Poeme-France : Lecture Écrit - Sans Thème -

Poeme : S. O. S En Détresse

Poème - Sans Thème -
Publié le 27/01/2010 00:00

L'écrit contient 270 mots qui sont répartis dans 7 strophes.

Poete : Mystere Lunik

S. O. S En Détresse

J’ai de plus en plus le mal de terre
Je perds petit à petit tous mes repères
J’ai mes pieds et mon cœur entre deux mondes
J’ai des belles pensées et des pensées immondes

Qui suis-je ? C’est une question récurrente dans ma tête
Partir loin, je le voudrais mais mon être s’entête
Je suis enchainé par la vie et l’amour des miens
Suis-je condamné à fuir mon bonheur pour leurs biens ?

Je me suis porté volontaire pour faire le sacrifice
Souffrir en silence. De la félicité, je voulais bâtir un édifice
Vouloir forcer le destin, rendre heureux ceux qui m’entourent
La force me manque, je sombre vers une destinée sans retour

Ange sans aile, démon saint, je me cherche
Où suis-je ? Porté disparu, ma raison me recherche
Loin de la réalité, mes songes se confondent dans mes mensonges
De mon sein, je suis seul, peu à peu Lunik vérité me ronge

C’est mystérieux comme ce désespoir qui me fait de l’œil
Mon avenir a un goût amer, plus rien ne me merveille
Je vis en ermite au milieu de ma propre tribu
Comment en sui-je là ? Est-ce cela le sort d’un élu ?

Seigneur ! J’ai envie de réaliser mon rêve calmement
Même si l’étoile, qui guide ma vie, est tombée violemment
Par habitude, je tends toujours ma main pour aider
Alors tout puissant, pourquoi suis-je rarement dépanner ?

Esprit solitaire, je me terre, je me tais même pour prier
S. O. S. - J’écrits à l’aide car je n’ose pas le crier
  • Pieds Hyphénique: S. O. S En Détresse

    jai=de=plus=en=plus=le=mal=de=ter=re 10
    je=perds=pe=tit=à=pe=tit=tous=mes=re=pè=res 12
    jai=mes=pieds=et=mon=cœur=en=tre=deux=mon=des 11
    jai=des=bel=les=pen=sées=et=des=pen=sées=im=mon=des 13

    qui=suis=je=cest=u=ne=ques=ti=on=ré=cur=ren=te=dans=ma=tête 16
    par=tir=loin=je=le=vou=drais=mais=mon=ê=tre=sen=tê=te 14
    je=suis=en=chai=né=par=la=vie=et=la=mour=des=miens 13
    suis=je=con=dam=né=à=fu=ir=mon=bon=heur=pour=leurs=biens 14

    je=me=suis=por=té=vo=lon=tai=re=pour=fai=re=le=sa=cri=fice 16
    souf=frir=en=si=lence=de=la=fé=li=ci=té=je=vou=lais=bâ=tir=un=é=di=fice 20
    vou=loir=for=cer=le=des=tin=ren=dre=heu=reux=ceux=qui=men=tourent 15
    la=force=me=man=que=je=som=bre=vers=u=ne=des=ti=née=sans=re=tour 17

    an=ge=sans=ai=le=dé=mon=saint=je=me=cher=che 12
    où=suis=je=por=té=dis=pa=ru=ma=rai=son=me=re=cher=che 15
    loin=de=la=ré=a=li=té=mes=songes=se=con=fon=dent=dans=mes=men=songes 17
    de=mon=sein=je=suis=seul=peu=à=peu=lu=nik=vé=ri=té=me=ronge 16

    cest=mys=té=rieux=com=me=ce=dé=ses=poir=qui=me=fait=de=lœil 15
    mon=a=ve=nir=a=un=goût=a=mer=plus=rien=ne=me=mer=vei=lle 16
    je=vis=en=er=mi=te=au=mi=lieu=de=ma=pro=pre=tri=bu 15
    com=ment=en=sui=je=là=est=ce=ce=la=le=sort=dun=é=lu 15

    sei=gneur=jai=en=vie=de=ré=a=li=ser=mon=rê=ve=cal=me=ment 16
    même=si=lé=toi=le=qui=gui=de=ma=vie=est=tom=bée=vio=lem=ment 16
    par=ha=bi=tu=de=je=tends=tou=jours=ma=main=pour=ai=der 14
    a=lors=tout=puis=sant=pour=quoi=suis=je=ra=re=ment=dé=pan=ner 15

    es=prit=so=li=taire=je=me=ter=re=je=me=tais=mê=me=pour=prier 16
    s=o=s=jé=crits=à=lai=de=car=je=no=se=pas=le=cri=er 16
  • Phonétique : S. O. S En Détresse

    ʒε də plysz- ɑ̃ plys lə mal də teʁə
    ʒə pεʁd pəti a pəti tus mε ʁəpεʁə
    ʒε mε pjez- e mɔ̃ kœʁ ɑ̃tʁə dø mɔ̃də
    ʒε dε bεllə pɑ̃sez- e dε pɑ̃sez- imɔ̃də

    ki sɥi ʒə ? sεt- ynə kεstjɔ̃ ʁekyʁɑ̃tə dɑ̃ ma tεtə
    paʁtiʁ lwɛ̃, ʒə lə vudʁε mε mɔ̃n- εtʁə sɑ̃tεtə
    ʒə sɥiz- ɑ̃ʃεne paʁ la vi e lamuʁ dε mjɛ̃
    sɥi ʒə kɔ̃damne a fɥiʁ mɔ̃ bɔnœʁ puʁ lœʁ bjɛ̃ ?

