Poeme : Never More

Never More

Chaque jour elle vient au jardin d’enfants
Elle s’assied, un peu gênée sur le banc.
Des camarades de son fils la saluent
Elle répond d’un sourire franc et ému.
Tourniquet, mur d’escalade, toboggan,
Ils se bousculent, se coursent impatients.
Un gros ballon vient échoir à ses pieds
Elle « shoote » de travers, s’excuse, amusée.
Les cris les rires fusent, lui font un bien fou,
Même les disputes, à eux on pardonne tout !
Ils sont la grâce, le bonheur, l’insouciance,
Croqueurs de vie, porteurs d’espérance.
Elle se laisse tout doucement bercer
Par la chaleur de cette journée d’été.
Elle rêve, croit même l’avoir aperçu
Ce fils qui ne reviendra jamais plus.

Syllabation De L'Écrit

  • Syllabes Hyphénique: Never More

    cha=que=jour=el=le=vient=au=jar=din=den=fants 11
    el=le=sas=sied=un=peu=gê=née=sur=le=banc 11
    des=ca=ma=ra=des=de=son=fils=la=sa=luent 11
    el=le=ré=pond=dun=sou=ri=re=franc=et=é=mu 12
    tour=ni=quet=mur=des=ca=la=de=to=bog=gan 11
    ils=se=bous=cu=lent=se=cour=sent=im=pa=ti=ents 12
    un=gros=bal=lon=vient=é=choir=à=ses=pieds 10
    el=le=shoote=de=tra=vers=sex=cu=se=a=mu=sée 12
    les=cris=les=ri=res=fu=sent=lui=font=un=bien=fou 12
    même=les=dis=pu=tes=à=eux=on=par=don=ne=tout 12
    ils=sont=la=grâ=ce=le=bon=heur=lin=sou=cian=ce 12
    cro=queurs=de=vie=por=teurs=des=pé=ran=ce 10
    el=le=se=lai=sse=tout=dou=ce=ment=ber=cer 11
    par=la=cha=leur=de=cet=te=jour=née=dé=té 11
    el=le=rê=ve=croit=mê=me=la=voir=a=per=çu 12
    ce=fils=qui=ne=re=vien=dra=ja=mais=plus 10
  • Phonétique : Never More

    ʃakə ʒuʁ εllə vjɛ̃ o ʒaʁdɛ̃ dɑ̃fɑ̃
    εllə sasjε, œ̃ pø ʒεne syʁ lə bɑ̃.
    dε kamaʁadə də sɔ̃ fis la salɥe
    εllə ʁepɔ̃ dœ̃ suʁiʁə fʁɑ̃k e emy.
    tuʁnikε, myʁ dεskaladə, tɔbɔɡɑ̃,
    il sə buskyle, sə kuʁse ɛ̃pasjɑ̃.
    œ̃ ɡʁo balɔ̃ vjɛ̃ eʃwaʁ a sε pje
    εllə « ʃutə » də tʁavεʁ, sεkskyzə, amyze.
    lε kʁi lε ʁiʁə fyze, lɥi fɔ̃ œ̃ bjɛ̃ fu,
    mεmə lε dispytə, a øz- ɔ̃ paʁdɔnə tu !
    il sɔ̃ la ɡʁasə, lə bɔnœʁ, lɛ̃susjɑ̃sə,
    kʁɔkœʁ də vi, pɔʁtœʁ dεspeʁɑ̃sə.
    εllə sə lεsə tu dusəmɑ̃ bεʁse
    paʁ la ʃalœʁ də sεtə ʒuʁne dete.
    εllə ʁεvə, kʁwa mεmə lavwaʁ apεʁsy
    sə fis ki nə ʁəvjɛ̃dʁa ʒamε plys.
  • Syllabes Phonétique : Never More

