Poeme-France : Lecture Écrit Terre

Prose : La Vague

Prose Terre
Publié le 19/06/2011 19:22

L'écrit contient 140 mots qui sont répartis dans 4 strophes.

Poete : Eleonord

La Vague

quand l’oeil fixé au mur, je crie mon désarroi,
qu’une larme de vague, ecume de mes sens.
Se faufile ça et là dans la glaise.
qu’une larme de miel, couvre mon lit douillet,
que ma joie court avec la vie,
cette vie qui réclame la liberté.

Quand l’oeil fixé au mur, le vilain serpent
gobe un tantinet, le parfum de mon être
qu’il pleut des songes d’amertume
sur mon linceul de ma tristesse enterrée
j’hurle à mourir ma souffrance.

Espièglerie du mensonge qui se trame
le long des berges sombres
tout à côté de mon âme
qui elle d’ailleurs ne réclame
que mon bonheur.
ô four-voyeurs de drames
issus des bacchanales

jouisseurs de larmes
votre pauvreté reste dans les labyrinthes
de ma détresse, fleuve noire de mélancolie
j’épouse la vie.
  • Phonétique : La Vague

    kɑ̃ lɔεj fikse o myʁ, ʒə kʁi mɔ̃ dezaʁwa,
    kynə laʁmə də vaɡ, əkymə də mε sɑ̃s.
    sə fofilə sa e la dɑ̃ la ɡlεzə.
    kynə laʁmə də mjεl, kuvʁə mɔ̃ li dujε,
    kə ma ʒwa kuʁ avεk la vi,
    sεtə vi ki ʁeklamə la libεʁte.

    kɑ̃ lɔεj fikse o myʁ, lə vilɛ̃ sεʁpe
    ɡɔbə œ̃ tɑ̃tinε, lə paʁfœ̃ də mɔ̃n- εtʁə
    kil plø dε sɔ̃ʒə damεʁtymə
    syʁ mɔ̃ lɛ̃səl də ma tʁistεsə ɑ̃teʁe
    ʒyʁlə a muʁiʁ ma sufʁɑ̃sə.

    εspjεɡləʁi dy mɑ̃sɔ̃ʒə ki sə tʁamə
    lə lɔ̃ dε bεʁʒə- sɔ̃bʁə
    tut- a kote də mɔ̃n- amə
    ki εllə dajœʁ nə ʁeklamə
    kə mɔ̃ bɔnœʁ.
    o fuʁ vwajœʁ də dʁamə
    isys dε bakanalə

    ʒuisœʁ də laʁmə
    vɔtʁə povʁəte ʁεstə dɑ̃ lε labiʁɛ̃tə
    də ma detʁεsə, fləvə nwaʁə də melɑ̃kɔli
    ʒepuzə la vi.

Commentaires Sur La Poesie


Auteur de Poésie
19/06/2011 19:37Huangdi

Joli !

Auteur de Poésie
19/06/2011 19:43Eleonord

merci, j’espère découvrir tes écrits bien amicalement eleonord

Auteur de Poésie
19/06/2011 20:46Baptiste

Waouh ! Quel rythme ! Quelles images ! C’est vraiment très bien écrit.
Je n’ai plus qu’à te souhaiter de mettre ton talent au profit d’une poésie plus légère, espiègle, peut-être, sans amertume, sans tristesse pour que nous puissions jouir de tes rires et non plus être les témoins de ton désarroi face aux "jouisseurs de larmes"...

Baptiste.

Auteur de Poésie
19/06/2011 20:57Eleonord

merci baptiste je vais essayer d’etre un peu plus coquine! 😃

Auteur de Poésie
20/06/2011 07:40Baptiste

Bonjour.
Diantre ! Ce n’est pas forcément ce que je demandais... mais si tu veux l’être, ma foi... Je ne t’en empêche pas. 😃