Poeme-France : Lecture Écrit - Sans Thème -

Poeme : La Conscience

Poème - Sans Thème -
Publié le 21/10/2004 16:33

L'écrit contient 184 mots qui sont répartis dans 14 strophes.

Poete : Djedje Khiter

La Conscience

La conscience

Les mensonges
La haine qui te ronge
Les jugements
Les emportements
Le mépris
Et les railleries

Oublies ça
Ecoutes
Suis mes conseils

L’impatience
Désobéissance
Négligence
Ou l’irrévérences
Médisances
Désirs de vengeance

Suis mes conseils
Aux alentours des jardins
Je te montre le bon chemin
Qui t’appele
Je t’appele

Vanité
Le manque de respect
L’impureté
Les mauvaises pensés
Paresser
Manque de charité

Oublies ça
Ecoutes

Rien qu’une oreille

Une fleur de vie

Suis mes conseils
Entre le mal et le bien
Je te montre le bon chemin
Qui t’appele
Je t’appele
Suis mes conseils
Dans le désers prends ma main
Sur une confiance sans chemin
Qui t’appele
Je t’appele

Je suis la conscience voué
Dans ton ombre, la lumière
Je suis resté
Un ange envoyé sur terre

Je suis la conscience voué
Dans ton ombre je suis lumière
Je suis tes ailes

Suis mes conseils
Aux alentours des jardins
Je te montre le bon chemin
Qui t’appele
Je t’appele
Je t’appele
Tu m’appeles

© Djedje Khiter (Juin 1995 - Octobre 2004)
  • Pieds Hyphénique: La Conscience

    la=cons=cien=ce 4

    les=men=son=ges 4
    la=haine=qui=te=ronge 5
    les=ju=ge=ments 4
    les=em=porte=ments 4
    le=mé=pris 3
    et=les=raille=ries 4

    ou=blies=ça 3
    ecou=tes 2
    suis=mes=con=seils 4

    lim=pa=tien=ce 4
    déso=béis=san=ce 4
    né=gli=gen=ce 4
    ou=lir=ré=vé=rences 5
    mé=di=san=ces 4
    dé=si=rs=de=ven=geance 6

    suis=mes=con=seils 4
    aux=alen=tours=des=jar=dins 6
    je=te=montre=le=bon=che=min 7
    qui=tap=pele 3
    je=tap=pele 3

    va=ni=té 3
    le=man=que=de=res=pect 6
    lim=pu=re=té 4
    les=mau=vaises=pen=sés 5
    pa=res=ser 3
    man=que=de=cha=ri=té 6

    ou=blies=ça 3
    ecou=tes 2

    rien=quune=o=reille 4

    une=fleur=de=vie 4

    suis=mes=con=seils 4
    entre=le=mal=et=le=bien 6
    je=te=montre=le=bon=che=min 7
    qui=tap=pele 3
    je=tap=pele 3
    suis=mes=con=seils 4
    dans=le=dé=sers=prends=ma=main 7
    sur=une=con=fian=ce=sans=che=min 8
    qui=tap=pele 3
    je=tap=pele 3

    je=suis=la=cons=cience=voué 6
    dans=ton=ombre=la=lu=mière 6
    je=suis=res=té 4
    un=angeen=voyé=sur=terre 5

    je=suis=la=cons=cience=voué 6
    dans=ton=ombre=je=suis=lu=mière 7
    je=suis=tes=ailes 4

    suis=mes=con=seils 4
    aux=alen=tours=des=jar=dins 6
    je=te=montre=le=bon=che=min 7
    qui=tap=pele 3
    je=tap=pele 3
    je=tap=pele 3
    tu=map=peles 3

    co=py=right=d=jed=je=khi=ter=juin=mille=neuf=cent=quatre=vingt=quin=zeoc=to=bre=deux=mil=le=quatre 22
  • Phonétique : La Conscience

    la kɔ̃sjɑ̃sə

    lε mɑ̃sɔ̃ʒə
    la-εnə ki tə ʁɔ̃ʒə
    lε ʒyʒəmɑ̃
    lεz- ɑ̃pɔʁtəmɑ̃
    lə mepʁi
    e lε ʁajʁi

    ubli sa
    əkutə
    sɥi mε kɔ̃sεj

    lɛ̃pasjɑ̃sə
    dezɔbeisɑ̃sə
    neɡliʒɑ̃sə
    u liʁeveʁɑ̃sə
    medizɑ̃sə
    deziʁ də vɑ̃ʒɑ̃sə

    sɥi mε kɔ̃sεj
    oz- alɑ̃tuʁ dε ʒaʁdɛ̃
    ʒə tə mɔ̃tʁə lə bɔ̃ ʃəmɛ̃
    ki tapələ
    ʒə tapələ

