Poeme : Il Est Un Ciel Qui Est Mien

Il Est Un Ciel Qui Est Mien

Il est un ciel qui est mien,
Un monde qui m’appartient
À la terre noble et pure,
À l’étrange figure.

La Lune brille en plein jour,
Et le Soleil l’envie,
La façonnant toujours
Lorsque celle-ci en rit.

S’imaginant aimer,
Une folle sautille seule,
Riant sans s’attarder
Sur l’observateur veule.

L’horreur à la beauté charmante
Et aux rumeurs chantantes
Sous leurs yeux prend son court,
Les non-dits deviennent sourds.

Syllabation De L'Écrit

  • Syllabes Hyphénique: Il Est Un Ciel Qui Est Mien

    il=est=un=ciel=qui=est=mien 7
    un=monde=qui=map=par=tient 6
    à=la=terre=no=bleet=pure 6
    à=lé=tran=ge=fi=gure 6

    la=lune=brille=en=plein=jour 6
    et=le=so=leil=len=vie 6
    la=fa=çon=nant=tou=jours 6
    lors=que=cel=le=ci=en=rit 7

    si=ma=gi=nant=ai=mer 6
    une=fol=le=sau=tille=seule 6
    ri=ant=sans=sat=tar=der 6
    sur=lob=ser=va=teur=veule 6

    lhor=reur=à=la=beau=té=char=mante 8
    et=aux=ru=meurs=chan=tantes 6
    sous=leurs=yeux=prend=son=court 6
    les=non=dits=de=viennent=sourds 6
  • Phonétique : Il Est Un Ciel Qui Est Mien

    il εt- œ̃ sjεl ki ε mjɛ̃,
    œ̃ mɔ̃də ki mapaʁtjɛ̃
    a la teʁə nɔblə e pyʁə,
    a letʁɑ̃ʒə fiɡyʁə.

    la lynə bʁijə ɑ̃ plɛ̃ ʒuʁ,
    e lə sɔlεj lɑ̃vi,
    la fasɔnɑ̃ tuʒuʁ
    lɔʁskə sεllə si ɑ̃ ʁit.

    simaʒinɑ̃ εme,
    ynə fɔlə sotijə sələ,
    ʁjɑ̃ sɑ̃ sataʁde
    syʁ lɔpsεʁvatœʁ vələ.

    lɔʁœʁ a la bote ʃaʁmɑ̃tə
    e o ʁymœʁ ʃɑ̃tɑ̃tə
    su lœʁz- iø pʁɑ̃ sɔ̃ kuʁ,
    lε nɔ̃ di dəvjεne suʁd.
  • Syllabes Phonétique : Il Est Un Ciel Qui Est Mien

    il=ε=tœ̃=sjεl=ki=ε=mjɛ̃ 7
    œ̃=mɔ̃də=ki=ma=paʁ=tjɛ̃ 6
    a=la=teʁə=nɔblə=e=pyʁə 6
    a=le=tʁɑ̃=ʒə=fi=ɡyʁə 6

    la=lynə=bʁi=jəɑ̃=plɛ̃=ʒuʁ 6
    e=lə=sɔ=lεj=lɑ̃=vi 6
    la=fa=sɔ=nɑ̃=tu=ʒuʁ 6
    lɔʁskə=sεl=lə=si=ɑ̃=ʁit 6

    si=ma=ʒi=nɑ̃=ε=me 6
    ynə=fɔlə=so=ti=jə=sə=lə 7
    ʁj=ɑ̃=sɑ̃=sa=taʁ=de 6
    syʁ=lɔp=sεʁ=va=tœʁ=və=lə 7

    lɔ=ʁœʁ=a=la=bo=te=ʃaʁmɑ̃tə 7
    e=o=ʁy=mœʁ=ʃɑ̃=tɑ̃tə 6
    su=lœʁ=ziø=pʁɑ̃=sɔ̃=kuʁ 6
    lε=nɔ̃=didə=vjε=ne=suʁd 6

PostScriptum

Rien à voir, mais je voulais partager ce poème de Guillaume Apollinaire que j’affectionne particulièrement :
L’adieu
J’ai cueilli ce brin de bruyère
L’automne est morte souviens-t’en
Nous ne nous verrons plus sur terre
Odeur du temps brin de bruyère
Et souviens-toi que je t’attends

Récompense

0
0
0

Poesie sans commentaire


Commentaire poème
27/01/2023Poeme-France
En mettant un commentaire, vous pourrez exprimer sur cet écrit : votre ressenti, un encouragement, un conseil ou simplement dire que vous l'avez lu.
De plus si vous écrivez aussi sur le site, vous gagnerez des liens vers vos écrits...
Pour mettre des commentaires vous devez être membre ou poète du site. Un simple inscription suffit pour le devenir.

Poème Illusion
Publié le 29/06/2021 21:32

L'écrit contient 77 mots qui sont répartis dans 4 strophes. Toutes les strophes sont composés de 4 vers. Il est possible que le texte suive une forme de poésie classique.

Poete : Madgirl