Poeme-France : Lecture Écrit Solitude

Poeme : La Vieille Cheminée

Poème Solitude
Publié le 28/04/2013 21:09

L'écrit contient 229 mots qui sont répartis dans 2 strophes.

Poete : Manu Edouard Moulin

La Vieille Cheminée

Elle n’a de présence qu’un vieux chat endormi,
Qui ronronne, insouciant à ses heurts, son ennui.
Elle n’a de présence que le vent qui gémit,
Et l’horloge, et son temps qui s’enfuit…
Les flammes se mirent dans ses yeux si mouillés
Qu’elles ravivent sa mémoire en jeunesse passée ;
Elle enfouit son visage dans ses mains trop ridées
Où elle pleure doucement comme un triste bébé.
Ses épaules fatiguées s’affaissent et se voutent
Posant sur son corps usé quelqu’insondables doutes ;
Elle revoit les visages qui jalonnèrent sa route,
Inextinguibles images que la mort, inlassable, boute.
Assise, près de la vieille cheminée,
Durant des heures, ainsi, elle va rester
Torturant sa mémoire, pour toujours effacée,
En mille et une histoires au sépia dégradé.
La nuit s’est avancée, en couleurs estompées,
Où les flammes épuisées firent le froid s’installer.
De sa chaise, péniblement elle s’est levée
Traînant vers le lit son pauvre corps usé…
C’est là, un matin, qu’elle fut retrouvée
Au pied de son lit, recroquevillée ;
Elle avait les mains jointes comme pour supplier,
De lui laisser, encore, quelques temps à rêver.
Les flammes se sont éteintes et cendres sont restées,
Enveloppant de froideur la vieille cheminée,
Elles mangèrent le cœur d’une femme isolée ;
Pétrie de secrets, chacune s’en est allée, à jamais.

Manu Edouard Moulin
  • Pieds Hyphénique: La Vieille Cheminée

    el=le=na=de=pré=sen=ce=quun=vieux=chat=en=dor=mi 13
    qui=ron=ron=ne=in=sou=ci=ant=à=ses=heurts=son=en=nui 14
    el=le=na=de=pré=sen=ce=que=le=vent=qui=gé=mit 13
    et=l=hor=lo=ge=et=son=temps=qui=sen=fuit 11
    les=flam=mes=se=mi=rent=dans=ses=y=eux=si=mouil=lés 13
    quel=les=ra=vi=vent=sa=mé=moire=en=jeu=nes=se=pas=sée 14
    el=le=en=fouit=son=vi=sa=ge=dans=ses=mains=trop=ri=dées 14
    où=el=le=pleure=dou=ce=ment=com=me=un=tris=te=bé=bé 14
    ses=é=pau=les=fa=ti=guées=saf=fais=sent=et=se=voutent 13
    po=sant=sur=son=corps=u=sé=quel=quin=son=da=bles=dou=tes 14
    el=le=re=voit=les=vi=sages=qui=ja=lon=nè=rent=sa=route 14
    in=ex=tin=guibles=i=ma=ges=que=la=mort=in=las=sa=ble=boute 15
    as=si=se=près=de=la=viei=lle=che=mi=née 11
    du=rant=des=heu=res=ain=si=el=le=va=res=ter 12
    tor=tu=rant=sa=mé=moi=re=pour=tou=jours=ef=fa=cée 13
    en=mil=le=et=u=ne=his=toires=au=sé=pia=dé=gra=dé 14
    la=nuit=sest=a=van=cée=en=cou=leurs=es=tom=pées 12
    où=les=flam=mes=é=pui=sées=fi=rent=le=froid=sins=tal=ler 14
    de=sa=chai=se=pé=ni=ble=ment=el=le=sest=le=vée 13
    traî=nant=vers=le=lit=son=pau=vre=corps=u=sé 11
    cest=là=un=ma=tin=quel=le=fut=re=trou=vée 11
    au=pied=de=son=lit=re=cro=que=vil=lée 10
    el=le=a=vait=les=mains=join=tes=com=me=pour=sup=pli=er 14
    de=lui=lais=ser=en=co=re=quel=ques=temps=à=rê=ver 13
    les=flam=mes=se=sont=é=tein=tes=et=cen=dres=sont=res=tées 14
    en=ve=lop=pant=de=froi=deur=la=viei=lle=che=mi=née 13
    el=les=man=gè=rent=le=cœur=du=ne=fem=me=i=so=lée 14
    pé=trie=de=se=crets=cha=cune=sen=est=al=lée=à=ja=mais 14

