Poeme-France : Lecture Écrit Amour

Poeme : Pour L’Amour D’Une Petite Fille.

Poème Amour
Publié le 11/07/2004 00:00

L'écrit contient 1097 mots qui sont répartis dans 13 strophes.

Poème d'Amour

Poete : Ps08081979

Pour L’Amour D’Une Petite Fille.

A toi ma petite fille qui éblouit chaque jours ma vie
A toi mon doux rayon de soleil qui chaque semaine m’émerveille
A toi ma jolie princesse qui m’apporte tant de tendresse
A toi ma belle rose qui fait que mes journées passées avec toi soient moins moroses
A toi ma sublime enfant qui a des yeux si étincelants
A toi ma lumineuse fleur des champs qui a la magie de me rendre le printemps
A toi ma joie d’être là qui me remplit le cœur d’amour quand tu es est dans mes bras
A toi mon ange du ciel qui a changé mon existence en arc-en-ciel
A toi mon bébé qui m’a apporté tellement de joie que j’ai pleuré
A toi ma seule bonne action qui m’envahit de ton affection
A toi ma seule lumière qui grandit chaque jour dans la clairière
A toi ma perle rare qui a fait de moi un papa comblé depuis le départ

Tu es née par une belle journée de novembre
Tu étais si petite que j’avais peur de te prendre
Tu as remplit ma vie de bonheur, de joie et de tendresse
Tu resteras à tout jamais ma petite princesse

Rien n’est plus beau que de voir un enfant s’endormir dans ses bras
Rien n’est plus doux que les câlins d’un enfant qui chaque jours grandira
Rien n’est plus merveilleux que de regarder un enfant s’épanouir de jours en jours
Rien n’est plus tendre qu’un enfant qui s’endort avec son sourire de toujours

Sans toi je ne serais pas heureux car ma vie serait si peu rayonnante
Sans toi je n’aurais peut-être pas supporté les difficultés si blessantes
Sans toi je ne connaîtrais pas l’amour que peut apporter un enfant
Sans toi je ne verrais pas la vie de la même façon maintenant

Ton merveilleux sourire me remonte le moral
Il fait de ma vie une symphonie sans mal
Tes yeux bleus brillent comme deux étoiles
Quand je les regarde je sais qu’ils sont plus beaux qu’une grande toile
Tes cheveux blonds ont la couleur du blé en été
Ils brillent dans le soleil de mille et un reflets dorés

Tes caresses effaceront mes tristesses
Ton vissage rayonnant m’emporte vers un monde apaisant
Tes gestes merveilleux m’emmènent vers d’autres cieux
Ton cœur pur soignera mes blessures

J’aimerais que tu saches que je t’aime
Même si j’ai fait des erreurs et de la peine
Tu sais aucun papa n’est parfait
On ne pourrait pas changer le passé même si on le voulait

Je te protégerais dans les moments difficiles
Je soignerais tes blessures car tu es fragile
Je guérirais tes peines dans ce monde plein de haine
Mon cœur est touché par tes joies
Il se remplit d’amour pour toi

J’aimerais pouvoir te rendre et te donner dans le futur tout ce que tu m’as apporté
Mais tu sauras un jour lointain que la vie est compliquée et parfois semée d’avenir incertain
J’aimerais être plus riche pour t’emmener dans des endroits magnifiques
Mais tu apprendras que la vraie richesse doit venir du cœur et de la tendresse
J’aimerais avoir moins de faiblesses pour être un papa qui aurait plus de sagesse
Mais tu découvriras qu’il faut du temps pour changer ses défauts malgré un bon tempérament
J’aimerais t’avoir toujours près de moi pour être plus présent auprès de toi
Mais tu verras dans quelques années que l’on a des responsabilités et que l’on doit travailler

Un doux sentiment de bonheur est présent en moi quand tu es là
Et même quand tu n’es pas avec moi, je pense à toi, je suis heureux d’être papa
Dans ce monde égoïste et triste
Tu apprendras qu’il y a peu de personne à qui tu peux faire confiance
Malgré tout ce que l’on te dira contre moi
Saches que je t’aimerais toujours
Même si on te dit que j’ai fait des erreurs un jour
Malgré tout si avec toutes ces paroles contre moi
Tu perds petit à petit tes repères et qu’un jour lointain vient en toi la méfiance
Saches que je serais toujours là pour toi même si tu ne crois plus en moi

Depuis que ta maman est partie dans le ciel
J’ai réussi à tenir le coup grâce à toi, mon rayon de soleil
Il est vrai que j’ai essayé de refaire ma vie avec Aline
Je suis désolé d’avoir pensé un peu moins à toi et trop à cette femme qui était câline
Je me suis rendu compte qu’elle n’en valait pas la peine
Malgré toutes mes erreurs passées sache que je t’aime

Je pensais qu’il était mieux pour toi que je refasse ma vie
Pour que tu aies une vie plus équilibrée et épanouie
Je croyais avoir trouver la perle rare qui aurait pu t’apporter tout ce que moi je ne saurais t’apporté
Mais je me suis rendu compte qu’il était impossible de remplacer ta maman qui t’a aimé
D’ailleurs, je ne le veux pas, je voudrais juste trouver quelqu’un qui t’accepte comme sa fille
Sans pour autant prendre la place de ta maman, on verra dans la vie si je le mérite avec le temps
Mais peut-être est-ce impossible à trouver dans ce monde où je défile ?
Quoiqu’il en soit je crois que les grandes lignes du destin sont tracées à l’avance
Si je dois refaire ma vie avec quelqu’un cela se fera mais prudence
Tu apprendras que la vie est fort difficile
Les choix sont parfois durs à faire et subtils

Il faut juste que tu saches que dans la vie pour moi
Il y a deux choses très importantes grâce à toi :
L’amour et la joie d’avoir un enfant, cela change ta vie pour la nuit des temps
Bien sur sans amour, il est difficile d’avoir un enfant un jour
Mais il faut y croire malgré les difficultés de toujours
Je veille sur toi même si je ne suis pas toujours près de toi
N’oublie pas que ta maman qui est là haut te protège dans cette vie pleines de fléaux
J’en reste là avec ma promesse pour aujourd’hui gros bisous ma petite princesse
Ton papa qui t’aime, Stéphane
  • Pieds Hyphénique: Pour L’Amour D’Une Petite Fille.