    vanite
    lə mɑ̃kə də ʁεspε
    lɛ̃pyʁəte
    lε movεzə pɑ̃se
    paʁese
    mɑ̃kə də ʃaʁite

    ubli sa
    əkutə

    ʁjɛ̃ kynə ɔʁεjə

    ynə flœʁ də vi

    sɥi mε kɔ̃sεj
    ɑ̃tʁə lə mal e lə bjɛ̃
    ʒə tə mɔ̃tʁə lə bɔ̃ ʃəmɛ̃
    ki tapələ
    ʒə tapələ
    sɥi mε kɔ̃sεj
    dɑ̃ lə deze pʁɑ̃ ma mɛ̃
    syʁ ynə kɔ̃fjɑ̃sə sɑ̃ ʃəmɛ̃
    ki tapələ
    ʒə tapələ

    ʒə sɥi la kɔ̃sjɑ̃sə vue
    dɑ̃ tɔ̃n- ɔ̃bʁə, la lymjεʁə
    ʒə sɥi ʁεste
    œ̃n- ɑ̃ʒə ɑ̃vwaje syʁ teʁə

    ʒə sɥi la kɔ̃sjɑ̃sə vue
    dɑ̃ tɔ̃n- ɔ̃bʁə ʒə sɥi lymjεʁə
    ʒə sɥi tεz- εlə

    sɥi mε kɔ̃sεj
    oz- alɑ̃tuʁ dε ʒaʁdɛ̃
    ʒə tə mɔ̃tʁə lə bɔ̃ ʃəmɛ̃
    ki tapələ
    ʒə tapələ
    ʒə tapələ
    ty mapələ

    kɔpiʁajt dʒεdʒə kitəʁ (ʒɥɛ̃ milə nəf sɑ̃ katʁə vɛ̃- kɛ̃zə ɔktɔbʁə dø milə katʁə)
  • Pieds Phonétique : La Conscience

    la=kɔ̃=sjɑ̃=sə 4

    lε=mɑ̃=sɔ̃=ʒə 4
    la-εnə=ki=tə=ʁɔ̃ʒə 5
    lε=ʒy=ʒə=mɑ̃ 4
    lε=zɑ̃=pɔʁtə=mɑ̃ 4
    lə=me=pʁi 3
    e=lε=ʁaj=ʁi 4

    u=bli=sa 3
    ə=ku=tə 3
    sɥi=mε=kɔ̃=sεj 4

    lɛ̃=pa=sjɑ̃=sə 4
    de=zɔ=be=i=sɑ̃sə 5
    ne=ɡli=ʒɑ̃=sə 4
    u=li=ʁe=ve=ʁɑ̃sə 5
    me=di=zɑ̃=sə 4
    de=ziʁ=də=vɑ̃=ʒɑ̃sə 5

    sɥi=mε=kɔ̃=sεj 4
    o=za=lɑ̃=tuʁ=dε=ʒaʁ=dɛ̃ 7
    ʒə=tə=mɔ̃tʁə=lə=bɔ̃=ʃə=mɛ̃ 7
    ki=ta=pə=lə 4
    ʒə=ta=pə=lə 4

    va=ni=te 3
    lə=mɑ̃kə=də=ʁεs=pε 5
    lɛ̃=py=ʁə=te 4
    lε=mo=vεzə=pɑ̃se 4
    pa=ʁe=se 3
    mɑ̃kə=də=ʃa=ʁi=te 5

    u=bli=sa 3
    ə=ku=tə 3

    ʁjɛ̃=kynə=ɔ=ʁεjə 4

    ynə=flœʁ=də=vi 4

    sɥi=mε=kɔ̃=sεj 4
    ɑ̃tʁə=lə=mal=e=lə=bjɛ̃ 6
    ʒə=tə=mɔ̃tʁə=lə=bɔ̃=ʃə=mɛ̃ 7
    ki=ta=pə=lə 4
    ʒə=ta=pə=lə 4
    sɥi=mε=kɔ̃=sεj 4
    dɑ̃lə=de=ze=pʁɑ̃=ma=mɛ̃ 6
    syʁ=ynə=kɔ̃=fjɑ̃=sə=sɑ̃=ʃə=mɛ̃ 8
    ki=ta=pə=lə 4
    ʒə=ta=pə=lə 4

    ʒə=sɥi=la=kɔ̃=sjɑ̃sə=vu=e 7
    dɑ̃=tɔ̃nɔ̃bʁə=la=ly=mjεʁə 5
    ʒə=sɥi=ʁεs=te 4
    œ̃=nɑ̃ʒəɑ̃=vwa=je=syʁ=te=ʁə 7

