Texte : L’intérêt Pour L’existence

L’intérêt Pour L’existence

Vous vous trouvez ici parce que trop souvent, vous étiez sommé de ne pas vous interroger. Il relevait du devoir d’accepter les choses sans les comprendre, mais aussi et plus important encore, de ne pas faire part du manque de sens dont elles étaient affublées, et par conséquent d’ignorer le vide pourtant criard qui ne se résorbait pas. Il fallait faire, voir, vivre et ressentir les choses, aussi insensées et parfois inutiles fussent-elles, comme il convenait alors de le faire. « C’est ainsi. ». Le monde se justifiait tant bien que mal à propos de ce à quoi il évitait à tout prix de penser et de réfléchir, et se riait bien de ceux qui se refusaient à cette négligence. Il s’en riait aussi bien qu’il se mettait dans des états d’âme indescriptibles lorsque les questions qu’il faisait toujours de son mieux pour éviter finissaient immanquablement par se poser.
Il s’agissait en réalité d’une moquerie à l’usage de bouclier, destinée à éloigner toujours un peu plus ce que l’on ne voulait ni observer, ni questionner, ni découvrir.
Que vous l’ayez toujours su ou que vous l’ayez progressivement découvert, vous savez que ce que ce monde vous a souventefois reproché sous le nom de folie relève en réalité de la plus grande sanité dont un homme puisse jamais avoir été doté, et que ce que ce monde nomme encore sanité s’apparente vraisemblablement à la folie la plus sombre qu’il eût été donné de subir.
À ceux qui disent connaître les enjeux de ce monde, vous répondez, quoique toujours tenaillé par le doute qui s’accompagne de la probabilité, que vous connaissez ce qui se cache derrière ces enjeux qu’ils acceptent ou qu’ils encensent.
Vous questionnez ceux qui ne voient que les choses sur l’esprit même de ces choses.
Bien que vous ne connaissiez pas la vérité, vous vous savez plus proche de celle-ci que ne l’est ce monde qui refuse de l’envisager autrement qu’il ne le fît.
Vous avez quelque part la certitude, lorsque l’on vous reproche d’aller trop loin, d’être chaque fois un peu plus près de là où vous devriez être.
Ce n’est pas la lecture qui vous a mené ici, mais ce monde même qui, dans de multiples tentatives de vous en éloigner, ne vous a conduit que là où toutes les questions se posent, où tous les raisonnements se permettent.

Syllabation De L'Écrit

  • Phonétique : L’intérêt Pour L’existence

    vu vu tʁuvez- isi paʁsə kə tʁo suvɑ̃, vuz- etje sɔme də nə pa vuz- ɛ̃teʁɔʒe. il ʁələvε dy dəvwaʁ daksεpte lε ʃozə sɑ̃ lε kɔ̃pʁɑ̃dʁə, mεz- osi e plysz- ɛ̃pɔʁtɑ̃ ɑ̃kɔʁə, də nə pa fεʁə paʁ dy mɑ̃kə də sɑ̃s dɔ̃ εlləz- etε afyble, e paʁ kɔ̃seke diɲɔʁe lə vidə puʁtɑ̃ kʁjaʁ ki nə sə ʁezɔʁbε pa. il falε fεʁə, vwaʁ, vivʁə e ʁəsɑ̃tiʁ lε ʃozə, osi ɛ̃sɑ̃sez- e paʁfwaz- inytilə fyse tεllə, kɔmə il kɔ̃vənε alɔʁ də lə fεʁə. « sεt- ɛ̃si. ». lə mɔ̃də sə ʒystifjε tɑ̃ bjɛ̃ kə mal a pʁɔpo də sə a kwa il evitε a tu pʁi də pɑ̃se e də ʁefleʃiʁ, e sə ʁjε bjɛ̃ də sø ki sə ʁəfyzε a sεtə neɡliʒɑ̃sə. il sɑ̃ ʁjε osi bjɛ̃ kil sə mεtε dɑ̃ dεz- eta damə ɛ̃dεskʁiptiblə lɔʁskə lε kεstjɔ̃ kil fəzε tuʒuʁ də sɔ̃ mjø puʁ evite finisε imɑ̃kabləmɑ̃ paʁ sə poze.
    il saʒisε ɑ̃ ʁealite dynə mɔkəʁi a lyzaʒə də buklje, dεstine a elwaɲe tuʒuʁz- œ̃ pø plys sə kə lɔ̃ nə vulε ni ɔpsεʁve, ni kεstjɔne, ni dekuvʁiʁ.
    kə vu lεje tuʒuʁ sy u kə vu lεje pʁɔɡʁesivəmɑ̃ dekuvεʁ, vu save kə sə kə sə mɔ̃də vuz- a suvɑ̃təfwa ʁəpʁoʃe su lə nɔ̃ də fɔli ʁəlεvə ɑ̃ ʁealite də la plys ɡʁɑ̃də sanite dɔ̃ œ̃n- ɔmə pɥisə ʒamεz- avwaʁ ete dɔte, e kə sə kə sə mɔ̃də nɔmə ɑ̃kɔʁə sanite sapaʁɑ̃tə vʁεsɑ̃blabləmɑ̃ a la fɔli la plys sɔ̃bʁə kil y ete dɔne də sybiʁ.
    a sø ki dize kɔnεtʁə lεz- ɑ̃ʒø də sə mɔ̃də, vu ʁepɔ̃de, kwakə tuʒuʁ tənaje paʁ lə dutə ki sakɔ̃paɲə də la pʁɔbabilite, kə vu kɔnεse sə ki sə kaʃə dəʁjεʁə sεz- ɑ̃ʒø kilz- aksεpte u kilz- ɑ̃sɑ̃se.
    vu kεstjɔne sø ki nə vwae kə lε ʃozə syʁ lεspʁi mεmə də sε ʃozə.
    bjɛ̃ kə vu nə kɔnεsje pa la veʁite, vu vu save plys pʁoʃə də sεllə si kə nə lε sə mɔ̃də ki ʁəfyzə də lɑ̃vizaʒe otʁəmɑ̃ kil nə lə fit.
    vuz- ave kεlkə paʁ la sεʁtitydə, lɔʁskə lɔ̃ vu ʁəpʁoʃə dale tʁo lwɛ̃, dεtʁə ʃakə fwaz- œ̃ pø plys pʁε də la u vu dəvʁjez- εtʁə.
    sə nε pa la lεktyʁə ki vuz- a məne isi, mε sə mɔ̃də mεmə ki, dɑ̃ də myltiplə tɑ̃tativə də vuz- ɑ̃n- elwaɲe, nə vuz- a kɔ̃dɥi kə la u tutə lε kεstjɔ̃ sə poze, u tus lε ʁεzɔnəmɑ̃ sə pεʁmεte.

Récompense

0
1
0

Commentaire Sur La Poesie


Auteur de Poésie
08/01/2022 21:21Mémo

Bravo