Poeme-France : Lecture Écrit Science

Prose : Mineral

Prose Science
Publié le 29/04/2013 16:13

L'écrit contient 269 mots qui sont répartis dans 6 strophes.

Poete : Halbran

Mineral

Des millions de poussières traversaient des galaxies insondables.
Sur leur passage des mutitudes de grains de silice éparpillées lors de la mue de la planète mère se trouvèrent agglomérées, éclaboussant à leur tour des étoiles naissantes.

Et le caroussel intersidéral se poursuivit jusqu’aux confins d’un autre système accueuillant.

Dans le froid du grand silence apparut la terre.
De cycle en cycle, de rotation en rotation, elle se transformait.
Des océans écartèrent leurs rivages.
Des montagnes semblaient tutoyer le ciel.
Dans le froid du grand silence apparut la terre.

Je suis le doigt levé sur la lande bretonne et le mystère intact des pierres de Stonehenge.
Je suis le rocher de Sisyphe des rêves jamais atteints.
Je suis l’écueuil affleurant qui caresse l’intimité des vagues.
Je suis la roche dure où se brisent les lames.
Je suis le sable doux des ressacs attendus.
Je suis la rose des sables amoureuse des dunes.
Je suis l’aigue marine, le lapis-lazuli et l’obsidienne sombre.
Je suis la pierre tombale, la stèle du fusillé, le pavé dans la mare ou parfois dans la gueule.
Je suis gentil caillou au jeu des ricochets.
Je suis le galet rond de la baie d’Ecalgrain.
Je suis toutes les murailles, les culs de basse-fosse où se taisent à jamais les peurs inavouées.
Je suis le cœur de pierre des lapidations injustifiables.
Je suis la dalle plate où s’étale le lierre.
Je suis le bord du puits où se pose l’oiseau.

Je suis immobile, inerte, sans vie, sans destin prévisible.
Je suis un élément.

Je suis le minéral.
  • Phonétique : Mineral

    dε miljɔ̃ də pusjεʁə tʁavεʁsε dε ɡalaksiz- ɛ̃sɔ̃dablə.
    syʁ lœʁ pasaʒə dε mytitydə də ɡʁɛ̃ də silisə epaʁpije lɔʁ də la mɥ də la planεtə mεʁə sə tʁuvεʁe aɡlɔmeʁe, eklabusɑ̃ a lœʁ tuʁ dεz- etwalə nεsɑ̃tə.

    e lə kaʁusεl ɛ̃tεʁsideʁal sə puʁsɥivi ʒysko kɔ̃fɛ̃ dœ̃n- otʁə sistεmə akɥœjɑ̃.

    dɑ̃ lə fʁwa dy ɡʁɑ̃ silɑ̃sə apaʁy la teʁə.
    də siklə ɑ̃ siklə, də ʁɔtasjɔ̃ ɑ̃ ʁɔtasjɔ̃, εllə sə tʁɑ̃sfɔʁmε.
    dεz- ɔseɑ̃z- ekaʁtεʁe lœʁ ʁivaʒə.
    dε mɔ̃taɲə sɑ̃blε tytwaje lə sjεl.
    dɑ̃ lə fʁwa dy ɡʁɑ̃ silɑ̃sə apaʁy la teʁə.

    ʒə sɥi lə dwa ləve syʁ la lɑ̃də bʁətɔnə e lə mistεʁə ɛ̃takt dε pjeʁə- də stɔnəɑ̃ʒə.
    ʒə sɥi lə ʁoʃe də sizifə dε ʁεvə ʒamεz- atɛ̃.
    ʒə sɥi lekɥəj afləʁɑ̃ ki kaʁεsə lɛ̃timite dε vaɡ.
    ʒə sɥi la ʁoʃə dyʁə u sə bʁize lε lamə.
    ʒə sɥi lə sablə du dε ʁesakz- atɑ̃dys.
    ʒə sɥi la ʁozə dε sabləz- amuʁøzə dε dynə.
    ʒə sɥi lεɡ maʁinə, lə lapi lazyli e lɔpsidjεnə sɔ̃bʁə.
    ʒə sɥi la pjeʁə tɔ̃balə, la stεlə dy fyzije, lə pave dɑ̃ la maʁə u paʁfwa dɑ̃ la ɡələ.
    ʒə sɥi ʒɑ̃til kaju o ʒø dε ʁikoʃε.
    ʒə sɥi lə ɡalε ʁɔ̃ də la bε dəkalɡʁɛ̃.
    ʒə sɥi tutə lε myʁajə, lε kyl də basə fɔsə u sə tεze a ʒamε lε pœʁz- inavue.
    ʒə sɥi lə kœʁ də pjeʁə dε lapidasjɔ̃z- ɛ̃ʒystifjablə.
    ʒə sɥi la dalə platə u setalə lə ljeʁə.
    ʒə sɥi lə bɔʁ dy pɥiz- u sə pozə lwazo.

    ʒə sɥiz- imɔbilə, inεʁtə, sɑ̃ vi, sɑ̃ dεstɛ̃ pʁeviziblə.
    ʒə sɥiz- œ̃n- elemɑ̃.

    ʒə sɥi lə mineʁal.

PostScriptum

A Patrice : j’ai ceint mon « cilice » en pénitence et me suis souvenu que l’un de mes textes évoquait « l’élément silice ».
A Mick : il y a quelques jours tu nous disait ton intéret pour les sciences physiques et au dela.
Bonne lecture si vous passez dans ces parages là
Guy

Commentaires Sur La Poesie


Auteur de Poésie
29/04/2013 17:32Orpailleur

Il est tout ce minerai. Il est plus qu’un simple élément.
Il est tout ce que tu lui a attribué, car sans lui, il n’y a plus d’éléments à pouvoir admirer.

Très fort ressenti.

Amitié...Jacques

Auteur de Poésie
29/04/2013 18:25Halbran

Halbran
Merci Jacques
A tantôt
Guy

Auteur de Poésie
29/04/2013 22:55Manu Edouard Moulin

J’aime "STRATOVARIUS" (groupe de métal symphonique) et ton écrit m’a fait penser à l’une de leurs chansons "Elément"....
Te lire en musique est attrayant.
Amitié.
Manu

Auteur de Poésie
30/04/2013 02:09Eden33

fort intéressant et fort bien écrit
merci
Eden

Auteur de Poésie
30/04/2013 08:28Halbran

Halbran
Bonjour Manu et merci. Ton commentaire va me permettre d’ajouter une corde ... à mon violon.
J’écouterai Stratovarius.;
Amicalement
Guy

Auteur de Poésie
30/04/2013 08:32Halbran

Halbran
Bonjour Eden
A l’heure de ton message, j’étais dans la galaxie du sommeil. C’est un lieu étrange que parfois l’on ne voudrait pas quitter. Mais là, je suis réveillé et je te remercie de m’avoir lu et de ton commentaire
Amitiés
Guy