    ʒə mə sɥi pɔʁte vɔlɔ̃tεʁə puʁ fεʁə lə sakʁifisə
    sufʁiʁ ɑ̃ silɑ̃sə. də la felisite, ʒə vulε batiʁ œ̃n- edifisə
    vulwaʁ fɔʁse lə dεstɛ̃, ʁɑ̃dʁə œʁø sø ki mɑ̃tuʁe
    la fɔʁsə mə mɑ̃kə, ʒə sɔ̃bʁə vεʁz- ynə dεstine sɑ̃ ʁətuʁ

    ɑ̃ʒə sɑ̃z- εlə, demɔ̃ sɛ̃, ʒə mə ʃεʁʃə
    u sɥi ʒə ? pɔʁte dispaʁy, ma ʁεzɔ̃ mə ʁəʃεʁʃə
    lwɛ̃ də la ʁealite, mε sɔ̃ʒə sə kɔ̃fɔ̃de dɑ̃ mε mɑ̃sɔ̃ʒə
    də mɔ̃ sɛ̃, ʒə sɥi səl, pø a pø lynik veʁite mə ʁɔ̃ʒə

    sε misteʁjø kɔmə sə dezεspwaʁ ki mə fε də lœj
    mɔ̃n- avəniʁ a œ̃ ɡu ame, plys ʁjɛ̃ nə mə mεʁvεjə
    ʒə vis ɑ̃n- εʁmitə o miljø də ma pʁɔpʁə tʁiby
    kɔmɑ̃ ɑ̃ sɥi ʒə la ? ε sə səla lə sɔʁ dœ̃n- ely ?

    sεɲœʁ ! ʒε ɑ̃vi də ʁealize mɔ̃ ʁεvə kalməmɑ̃
    mεmə si letwalə, ki ɡidə ma vi, ε tɔ̃be vjɔlamɑ̃
    paʁ-abitydə, ʒə tɑ̃ tuʒuʁ ma mɛ̃ puʁ εde
    alɔʁ tu pɥisɑ̃, puʁkwa sɥi ʒə ʁaʁəmɑ̃ depane ?

    εspʁi sɔlitεʁə, ʒə mə teʁə, ʒə mə tε mεmə puʁ pʁje
    εs. o. εs. ʒekʁiz- a lεdə kaʁ ʒə nozə pa lə kʁje
  • Pieds Phonétique : S. O. S En Détresse

    ʒε=də=plys=zɑ̃=plys=lə=mal=də=te=ʁə 10
    ʒə=pεʁd=pə=ti=a=pə=ti=tus=mε=ʁə=pεʁ=ə 12
    ʒε=mε=pj=e=ze=mɔ̃=kœ=ʁə=ɑ̃=tʁə=dø=mɔ̃=də 13
    ʒε=dε=bεl=lə=pɑ̃=se=ze=dε=pɑ̃=se=zi=mɔ̃də 12

    ki=sɥiʒə=sε=ty=nə=kεs=tjɔ̃=ʁe=ky=ʁɑ̃=tə=dɑ̃=ma=tεtə 14
    paʁ=tiʁ=lwɛ̃=ʒə=lə=vu=dʁε=mε=mɔ̃=nεtʁə=sɑ̃=tεtə 12
    ʒə=sɥi=zɑ̃=ʃε=ne=paʁ=la=vi=e=la=muʁ=dε=mjɛ̃ 13
    sɥiʒə=kɔ̃=dan=a=fɥ=iʁ=mɔ̃=bɔ=nœʁ=puʁ=lœʁ=bjɛ̃ 12

    ʒə=mə=sɥi=pɔʁ=te=vɔ=lɔ̃=tεʁə=puʁ=fε=ʁə=lə=sa=kʁi=fisə 15
    su=fʁiʁ=ɑ̃=si=lɑ̃sə=də=la=fe=li=si=te=ʒə=vu=lε=ba=tiʁ=œ̃=ne=di=fisə 20
    vu=lwaʁ=fɔʁse=lə=dεs=tɛ̃=ʁɑ̃=dʁə=œ=ʁø=sø=ki=mɑ̃=tu=ʁe 15
    la=fɔʁsə=mə=mɑ̃=kə=ʒə=sɔ̃=bʁə=vεʁ=zy=nə=dεs=ti=ne=sɑ̃=ʁə=tuʁ 17