    a=toi=ma=pe=ti=te=fille=qui=é=blouit=cha=que=jours=mavie 14
    a=toi=mon=doux=rayon=de=so=leil=qui=cha=que=se=mai=ne=mé=mer=veille 17
    a=toi=ma=jo=lie=prin=ces=se=qui=map=por=te=tant=de=ten=dresse 16
    a=toi=ma=bel=le=ro=se=qui=fait=que=mes=jour=nées=pas=sées=a=vec=toi=soient=moins=mo=roses 22
    a=toi=ma=su=bli=meen=fant=qui=a=des=y=eux=si=é=tin=ce=lants 17
    a=toi=ma=lu=mi=neu=se=fleur=des=champs=qui=a=la=ma=gie=de=me=ren=dre=le=prin=temps 22
    a=toi=ma=joie=dê=tre=là=qui=me=rem=plit=le=cœur=da=mour=quand=tu=es=est=dans=mes=bras 22
    a=toi=mon=an=ge=du=ciel=qui=a=chan=gé=mon=exis=ten=ceen=arc=en=ciel 18
    a=toi=mon=bé=bé=qui=ma=ap=por=té=tel=le=ment=de=joie=que=jai=pleu=ré 19
    a=toi=ma=seu=le=bon=neac=ti=on=qui=men=va=hit=de=ton=af=fec=ti=on 19
    a=toi=ma=seu=le=lu=miè=re=qui=gran=dit=cha=que=jour=dans=la=clai=rière 18
    a=toi=ma=per=le=ra=re=qui=a=fait=de=moi=un=pa=pa=com=blé=de=puis=le=dé=part 22

    tu=es=née=par=u=ne=bel=le=jour=née=de=no=vembre 13
    tu=é=tais=si=pe=ti=te=que=ja=vais=peur=de=te=prendre 14
    tu=as=rem=plit=ma=vie=de=bon=heur=de=joieet=de=ten=dresse 14
    tu=res=te=ras=à=tout=ja=mais=ma=pe=ti=te=prin=cesse 14

    rien=nest=plus=beau=que=de=voir=un=en=fant=sen=dor=mir=dans=ses=bras 16
    rien=nest=plus=doux=que=les=câ=lins=dun=en=fant=qui=cha=que=jours=gran=di=ra 18
    rien=nest=plus=mer=veil=leux=que=de=re=gar=der=un=en=fant=sé=pa=nouir=de=jours=en=jours 21
    rien=nest=plus=ten=dre=quun=en=fant=qui=sen=dort=a=vec=son=sou=ri=re=de=tou=jours 20

    sans=toi=je=ne=se=rais=pas=heu=reux=car=ma=vie=se=rait=si=peu=rayon=nante 18
    sans=toi=je=nau=rais=peut=tê=tre=pas=sup=por=té=les=dif=fi=cul=tés=si=bles=santes 20
    sans=toi=je=ne=con=naî=trais=pas=la=mour=que=peut=ap=por=ter=un=en=fant 18
    sans=toi=je=ne=ver=rais=pas=la=vie=de=la=mê=me=fa=çon=main=te=nant 18

    ton=mer=veil=leux=sou=ri=re=me=re=mon=te=le=mo=ral 14
    il=fait=de=ma=vieu=ne=sym=pho=nie=sans=mal 11
    tes=y=eux=bleus=brillent=com=me=deux=é=toiles 10
    quand=je=les=re=gar=de=je=sais=quils=sont=plus=beaux=quu=ne=gran=de=toile 17
    tes=che=veux=blonds=ont=la=cou=leur=du=blé=en=é=té 13
    ils=brillent=dans=le=so=leil=de=mil=leet=un=re=flets=do=rés 14

    tes=ca=res=ses=ef=fa=ce=ront=mes=tris=tesses 11
    ton=vis=sa=ge=rayon=nant=mem=por=te=vers=un=mon=dea=pai=sant 15
    tes=ges=tes=mer=veil=leux=mem=mè=nent=vers=dau=tres=cieux 13
    ton=cœur=pur=soi=gne=ra=mes=bles=sures 9

    jai=me=rais=que=tu=sa=ches=que=je=taime 10
    mê=me=si=jai=fait=des=er=reurs=et=de=la=peine 12
    tu=sais=au=cun=pa=pa=nest=par=fait 9
    on=ne=pour=rait=pas=chan=ger=le=pas=sé=mê=me=si=on=le=vou=lait 17

    je=te=pro=té=ge=rais=dans=les=mo=ments=dif=fi=ciles 13
    je=soi=gne=rais=tes=bles=su=res=car=tu=es=fra=gile 13
    je=gué=ri=rais=tes=pei=nes=dans=ce=mon=de=plein=de=haine 14
    mon=cœur=est=tou=ché=par=tes=joies 8
    il=se=rem=plit=da=mour=pour=toi 8

    jai=me=rais=pou=voir=te=ren=dreet=te=don=ner=dans=le=fu=tur=tout=ce=que=tu=mas=ap=por=té 23
    mais=tu=sau=ras=un=jour=loin=tain=que=la=vieest=com=pli=quéeet=par=fois=se=mée=da=ve=nir=in=cer=tain 24
    jai=me=rais=ê=tre=plus=ri=che=pour=tem=me=ner=dans=des=en=droits=ma=gni=fiques 19
    mais=tu=ap=pren=dras=que=la=vraie=ri=ches=se=doit=ve=nir=du=cœur=et=de=la=ten=dresse 21
    jai=me=rais=a=voir=moins=de=fai=bles=ses=pour=ê=treun=pa=pa=qui=au=rait=plus=de=sa=gesse 22
    mais=tu=dé=cou=vri=ras=quil=faut=du=temps=pour=chan=ger=ses=dé=fauts=mal=gré=un=bon=tem=pé=ra=ment 24
    jai=me=rais=ta=voir=tou=jours=près=de=moi=pour=ê=tre=plus=pré=sent=au=près=de=toi 20
    mais=tu=ver=ras=dans=quel=ques=an=nées=que=lon=a=des=res=pon=sa=bi=li=tés=et=que=lon=doit=tra=vail=ler 26

