Poeme : Pierres Et Terres Abandonnées

Pierres Et Terres Abandonnées

Image internet

Vieille ferme, où sont passés tes bestiaux
Qui paissaient dans tes prés autrefois si beaux
Des noirs, des noir et blanc bien assortis
Comme des pièces sur l’échiquier du pâtis
Et tes prairies jadis si verdoyantes
Sont envahies de chardons, d’amaranthes
Bonnes gens, voyez les vieilles clôtures de peu d’aloi
Rouillées, pendouillant, aux piquets de guingois
Voyez les profondes fondrières
De l’ancienne entrée charretière
Dont le portail, aux pentures chancellent
Ne verra, hélas, plus l’entrée du cheptel
Basse cour où règne le morne silence
Où les douces poulettes sont en carence
Regardez cette cour où le coq hardi
A déserté le haut de son poste dédit
Etables, écuries, porcheries, chapelle
Tuiles envolées, charpentes en curatelle
Livrant leurs cœurs aux miasmes du ciel
Pauvres charrettes, charrues, sans lendemain
Livrées à la rouille du temps inhumain
Tout, tout est voué à l’oubli des humains
Bonnes terres autrefois nourricières
Belles jachères livrées à la foncière
Bonnes terres incultivées, abandonnées
Qui en silence meurent à nos pieds.
Hommes, ne perdez-vous pas votre âme !

GRAMO
Février 2012

Syllabation De L'Écrit

  • Syllabes Hyphénique: Pierres Et Terres Abandonnées

    ima=ge=in=ter=net 5

    vieille=fer=me=où=sont=pas=sés=tes=bes=tiaux 10
    qui=pais=saient=dans=tes=prés=autre=fois=si=beaux 10
    des=noirs=des=noir=et=blanc=bien=as=sor=tis 10
    comme=des=piè=ces=sur=lé=chi=quier=du=pâ=tis 11
    et=tes=prai=ries=ja=dis=si=ver=doy=antes 10
    sont=en=va=hies=de=char=dons=da=ma=ranthes 10
    bonnes=gens=voyez=les=viei=lles=clô=tu=res=de=peu=da=loi 13
    rouil=lées=pen=douillant=aux=pi=quets=de=guin=gois 10
    voyez=les=pro=fon=des=fon=dri=è=res 9
    de=lan=ci=en=ne=en=trée=char=re=tière 10
    dont=le=por=tail=aux=pen=tu=res=chan=cellent 10
    ne=ver=ra=hé=las=plus=len=trée=du=chep=tel 11
    bas=se=cour=où=règne=le=mor=ne=si=lence 10
    où=les=dou=ces=pou=lettes=sont=en=ca=rence 10
    re=gar=dez=cette=cour=où=le=coq=har=di 10
    a=dé=ser=té=le=haut=de=son=pos=te=dé=dit 12
    eta=bles=é=cu=ries=por=che=ries=cha=pelle 10
    tuiles=en=vo=lées=char=pen=tes=en=cu=ra=telle 11
    li=vrant=leurs=cœurs=aux=mi=as=mes=du=ciel 10
    pau=vres=char=rettes=char=rues=sans=len=de=main 10
    li=vrées=à=la=rouille=du=temps=in=hu=main 10
    tout=tout=est=voué=à=lou=bli=des=hu=mains 10
    bon=nes=ter=res=au=tre=fois=nour=ri=cières 10
    bel=les=ja=chères=li=vrées=à=la=fon=cière 10
    bonnes=ter=res=in=cul=ti=vées=a=ban=don=nées 11
    qui=en=si=len=ce=meu=rent=à=nos=pieds 10
    hommes=ne=per=dez=vous=pas=vo=tre=â=me 10

    gra=mo 2
    fé=vri=er=deux=mil=le=dou=ze 8
  • Phonétique : Pierres Et Terres Abandonnées

