 14
    ʁɑ̃=dɔ̃=za=lœ=ʁə=zɑ̃=fɑ̃=lεs=pwaʁ=e=lə=su=ʁi=ʁə 14
    ɔ=fʁɔ̃=za=lœ=ʁə=zɑ̃=fɑ̃=lεs=pwaʁ=e=le=ki=te 13

PostScriptum

Halbran
Ceci est une chanson déposée (paroles et musique) .
Etant une chanson, le texte sans s’asservir des « contraintes » de l’écriture poétique se doit d’être harmonique avec le rythme musical. Que les éxegètes ne se froissent donc point d’éventuelles « infractions » à la diérèse ou à la synérèse.
Je me suis en tout cas attaché à respecter, scrupuleusement, les règles de l’écriture en alexandrins et, pardonnez moi ce péché mignon, j’ai également fait rimer les hémistiches (à 6 pieds, dans ce cas) .
La lecture ne vous rendra sans doute pas l’écoute (sauf aux musiciens) .
C’est tel qu’il est que je vous le propose.
Puisse t’il vous être agréable ! ! !
Guy

Commentaires Sur La Poesie


Auteur de Poésie
26/04/2013 16:19Orpailleur

Merci Halbran pour ce beau partage.
Je n’ai que mots pour décrire ma colère devant un texte aussi réel que celui-çi.
Je m’explique. Étant du Québec, je ressent encore plus de sentiments haineux envers la France qui nous a laissé tomber aux mains de ces fameux Englais, qui depuis ce temps maudit, vivont encore sur ce régime.
Celà ne veux pas dire que j’hais les français, bien au contraire, j’aime leur culture, leur histoire,ect...
J’ai bien apprécié ton poème ou ta chanson, qui me ramène cette période de notre histoire à nous, les Québecquois.

Pour tous ces émotions et ces sentiments, je t’offre mon coup de coeur.

Amitié...Jacques

Auteur de Poésie
26/04/2013 18:48Halbran

Salut Jacques
Merci pour ta chaleureuse et très humaine appréciation
Gilles Vignault disait " mon pays ce n’est pas un pays, c’est l’hiver", mais en nous il y a des réserves de "Chaud au coeur".
Lors de mon dernier séjour au Québec je me suis rendu à l’île d’Orléans, à l’espace Félix Leclerc, je me suis assis à son bureau, il y avait sa vieille machine à écrire avec de grosses touches métalliques (Remington ou Underwood), et j’ai lu ses nombreux manifestes. Il fut l’un des chantres de l’indépendance culturelle de votre belle province. J’ai acheté des chansons que je ne connaissais pas et plusieurs de ses ouvrages.
Dans l’un d’eux il y a cette forte pensée : "ce n’est pas parce qu’on est un vieux pommier que l’on donne de vieilles pommes".
A tantôt l’ami lointain, je te "pognes" la main et je te "becques"
Amitiés très sincères
Guy

Auteur de Poésie
26/04/2013 20:13Manu Edouard Moulin

Chanson,poème???
Qu’importe,seule l’émotion l’emporte,
et cela,de loin,est le plus important.
J’espère un jour connaitre le Quèbec,nous y pensons,mon épouse et moi,mais la vie à ses raisons que le coeur ne peut ignorer.
En tout cas c’est un coup de coeur pour moi...
Avec en prime un bécot à mon ami Orpailleur afin qu’il se rabiboche avec les Français. (Lol)
Amitié mon cher Guy.
Manu

Auteur de Poésie
26/04/2013 21:29Mick-Jhon

Beaucoup d’émotions dans cet écrit...
Fort ressenti...
Amitié...Mick.

Auteur de Poésie
26/04/2013 22:28Halbran

Halbran
Je suis heureux qu’il t’ai plu
Merci
A bientôt
Amicalement
Guy