    un=doux=sen=ti=ment=de=bon=heur=est=pré=sent=en=moi=quand=tu=es=là 17
    et=mê=me=quand=tu=nes=pas=a=vec=moi=je=pen=seà=toi=je=suis=heu=reux=dê=tre=pa=pa 22
    dans=ce=mon=deé=goïs=teet=triste 7
    tu=ap=pren=dras=quil=y=a=peu=de=per=son=neà=qui=tu=peux=fai=re=con=fiance 19
    mal=gré=tout=ce=que=lon=te=di=ra=con=tre=moi 12
    sa=ches=que=je=tai=me=rais=tou=jours 9
    mê=me=si=on=te=dit=que=jai=fait=des=er=reurs=un=jour 14
    mal=gré=tout=si=a=vec=tou=tes=ces=pa=ro=les=con=tre=moi 15
    tu=perds=pe=tit=à=pe=tit=tes=re=pè=res=et=quun=jour=loin=tain=vient=en=toi=la=mé=fiance 22
    sa=ches=que=je=se=rais=tou=jours=là=pour=toi=mê=me=si=tu=ne=crois=plus=en=moi 20

    de=puis=que=ta=ma=man=est=par=tie=dans=le=ciel 12
    jai=réus=si=à=te=nir=le=coup=grâ=ceà=toi=mon=rayon=de=so=leil 16
    il=est=vrai=que=jai=es=sayé=de=re=fai=re=ma=viea=vec=a=line 16
    je=suis=dé=so=lé=da=voir=pen=sé=un=peu=moins=à=toi=et=trop=à=cet=te=fem=me=qui=é=tait=câ=line 26
    je=me=suis=ren=du=comp=te=quel=le=nen=va=lait=pas=la=peine 15
    mal=gré=tou=tes=mes=er=reurs=pas=sées=sa=che=que=je=taime 14

    je=pen=sais=quil=é=tait=mieux=pour=toi=que=je=re=fas=se=mavie 15
    pour=que=tu=aies=u=ne=vie=plus=é=qui=li=bréeet=é=pa=nouie 15
    je=cro=yais=a=voir=trou=ver=la=per=le=ra=re=qui=au=rait=pu=tap=por=ter=tout=ce=que=moi=je=ne=sau=rais=tap=por=té 30
    mais=je=me=suis=ren=du=comp=te=quil=é=tait=im=pos=si=ble=de=rem=pla=cer=ta=ma=man=qui=ta=ai=mé 26
    dail=leurs=je=ne=le=veux=pas=je=vou=drais=jus=te=trou=ver=quel=quun=qui=tac=cep=te=com=me=sa=fille 24
    sans=pour=au=tant=pren=dre=la=pla=ce=de=ta=ma=man=on=ver=ra=dans=la=vie=si=je=le=mé=ri=tea=vec=le=temps 28
    mais=peut=tê=treest=ce=im=pos=si=bleà=trou=ver=dans=ce=mon=de=où=je=dé=file 19
    quoi=quil=en=soit=je=crois=que=les=gran=des=li=gnes=du=des=tin=sont=tra=cées=à=la=vance 21
    si=je=dois=re=fai=re=ma=viea=vec=quel=quun=ce=la=se=fe=ra=mais=pru=dence 19
    tu=ap=pren=dras=que=la=vieest=fort=dif=fi=cile 11
    les=choix=sont=par=fois=durs=à=fai=reet=sub=tils 11

    il=faut=jus=te=que=tu=sa=ches=que=dans=la=vie=pour=moi 14
    il=y=a=deux=cho=ses=très=im=por=tan=tes=grâ=ceà=toi 14
    la=mour=et=la=joie=da=voir=un=en=fant=ce=la=chan=ge=ta=vie=pour=la=nuit=des=temps 21
    bien=sur=sans=a=mour=il=est=dif=fi=ci=le=da=voir=un=en=fant=un=jour 18
    mais=il=faut=y=croi=re=mal=gré=les=dif=fi=cul=tés=de=tou=jours 16
    je=vei=lle=sur=toi=mê=me=si=je=ne=suis=pas=tou=jours=près=de=toi 17
    nou=blie=pas=que=ta=ma=man=qui=est=là=haut=te=pro=tè=ge=dans=cet=te=vie=plei=nes=de=flé=aux 24
    jen=res=te=là=a=vec=ma=pro=mes=se=pour=au=jourd=hui=gros=bi=sous=ma=pe=ti=te=prin=cesse 23
    ton=pa=pa=qui=taime=s=té=phane 8
  • Phonétique : Pour L’Amour D’Une Petite Fille.

    a twa ma pətitə fijə ki eblui ʃakə ʒuʁ ma vi
    a twa mɔ̃ du ʁεjɔ̃ də sɔlεj ki ʃakə səmεnə memεʁvεjə
    a twa ma ʒɔli pʁɛ̃sεsə ki mapɔʁtə tɑ̃ də tɑ̃dʁεsə
    a twa ma bεllə ʁozə ki fε kə mε ʒuʁne pasez- avεk twa swae mwɛ̃ mɔʁozə
    a twa ma syblimə ɑ̃fɑ̃ ki a dεz- iø si etɛ̃səlɑ̃
    a twa ma lyminøzə flœʁ dε ʃɑ̃ ki a la maʒi də mə ʁɑ̃dʁə lə pʁɛ̃tɑ̃
    a twa ma ʒwa dεtʁə la ki mə ʁɑ̃pli lə kœʁ damuʁ kɑ̃ ty ε ε dɑ̃ mε bʁa
    a twa mɔ̃n- ɑ̃ʒə dy sjεl ki a ʃɑ̃ʒe mɔ̃n- εɡzistɑ̃sə ɑ̃n- aʁk ɑ̃ sjεl
    a twa mɔ̃ bebe ki ma apɔʁte tεllmɑ̃ də ʒwa kə ʒε pləʁe
    a twa ma sələ bɔnə aksjɔ̃ ki mɑ̃vai də tɔ̃n- afεksjɔ̃
    a twa ma sələ lymjεʁə ki ɡʁɑ̃di ʃakə ʒuʁ dɑ̃ la klεʁjεʁə
    a twa ma pεʁlə ʁaʁə ki a fε də mwa œ̃ papa kɔ̃ble dəpɥi lə depaʁ

    ty ε ne paʁ ynə bεllə ʒuʁne də nɔvɑ̃bʁə
    ty etε si pətitə kə ʒavε pœʁ də tə pʁɑ̃dʁə
    ty a ʁɑ̃pli ma vi də bɔnœʁ, də ʒwa e də tɑ̃dʁεsə
    ty ʁεstəʁaz- a tu ʒamε ma pətitə pʁɛ̃sεsə