    ʃa=kə=ʒuʁ=εl=lə=vj=ɛ̃=o=ʒaʁ=dɛ̃=dɑ̃=fɑ̃ 12
    εl=lə=sa=sj=ε=œ̃=pø=ʒε=ne=syʁ=lə=bɑ̃ 12
    dε=ka=ma=ʁa=də=də=sɔ̃=fis=la=sal=ɥe 11
    εl=lə=ʁe=pɔ̃=dœ̃=su=ʁi=ʁə=fʁɑ̃k=e=e=my 12
    tuʁ=ni=kε=myʁ=dεs=ka=la=də=tɔ=bɔ=ɡɑ̃ 11
    il=sə=bus=ky=le=sə=kuʁ=se=ɛ̃=pa=sj=ɑ̃ 12
    œ̃=ɡʁo=ba=lɔ̃=vj=ɛ̃=e=ʃwaʁ=a=sε=pj=e 12
    εl=lə=ʃutə=də=tʁa=vεʁ=sεk=sky=zə=a=my=ze 12
    lε=kʁi=lε=ʁi=ʁə=fy=ze=lɥi=fɔ̃=œ̃=bjɛ̃=fu 12
    mεmə=lε=dis=py=tə=a=ø=zɔ̃=paʁ=dɔ=nə=tu 12
    il=sɔ̃=la=ɡʁa=sə=lə=bɔ=nœʁ=lɛ̃=su=sjɑ̃=sə 12
    kʁɔ=kœ=ʁə=də=vi=pɔʁ=tœ=ʁə=dεs=pe=ʁɑ̃=sə 12
    εl=lə=sə=lεs=ə=tu=du=sə=mɑ̃=bεʁ=se 11
    paʁ=la=ʃa=lœ=ʁə=də=sε=tə=ʒuʁ=ne=de=te 12
    εl=lə=ʁε=və=kʁwa=mε=mə=la=vwaʁ=a=pεʁ=sy 12
    sə=fis=ki=nə=ʁə=vj=ɛ̃=dʁa=ʒa=mε=plys 11

Récompense

8
4
0

Commentaires Sur La Poesie


Auteur de Poésie
27/08/2022 00:55Donovan Nouel

"T’es plus mon copain" et le lendemain ils le redeviennent. En fait, ils ne se sont jamais quittés. Mais il y aussi de pauvres enfants, seuls, qui ne savent pas comment être avenant, ils ont peur de déranger, ils n’arrivent et ils ne savent pas pourquoi. On pardonne tout, c’est vrai quand on est enfant et quand on est adulte, il faut croire en Dieu pour pardonner. Le chagrin qui est au cœur de l’homme, l’accable; mais la bonne parole le réjouit. (Proverbe 12 : 25) Amen. Je vous laisse sur ce verset pour apaiser la douleur.

👍
Auteur de Poésie
27/08/2022 05:56Mémo

Elle va passer toute sa vie à l’attendre.... Il y a des deuils qu’on ne peut faire...🌹

👍
Auteur de Poésie
27/08/2022 10:50David T...

Oui c’est poignant et c’est un magnifique témoignage. Bravo

👍
Auteur de Poésie
27/08/2022 17:07Tulipe Noire

C’est une réalité que j’ai vue voilà des années par une de mes voisines qui à perdu son fils et n’a pas voulu croire qu’il est mort, elle est restée sur cet état à l’attendre revenir de l’étranger jusqu’à sa mort, touchant poème bien exprimée de ta belle plume, merci pour le partage et plaisir de lecture , avec mon respect et amitié et coup de cœur poétique, bon weekend.

👍
Auteur de Poésie
27/08/2022 23:30Printemps

La douleur invente son réconfort ! Voulant encore vivre en attendant son enfant qui ne reviendra jamais, cette mère continue de l’attendre à l’école où un jour lui aussi jouait et souriait à la récréation. Merci, Anya, pour ce récit touchant, avec un coup de cœur poétique!

👍
Auteur de Poésie
28/08/2022 16:12Niky

C’est un récit bien descriptif et bien triste d’une mère qui regarde jouer des enfants en rêvant de voir revenir son fils qu’elle a perdu... Merci pour ce témoignage très touchant.

👍
Auteur de Poésie
28/08/2022 19:57Guy

poignant et combien triste, on ne perd pas seulement son enfant, mais aussi la foi

👍
Auteur de Poésie
29/08/2022 15:21Maricarmelle

Bonjour Anya!
Bravo Anya pour ce poème on ne peut plus émouvant!
Les mots sont bien menés comme toujours, ils nous font apprécier le bien-être qu’est la présence des enfants autour de leurs jeux.
Et puis il y a cette chute où l’on comprend alors le désespoir de cette maman!
Un coup de cœur poétique pour cette création poétique touchante!

👍
Auteur de Poésie
04/09/2022 22:12Poldereaux

Ce texte , aussi émouvant et triste soit-il ,
me fait un peut rire , car la chute finale , la pauvre femme qui est là assise en pensant à son défunt enfant , cette construction me fait penser , justement , à ces jeunes qui glissent sur le toboggan et finissent par chuter . Un beau texte .

Auteur de Poésie
11/09/2022 09:23Lamarque

Le texte est émouvant bien que fort triste. Ce poème dépeint fort bien la situation de cette femme qui s’émeut aux jeux des enfants rayonnants de joie bien qu’ elle ne reverra plus jamais son fils disparu de cette terre. Donc mon coup de cœur poétique… et au plaisir. Belle journée à toi

Auteur de Poésie
20/01/2023 23:08Amazone.5

quel beau poème, émouvant, cette mère qui reste figé dans le temps, ce temps perdu qui l’éloigne du temps où son enfant n’est plus. coup de cœur