Poeme-France : Lecture Écrit Triste

Poeme : Mon Père Est Mort

Poème Triste
Publié le 14/01/2007 19:28


L'écrit contient 362 mots qui sont répartis dans 16 strophes.
Poème qui est Triste

Poete : Hugo

Mon Père Est Mort

Qu’il est bon de vivre dans l’innocence,
Demeurer dans cette enfance
Où la mort est absence,
Où règne seulement la jouissance.

Mais vient la fin de l’enfance
Où le monde devient étrange,
Où le monde devient violence,
Et où on découvre que l’homme n’est pas ange.

Je me souviens de ces moments
Où toi mon père
Passait ta colère,
Sur le mépris, l’égoïsme des gens…

Tu en as eu des différends,
Echangé des mots causant du chagrin,
Avec d’autres, avec tes enfants,
Comme nous, imparfait, tu étais simplement humain.

Tu en souffrais cependant,
Et comme tu me l’as dit récemment,
Tu étais heureux de les voir à nouveau,
Ceux avec qui tu avais échangé des maux.

Dernièrement tu étais meurtri dans ton corps,
Ta vie était devenue souffrance,
Je pense même que tu souhaitais cette mort…
Tu semblais l’attendre comme une délivrance.

Que le glas qui a sonné ton trépas,
Ne soit pas malheur,
Qu’il soit l’ouverture d’un monde de douceur
Où tu feras tes premiers pas…

Dieu t’a appelé,
Je suis sûr, tu as retrouvé la paix…
Tu m’attendras ? Dans quelques années,
Je viendrai te retrouver.

Je crois que la vie n’est qu’un passage,
Une épreuve, un apprentissage,
Où nous devons apprendre à être sage,
Avant de gagner un autre rivage.

Pour les vivants,
Ton départ est un coup de lame…
Tes amis, ta famille, tes enfants,
Aujourd’hui pour toi, versent des larmes…

De cette mort,
Nous gardons une peur ancestrale,
Mais pour toi, elle ouvrira un corridor
Où t’attendront de douces vestales…

Que la fin de tes souffrances
Soit une renaissance…
Que de nouveau ton âme
Attire de belles dames…

Ton départ prématuré,
Fait que mon œil est mouillé,
La vie de nouveau m’a écorché,
Mais de toi, je ne conserve que fierté.

Des chansons anciennes
Me rappelleront ces moments,
Quand j’étais enfant,
Où ta main prenait la mienne…

Mon père, aujourd’hui je connais la douleur,
Promets-moi que dans quelques années,
Quand je viendrai à tes côtés,
Tu me guideras, que je n’ai pas peur…

« Eric VARNIER »
Hugo

  • Pieds Hyphénique: Mon Père Est Mort

    quil=est=bon=de=vi=vre=dans=lin=no=cence 10
    de=meu=rer=dans=cet=teen=fance 7
    où=la=mort=est=ab=sence 6
    où=rè=gne=seu=le=ment=la=jouis=sance 9

    mais=vient=la=fin=de=len=fance 7
    où=le=mon=de=de=vient=é=trange 8
    où=le=mon=de=de=vient=vio=lence 8
    et=où=on=dé=cou=vre=que=lhom=me=nest=pas=ange 12

    je=me=sou=viens=de=ces=mo=ments 8
    où=toi=mon=père 4
    pas=sait=ta=co=lère 5
    sur=le=mé=pris=lé=goïs=me=des=gens 9

    tu=en=as=eu=des=dif=fé=rend=s 9
    echan=gé=des=mots=cau=sant=du=cha=grin 9
    a=vec=dautres=a=vec=tes=en=fants 8
    com=me=nous=im=par=fait=tu=é=tais=sim=ple=ment=hu=main 14

    tu=en=souf=frais=ce=pen=dant 7
    et=com=me=tu=me=las=dit=ré=cem=ment 10
    tu=é=tais=heu=reux=de=les=voir=à=nou=veau 11
    ceux=a=vec=qui=tu=a=vais=é=chan=gé=des=maux 12

    der=niè=re=ment=tu=é=tais=meur=tri=dans=ton=corps 12
    ta=vieé=tait=de=ve=nue=souf=france 8
    je=pen=se=mê=me=que=tu=sou=hai=tais=cet=te=mort 13
    tu=sem=blais=lat=ten=dre=com=meu=ne=dé=li=vrance 12

    que=le=glas=qui=a=son=né=ton=tré=pas 10
    ne=soit=pas=mal=heur 5
    quil=soit=lou=ver=tu=re=dun=mon=de=de=dou=ceur 12
    où=tu=fe=ras=tes=pre=miers=pas 8