    ʒə=sɥi=la=kɔ̃=sjɑ̃sə=vu=e 7
    dɑ̃=tɔ̃=nɔ̃bʁə=ʒə=sɥi=ly=mjεʁə 7
    ʒə=sɥi=tε=zεlə 4

    sɥi=mε=kɔ̃=sεj 4
    o=za=lɑ̃=tuʁ=dε=ʒaʁ=dɛ̃ 7
    ʒə=tə=mɔ̃tʁə=lə=bɔ̃=ʃə=mɛ̃ 7
    ki=ta=pə=lə 4
    ʒə=ta=pə=lə 4
    ʒə=ta=pə=lə 4
    ty=ma=pə=lə 4

    kɔ=pi=ʁajt=dʒεd=ʒə=ki=təʁ=ʒɥɛ̃=milə=nəf=sɑ̃=ka=tʁə=vɛ̃=kɛ̃=zəɔk=tɔ=bʁə=dø=mi=lə=katʁə 22

PostScriptum

C’est fini !

Commentaires Sur La Poesie


Auteur de Poésie
21/10/2004 00:00Sheron

Alors montres moi ce chemin
Je te suivrai je t’écouterai
Où sont tes jardins
Je te suivrai je ne les piétinerai point
Allume la lumière
Je te suivrai je ne l’éteindrai pas
Sur le désert mets de l’eau
Je te suivrai je ne la salerais plus
Je veux cette fleur de vie
Je te suivrai je la regarderai

Amitié

Auteur de Poésie
21/10/2004 00:00Pascal

Oh conscience qui me tiraille enfuit toi avant que je déraille.
La conscience rattrape toujours l’ame en fuite
Exellent!!!!

Auteur de Poésie
22/10/2004 00:00Jmc

La conscience qui nous guident
Sur le sentier parfois rigide
de la morale qui nous pousse
A rester fidéle à tous
no valeurs de coeur.

Amitiés

Auteur de Poésie
22/10/2004 00:00Sheron

Alors je t’explique comme cela quand tu sera a mes cotés tu saura déjà. . . . . lol
comme un double de moi car tu sais qui je suis
impatiente de te relire
lire tes mots ici ouvert aux vents
le soir le matin quîmporte lire simplement
commes des pansements tes commentaires
qui se posent alors sur mes propres maux (mots)
sans paroles justes des ecrits
qui colore mes jours en bleu

et tout ceci que par amitier
pas de baiser que du virtuel pas de partage d’oreillé
toi qui sais me parler mais aussi m’ecouter a travers de mes poèmes
ecouter voir sans toucher
tu m’aides ainsi a me liberée
de toutes ces peines que je traine
a present je chante sur mes matin
j’arrive a voir le chemin
grace a ces mots de reconfort ici trouver a toute heure de journée
et avec un soupson de tendresse

voila en gros le resumer que je voulais faire

Amitié

Auteur de Poésie
22/10/2004 00:00Sheron

Mais non chacun pense differement c’est tout simple pas de jugement. . . . .
en plus ca me fait un petit dialogue en privé. . . . une privilègière moi ca me sied bien lol
Amitié

Auteur de Poésie
23/10/2004 00:00Melancoline

Coucou Djedje. . je découvre enfin ta personnalité cachée ! tu es l’Ange du Bien que chacun espère trouver sur son chemin. . . . 😉 Tu as bcp à faire alors courage 🙂

Auteur de Poésie
23/10/2004 00:00Vige:p

manifik poème et je te suivrai ss hésiter si jms tu me monter le chemin ou il fo aller! mais pr le moment, j’arrive a me débrouiller! au moindre pb je t’appelle petit ange pr que tu me montre le bon chemin! lol
bisosu vige

Auteur de Poésie
26/10/2004 00:00Sheron

Segments de boniments explication
Portion de baratin
Quand tu as une boule en travers de la gorge
Pour le chat c’est normal
Pour moi c’est un peu comme une cigarette
Ça fait du bien mais aussi du mal
Parmis tous ces gens la foule froide
Et pourtant si seule
Comme un whisky ça fait s’envoler mais ça fait du mal
Quand tu es petit tu fais des château de sable tu espère
Puis une fois grand les rêves s’écroule reste le tas de sable et les souvenirs
C’est joli mais ça fais mal
Puis comme sur un tableau emplis d’histoire de mots doux que tu a cru murmurer diner aux chandelles
C’est des faux encore rater
Tu croque la pomme tu crois en l’amour
Puis le temps passe tu te rends compte que tu vielli d’où le dentier
En souvenir de ta jeunesse vie monotone
Enfin croire a la poule aux œufs d’or
En l’amitié aux mots partage qui pour moi veux dire donner
Et que tu en ramasses plein la truffe encore une fois trop conne

Voila en gros les traits qui se cachent sous ce poème

Amitiés, et merci de me lire encore et de n’en être pas fatigué