    imaʒə ɛ̃tεʁnεt

    vjεjə fεʁmə, u sɔ̃ pase tε bεstjo
    ki pεsε dɑ̃ tε pʁez- otʁəfwa si bo
    dε nwaʁ, dε nwaʁ e blɑ̃ bjɛ̃ asɔʁti
    kɔmə dε pjεsə syʁ leʃikje dy pati
    e tε pʁεʁi ʒadi si vεʁdwajɑ̃tə
    sɔ̃t- ɑ̃vai də ʃaʁdɔ̃, damaʁɑ̃tə
    bɔnə ʒɑ̃, vwaje lε vjεjə klotyʁə də pø dalwa
    ʁuje, pɑ̃dujɑ̃, o pikε də ɡɛ̃ɡwa
    vwaje lε pʁɔfɔ̃də fɔ̃dʁjεʁə
    də lɑ̃sjεnə ɑ̃tʁe ʃaʁətjεʁə
    dɔ̃ lə pɔʁtaj, o pɑ̃tyʁə ʃɑ̃sεlle
    nə veʁa, ela, plys lɑ̃tʁe dy ʃεptεl
    basə kuʁ u ʁεɲə lə mɔʁnə silɑ̃sə
    u lε dusə pulεtə sɔ̃t- ɑ̃ kaʁɑ̃sə
    ʁəɡaʁde sεtə kuʁ u lə kɔk-aʁdi
    a dezεʁte lə-o də sɔ̃ pɔstə dedi
    ətablə, ekyʁi, pɔʁʃəʁi, ʃapεllə
    tɥiləz- ɑ̃vɔle, ʃaʁpɑ̃təz- ɑ̃ kyʁatεllə
    livʁɑ̃ lœʁ kœʁz- o mjasmə dy sjεl
    povʁə- ʃaʁεtə, ʃaʁy, sɑ̃ lɑ̃dəmɛ̃
    livʁez- a la ʁujə dy tɑ̃z- inymɛ̃
    tu, tut- ε vue a lubli dεz- ymɛ̃
    bɔnə teʁəz- otʁəfwa nuʁʁisjεʁə
    bεllə ʒaʃεʁə livʁez- a la fɔ̃sjεʁə
    bɔnə teʁəz- ɛ̃kyltive, abɑ̃dɔne
    ki ɑ̃ silɑ̃sə məʁe a no pje.
    ɔmə, nə pεʁde vu pa vɔtʁə amə !

    ɡʁamo
    fevʁje dø milə duzə
  • Syllabes Phonétique : Pierres Et Terres Abandonnées

    i=ma=ʒə=ɛ̃=tεʁ=nεt 6

    vjε=jə=fεʁ=mə=u=sɔ̃=pa=se=tε=bεs=tj=o 12
    ki=pε=sε=dɑ̃=tε=pʁe=zo=tʁə=fwa=si=bo 11
    dε=nwaʁ=dε=nwaʁ=e=blɑ̃=bj=ɛ̃=a=sɔʁ=ti 11
    kɔ=mə=dε=pjε=sə=syʁ=le=ʃi=kje=dy=pa=ti 12
    e=tε=pʁε=ʁi=ʒa=di=si=vεʁ=dwa=j=ɑ̃=tə 12
    sɔ̃=tɑ̃=va=i=də=ʃaʁ=dɔ̃=da=ma=ʁɑ̃=tə 11
    bɔnə=ʒɑ̃=vwa=je=lε=vjεjə=klo=ty=ʁə=də=pø=da=lwa 13
    ʁu=j=e=pɑ̃=du=jɑ̃=o=pi=kε=də=ɡɛ̃=ɡwa 12
    vwa=j=e=lε=pʁɔ=fɔ̃=də=fɔ̃=dʁjεʁ=ə 10
    də=lɑ̃=sj=ε=nə=ɑ̃=tʁe=ʃa=ʁə=tj=ε=ʁə 12
    dɔ̃=lə=pɔʁ=taj=o=pɑ̃=ty=ʁə=ʃɑ̃=sεl=le 11
    nə=ve=ʁa=e=la=plys=lɑ̃=tʁe=dy=ʃεp=tεl 11
    ba=sə=kuʁ=u=ʁε=ɲə=lə=mɔʁ=nə=si=lɑ̃=sə 12
    u=lε=du=sə=pu=lε=tə=sɔ̃=tɑ̃=ka=ʁɑ̃=sə 12
    ʁə=ɡaʁ=de=sε=tə=kuʁ=u=lə=kɔk-aʁ=di 11
    a=de=zεʁ=te=lə-o=də=sɔ̃=pɔs=tə=de=di 12
    ə=ta=blə=e=ky=ʁi=pɔʁ=ʃə=ʁi=ʃa=pεl=lə 12
    tɥilə=zɑ̃=vɔ=le=ʃaʁ=pɑ̃=tə=zɑ̃=ky=ʁa=tεl=lə 12
    li=vʁɑ̃=lœ=ʁə=kœʁ=zo=mjas=mə=dy=sjεl 10
    po=vʁə=ʃa=ʁε=tə=ʃa=ʁy=sɑ̃=lɑ̃=də=mɛ̃ 11
    li=vʁe=za=la=ʁuj=ə=dy=tɑ̃=zi=ny=mɛ̃ 11
    tu=tu=tε=vu=e=a=lu=bli=dε=zy=mɛ̃ 11
    bɔ=nə=te=ʁə=zo=tʁə=fwa=nuʁ=ʁi=sjεʁ=ə 11
    bεl=lə=ʒa=ʃε=ʁə=li=vʁe=za=la=fɔ̃=sjε=ʁə 12
    bɔ=nə=te=ʁə=zɛ̃=kyl=ti=ve=a=bɑ̃=dɔ=ne 12
    ki=ɑ̃=si=lɑ̃=sə=mə=ʁe=a=no=pj=e 11
    ɔ=mə=nə=pεʁ=de=vu=pa=vɔ=tʁə=a=mə 11