    dieu=ta=ap=pe=lé 5
    je=suis=sûr=tu=as=re=trou=vé=la=paix 10
    tu=mat=ten=dras=dans=quel=ques=années 8
    je=vien=drai=te=re=trou=ver 7

    je=crois=que=la=vie=nest=quun=pas=sage 9
    u=neé=preuve=un=ap=pren=tis=sage 8
    où=nous=de=vons=ap=pren=dreà=ê=tre=sage 10
    avant=de=ga=gner=un=au=tre=ri=vage 9

    pour=les=vi=vants 4
    ton=dé=part=est=un=coup=de=lame 8
    tes=a=mis=ta=fa=mil=le=tes=en=fants 10
    au=jourd=hui=pour=toi=ver=sent=des=lar=mes 10

    de=cet=te=mort 4
    nous=gar=dons=u=ne=peur=an=ces=trale 9
    mais=pour=toi=el=le=ou=vri=ra=un=cor=ri=dor 12
    où=tat=ten=dront=de=dou=ces=ves=tales 9

    que=la=fin=de=tes=souf=frances 7
    soit=u=ne=re=nais=sance 6
    que=de=nou=veau=ton=âme 6
    at=ti=re=de=bel=les=dames 7

    ton=dé=part=pré=ma=tu=ré 7
    fait=que=mon=œil=est=mouillé 6
    la=vie=de=nou=veau=ma=é=cor=ché 9
    mais=de=toi=je=ne=con=ser=ve=que=fier=té 11

    des=chan=sons=an=ciennes 5
    me=rap=pel=le=ront=ces=mo=ments 8
    quand=jé=tais=en=fant 5
    où=ta=main=pre=nait=la=mienne 7

    mon=père=au=jourd=hui=je=con=nais=la=dou=leur 11
    pro=mets=moi=que=dans=quel=ques=années 8
    quand=je=vien=drai=à=tes=cô=tés 8
    tu=me=gui=de=ras=que=je=nai=pas=peur 10

    e=ric=var=nier 4
  • Phonétique : Mon Père Est Mort

    kil ε bɔ̃ də vivʁə dɑ̃ linɔsɑ̃sə,
    dəməʁe dɑ̃ sεtə ɑ̃fɑ̃sə
    u la mɔʁ εt- absɑ̃sə,
    u ʁεɲə sələmɑ̃ la ʒuisɑ̃sə.

    mε vjɛ̃ la fɛ̃ də lɑ̃fɑ̃sə
    u lə mɔ̃də dəvjɛ̃ etʁɑ̃ʒə,
    u lə mɔ̃də dəvjɛ̃ vjɔlɑ̃sə,
    e u ɔ̃ dekuvʁə kə lɔmə nε pa ɑ̃ʒə.

    ʒə mə suvjɛ̃ də sε mɔmɑ̃
    u twa mɔ̃ pεʁə
    pasε ta kɔlεʁə,
    syʁ lə mepʁi, leɡɔismə dε ʒɑ̃…

    ty ɑ̃n- a y dε difeʁɑ̃,
    εʃɑ̃ʒe dε mo kozɑ̃ dy ʃaɡʁɛ̃,
    avεk dotʁə, avεk tεz- ɑ̃fɑ̃,
    kɔmə nu, ɛ̃paʁfε, ty etε sɛ̃pləmɑ̃ ymɛ̃.

    ty ɑ̃ sufʁε səpɑ̃dɑ̃,
    e kɔmə ty mə la di ʁesamɑ̃,
    ty etεz- œʁø də lε vwaʁ a nuvo,
    søz- avεk ki ty avεz- eʃɑ̃ʒe dε mo.

    dεʁnjεʁəmɑ̃ ty etε məʁtʁi dɑ̃ tɔ̃ kɔʁ,
    ta vi etε dəvənɥ sufʁɑ̃sə,
    ʒə pɑ̃sə mεmə kə ty suεtε sεtə mɔʁ…
    ty sɑ̃blε latɑ̃dʁə kɔmə ynə delivʁɑ̃sə.

    kə lə ɡla ki a sɔne tɔ̃ tʁepa,
    nə swa pa malœʁ,
    kil swa luvεʁtyʁə dœ̃ mɔ̃də də dusœʁ
    u ty fəʁa tε pʁəmje pa…

    djø ta apəle,
    ʒə sɥi syʁ, ty a ʁətʁuve la pε…
    ty matɑ̃dʁa ? dɑ̃ kεlkz- ane,
    ʒə vjɛ̃dʁε tə ʁətʁuve.

