Poeme-France : Lecture Écrit - Sans Thème -

Poeme : L’Âme Engloutie…

Poème - Sans Thème -
Publié le 15/05/2004 00:00

L'écrit contient 143 mots qui sont répartis dans 4 strophes.

Poete : De Profundis

L’Âme Engloutie…

L’âme engloutie dans la brume,
Je dépose des pétales de tristesse
Sur les tombeaux de rencontres passées,
Ou s’émane un parfum amère
Signe de souvenirs du temps éphémère.

Le soleil a beau me terrasser de ses rayons
La grisaille me couvre de son manteau
ET, la pluie caresse mon visage
Pour s’échouer sur un lit de larme
Ou se dessine le reflet d’un visage morne
Devenu livide, pâle et glacé
Par la marche funèbre du temps.

Je voudrais n’être que ce reflet, mourir
Puis, m’éteindre dans le souvenir des cœurs
Comme une bougie fatiguée, consumée
Ne laissant aucune empreinte de son passage.

Tel un inconnu en exil solitaire
Aussi léger que la plume portée par le vent
Guider par l’ombre de ses ailes
Faire pleuvoir des pétales de roses meurtries
Blessées de ce simple mot : ADIEU.
  • Pieds Hyphénique: L’Âme Engloutie…

    lâ=me=en=glou=tie=dans=la=brume 8
    je=dé=pose=des=pé=ta=les=de=tris=tesse 10
    sur=les=tom=beaux=de=ren=contres=pas=sées 9
    ou=sé=mane=un=par=fum=a=mère 8
    signe=de=sou=ve=nirs=du=temps=é=phé=mère 10

    le=so=leil=a=beau=me=ter=ras=ser=de=ses=rayons 12
    la=gri=saille=me=couvre=de=son=man=teau 9
    et=la=pluie=cares=se=mon=vi=sage 8
    pour=sé=chouer=sur=un=lit=de=larme 8
    ou=se=des=sine=le=re=flet=dun=vi=sa=ge=morne 12
    de=ve=nu=li=vide=pâ=leet=gla=cé 9
    par=la=mar=che=fu=nèbre=du=temps 8

    je=vou=drais=nêtre=que=ce=re=flet=mou=rir 10
    puis=mé=teindre=dans=le=sou=ve=nir=des=cœurs 10
    commeu=ne=bou=gie=fa=ti=guée=con=su=mée 10
    ne=lais=sant=au=cuneem=prein=te=de=son=pas=sage 11

    tel=un=in=con=nu=en=exil=so=li=taire 10
    aus=si=lé=ger=que=la=plume=por=tée=par=le=vent 12
    gui=der=par=lom=bre=de=ses=ailes 8
    faire=pleu=voir=des=pé=ta=les=de=ro=ses=meur=tries 12
    bles=sées=de=ce=simple=mot=a=dieu 8
  • Phonétique : L’Âme Engloutie…

    lamə ɑ̃ɡluti dɑ̃ la bʁymə,
    ʒə depozə dε petalə də tʁistεsə
    syʁ lε tɔ̃bo də ʁɑ̃kɔ̃tʁə- pase,
    u semanə œ̃ paʁfœ̃ amεʁə
    siɲə də suvəniʁ dy tɑ̃z- efemεʁə.

    lə sɔlεj a bo mə teʁase də sε ʁεjɔ̃
    la ɡʁizajə mə kuvʁə də sɔ̃ mɑ̃to
    e, la plɥi kaʁεsə mɔ̃ vizaʒə
    puʁ seʃue syʁ œ̃ li də laʁmə
    u sə desinə lə ʁəflε dœ̃ vizaʒə mɔʁnə
    dəvəny lividə, palə e ɡlase
    paʁ la maʁʃə fynεbʁə dy tɑ̃.

    ʒə vudʁε nεtʁə kə sə ʁəflε, muʁiʁ
    pɥi, metɛ̃dʁə dɑ̃ lə suvəniʁ dε kœʁ
    kɔmə ynə buʒi fatiɡe, kɔ̃syme
    nə lεsɑ̃ okynə ɑ̃pʁɛ̃tə də sɔ̃ pasaʒə.

    tεl œ̃n- ɛ̃kɔny ɑ̃n- εɡzil sɔlitεʁə
    osi leʒe kə la plymə pɔʁte paʁ lə vɑ̃
    ɡide paʁ lɔ̃bʁə də sεz- εlə
    fεʁə pləvwaʁ dε petalə də ʁozə məʁtʁi
    blese də sə sɛ̃plə mo : adjø.
  • Pieds Phonétique : L’Âme Engloutie…

    la=mə=ɑ̃=ɡlu=ti=dɑ̃=la=bʁy=mə 9
    ʒə=de=po=zə=dε=pe=ta=lə=də=tʁis=tε=sə 12
    syʁ=lε=tɔ̃=bo=də=ʁɑ̃=kɔ̃=tʁə=pa=se 10
    u=se=ma=nə=œ̃=paʁ=fœ̃=a=mε=ʁə 10
    si=ɲə=də=su=və=niʁ=dy=tɑ̃=ze=fe=mε=ʁə 12

    lə=sɔ=lεj=a=bomə=te=ʁa=se=də=sε=ʁε=jɔ̃ 12
    la=ɡʁi=za=jə=mə=kuvʁə=də=sɔ̃=mɑ̃=to 10
    e=la=plɥi=ka=ʁε=sə=mɔ̃=vi=za=ʒə 10
    puʁ=se=ʃu=e=syʁ=œ̃=li=də=laʁ=mə 10
    usə=de=si=nə=lə=ʁə=flε=dœ̃=vi=za=ʒə=mɔʁnə 12
    də=və=ny=li=vidə=pa=lə=e=ɡla=se 10
    paʁ=la=maʁ=ʃə=fy=nε=bʁə=dy=tɑ̃ 9