    ʁjɛ̃ nε plys bo kə də vwaʁ œ̃n- ɑ̃fɑ̃ sɑ̃dɔʁmiʁ dɑ̃ sε bʁa
    ʁjɛ̃ nε plys du kə lε kalɛ̃ dœ̃n- ɑ̃fɑ̃ ki ʃakə ʒuʁ ɡʁɑ̃diʁa
    ʁjɛ̃ nε plys mεʁvεjø kə də ʁəɡaʁde œ̃n- ɑ̃fɑ̃ sepanuiʁ də ʒuʁz- ɑ̃ ʒuʁ
    ʁjɛ̃ nε plys tɑ̃dʁə kœ̃n- ɑ̃fɑ̃ ki sɑ̃dɔʁ avεk sɔ̃ suʁiʁə də tuʒuʁ

    sɑ̃ twa ʒə nə səʁε pa œʁø kaʁ ma vi səʁε si pø ʁεjɔnɑ̃tə
    sɑ̃ twa ʒə noʁε pø tεtʁə pa sypɔʁte lε difikylte si blesɑ̃tə
    sɑ̃ twa ʒə nə kɔnεtʁε pa lamuʁ kə pø apɔʁte œ̃n- ɑ̃fɑ̃
    sɑ̃ twa ʒə nə veʁε pa la vi də la mεmə fasɔ̃ mɛ̃tənɑ̃

    tɔ̃ mεʁvεjø suʁiʁə mə ʁəmɔ̃tə lə mɔʁal
    il fε də ma vi ynə sɛ̃fɔni sɑ̃ mal
    tεz- iø bløs bʁije kɔmə døz- etwalə
    kɑ̃ ʒə lε ʁəɡaʁdə ʒə sε kil sɔ̃ plys bo kynə ɡʁɑ̃də twalə
    tε ʃəvø blɔ̃z- ɔ̃ la kulœʁ dy ble ɑ̃n- ete
    il bʁije dɑ̃ lə sɔlεj də milə e œ̃ ʁəflε dɔʁe

    tε kaʁesəz- efasəʁɔ̃ mε tʁistesə
    tɔ̃ visaʒə ʁεjɔnɑ̃ mɑ̃pɔʁtə vεʁz- œ̃ mɔ̃də apεzɑ̃
    tε ʒεstə mεʁvεjø mɑ̃mεne vεʁ dotʁə- sjø
    tɔ̃ kœʁ pyʁ swaɲəʁa mε blesyʁə

    ʒεməʁε kə ty saʃə kə ʒə tεmə
    mεmə si ʒε fε dεz- eʁœʁz- e də la pεnə
    ty sεz- okœ̃ papa nε paʁfε
    ɔ̃ nə puʁʁε pa ʃɑ̃ʒe lə pase mεmə si ɔ̃ lə vulε

    ʒə tə pʁɔteʒəʁε dɑ̃ lε mɔmɑ̃ difisilə
    ʒə swaɲəʁε tε blesyʁə kaʁ ty ε fʁaʒilə
    ʒə ɡeʁiʁε tε pεnə dɑ̃ sə mɔ̃də plɛ̃ də-εnə
    mɔ̃ kœʁ ε tuʃe paʁ tε ʒwa
    il sə ʁɑ̃pli damuʁ puʁ twa

    ʒεməʁε puvwaʁ tə ʁɑ̃dʁə e tə dɔne dɑ̃ lə fytyʁ tu sə kə ty ma apɔʁte
    mε ty soʁaz- œ̃ ʒuʁ lwɛ̃tɛ̃ kə la vi ε kɔ̃plike e paʁfwa səme davəniʁ ɛ̃sεʁtɛ̃
    ʒεməʁεz- εtʁə plys ʁiʃə puʁ taməne dɑ̃ dεz- ɑ̃dʁwa maɲifik
    mε ty apʁɑ̃dʁa kə la vʁε ʁiʃεsə dwa vəniʁ dy kœʁ e də la tɑ̃dʁεsə
    ʒεməʁεz- avwaʁ mwɛ̃ də fεblesə puʁ εtʁə œ̃ papa ki oʁε plys də saʒεsə
    mε ty dekuvʁiʁa kil fo dy tɑ̃ puʁ ʃɑ̃ʒe sε defo malɡʁe œ̃ bɔ̃ tɑ̃peʁame
    ʒεməʁε tavwaʁ tuʒuʁ pʁε də mwa puʁ εtʁə plys pʁezɑ̃ opʁε də twa
    mε ty veʁa dɑ̃ kεlkz- ane kə lɔ̃n- a dε ʁεspɔ̃sabilitez- e kə lɔ̃ dwa tʁavaje

    œ̃ du sɑ̃timɑ̃e də bɔnœʁ ε pʁezɑ̃ ɑ̃ mwa kɑ̃ ty ε la
    e mεmə kɑ̃ ty nε pa avεk mwa, ʒə pɑ̃sə a twa, ʒə sɥiz- œʁø dεtʁə papa
    dɑ̃ sə mɔ̃də eɡɔistə e tʁistə
    ty apʁɑ̃dʁa kil i a pø də pεʁsɔnə a ki ty pø fεʁə kɔ̃fjɑ̃sə
    malɡʁe tu sə kə lɔ̃ tə diʁa kɔ̃tʁə mwa
    saʃə kə ʒə tεməʁε tuʒuʁ
    mεmə si ɔ̃ tə di kə ʒε fε dεz- eʁœʁz- œ̃ ʒuʁ
    malɡʁe tu si avεk tutə sε paʁɔlə kɔ̃tʁə mwa
    ty pεʁd pəti a pəti tε ʁəpεʁəz- e kœ̃ ʒuʁ lwɛ̃tɛ̃ vjɛ̃ ɑ̃ twa la mefjɑ̃sə
    saʃə kə ʒə səʁε tuʒuʁ la puʁ twa mεmə si ty nə kʁwa plysz- ɑ̃ mwa

    dəpɥi kə ta mamɑ̃ ε paʁti dɑ̃ lə sjεl
    ʒε ʁeysi a təniʁ lə ku ɡʁasə a twa, mɔ̃ ʁεjɔ̃ də sɔlεj
    il ε vʁε kə ʒε esεje də ʁəfεʁə ma vi avεk alinə
    ʒə sɥi dezɔle davwaʁ pɑ̃se œ̃ pø mwɛ̃z- a twa e tʁo a sεtə famə ki etε kalinə
    ʒə mə sɥi ʁɑ̃dy kɔ̃tə kεllə nɑ̃ valε pa la pεnə
    malɡʁe tutə mεz- eʁœʁ pase saʃə kə ʒə tεmə

