Poeme-France : Lecture Écrit Vie

Poeme : La Marche Infinie.

Poème Vie
Publié le 20/08/2011 20:44

L'écrit contient 153 mots qui sont répartis dans 2 strophes.

Poete : Tulipe Noire

La Marche Infinie.

Je marche, encore
Je marche, avec le temps
Avec la vie
Ce grand mensonge
Que je poursuis.
Malgré les années
Malgré l’âge qui m’assaille
Malgré le sort qui m’a trahi
Je marche encore
Dans le vague, dans l’infini
De drôles de jours revêtus
Je marche encore
Dans la douleur
De mes sombres nuits
Sur mes épaules
Tant de rêves, de désirs vaincus
Et dans mon âme blottis
La défaite de tant d’années perdues
Je marche encore
Et si je vis
C’est pour souffrir
Et si je respire
C’est pour gémir
Et si je me taisais
C’est pour oublier
Le mal de la dure vie
Je marche encore
A courir les routes
Les sentiers, les chemins
Avec mon sourire feutré
Et au fond de mon âme
La même question
Quand s’arrêtera cette marche
Vertigineuse
Et rire ou pleurer à la fin.

LE. 11/05/2010.
  • Pieds Hyphénique: La Marche Infinie.

    je=mar=che=en=core 5
    je=mar=che=a=vec=le=temps 7
    a=vec=la=vie 4
    ce=grand=men=songe 4
    que=je=pour=suis 4
    mal=gré=les=an=nées 5
    mal=gré=lâ=ge=qui=mas=saille 7
    mal=gré=le=sort=qui=ma=tra=hi 8
    je=mar=cheen=core 4
    dans=le=va=gue=dans=lin=fi=ni 8
    de=drôles=de=jours=re=vê=tus 7
    je=mar=cheen=core 4
    dans=la=dou=leur 4
    de=mes=sombres=nuits 4
    sur=mes=é=paules 4
    tant=de=rêves=de=dé=sirs=vain=cus 8
    et=dans=mon=â=me=blot=tis 7
    la=dé=faite=de=tant=dan=nées=per=dues 9
    je=mar=cheen=core 4
    et=si=je=vis 4
    cest=pour=souf=frir 4
    et=si=je=res=pire 5
    cest=pour=gé=mir 4
    et=si=je=me=tai=sais 6
    cest=pour=ou=blier 4
    le=mal=de=la=dure=vie 6
    je=mar=cheen=core 4
    a=cou=rir=les=routes 5
    les=sen=tiers=les=che=mins 6
    a=vec=mon=sou=rire=feu=tré 7
    et=au=fond=de=mon=âme 6
    la=même=ques=tion 4
    quand=sar=rête=ra=cet=te=marche 7
    ver=ti=gi=neuse 4
    et=rireou=pleu=rer=à=la=fin 7

    le=point=onze=s=la=sh=zé=ro=cinq=s=la=sh=deux=mille=dix 15
  • Phonétique : La Marche Infinie.

    ʒə maʁʃə, ɑ̃kɔʁə
    ʒə maʁʃə, avεk lə tɑ̃
    avεk la vi
    sə ɡʁɑ̃ mɑ̃sɔ̃ʒə
    kə ʒə puʁsɥi.
    malɡʁe lεz- ane
    malɡʁe laʒə ki masajə
    malɡʁe lə sɔʁ ki ma tʁai
    ʒə maʁʃə ɑ̃kɔʁə
    dɑ̃ lə vaɡ, dɑ̃ lɛ̃fini
    də dʁolə də ʒuʁ ʁəvεtys
    ʒə maʁʃə ɑ̃kɔʁə
    dɑ̃ la dulœʁ
    də mε sɔ̃bʁə- nɥi
    syʁ mεz- epolə
    tɑ̃ də ʁεvə, də deziʁ vɛ̃kys
    e dɑ̃ mɔ̃n- amə blɔti
    la defεtə də tɑ̃ dane pεʁdɥ
    ʒə maʁʃə ɑ̃kɔʁə
    e si ʒə vis
    sε puʁ sufʁiʁ
    e si ʒə ʁεspiʁə
    sε puʁ ʒemiʁ
    e si ʒə mə tεzε
    sε puʁ ublje
    lə mal də la dyʁə vi
    ʒə maʁʃə ɑ̃kɔʁə
    a kuʁiʁ lε ʁutə
    lε sɑ̃tje, lε ʃəmɛ̃
    avεk mɔ̃ suʁiʁə føtʁe
    e o fɔ̃ də mɔ̃n- amə
    la mεmə kεstjɔ̃
    kɑ̃ saʁεtəʁa sεtə maʁʃə
    vεʁtiʒinøzə
    e ʁiʁə u pləʁe a la fɛ̃.

    lə pwɛ̃ ɔ̃zə slaʃ zeʁo sɛ̃k slaʃ dø milə dis.
  • Pieds Phonétique : La Marche Infinie.