    ʒə kʁwa kə la vi nε kœ̃ pasaʒə,
    ynə epʁəvə, œ̃n- apʁɑ̃tisaʒə,
    u nu dəvɔ̃z- apʁɑ̃dʁə a εtʁə saʒə,
    avɑ̃ də ɡaɲe œ̃n- otʁə ʁivaʒə.

    puʁ lε vivɑ̃,
    tɔ̃ depaʁ εt- œ̃ ku də lamə…
    tεz- ami, ta famijə, tεz- ɑ̃fɑ̃,
    oʒuʁdɥi puʁ twa, vεʁse dε laʁmə…

    də sεtə mɔʁ,
    nu ɡaʁdɔ̃z- ynə pœʁ ɑ̃sεstʁalə,
    mε puʁ twa, εllə uvʁiʁa œ̃ kɔʁidɔʁ
    u tatɑ̃dʁɔ̃ də dusə vεstalə…

    kə la fɛ̃ də tε sufʁɑ̃sə
    swa ynə ʁənεsɑ̃sə…
    kə də nuvo tɔ̃n- amə
    atiʁə də bεllə damə…

    tɔ̃ depaʁ pʁematyʁe,
    fε kə mɔ̃n- œj ε muje,
    la vi də nuvo ma ekɔʁʃe,
    mε də twa, ʒə nə kɔ̃sεʁvə kə fjεʁte.

    dε ʃɑ̃sɔ̃z- ɑ̃sjεnə
    mə ʁapεllʁɔ̃ sε mɔmɑ̃,
    kɑ̃ ʒetεz- ɑ̃fɑ̃,
    u ta mɛ̃ pʁənε la mjεnə…

    mɔ̃ pεʁə, oʒuʁdɥi ʒə kɔnε la dulœʁ,
    pʁɔmε mwa kə dɑ̃ kεlkz- ane,
    kɑ̃ ʒə vjɛ̃dʁε a tε kote,
    ty mə ɡidəʁa, kə ʒə nε pa pœʁ…

    « əʁik vaʁnjəʁ »
  • Pieds Phonétique : Mon Père Est Mort

    kil=ε=bɔ̃=də=vi=vʁə=dɑ̃=li=nɔ=sɑ̃sə 10
    də=mə=ʁe=dɑ̃=sε=təɑ̃=fɑ̃sə 7
    u=la=mɔʁ=ε=tab=sɑ̃sə 6
    u=ʁε=ɲə=sə=lə=mɑ̃=la=ʒui=sɑ̃sə 9

    mε=vjɛ̃=la=fɛ̃=də=lɑ̃=fɑ̃sə 7
    u=lə=mɔ̃=də=də=vjɛ̃=e=tʁɑ̃ʒə 8
    u=lə=mɔ̃=də=də=vjɛ̃=vjɔ=lɑ̃sə 8
    e=u=ɔ̃=de=ku=vʁə=kə=lɔ=mə=nε=pa=ɑ̃ʒə 12

    ʒə=mə=su=vjɛ̃=də=sε=mɔ=mɑ̃ 8
    u=twa=mɔ̃=pεʁə 4
    pa=sε=ta=kɔ=lεʁə 5
    syʁ=lə=me=pʁi=le=ɡɔ=is=mə=dε=ʒɑ̃ 10

    ty=ɑ̃=na=y=dε=di=fe=ʁɑ̃ 8
    ε=ʃɑ̃=ʒe=dε=mo=ko=zɑ̃=dy=ʃa=ɡʁɛ̃ 10
    a=vεk=dotʁə=a=vεk=tε=zɑ̃=fɑ̃ 8
    kɔ=mə=nu=ɛ̃=paʁ=fε=ty=e=tε=sɛ̃=plə=mɑ̃=y=mɛ̃ 14

    ty=ɑ̃=su=fʁε=sə=pɑ̃=dɑ̃ 7
    e=kɔ=mə=ty=mə=la=di=ʁe=sa=mɑ̃ 10
    ty=e=tε=zœ=ʁø=də=lε=vwaʁ=a=nu=vo 11
    sø=za=vεk=ki=ty=a=vε=ze=ʃɑ̃=ʒe=dε=mo 12

    dεʁ=njε=ʁə=mɑ̃=ty=e=tε=məʁ=tʁi=dɑ̃=tɔ̃=kɔʁ 12
    ta=vi=e=tε=də=vənɥ=su=fʁɑ̃sə 8
    ʒə=pɑ̃=sə=mε=mə=kə=ty=su=ε=tε=sε=tə=mɔʁ 13
    ty=sɑ̃=blε=la=tɑ̃=dʁə=kɔ=məy=nə=de=li=vʁɑ̃sə 12

    kə=lə=ɡla=ki=a=sɔ=ne=tɔ̃=tʁe=pa 10
    nə=swa=pa=ma=lœʁ 5
    kil=swa=lu=vεʁ=ty=ʁə=dœ̃=mɔ̃=də=də=du=sœʁ 12
    u=ty=fə=ʁa=tε=pʁə=mj=e=pa 9

    djø=ta=a=pə=le 5
    ʒə=sɥi=syʁ=ty=a=ʁə=tʁu=ve=la=pε 10
    ty=ma=tɑ̃=dʁa=dɑ̃=kεl=kza=ne 8
    ʒə=vjɛ̃=dʁε=tə=ʁə=tʁu=ve 7