    ʒə pɑ̃sε kil etε mjø puʁ twa kə ʒə ʁəfasə ma vi
    puʁ kə ty εz- ynə vi plysz- ekilibʁe e epanui
    ʒə kʁwajεz- avwaʁ tʁuve la pεʁlə ʁaʁə ki oʁε py tapɔʁte tu sə kə mwa ʒə nə soʁε tapɔʁte
    mε ʒə mə sɥi ʁɑ̃dy kɔ̃tə kil etε ɛ̃pɔsiblə də ʁɑ̃plase ta mamɑ̃ ki ta εme
    dajœʁ, ʒə nə lə vø pa, ʒə vudʁε ʒystə tʁuve kεlkœ̃ ki taksεptə kɔmə sa fijə
    sɑ̃ puʁ otɑ̃ pʁɑ̃dʁə la plasə də ta mamɑ̃, ɔ̃ veʁa dɑ̃ la vi si ʒə lə meʁitə avεk lə tɑ̃
    mε pø tεtʁə ε sə ɛ̃pɔsiblə a tʁuve dɑ̃ sə mɔ̃də u ʒə defilə ?
    kwakil ɑ̃ swa ʒə kʁwa kə lε ɡʁɑ̃də liɲə dy dεstɛ̃ sɔ̃ tʁasez- a lavɑ̃sə
    si ʒə dwa ʁəfεʁə ma vi avεk kεlkœ̃ səla sə fəʁa mε pʁydɑ̃sə
    ty apʁɑ̃dʁa kə la vi ε fɔʁ difisilə
    lε ʃwa sɔ̃ paʁfwa dyʁz- a fεʁə e sybtil

    il fo ʒystə kə ty saʃə kə dɑ̃ la vi puʁ mwa
    il i a dø ʃozə tʁεz- ɛ̃pɔʁtɑ̃tə ɡʁasə a twa :
    lamuʁ e la ʒwa davwaʁ œ̃n- ɑ̃fɑ̃, səla ʃɑ̃ʒə ta vi puʁ la nɥi dε tɑ̃
    bjɛ̃ syʁ sɑ̃z- amuʁ, il ε difisilə davwaʁ œ̃n- ɑ̃fɑ̃ œ̃ ʒuʁ
    mεz- il fo i kʁwaʁə malɡʁe lε difikylte də tuʒuʁ
    ʒə vεjə syʁ twa mεmə si ʒə nə sɥi pa tuʒuʁ pʁε də twa
    nubli pa kə ta mamɑ̃ ki ε la-o tə pʁɔtεʒə dɑ̃ sεtə vi plεnə də fleo
    ʒɑ̃ ʁεstə la avεk ma pʁɔmεsə puʁ oʒuʁdɥi ɡʁo bizus ma pətitə pʁɛ̃sεsə
    tɔ̃ papa ki tεmə, stefanə
  • Pieds Phonétique : Pour L’Amour D’Une Petite Fille.

    a=twa=ma=pə=ti=tə=fi=jə=ki=e=blu=i=ʃa=kə=ʒuʁ=ma=vi 17
    a=twa=mɔ̃=du=ʁε=jɔ̃=də=sɔ=lεj=ki=ʃa=kə=sə=mε=nə=me=mεʁ=vεjə 18
    a=twa=ma=ʒɔ=li=pʁɛ̃=sε=sə=ki=ma=pɔʁ=tə=tɑ̃=də=tɑ̃=dʁεsə 16
    a=twa=ma=bεl=lə=ʁo=zə=ki=fε=kə=mε=ʒuʁ=ne=pa=se=za=vεk=twa=swa=e=mwɛ̃=mɔ=ʁozə 23
    a=twa=ma=sy=bli=məɑ̃=fɑ̃=ki=a=dε=zi=ø=si=e=tɛ̃=sə=lɑ̃ 17
    a=twa=ma=ly=mi=nø=zə=flœʁ=dε=ʃɑ̃=ki=a=la=ma=ʒi=də=mə=ʁɑ̃=dʁə=lə=pʁɛ̃=tɑ̃ 22
    a=twa=ma=ʒwa=dε=tʁə=la=ki=mə=ʁɑ̃=pli=lə=kœʁ=da=muʁ=kɑ̃=ty=ε=ε=dɑ̃=mε=bʁa 22
    a=twa=mɔ̃=nɑ̃=ʒə=dy=sjεl=ki=a=ʃɑ̃=ʒe=mɔ̃=nεɡ=zis=tɑ̃=səɑ̃=naʁk=ɑ̃=sjεl 19
    a=twa=mɔ̃=be=be=ki=ma=a=pɔʁ=te=tεl=lmɑ̃=də=ʒwa=kə=ʒε=plə=ʁe 18
    a=twa=ma=sə=lə=bɔ=nəak=sj=ɔ̃=ki=mɑ̃=va=i=də=tɔ̃=na=fεk=sj=ɔ̃ 19
    a=twa=ma=sə=lə=ly=mjε=ʁə=ki=ɡʁɑ̃=di=ʃa=kə=ʒuʁ=dɑ̃=la=klε=ʁjεʁə 18
    a=twa=ma=pεʁ=lə=ʁa=ʁə=ki=a=fε=də=mwa=œ̃=pa=pa=kɔ̃=ble=dəp=ɥi=lə=de=paʁ 22

    ty=ε=ne=paʁ=y=nə=bεl=lə=ʒuʁ=ne=də=nɔ=vɑ̃bʁə 13
    ty=e=tε=si=pə=ti=tə=kə=ʒa=vε=pœʁ=də=tə=pʁɑ̃dʁə 14
    ty=a=ʁɑ̃=pli=ma=vi=də=bɔ=nœʁ=də=ʒwa=e=də=tɑ̃=dʁεsə 15
    ty=ʁεs=tə=ʁa=za=tu=ʒa=mε=ma=pə=ti=tə=pʁɛ̃=sεsə 14