    ʒə=maʁ=ʃə=ɑ̃=kɔ=ʁə 6
    ʒə=maʁʃə=a=vεk=lə=tɑ̃ 6
    a=vεk=la=vi 4
    sə=ɡʁɑ̃=mɑ̃=sɔ̃=ʒə 5
    kə=ʒə=puʁ=sɥi 4
    mal=ɡʁe=lε=za=ne 5
    mal=ɡʁe=laʒə=ki=ma=sajə 6
    mal=ɡʁe=lə=sɔʁ=ki=ma=tʁa=i 8
    ʒə=maʁ=ʃə=ɑ̃=kɔ=ʁə 6
    dɑ̃lə=va=ɡə=dɑ̃=lɛ̃=fi=ni 7
    də=dʁolə=də=ʒuʁ=ʁə=vε=tys 7
    ʒə=maʁ=ʃə=ɑ̃=kɔ=ʁə 6
    dɑ̃=la=du=lœ=ʁə 5
    də=mε=sɔ̃=bʁən=ɥi 5
    syʁ=mε=ze=po=lə 5
    tɑ̃də=ʁε=və=də=de=ziʁ=vɛ̃=kys 8
    e=dɑ̃=mɔ̃=namə=blɔ=ti 6
    la=de=fεtə=də=tɑ̃=da=ne=pεʁdɥ 8
    ʒə=maʁ=ʃə=ɑ̃=kɔ=ʁə 6
    e=si=ʒə=vis 4
    sε=puʁ=su=fʁiʁ 4
    e=si=ʒə=ʁεs=pi=ʁə 6
    sε=puʁ=ʒe=miʁ 4
    e=si=ʒə=mə=tε=zε 6
    sε=puʁ=u=blj=e 5
    lə=mal=də=la=dyʁə=vi 6
    ʒə=maʁ=ʃə=ɑ̃=kɔ=ʁə 6
    a=ku=ʁiʁ=lε=ʁu=tə 6
    lε=sɑ̃=tje=lε=ʃə=mɛ̃ 6
    a=vεk=mɔ̃=su=ʁiʁə=fø=tʁe 7
    e=o=fɔ̃=də=mɔ̃=namə 6
    la=mε=mə=kεs=tj=ɔ̃ 6
    kɑ̃=sa=ʁεtə=ʁa=sε=tə=maʁʃə 7
    vεʁ=ti=ʒi=nø=zə 5
    e=ʁiʁəuplə=ʁe=a=la=fɛ̃ 6

    lə=pwɛ̃=ɔ̃zə=slaʃ=ze=ʁo=sɛ̃k=slaʃ=dø=mi=lə=dis 12

Commentaires Sur La Poesie


Auteur de Poésie
22/08/2011 17:57Marcel42

Beaucoup de force dans ce poème.

Auteur de Poésie
29/04/2012 20:15Tulipe Noire

un très grand merci pour vous deux mes chers amis LUKY et BISOUNOURS pour votre aimable lecture
quand j’avais écrit ce poème depuis des années, j’ai vecu le calvaire au sens propre jusqu’a perdre la raison et cela dù, à vivre huit années sans travail, et ce qui m’a toucher le plus j’ai perdu mon pére, oui mon vrai pére que j’ai tant voulu lui dire, regarde voila ton petit enfant il a grandit.

Auteur de Poésie
29/04/2012 20:32Skrame2014

Très beau poème très touchant...Bravo l’amie
Amicalement,
Skrame

Auteur de Poésie
29/04/2012 20:45Tulipe Noire

Tout d’abord merci, mon ami Skrame pour ton partageet merci a vous deux mes chers amis LUKY et BISOUNOURS, pour votre très joli sentiment, qui m’a énormemen,t touché, merci encore une fois et croyez moi je vis normalement comme tout le monde.

Auteur de Poésie
29/04/2012 20:52Rivière

Superbe !

Auteur de Poésie
29/04/2012 22:11Tulipe Noire

Merci Rivière, pour ton partage, mes amitiés.

Auteur de Poésie
30/08/2012 13:20Melly-Mellow

Perdre sa raison d’avancer... J’aime beaucoup cet espèce de chemin brumeux perdu. Troublant mais tellement bien écrit.. Mon coup de coeur et absolument rien à redire. Merci du partage.

Auteur de Poésie
30/08/2012 14:59Jandot Poésie

tu peux marcher la tête haute.
j’ai aussi lu les comùentaires. oui son fils à grandit, et voit comme il écrit.... 😉
amicalement

Auteur de Poésie
30/08/2012 15:27Tulipe Noire

Merci Melly-Mellow et Jandot poésie de vos sympa commentaires, mes amitiés.

Auteur de Poésie
30/08/2012 15:57Tulipe Noire

Mon Cher Luky, je te salut et je te remercie de tes sympa commentaires et ton grand courage que j’adore, merci pour ton aimable commentaire, merci.

Auteur de Poésie
13/05/2019 03:39Louise Hudon

Beau texte Tulipe Noire.

Auteur de Poésie
06/08/2020 00:04Alma

Tes écrits me manquaient, alors je suis partie lire le premier, et c’était magnifique, j’ai eu l’impression de sentir un frisson dans mon âme, il faut dire que je suis un peu morose en ce moment… merci mon ami pour ce bel écrit.

Auteur de Poésie
06/08/2020 09:36Anya

J avais failli manquer ce très beau poème. Cette marche infinie on la suit avec beaucoup d ’admiration d émotion et d empathie. Alors merci et j espère que tu marcheras à nouveau à nos côtés pour nous faire profiter de tes nouveaux écrits

Auteur de Poésie
26/09/2020 12:12Donovan.nouel

La marche infini peut-être en y pensant à la vie après la mort. Être né, c’est un privilège mais quand on souffre beaucoup trop, ça ne sert à rien. Quand on existe pas, on est pas heureux ni malheureux c’est comme quand on dort.