    ma=nu=e=dou=ard=mou=lin 7
  • Phonétique : La Vieille Cheminée

    εllə na də pʁezɑ̃sə kœ̃ vjø ʃa ɑ̃dɔʁmi,
    ki ʁɔ̃ʁɔnə, ɛ̃susjɑ̃ a sεz- œʁ, sɔ̃n- ɑ̃nɥi.
    εllə na də pʁezɑ̃sə kə lə vɑ̃ ki ʒemi,
    e lɔʁlɔʒə, e sɔ̃ tɑ̃ ki sɑ̃fɥi…
    lε flamə sə miʁe dɑ̃ sεz- iø si muje
    kεllə ʁavive sa memwaʁə ɑ̃ ʒənεsə pase,
    εllə ɑ̃fui sɔ̃ vizaʒə dɑ̃ sε mɛ̃ tʁo ʁide
    u εllə plœʁə dusəmɑ̃ kɔmə œ̃ tʁistə bebe.
    sεz- epolə fatiɡe safεse e sə vute
    pozɑ̃ syʁ sɔ̃ kɔʁz- yze kεlkɛ̃sɔ̃dablə dutə,
    εllə ʁəvwa lε vizaʒə ki ʒalɔnεʁe sa ʁutə,
    inεkstɛ̃ɡibləz- imaʒə kə la mɔʁ, ɛ̃lasablə, butə.
    asizə, pʁε də la vjεjə ʃəmine,
    dyʁɑ̃ dεz- œʁ, ɛ̃si, εllə va ʁεste
    tɔʁtyʁɑ̃ sa memwaʁə, puʁ tuʒuʁz- efase,
    ɑ̃ milə e ynə istwaʁəz- o sepja deɡʁade.
    la nɥi sεt- avɑ̃se, ɑ̃ kulœʁz- εstɔ̃pe,
    u lε flaməz- epɥize fiʁe lə fʁwa sɛ̃stale.
    də sa ʃεzə, penibləmɑ̃ εllə sε ləve
    tʁεnɑ̃ vεʁ lə li sɔ̃ povʁə kɔʁz- yze…
    sε la, œ̃ matɛ̃, kεllə fy ʁətʁuve
    o pje də sɔ̃ li, ʁəkʁɔkəvile,
    εllə avε lε mɛ̃ ʒwɛ̃tə kɔmə puʁ syplje,
    də lɥi lεse, ɑ̃kɔʁə, kεlk tɑ̃z- a ʁεve.
    lε flamə sə sɔ̃t- etɛ̃təz- e sɑ̃dʁə- sɔ̃ ʁεste,
    ɑ̃vəlɔpɑ̃ də fʁwadœʁ la vjεjə ʃəmine,
    εllə mɑ̃ʒεʁe lə kœʁ dynə famə izɔle,
    petʁi də sεkʁε, ʃakynə sɑ̃n- εt- ale, a ʒamε.