    ʒə=kʁwa=kə=la=vi=nε=kœ̃=pa=saʒə 9
    y=nəe=pʁə=və=œ̃=na=pʁɑ̃=ti=saʒə 9
    u=nu=də=vɔ̃=za=pʁɑ̃=dʁəa=ε=tʁə=saʒə 10
    a=vɑ̃=də=ɡa=ɲe=œ̃=no=tʁə=ʁi=vaʒə 10

    puʁ=lε=vi=vɑ̃ 4
    tɔ̃=de=paʁ=ε=tœ̃=ku=də=lamə 8
    tε=za=mi=ta=fa=mijə=tε=zɑ̃=fɑ̃ 9
    o=ʒuʁ=dɥi=puʁ=twa=vεʁ=se=dε=laʁ=mə 10

    də=sε=tə=mɔʁ 4
    nu=ɡaʁ=dɔ̃=zy=nə=pœʁ=ɑ̃=sεs=tʁalə 9
    mε=puʁ=twa=εl=lə=u=vʁi=ʁa=œ̃=kɔ=ʁi=dɔʁ 12
    u=ta=tɑ̃=dʁɔ̃=də=du=sə=vεs=talə 9

    kə=la=fɛ̃=də=tε=su=fʁɑ̃sə 7
    swa=y=nə=ʁə=nε=sɑ̃sə 6
    kə=də=nu=vo=tɔ̃=namə 6
    a=ti=ʁə=də=bεl=lə=damə 7

    tɔ̃=de=paʁ=pʁe=ma=ty=ʁe 7
    fε=kə=mɔ̃=nœj=ε=mu=j=e 8
    la=vi=də=nu=vo=ma=e=kɔʁ=ʃe 9
    mε=də=twa=ʒə=nə=kɔ̃=sεʁ=və=kə=fjεʁ=te 11

    dε=ʃɑ̃=sɔ̃=zɑ̃=sjεnə 5
    mə=ʁa=pεl=lʁɔ̃=sε=mɔ=mɑ̃ 7
    kɑ̃=ʒe=tε=zɑ̃=fɑ̃ 5
    u=ta=mɛ̃=pʁə=nε=la=mjεnə 7

    mɔ̃=pεʁə=o=ʒuʁ=dɥi=ʒə=kɔ=nε=la=du=lœʁ 11
    pʁɔ=mε=mwa=kə=dɑ̃=kεl=kza=ne 8
    kɑ̃=ʒə=vjɛ̃=dʁε=a=tε=ko=te 8
    ty=mə=ɡi=də=ʁa=kə=ʒə=nε=pa=pœʁ 10

    ə=ʁik=vaʁ=njəʁ 4

PostScriptum

J’ai vu partir des gens autour de moi, j’ai eu beaucoup de peine pour eux, mais… un père… c’est autre chose, un porte a été franchie… les choses ont changé et pourtant j’ai encore parfois envie de prendre le téléphone, l’appeler pour entendre sa voix… même conscient de cette mort, il y a une part de refus en moi… il me manque.




Commentaires Sur La Poesie


Auteur de Poésie
03/02/2007 21:01Petite Véro

Désolée pour la nouvelle. Me connecte très très peu sur le site mais en passant, je tenais à t’apporter toute mon amitié.
Joli poème pour décrire ta souffrance. Je peux comprendre tes envies de l’appeler... un père est un modèle.

amitiés et au plaisir de te lire lors d’un prochain passage.

Petite Véro

Auteur de Poésie
25/09/2007 22:16Toxic

je comprends un père c’est sacré j’ai perdu aussi mon père très bel hommage mes sincères condoléances

Auteur de Poésie
28/07/2014 13:29Melly-Mellow

Toutes mes condoléances, bien tard malheureusement, mais mieux vaut tard que jamais.. La mort est la plus cruelle des choses pour ceux qui survivent... Ne gardez que fierté et bons souvenirs, débarrassez vous du reste et vivez comme il aurait souhaité que vous viviez : heureux. Mais ça, je crois aux vues de vos vers que vous l’aviez déjà compris 🙂
Amicalement...