    ʒə=vu=dʁε=nεtʁə=kə=sə=ʁə=flε=mu=ʁiʁ 10
    pɥi=me=tɛ̃=dʁə=dɑ̃lə=su=və=niʁ=dε=kœʁ 10
    kɔməy=nə=bu=ʒi=fa=ti=ɡe=kɔ̃=sy=me 10
    nə=lε=sɑ̃=o=kynəɑ̃=pʁɛ̃=tə=də=sɔ̃=pa=saʒə 11

    tεl=œ̃=nɛ̃=kɔ=ny=ɑ̃=nεɡ=zil=sɔ=li=tεʁə 11
    o=si=le=ʒe=kə=la=plymə=pɔʁ=te=paʁ=lə=vɑ̃ 12
    ɡi=de=paʁ=lɔ̃=bʁə=də=sε=zε=lə 9
    fεʁə=plə=vwaʁ=dε=pe=ta=lə=də=ʁo=zə=məʁ=tʁi 12
    ble=se=də=sə=sɛ̃=plə=mo=a=dj=ø 10

Commentaires Sur La Poesie


Auteur de Poésie
15/05/2004 00:00Les Yeux Noirs

Je crois pouvoir dire que jai resenti une fois ce ke tu as ecrit. . .
c’est reelemen magnifik. . .

Auteur de Poésie
15/05/2004 00:00Xander

superbe poéme peux tu me dire ce que tu pense de phoenix et de notre union stp

Auteur de Poésie
15/05/2004 00:00Sheron

Tous ces pétales je les ai ramassé
Dans mon cœur les ai déposer
Afin de les apprivoiser
Je te laisse le temps de te reposer
Dans mon antre bien cachée
Tu sera mon reflets ensoleilé
Celui qui en moi va briller
Mais pour cela tu dois cesser
De dire des sottise si glacée
Solitaire tu n’es car amitié
Dans ta vie est entrée
Par ce commentaire laissé
Voilà la perche est arrimée
A toi de prendre le bateau bleuté
Avant de fermer la porte a clé

Auteur de Poésie
16/05/2004 00:00Silent_Innocence

ensuite si c juste une source d’inspiration qui a rien a voir avec ton histoire, je te présente humblement mes excuses. . 😛
Amicalement,
Richard. .

Auteur de Poésie
16/05/2004 00:00Silent_Innocence

encore un double vers digne de grand poète. . . : ’la pluie caresse mon visage
Pour s’échouer sur un lit de larme’. . . enfin bon 🙂 tu es très doué c pas le fond du problème. . je t laissé un commentaire sur chacun de tes poèmes. . . . à commencer par le premier. . puis ensuite par ordre chronologique. . j’éspère que tu prendras le temps de me lire. . car je me suis assez clairement exprimé dans ces commentaires sur ce que je ressens vis-à-vis de toi et de tes poemes. . . après je me trompe peut-être voir probablement, dans ce cas éclaires-moi. . . que je puisses savoir. . . g vmt l’impression qu’on a le même genre d’histoire sans le même genre de réaction. . . enfin bon ca ne tient qu’à moi de pvr dire ca. . . je t meme pas dit ce qui m’est arrivé. . mais peu importe j’éspère que j’aurai raison. . en lisant ta réponse. . et tu as peut-être raison toi-même. . . car ici-même j’utilise la fin pour que tu en viennes au début. . peu importe que t’aies compris ou pas, pour ma part je pense que oui 🙂, on verra bien quand on sera morts, d’ici là, vis au lieu de survivre, ne te fais pas souffrir toi même sans raisons, car t’auras été le seul dupe dans l’histoire, il n’est de pire aveugle que celui qui ne veut pas voir, j’éspère sincèrement. . que ta solitude en est pas a ce point. . . j’éspère que t’as encore la volonté de changer 🙂 juste un espoir. . . cette fameuse ’vertu d’esclave’ comme disait Cioran, alors j’accorde peut etre avec espoir, et par là meme comme un esclave, mais j’accorde a ton esprit la volonté de s’en sortir. . un peu comme un instinct de survie. . en tous cas je l’éspère. . .
j’éspère que je t pas fait perdre ton temps 🙂
ou alors j’aurais vraiment perdu le mien 😛
Amicalement,
Richard

Auteur de Poésie
17/05/2004 00:00j

superbe poèmes, je ne c comment te décrire ce que je ressent et exprimer la beauté de ton poème, en anglais? en espagnol? en latin? en allemand?
jene crois pas kil y ai assez de langue pr te dire a kel poin ton poème est beau. amitié
julie