    ɑ̃=ʒə=sɑ̃=zε=lə=de=mɔ̃=sɛ̃=ʒə=mə=ʃεʁ=ʃə 12
    u=sɥiʒə=pɔʁ=te=dis=pa=ʁy=ma=ʁε=zɔ̃=məʁə=ʃεʁʃə 12
    lwɛ̃də=la=ʁe=a=li=te=mε=sɔ̃=ʒə=sə=kɔ̃=fɔ̃=de=dɑ̃=mε=mɑ̃=sɔ̃ʒə 17
    də=mɔ̃=sɛ̃=ʒə=sɥi=səl=pø=a=pø=ly=nik=ve=ʁi=te=mə=ʁɔ̃ʒə 16

    sε=mis=te=ʁjø=kɔmə=sə=de=zεs=pwaʁ=ki=mə=fε=də=lœj 14
    mɔ̃=navə=niʁ=a=œ̃=ɡu=a=meʁ=plys=ʁjɛ̃=nə=mə=mεʁ=vεjə 14
    ʒə=vis=ɑ̃=nεʁ=mitəo=mi=ljø=də=ma=pʁɔ=pʁə=tʁi=by 13
    kɔ=mɑ̃=ɑ̃=sɥiʒə=la=εsə=sə=la=lə=sɔʁ=dœ̃=ne=ly 13

    sε=ɲœʁ=ʒε=ɑ̃=vidə=ʁe=a=li=ze=mɔ̃=ʁε=və=kal=mə=mɑ̃ 15
    mεmə=si=le=twa=lə=ki=ɡi=də=ma=vi=ε=tɔ̃=be=vjɔ=la=mɑ̃ 16
    paʁ-a=bi=tydə=ʒə=tɑ̃=tu=ʒuʁ=ma=mɛ̃=puʁ=ε=de 13
    a=lɔʁ=tu=pɥi=sɑ̃=puʁ=kwa=sɥiʒə=ʁa=ʁə=mɑ̃=de=pa=ne 14

    εs=pʁi=sɔ=li=tεʁə=ʒə=mə=te=ʁə=ʒə=mə=tε=mε=mə=puʁ=pʁje 16
    εs=o=εs=ʒe=kʁi=zalεdə=kaʁ=ʒə=no=zə=pa=lə=kʁje 13

Commentaires Sur La Poesie


Auteur de Poésie
25/01/2010 13:13Louvette

Waw.. Je ne sais meme pas si j’ai les mots... J’espere que tu te trouveras, qui tu es, ou tu es; que tes SOS ecrits seront entendus.. parce qu’ils sont magnifiques, tes mots..

Auteur de Poésie
27/01/2010 01:13Gramophone889

bonsoir Lunik
Louvette est venue te lire, elle est gentille, je le devine bien mais trouver les mots qu’il faudrait c’est pas simple. Alors je vais tenter à mon tour de te tendre la main. Parce que tendre la main, c’est la chose que je fais le mieux...
J’ai retenu ton dernier quatrain

Seigneur ! J’ai envie de réaliser mon rêve calmement
Même si l’étoile, qui guide ma vie, est tombée violemment
Par habitude, je tends toujours ma main pour aider
Alors tout puissant, pourquoi suis-je rarement dépanner ?
C’est très beau mais tu erres dans le désespoir et tu sembles manquer de confiance en Dieu.
Dieu ne laisse tomber personne. C’est nous qui sommes si faibles et avons cette impression lorsque le "ciel" semble nous tombe dessus. Le courage nous manque alors et nous croyons que c’est la faute à ...Dieu.
réaction bien humaine mais erronnée.
Crois-tu que Dieu vient en personne règler les problèmes des uns et des autres ? Non, cela ne se passe pas ainsi.
Bien sûr je ne puis faire toutes les déductions qu’un psychothérapeute serait amené à tirersi tu en consultais un.
Pourquoi ton "Etoile" est-elle brusquement tombée cela signifie t-il que tu es entré dans une zone de dépression, de stress, de turbulences et que ton esprit ne voit plus les choses comme avant ou t’es t-il arrivé un malheur?
Je demande cela pour ne pas raconter n’importe quoi.
Tu sembles avoir un projet de vie mais que tu trouves pas très réalisable parce qu’emprisonné, en quelque sorte dans un milieu familial. Là se pose le problème de ton âge, de ta position dans le milieu familial, de tes capacités à te débrouiller seul dans la vie.
L’aide, les conseils que l’on peut amener sont dépendants , comme tu le vois,de beaucoups de paramêtres.
Mais si nous sommes peut être amenés à dialoguer plus tard je te dis Lunik reprends confiance et ne lâche pas la prière.
C’est par là que l’on peut trouver le chemin.
Amicalement
Gramophpone

Auteur de Poésie
08/06/2010 16:34Faustian

Je te comprends trop bien. Cherche! Tu connaîtras la vérité, et la vérité te rendra libre.
C’est seulement dans le désespoir qu’il apparaît...
Sur le fronton du temple de Delphes, les 7 sages ont inscrit les préceptes de leur sagesse pour le dieu :
" Connais-toi toi même " et " Rien de trop ". (Platon, Protagoras)
Comme le poète Lucain, je me demande :
" Pourquoi ce dieu habite les cavernes profondes?
Lui qui supporte le contact de l’homme.
Quel dieu du ciel se contente de la terre? "