    many əduaʁ mulɛ̃
  • Pieds Phonétique : La Vieille Cheminée

    εl=lə=na=də=pʁe=zɑ̃=sə=kœ̃=vj=ø=ʃa=ɑ̃=dɔʁ=mi 14
    ki=ʁɔ̃=ʁɔ=nə=ɛ̃=su=sj=ɑ̃=a=sε=zœʁ=sɔ̃=nɑ̃n=ɥi 14
    εl=lə=na=də=pʁe=zɑ̃=sə=kə=lə=vɑ̃=ki=ʒe=mi 13
    e=lɔʁ=lɔ=ʒə=e=sɔ̃=tɑ̃=ki=sɑ̃f=ɥi 10
    lε=fla=mə=sə=mi=ʁe=dɑ̃=sε=zi=ø=si=mu=j=e 14
    kεl=lə=ʁa=vi=ve=sa=me=mwa=ʁə=ɑ̃=ʒə=nε=sə=pase 14
    εl=lə=ɑ̃=fu=i=sɔ̃=vi=zaʒə=dɑ̃=sε=mɛ̃=tʁo=ʁi=de 14
    u=εl=lə=plœ=ʁə=dusə=mɑ̃=kɔ=mə=œ̃=tʁis=tə=be=be 14
    sε=ze=po=lə=fa=ti=ɡe=sa=fε=se=e=sə=vu=te 14
    po=zɑ̃=syʁ=sɔ̃=kɔʁ=zy=ze=kεl=kɛ̃=sɔ̃=da=blə=du=tə 14
    εl=lə=ʁə=vwa=lε=vi=zaʒə=ki=ʒa=lɔ=nε=ʁe=sa=ʁutə 14
    i=nεk=stɛ̃=ɡiblə=zi=ma=ʒə=kə=la=mɔʁ=ɛ̃=la=sa=blə=butə 15
    a=si=zə=pʁε=də=la=vj=ε=jə=ʃə=mi=ne 12
    dy=ʁɑ̃=dε=zœ=ʁə=ɛ̃=si=εl=lə=va=ʁεs=te 12
    tɔʁ=ty=ʁɑ̃=sa=me=mwa=ʁə=puʁ=tu=ʒuʁ=ze=fa=se 13
    ɑ̃=milə=e=y=nə=is=twa=ʁə=zo=se=pja=de=ɡʁa=de 14
    la=nɥi=sε=ta=vɑ̃=se=ɑ̃=ku=lœ=ʁə=zεs=tɔ̃=pe 13
    u=lε=fla=mə=zep=ɥi=ze=fi=ʁe=lə=fʁwa=sɛ̃s=ta=le 14
    də=sa=ʃε=zə=pe=ni=blə=mɑ̃=εl=lə=sε=lə=ve 13
    tʁε=nɑ̃=vεʁ=lə=li=sɔ̃=po=vʁə=kɔʁ=zy=ze 11
    sε=la=œ̃=ma=tɛ̃=kεl=lə=fy=ʁə=tʁu=ve 11
    o=pj=e=də=sɔ̃=li=ʁə=kʁɔ=kə=vi=le 11
    εl=lə=a=vε=lε=mɛ̃=ʒwɛ̃=tə=kɔ=mə=puʁ=sy=plj=e 14
    də=lɥi=lε=se=ɑ̃=kɔ=ʁə=kεlk=tɑ̃=za=ʁε=ve 12
    lε=fla=mə=sə=sɔ̃=te=tɛ̃=tə=ze=sɑ̃=dʁə=sɔ̃=ʁεs=te 14
    ɑ̃=və=lɔ=pɑ̃=də=fʁwa=dœʁ=la=vj=ε=jə=ʃə=mi=ne 14
    εl=lə=mɑ̃=ʒε=ʁe=lə=kœʁ=dy=nə=fa=mə=i=zɔ=le 14
    pe=tʁi=də=sε=kʁε=ʃa=kynə=sɑ̃=nε=ta=le=a=ʒa=mε 14

    ma=ny=ə=du=aʁ=mu=lɛ̃ 7

Commentaires Sur La Poesie


Auteur de Poésie
28/04/2013 21:54Eden33

très émue par votre écrit,
Eden

Auteur de Poésie
28/04/2013 22:02La Petite Etoile

Je n’ai plus de coup de coeur... mais woua.... J’ai adoré ce magnifique texte d’une finesse et délicatesse
Encore un écrit dont je ne suis pas déçue

Merci Manu pour ce touchant moment de lecture que j’ai savouré

Amitié de la Petite Etoile

Auteur de Poésie
28/04/2013 22:41Patrice.Truffot

Une vieille cheminée pour laquelle on te souhaite le plus fort tirage ! (fâââcile...) en commençant par un coup de cœur...
Amicalement - Patrice

Auteur de Poésie
29/04/2013 09:46Manu Edouard Moulin

Merci (je ne l’écrirais jamais assez) pour votre attention qui me touche à chaque fois. Prendre le temps de lire la poésie d’un ami (car je me considère comme tel envers vous) est signe d’ouverture et de compréhension....
Cela me touche à chaque fois,et plus particulièrement celle-ci puisque ce poème illustre des images enfantines,cachées au fond de ma mémoire: Une vieille paysanne vivant seule dans sa chaumière;une pièce lui servant uniquement d’endroit à vivre (cuisiner,manger,dormir,souffrir)...
Le sol était en terre battue et ,aux poutres pendait une multitude d’objets hétéroclites.Hormis cette vieille paysanne qui se traînait plus qu’elle ne marchait,deux sources de vie dans cette pièce sombre et basse: L’horloge et la cheminée.
Cette vieille dame était une tante éloignée que nous visitions de temps en temps,elle fut retrouvée,un matin,morte au pied de son lit,par un neveu qui lui apportait sa soupe matinale.
Manu

Auteur de Poésie
29/04/2013 10:17Daniel

Un texte fort et émouvant....la solitude qui se couche dans les draps de la mort....
J’avais écrit presque semblable, il y a quelques temps....
"Dans ce grand huis clos, tout sent la cire d’abeille,
elle s’effondre dans son fauteuil à bascule,
pendant que le chat ronronne dans sa corbeille
elle soliloque en feuilletant son opuscule...etc..."

