Poeme-France : Lecture Écrit Patrie

Poeme : Rues De Paris

Poème Patrie
Publié le 17/05/2005 14:58

L'écrit contient 88 mots qui sont répartis dans 2 strophes.

Poete : Emma Lalonde

Rues De Paris

Rues époustouflantes, vivantes de Paris
Je vous retrouve enfin, guidée par cette amie.
J’arpente les chemins de cette fourmilière,
Cher labyrinthe d’une forêt familière
Lentement nous réapprenons à nous connaître.
Nous nous redécouvrons mais sans rien se promettre,
Douce romance sans histoire sans scandales.
Ni sceaux à briser, ni pertes dans les dédales.
Paris source d’inspiration, source de vie.
Tu m’enrobes de ton histoire et j’en jouie
De la colline au pré, passant par le marrais.
Architecture, culture, quelle virée !

14-05-2005
  • Pieds Hyphénique: Rues De Paris

    rues=é=pous=tou=flan=tes=vi=van=tes=de=pa=ris 12
    je=vous=re=trouveen=fin=gui=dée=par=cet=te=a=mie 12
    jar=pen=te=les=che=mins=de=cet=te=four=mi=lière 12
    cher=la=by=rin=the=du=ne=fo=rêt=fa=mi=lière 12
    len=te=ment=nous=ré=ap=pre=nons=à=nous=con=naître 12
    nous=nous=re=dé=cou=vrons=mais=sans=rien=se=pro=mettre 12
    douce=ro=man=ce=sans=his=toi=re=sans=s=can=dales 12
    ni=sceaux=à=bri=ser=ni=per=tes=dans=les=dé=dales 12
    pa=ris=sour=ce=dins=pi=ra=tion=sour=ce=de=vie 12
    tu=men=ro=bes=de=ton=his=toi=re=et=jen=jouie 12
    de=la=col=line=au=pré=pas=sant=par=le=mar=rais 12
    ar=chi=tec=tu=re=cul=tu=re=quel=le=vi=rée 12

    qua=torze=ti=ret=zé=ro=cinq=ti=ret=deux=mille=cin=q 13
  • Phonétique : Rues De Paris

    ʁyz- epustuflɑ̃tə, vivɑ̃tə də paʁi
    ʒə vu ʁətʁuvə ɑ̃fɛ̃, ɡide paʁ sεtə ami.
    ʒaʁpɑ̃tə lε ʃəmɛ̃ də sεtə fuʁmiljεʁə,
    ʃεʁ labiʁɛ̃tə dynə fɔʁε familjεʁə
    lɑ̃təmɑ̃ nu ʁeapʁənɔ̃z- a nu kɔnεtʁə.
    nu nu ʁədekuvʁɔ̃ mε sɑ̃ ʁjɛ̃ sə pʁɔmεtʁə,
    dusə ʁɔmɑ̃sə sɑ̃z- istwaʁə sɑ̃ skɑ̃dalə.
    ni soz- a bʁize, ni pεʁtə- dɑ̃ lε dedalə.
    paʁi suʁsə dɛ̃spiʁasjɔ̃, suʁsə də vi.
    ty mɑ̃ʁɔbə də tɔ̃n- istwaʁə e ʒɑ̃ ʒui
    də la kɔlinə o pʁe, pasɑ̃ paʁ lə maʁε.
    aʁʃitεktyʁə, kyltyʁə, kεllə viʁe !

    katɔʁzə tiʁε zeʁo sɛ̃k tiʁε dø milə sɛ̃k
  • Pieds Phonétique : Rues De Paris

    ʁy=ze=pus=tu=flɑ̃=tə=vi=vɑ̃=tə=də=pa=ʁi 12
    ʒə=vuʁə=tʁu=vəɑ̃=fɛ̃=ɡi=de=paʁ=sε=tə=a=mi 12
    ʒaʁ=pɑ̃=tə=lε=ʃə=mɛ̃=də=sε=tə=fuʁ=mi=ljεʁə 12
    ʃεʁ=la=bi=ʁɛ̃=tə=dy=nə=fɔ=ʁε=fa=mi=ljεʁə 12
    lɑ̃=tə=mɑ̃=nu=ʁe=a=pʁə=nɔ̃=za=nu=kɔ=nεtʁə 12
    nu=nu=ʁə=de=ku=vʁɔ̃=mε=sɑ̃=ʁjɛ̃=sə=pʁɔ=mεtʁə 12
    du=sə=ʁɔ=mɑ̃=sə=sɑ̃=zis=twa=ʁə=sɑ̃=skɑ̃=dalə 12
    ni=so=za=bʁi=ze=ni=pεʁ=tə=dɑ̃=lε=de=dalə 12
    pa=ʁi=suʁ=sə=dɛ̃s=pi=ʁa=sjɔ̃=suʁ=sə=də=vi 12
    ty=mɑ̃=ʁɔ=bə=də=tɔ̃=nis=twa=ʁə=e=ʒɑ̃=ʒui 12
    də=la=kɔ=linə=o=pʁe=pa=sɑ̃=paʁ=lə=ma=ʁε 12
    aʁ=ʃi=tεk=ty=ʁə=kyl=ty=ʁə=kεl=lə=vi=ʁe 12

    ka=tɔʁzə=ti=ʁε=ze=ʁo=sɛ̃k=ti=ʁε=dø=mi=lə=sɛ̃k 13

Commentaires Sur La Poesie


Auteur de Poésie
17/05/2005 16:06Rêve Éveiller

magnifique!!
très très beau!!
sa donne le gou de visiter paris!!
bravo!!;)

Auteur de Poésie
17/05/2005 17:37Tiffange

très beau poème! 😉 bravo
amitiés

Auteur de Poésie
18/05/2005 01:19Lancu, Cooloost

Les meilleurs poèmes ne sont pas les plus longs, ton poème n’échappe pas à cette règle.
Tu nous emportes dans ton voyage comme le vent qui t’emporte.
Je l’attendais avec impatience, et maintenant j’attends le prochain. lol
Que tes émotions guident toujours et encore ta plume.
Amitié du Cooloost.

Auteur de Poésie
07/06/2005 21:23Philia Thalès

J’avais un jour parié, que je pourrais la quitter. Et pourtant, mes origines sont ancrés dans l’une des ses réalités.On ne peut se dérober à une telle splendeur.On ne peux se garder d’être investi, naturellement, de tant d’ en-vie , d’interprétations de nous-même à travers son regard et ses "clairs-obscurs".
Elle entretient des envies de retour, intacte toujours, comme la première fois.
Sa présence est si familière mais toujours nouvelle.
Paris parle, ses murs se font l’échos des divers secrets, les monuments la représentation d’ambition, les pavés des témoins discrets de conversations...

Chacun de ces petits trésors qui nous lie à notre histoire, semble nous devenir précieux en dépit de tout ...

"Jolie" Poème dédié à un Paris désincarné, intime et donc sublime.

😉