    ʁjɛ̃=nε=plys=bo=kə=də=vwaʁ=œ̃=nɑ̃=fɑ̃=sɑ̃=dɔʁ=miʁ=dɑ̃=sε=bʁa 16
    ʁjɛ̃=nε=plys=du=kə=lε=ka=lɛ̃=dœ̃=nɑ̃=fɑ̃=ki=ʃa=kə=ʒuʁ=ɡʁɑ̃=di=ʁa 18
    ʁjɛ̃=nε=plys=mεʁ=vε=jø=kə=də=ʁə=ɡaʁ=de=œ̃=nɑ̃=fɑ̃=se=pa=nu=iʁ=də=ʒuʁ=zɑ̃=ʒuʁ 22
    ʁjɛ̃=nε=plys=tɑ̃=dʁə=kœ̃=nɑ̃=fɑ̃=ki=sɑ̃=dɔʁ=a=vεk=sɔ̃=su=ʁi=ʁə=də=tu=ʒuʁ 20

    sɑ̃=twa=ʒə=nə=sə=ʁε=pa=œ=ʁø=kaʁ=ma=vi=sə=ʁε=si=pø=ʁε=jɔ=nɑ̃tə 19
    sɑ̃=twa=ʒə=no=ʁε=pø=tε=tʁə=pa=sy=pɔʁ=te=lε=di=fi=kyl=te=si=ble=sɑ̃tə 20
    sɑ̃=twa=ʒə=nə=kɔ=nε=tʁε=pa=la=muʁ=kə=pø=a=pɔʁ=te=œ̃=nɑ̃=fɑ̃ 18
    sɑ̃=twa=ʒə=nə=ve=ʁε=pa=la=vi=də=la=mε=mə=fa=sɔ̃=mɛ̃=tə=nɑ̃ 18

    tɔ̃=mεʁ=vε=jø=su=ʁi=ʁə=mə=ʁə=mɔ̃=tə=lə=mɔ=ʁal 14
    il=fε=də=ma=vi=y=nə=sɛ̃=fɔ=ni=sɑ̃=mal 12
    tε=zi=ø=bløs=bʁi=j=e=kɔ=mə=dø=ze=twalə 12
    kɑ̃=ʒə=lε=ʁə=ɡaʁ=də=ʒə=sε=kil=sɔ̃=plys=bo=ky=nə=ɡʁɑ̃=də=twalə 17
    tε=ʃə=vø=blɔ̃=zɔ̃=la=ku=lœʁ=dy=ble=ɑ̃=ne=te 13
    il=bʁi=j=e=dɑ̃=lə=sɔ=lεj=də=mi=ləe=œ̃=ʁə=flε=dɔ=ʁe 16

    tε=ka=ʁe=sə=ze=fa=sə=ʁɔ̃=mε=tʁis=te=sə 12
    tɔ̃=vi=sa=ʒə=ʁε=jɔ=nɑ̃=mɑ̃=pɔʁ=tə=vεʁ=zœ̃=mɔ̃=dəa=pε=zɑ̃ 16
    tε=ʒεs=tə=mεʁ=vε=jø=mɑ̃=mε=ne=vεʁ=do=tʁə=sjø 13
    tɔ̃=kœʁ=pyʁ=swa=ɲə=ʁa=mε=ble=syʁə 9

    ʒε=mə=ʁε=kə=ty=sa=ʃə=kə=ʒə=tεmə 10
    mε=mə=si=ʒε=fε=dε=ze=ʁœʁ=ze=də=la=pεnə 12
    ty=sε=zo=kœ̃=pa=pa=nε=paʁ=fε 9
    ɔ̃=nə=puʁ=ʁε=pa=ʃɑ̃=ʒe=lə=pa=se=mε=mə=si=ɔ̃=lə=vu=lε 17

    ʒə=tə=pʁɔ=te=ʒə=ʁε=dɑ̃=lε=mɔ=mɑ̃=di=fi=silə 13
    ʒə=swa=ɲə=ʁε=tε=ble=sy=ʁə=kaʁ=ty=ε=fʁa=ʒilə 13
    ʒə=ɡe=ʁi=ʁε=tε=pε=nə=dɑ̃=sə=mɔ̃=də=plɛ̃=də-εnə 13
    mɔ̃=kœʁ=ε=tu=ʃe=paʁ=tε=ʒwa 8
    il=sə=ʁɑ̃=pli=da=muʁ=puʁ=twa 8

    ʒε=mə=ʁε=pu=vwaʁ=tə=ʁɑ̃=dʁəe=tə=dɔ=ne=dɑ̃=lə=fy=tyʁ=tu=sə=kə=ty=ma=a=pɔʁ=te 23
    mε=ty=so=ʁa=zœ̃=ʒuʁ=lwɛ̃=tɛ̃=kə=la=vi=ε=kɔ̃=pli=ke=e=paʁ=fwa=sə=me=da=və=niʁ=ɛ̃=sεʁ=tɛ̃ 26
    ʒε=mə=ʁε=zε=tʁə=plys=ʁi=ʃə=puʁ=ta=mə=ne=dɑ̃=dε=zɑ̃=dʁwa=ma=ɲi=fik 19
    mε=ty=a=pʁɑ̃=dʁa=kə=la=vʁε=ʁi=ʃε=sə=dwa=və=niʁ=dy=kœʁ=e=də=la=tɑ̃=dʁεsə 21
    ʒε=mə=ʁε=za=vwaʁ=mwɛ̃=də=fε=ble=sə=puʁ=ε=tʁəœ̃=pa=pa=ki=o=ʁε=plys=də=sa=ʒεsə 22
    mε=ty=de=ku=vʁi=ʁa=kil=fo=dy=tɑ̃=puʁ=ʃɑ̃=ʒe=sε=de=fo=mal=ɡʁe=œ̃=bɔ̃=tɑ̃=pe=ʁa=me 24
    ʒε=mə=ʁε=ta=vwaʁ=tu=ʒuʁ=pʁε=də=mwa=puʁ=ε=tʁə=plys=pʁe=zɑ̃=o=pʁε=də=twa 20
    mε=ty=ve=ʁa=dɑ̃=kεl=kza=ne=kə=lɔ̃=na=dε=ʁεs=pɔ̃=sa=bi=li=te=ze=kə=lɔ̃=dwa=tʁa=va=j=e 26

