Texte : La Richesse Est Une Femme

La Richesse Est Une Femme

Oui, mon enfant ! Viens et regarde
Je t’ai peint un autre tableau ;
Il n’est certes pas le plus beau
Mais singe des sagesses, notamment, celles d’Arcade

Devant les cents choisis du roi, à Babylone,
Ou de beaucoup d’autres personnes
Devenues, avec le temps, follement riches
Mais que l’on dépasse à cause de leurs accessoires chiches.

Regarde et vois ! La Richesse est la reine des femmes
Qui, comme certaines vieilles filles célibataires
À qui le prince charmant ne viendra, hélas, guère,
Trie, et ce n’est mauvais, les hommes.

Contrairement à ses sujettes rêveuses, la Richesse
Ne vit qu’avec ceux qui épousent d’abord la Sagesse,
La Volonté et la Patience qu’ils soient jeunes, vieux
Esclaves, noirs, blancs, peuls, griots, ingrats ou pieux.

Elle exige seulement, comme le disent ses vrais doyens,
Que son homme vive toujours en dessous de ses moyens,
Épargne et investit la belle différence
Pour qu’elle l’épouse et chasse, Dieu aidant, l’indigence.

Elle n’hésite pas à fuir le château de l’héritier,
À larguer le richard, qui écrase cette exigence de ses pieds,
Et s’en aller bras dessus, bras dessous avec son majordome
Qui, avec l’esprit riche, allume en elle la flamme.

Syllabation De L'Écrit

  • Phonétique : La Richesse Est Une Femme

    ui, mɔ̃n- ɑ̃fɑ̃ ! vjɛ̃z- e ʁəɡaʁdə
    ʒə tε pɛ̃ œ̃n- otʁə tablo,
    il nε sεʁtə- pa lə plys bo
    mε sɛ̃ʒə dε saʒesə, nɔtamɑ̃, sεllə daʁkadə

    dəvɑ̃ lε sɑ̃ ʃwazi dy ʁwa, a babilɔnə,
    u də boku dotʁə- pεʁsɔnə
    dəvənɥ, avεk lə tɑ̃, fɔlmɑ̃ ʁiʃə
    mε kə lɔ̃ depasə a kozə də lœʁz- akseswaʁə ʃiʃə.

    ʁəɡaʁdə e vwa ! la ʁiʃεsə ε la ʁεnə dε famə
    ki, kɔmə sεʁtεnə vjεjə fijə selibatεʁə
    a ki lə pʁɛ̃sə ʃaʁmɑ̃ nə vjɛ̃dʁa, ela, ɡεʁə,
    tʁi, e sə nε movε, lεz- ɔmə.

    kɔ̃tʁεʁəmɑ̃ a sε syʒεtə ʁεvøzə, la ʁiʃεsə
    nə vit kavεk sø ki epuze dabɔʁ la saʒεsə,
    la vɔlɔ̃te e la pasjɑ̃sə kil swae ʒənə, vjø
    εsklavə, nwaʁ, blɑ̃, pəl, ɡʁjo, ɛ̃ɡʁaz- u pjø.

    εllə εɡziʒə sələmɑ̃, kɔmə lə dize sε vʁε dwajɛ̃,
    kə sɔ̃n- ɔmə vivə tuʒuʁz- ɑ̃ dəsu də sε mwajɛ̃,
    epaʁɲə e ɛ̃vεsti la bεllə difeʁɑ̃sə
    puʁ kεllə lepuzə e ʃasə, djø εdɑ̃, lɛ̃diʒɑ̃sə.

    εllə nezitə pa a fɥiʁ lə ʃato də leʁitje,
    a laʁɡe lə ʁiʃaʁ, ki ekʁazə sεtə εɡziʒɑ̃sə də sε pje,
    e sɑ̃n- ale bʁa dəsy, bʁa dəsuz- avεk sɔ̃ maʒɔʁdɔmə
    ki, avεk lεspʁi ʁiʃə, alymə ɑ̃n- εllə la flamə.

Récompense

2
3
0

Commentaires Sur La Poesie


Auteur de Poésie
20/12/2020 12:03Anya

Bien pensé et bien écrit. Merci

Auteur de Poésie
22/12/2020 13:24Kurosaki-Kun

en gros, la richesse est une femme et la femme se doit d’être un cœur admirable. Admiration est differente d’une personne a l’autre, ca dépend de famine vécue, trois existent en meme temps.