Poeme-France : Lecture Écrit Colère

Prose : Requisitoire, Partie 3

Prose Colère
Publié le 13/05/2012 21:55

L'écrit contient 219 mots qui sont répartis dans 1 strophes.

Poete : Caramel3730

Requisitoire, Partie 3

Toutes ces peines, toute cette haine, ce bagage d’insanités, si savamment accumulé. Toutes vos paroles, envoyées dans l’unique but de tuer. Vous vous régalez de voir cette victime défaillir devant tant de dureté, vous vous nourrissez de la terreur qui née dans ses yeux chaque fois que vous frappez.
Un monstre, voilà ce que vous êtes, un monstre et rien de plus. Il est grand temps pour vous d’en prendre conscience. Assumez donc de n’être que pourriture et noirceur en ce monde. Plus rien ne semble vous échapper, tout du moins vous le pensez, vaine bataille que vous menez contre la terre entière, l’échec vous ressemble, vous guette, vous apprivoise. Lamentable tentative de faire croire être maître de vous même, tandis que vous tentez vainement de ramasser les miettes de votre esprit. Parfait brouillon, ramassis de connerie, folie et déraison, ne se mêlent en vous que terreur et contradiction. Je n’ai plus peur, je vous ferais face, je vous ferez allègrement goûter la douleur, et j’y prendrais goût, méfiez vous, je ne suis plus la petite débile docile qui refoulait chacune de ses larmes, sous le poid de vos affront. Non, je répliquerait sans fin à présent, tant que le sang coulera dans mes veines, je m’efforcerais de vider le votre.
  • Phonétique : Requisitoire, Partie 3

    tutə sε pεnə, tutə sεtə-εnə, sə baɡaʒə dɛ̃sanite, si savamɑ̃ akymyle. tutə vo paʁɔlə, ɑ̃vwaje dɑ̃ lynikə byt də tɥe. vu vu ʁeɡale də vwaʁ sεtə viktimə defajiʁ dəvɑ̃ tɑ̃ də dyʁəte, vu vu nuʁʁise də la teʁœʁ ki ne dɑ̃ sεz- iø ʃakə fwa kə vu fʁape.
    œ̃ mɔ̃stʁə, vwala sə kə vuz- εtə, œ̃ mɔ̃stʁə e ʁjɛ̃ də plys. il ε ɡʁɑ̃ tɑ̃ puʁ vu dɑ̃ pʁɑ̃dʁə kɔ̃sjɑ̃sə. asyme dɔ̃k də nεtʁə kə puʁʁityʁə e nwaʁsœʁ ɑ̃ sə mɔ̃də. plys ʁjɛ̃ nə sɑ̃blə vuz- eʃape, tu dy mwɛ̃ vu lə pɑ̃se, vεnə batajə kə vu məne kɔ̃tʁə la teʁə ɑ̃tjεʁə, leʃεk vu ʁəsɑ̃blə, vu ɡεtə, vuz- apʁivwazə. lamɑ̃tablə tɑ̃tativə də fεʁə kʁwaʁə εtʁə mεtʁə də vu mεmə, tɑ̃di kə vu tɑ̃te vεnəmɑ̃ də ʁamase lε mjεtə də vɔtʁə εspʁi. paʁfε bʁujɔ̃, ʁamasi də kɔnəʁi, fɔli e deʁεzɔ̃, nə sə mεle ɑ̃ vu kə teʁœʁ e kɔ̃tʁadiksjɔ̃. ʒə nε plys pœʁ, ʒə vu fəʁε fasə, ʒə vu fəʁez- alεɡʁəmɑ̃ ɡute la dulœʁ, e ʒi pʁɑ̃dʁε ɡu, mefje vu, ʒə nə sɥi plys la pətitə debilə dɔsilə ki ʁəfulε ʃakynə də sε laʁmə, su lə pwa də voz- afʁɔ̃. nɔ̃, ʒə ʁeplikəʁε sɑ̃ fɛ̃ a pʁezɑ̃, tɑ̃ kə lə sɑ̃ kuləʁa dɑ̃ mε vεnə, ʒə mefɔʁsəʁε də vide lə vɔtʁə.

Commentaires Sur La Poesie


Auteur de Poésie
15/03/2013 22:40Patrice.Truffot

Oui... la plume est alerte, les émotions faute d’être canalisées donnent à l’arrivée un style un peu heurté...
Amicalement - Patrice

Auteur de Poésie
16/03/2013 17:13Eden33

écrire est aussi un remède, ici nous vivons votre spontané, votre souffrance, c’est très violent mais très certainement justifié par une douleur sans nom.
Alors, oui, écrivez jusqu’à l’apaisement ... La haine s’apaisera avec le temps, courage !!
très amicalement ... gmlavie

Auteur de Poésie
16/03/2013 20:37Mick-Jhon

J’ai lu votre réquisitoire en entier, votre écrit n’est pas structuré, je pense que vous avez jeté votre haine sur cette feuille comme elle venait.
Votre écrit est très fort en ressenti, je pense que oui, il faut dénoncé ce qui doit l’être, ensuite, fermé cette porte et ouvrir celle de votre apaisement, avant de vous perdre dans cette haine destructive.
Mick.