    œ̃=du=sɑ̃=ti=mɑ̃=e=də=bɔ=nœʁ=ε=pʁe=zɑ̃=ɑ̃=mwa=kɑ̃=ty=ε=la 18
    e=mε=mə=kɑ̃=ty=nε=pa=a=vεk=mwa=ʒə=pɑ̃=səa=twa=ʒə=sɥi=zœ=ʁø=dε=tʁə=pa=pa 22
    dɑ̃=sə=mɔ̃=dəe=ɡɔ=is=təe=tʁis=tə 9
    ty=a=pʁɑ̃=dʁa=kil=i=a=pø=də=pεʁ=sɔ=nəa=ki=ty=pø=fε=ʁə=kɔ̃=fjɑ̃sə 19
    mal=ɡʁe=tu=sə=kə=lɔ̃=tə=di=ʁa=kɔ̃=tʁə=mwa 12
    sa=ʃə=kə=ʒə=tε=mə=ʁε=tu=ʒuʁ 9
    mε=mə=si=ɔ̃=tə=di=kə=ʒε=fε=dε=ze=ʁœʁ=zœ̃=ʒuʁ 14
    mal=ɡʁe=tu=si=a=vεk=tu=tə=sε=pa=ʁɔ=lə=kɔ̃=tʁə=mwa 15
    ty=pεʁd=pə=ti=a=pə=ti=tε=ʁə=pε=ʁə=ze=kœ̃=ʒuʁ=lwɛ̃=tɛ̃=vjɛ̃=ɑ̃=twa=la=me=fjɑ̃sə 22
    sa=ʃə=kə=ʒə=sə=ʁε=tu=ʒuʁ=la=puʁ=twa=mε=mə=si=ty=nə=kʁwa=plys=zɑ̃=mwa 20

    dəp=ɥi=kə=ta=ma=mɑ̃=ε=paʁ=ti=dɑ̃=lə=sjεl 12
    ʒε=ʁe=y=si=a=tə=niʁ=lə=ku=ɡʁa=səa=twa=mɔ̃=ʁε=jɔ̃=də=sɔ=lεj 18
    il=ε=vʁε=kə=ʒε=e=sε=j=e=də=ʁə=fε=ʁə=ma=vi=a=vεk=a=linə 19
    ʒə=sɥi=de=zɔ=le=da=vwaʁ=pɑ̃=se=œ̃=pø=mwɛ̃=za=twa=e=tʁo=a=sε=tə=fa=mə=ki=e=tε=ka=linə 26
    ʒə=mə=sɥi=ʁɑ̃=dy=kɔ̃=tə=kεl=lə=nɑ̃=va=lε=pa=la=pεnə 15
    mal=ɡʁe=tu=tə=mε=ze=ʁœʁ=pa=se=sa=ʃə=kə=ʒə=tεmə 14

    ʒə=pɑ̃=sε=kil=e=tε=mjø=puʁ=twa=kə=ʒə=ʁə=fa=sə=ma=vi 16
    puʁ=kə=ty=ε=zy=nə=vi=plys=ze=ki=li=bʁe=e=e=pa=nu=i 17
    ʒə=kʁwa=jε=za=vwaʁ=tʁu=ve=la=pεʁ=lə=ʁa=ʁə=ki=o=ʁε=py=ta=pɔʁ=te=tu=sə=kə=mwa=ʒə=nə=so=ʁε=ta=pɔʁ=te 30
    mε=ʒə=mə=sɥi=ʁɑ̃=dy=kɔ̃=tə=kil=e=tε=ɛ̃=pɔ=si=blə=də=ʁɑ̃=pla=se=ta=ma=mɑ̃=ki=ta=ε=me 26
    da=jœʁ=ʒə=nə=lə=vø=pa=ʒə=vu=dʁε=ʒys=tə=tʁu=ve=kεl=kœ̃=ki=tak=sεp=tə=kɔ=mə=sa=fijə 24
    sɑ̃=puʁ=o=tɑ̃=pʁɑ̃=dʁə=la=pla=sə=də=ta=ma=mɑ̃=ɔ̃=ve=ʁa=dɑ̃=la=vi=si=ʒə=lə=me=ʁi=təa=vεk=lə=tɑ̃ 28
    mε=pø=tε=tʁəε=sə=ɛ̃=pɔ=si=bləa=tʁu=ve=dɑ̃=sə=mɔ̃=də=u=ʒə=de=filə 19
    kwa=kil=ɑ̃=swa=ʒə=kʁwa=kə=lε=ɡʁɑ̃=də=li=ɲə=dy=dεs=tɛ̃=sɔ̃=tʁa=se=za=la=vɑ̃sə 21
    si=ʒə=dwa=ʁə=fε=ʁə=ma=vi=a=vεk=kεl=kœ̃=sə=la=sə=fə=ʁa=mε=pʁy=dɑ̃sə 20
    ty=a=pʁɑ̃=dʁa=kə=la=vi=ε=fɔʁ=di=fi=silə 12
    lε=ʃwa=sɔ̃=paʁ=fwa=dyʁ=za=fε=ʁəe=syb=til 11

    il=fo=ʒys=tə=kə=ty=sa=ʃə=kə=dɑ̃=la=vi=puʁ=mwa 14
    il=i=a=dø=ʃo=zə=tʁε=zɛ̃=pɔʁ=tɑ̃=tə=ɡʁa=səa=twa 14
    la=muʁ=e=la=ʒwa=da=vwaʁ=œ̃=nɑ̃=fɑ̃=sə=la=ʃɑ̃=ʒə=ta=vi=puʁ=la=nɥi=dε=tɑ̃ 21
    bjɛ̃=syʁ=sɑ̃=za=muʁ=il=ε=di=fi=si=lə=da=vwaʁ=œ̃=nɑ̃=fɑ̃=œ̃=ʒuʁ 18
    mε=zil=fo=i=kʁwa=ʁə=mal=ɡʁe=lε=di=fi=kyl=te=də=tu=ʒuʁ 16
    ʒə=vε=jə=syʁ=twa=mε=mə=si=ʒə=nə=sɥi=pa=tu=ʒuʁ=pʁε=də=twa 17
    nu=bli=pa=kə=ta=ma=mɑ̃=ki=ε=la-o=tə=pʁɔ=tε=ʒə=dɑ̃=sε=tə=vi=plε=nə=də=fle=o 23
    ʒɑ̃=ʁεs=tə=la=a=vεk=ma=pʁɔ=mε=sə=puʁ=o=ʒuʁ=dɥi=ɡʁo=bi=zus=ma=pə=ti=tə=pʁɛ̃=sεsə 23
    tɔ̃=pa=pa=ki=tεmə=ste=fanə 7

PostScriptum

Pour te dire ma petite princesse comme je t’aime et mes sentiments pour toi ma petite fille. Gros bisous Kelly, ton papa qui t’aime, Stéphane.

Poème écrit du dimanche 11 juillet 2004 au mercredi 14 juillet 2004. Dernière correction le vendredi 16 juillet 2004.