Magnifique écrit....Coup de cœur....Amitié...Dan....

Auteur de Poésie
29/04/2013 11:18Manu Edouard Moulin

Merci Daniel.... Nous avons la même sensibilité donc.
J’irais lire ton poème dès que possible.
Amitié.
Manu

Auteur de Poésie
29/04/2013 11:24Daniel

Manu,
Mon poème je l’ai retiré de poème France....
Amitié...Dan....

Auteur de Poésie
29/04/2013 16:43Halbran

Halbran
Remarquable, merci. D’un réalisme proche de l’absolu.
Je ne commenterai pas davantage;
Trop de commentaires aujourdh’ui m’on dérangé, allant de l’admiration béate à l’appropriation surréaliste.
Il faut de tout pour ... etc
Je signifie par là que je lis quasiment la totalité de ce qui paraît.
De Jean Cocteau " à force de vouloir aller au fond des choses, on risque d’y rester". Au secours!!!
A très bientôt, ami du premier jour
Guy

Auteur de Poésie
29/04/2013 16:54Loup Gris

Un très beau poème alliant tristesse et délicatesse dans l’ histoire de cette vieille femme usée qui part sans faire de bruit, de peur, presque de déranger... Une lecture appréciée méritant le coup de coeur assurément.

Auteur de Poésie
29/04/2013 17:57Orpailleur

Bonjour Manu.
Eh bien oui, me revoilà avec vous après quelques jours de problemes de santé. (pas grave)
Je n’ai que des félicitations à ton égard sur ce merveilleux poème, qui vient nous toucher droit au coeur.
Par le fait même, je ne peu que t’offrir mon coup de coer, qui malheureusement sera libre que dans deux heures.

Amitié et grand plaisir de te relire...Jacques

Auteur de Poésie
29/04/2013 21:05Manu Edouard Moulin

J’aime écrire parceque les mots sont un univers où je peux me réfugier...
Je ne pensais pas qu’un jour ils me permettraient de savourer de bons moments d’amitié...
Je suis comblé,vraiment.
Daniel:dommage pour le poème retiré,j’espère que tu nous le présenteras de nouveau.
Eden: Je n’ai pas trouvé tes poèmes,j’attends avec impatience de te découvrir.
Petite étoile: J’espère de tout coeur ne jamais te décevoir,si cela devait être sache que je ferais tout pour y remédier.
Patrice: Ton bon jeu de mot m’a fait sourire... Malgré la tristesse du sujet. Merci.
Halbran: Gentil rebelle,merci d’avoir cité Cocteau,et merci pour le temps que tu consacres à la lecture,c’est sympa pour toutes celles et tous ceux qui mettent leurs écrits en ligne,ils est toujours bon d’avoir des commentaires,même négatifs.
Loup gris: Ce poème est issu d’un triste souvenir,tu as su déceler la tristesse qu’il s’en dégage,pourtant j’ai évité certains mots pour ne pas la dévoiler.
Orpailleur: J’espère sincèrement que tes problèmes de santé s’arrangent,en tout cas merci,malgré cela,de prendre le temps de lire mes poèmes.
Vraiment,amitié sincère à vous toutes et tous qui me donnez envie d’écrire encore,et encore (car parfois la lassitude fais que l’inspiration est absente)
Heureux d’être des votres.
Manu.

Auteur de Poésie
30/04/2013 20:43Khaoula Ennahli

Edouard,
Voici la voix de cette pauvre cheminée qui danse envers moi d’un air bénin...
Voici un autre poème qui irise mon esprit...j’aime beaucoup.
Mon amitié...Khaoula.

Auteur de Poésie
30/04/2013 22:24Mick-Jhon

Tu décrit très bien la grande solitude de beaucoup de personnes âgé, un jour j’écrirai l’histoire que j’ai vécu avec une personne d’un certain age, je la visitais pour lui tenir compagnie, ton écrit la raconte fort bien...
Coup de coeur en hommage.
Amitié...Mick.

Auteur de Poésie
01/05/2013 01:38Tigru98

j’ai adoré c’est tres emouvant

Auteur de Poésie
01/05/2013 11:22Manu Edouard Moulin

Merci pour vos commentaires Khaoula, Mick, Tigru98.....
Je ne le dirais jamais assez, vos critiques son du baume pour mon cœur...
Amitié.
Manu