    ɡʁa=mo 2
    fe=vʁj=e=dø=mi=lə=du=zə 8

PostScriptum

C’est toujours avec tristesse que je regarde les vieilles fermes abandonnées. Elles ne paraissent être comme un reproche que leurs terres nous adressent.
Gramo

Récompense

2
0
0

Commentaires Sur La Poesie


Auteur de Poésie
25/02/2012 00:03Skrame2014

Très beau et profond...J’aime!
Amicalement,
Skrame

Auteur de Poésie
25/02/2012 12:28Tulipe Noire

tout d’abord je te salut et votre poéme est trés bien écrit du coté nostalgique et trés attachant et moi aussi mon coeur devient triste quand je visite des lieux jadis etaient pleins de vie et de charme, bravoooo GRAMO.

Auteur de Poésie
25/02/2012 12:35Gramo

merci à vous Skrame et Tulipe noire d’avoir pris la peine de lire ma poésie , celà m’a fait plaisir.
bon WE.
gramo

Auteur de Poésie
25/02/2012 14:07Marcel42

Toujours très nostalgique ami Gramo.
Cordialement,
Marcel.

Auteur de Poésie
25/02/2012 15:19Moz

Et avec regret on les voient diparaitre une à une...Ou se transformé en gîte de campagne...
Belle lecture...
Amicalement Moz...

Auteur de Poésie
23/03/2012 13:46Lemmiath

Je relève ton poème, espérant qu’un acquéreur puisse recevoir l’envie de l’acheter pour lui rendre vie.

Auteur de Poésie
23/03/2012 13:46Lemmiath

Je relève ton poème, espérant qu’un acquéreur puisse recevoir l’envie de l’acheter pour lui rendre vie.

Auteur de Poésie
24/05/2012 17:04Oliver

Gramo, ce n’est plus une ferme aussi triste décrite de cette façon. Elle donne envie d’aller la voir.
Bien amicalement,

Auteur de Poésie
24/05/2012 23:13Mikie95

superbe texte sur la désertification du monde rural.bravo

Auteur de Poésie
25/05/2012 19:44Gramo

Cher Oliver
J’ai maintenant l’âge où ce faisant je vois se détériorer, s’en aller, périr même nos vieille fermes, petites, grosses, imposantes. Celles là même qui avec leur personnel qui autrefois approvisionnait, nourrissaitavec qualité la population.
Et maintenant qu’en est-il ?

GRAMO

Auteur de Poésie
25/05/2012 19:50Christal

J’applaudi des deux ce cri de détresse et d’agonie !

Auteur de Poésie
25/05/2012 20:40Gramo

Merci Christal d’ête venu me lire et de partager ma tristesse.
Gramo

Auteur de Poésie
25/05/2012 20:54Gramo

Merci Lucky d’être venu partager.
Gramo

Auteur de Poésie
26/05/2012 22:28Gramo

Merci Xander d’être à l’écoute du sujet.
Gramo