Historique des Modifications

28/11/2016 10:27

Commentaires Sur La Poesie


Auteur de Poésie
11/07/2004 00:00Ps08081979

Bonsoir merci pour ton message (espoir), c’est gentil de voir qu’un auteur expert (93 poèmes) vienne me faire un petit coucou. Comme tu l’as dis il n’y a rien de plus beau que l’amour d’un papa ou d’une maman pour son enfant et d’un enfant pour son papa ou sa maman. Ce petit être t’apporte tellement d’affection, de bonheur, de joies, de douceur et de tendresse. Dans les moments difficiles il peut parfois te consoler, car il sait quand tu n’es pas bien quand tu as de la peine ou que tu es malheureux. Merci pour ton message d’espoir et de bonheur. Au fait toi qui t’y connaît je voulais mieux te connaître y a-t-il moyen de regarder le profil des personnes qui te laissent des messages ? Dans l’attente de ta réponse, passes une bonne soirée. Stéphane.

Auteur de Poésie
14/07/2004 00:00Mya..

c excelent vraiment je suis émue par une telle beauté. . . . je ne savais pas que l’amour d’un père était si puissant. . .
c’est ton premier poeme mais c prodigieux puisque sa vient du coeur. . . ( sa se voit)
bravo a toi et bonne continuation !! je te souhaite tout le bonheur avec ta petite princesse. . . .
sincers felicitations!!

Auteur de Poésie
14/07/2004 00:00Ps08081979

Merci Mya pour ton soutien, je viens de changer mon poème aujourd’hui, donc je ne sais pas si tu as lu l’ancienne version où la nouvelle. La nouvelle est plus espacée moins touffue et puis j’ai rajouté quelques phrases donc voilà va jeter un cou d’oeil et dis-moi quoi ? Dans l’attente de tes nouvelles passes une bonne soirée. Stéphane

Auteur de Poésie
14/07/2004 00:00Jjp

Ces vraiment génial pour un premier poeme fréro amicalement jjp grand bravo pour ton poeme sur ta fille

Auteur de Poésie
15/07/2004 00:00Agame

Je crois que tout est dis. . . mais je tiens à dire que même si ce poème est long je n’en n’est pas ratée une miette: il est magnifique. Même si je ne suis pas trop concernée, ce poème m’a beaucoup inspiré et je voudrait rajouter que je pense que les plus beaux poèmes sont ceux qui te font découvrir une émotion qui t’es inconnu. J’ai découvert ainsi la poésie avec "demain dès l’aube. . . " de V. Hugo, où il parle de la mort d’un proche, et j’ai adoré et ressenti ce poème, même si, là non plus, je n’était pas du tout concernée.
@+. . . agathe

Auteur de Poésie
15/07/2004 00:00Agame

ah!j’allais oublier : ecris-en d’autres. . .
au plaisir de te relire. . .

Auteur de Poésie
15/07/2004 00:00Ps08081979

Merci Jjp pour ton soutien. Il faudra que je lise un jour les tiens aussi. Bonne soirée petit frère et écris de beaux poèmes. Stéphane

Auteur de Poésie
15/07/2004 00:00Ps08081979

Merci Clémence Onillon pour ton soutien. Pour ton information lol, je vais avoir 25 ans en août et ma fille aura 4 ans en novembre. Merci pour ton commentaire, bonne soirée à très bientôt, je lirais tes poèmes aussi mais comme je travail et que je n’ai pas Internet chez moi ce n’est pas toujours évident. Dans l’attente de ta réponse passes une bonne soirée. Stéphane

Auteur de Poésie
15/07/2004 00:00Ps08081979

Merci Agame pour ton soutien. Oui je sais le poème est assez long lol, mais bon il y avait beaucoup à dire, mais j’aurais pu continuer lol, j’essayerais d’en écrire d’autres mais le problème, c’est le temps, d’avoir le temps lol, bonne soirée à très bientôt, je lirais tes poèmes aussi mais comme je travail et que je n’ai pas Internet chez moi ce n’est pas toujours évident. Dans l’attente de ta réponse passes une bonne soirée. Stéphane

Auteur de Poésie
16/07/2004 00:00Ps08081979

Excusez-moi d’avoir encore changé le poème, mais quelqu’un m’a corrigé quelques fautes de français et d’orthographes, et oui c’est ça qui est bien quand on le fait lire, c’est que d’autres personnes peuvent trouver vos erreurs. Bonne soirée à tous. Stéphane.

Auteur de Poésie
22/07/2004 00:00Aurelie(U)

MAGNIFIQUE POEME QUE TU ECRIT POUR TA FILLE ELLE PEUT ETRE FIERE DE SON PAPA CONTINU CAR POUR TON PREMIER POEME C MERVEILLEUX MILLE BISOUS A VOUS DEUX ET BON COURAGE AMITIEE ;. . . . . . . . . . . . . AURELIE

Auteur de Poésie
23/07/2004 00:00Ps08081979

Merci Aurélie pour ton soutien. Comme je vois, tu es déjà intermédiaire avec 21 poèmes, j’essayerais de les lire, mais étant donner que je travail et que je n’ai pas Internet chez moi, ce n’est pas toujours facile. Merci bonne soirée et bon courage aussi. Stéphane

Auteur de Poésie
03/12/2004 00:00Toutoune

Tres beau poeme, elle a de la chance d’avoir un papa qui l’aime comme sa!
continu a ecrire de magnifique poeme! alors bonne soirer

Auteur de Poésie
10/12/2004 00:00Ps08081979

Merci Thalie, malheureusement je ne vais plus souvent sur le net, il suffit d’écrire ce que tu ressens et ce sera toujours magnifique. Bonne soirée et bonne continuation pour tes poèmes. Stéphane

Auteur de Poésie
26/11/2016 18:47Gerard

Très beau partage de tendresse

Auteur de Poésie
22/12/2016 06:38Ninette

Quelle magnifique lettre d’amour à son enfant
pour moi le plus jour de ma vie était le 12 décembre 1974
la naissance de ma fille
et l jour le plus horrible
le 6 juillet à 18h30
ou ma fille quittait ce monde brutalement
depuis je vis un enfer
j’espère que votre enfant lira cette toucha te et merveilleuse déclaration
bisous doux d’Annie

Auteur de Poésie
18/01/2017 21:11Enayram

Quel enfant n’a pas rêvé de recevoir pareille déclaration d’Amour de la part de son papa.
Le mien est parti alors que j’avais 13 ans et oui, Stéphane, vous m’avez fait pleurer !!
C’est vraiment poignant.
Je vous souhaite d’être heureux Kelly et vous !!