Poeme-France : Lecture Écrit État d'âme

Texte : Un Chagrin Muet

Texte État d'âme
Publié le 16/01/2018 12:01

L'écrit contient 202 mots qui sont répartis dans 3 strophes. Toutes les strophes sont composés de 1 vers.

Poete : Istvan

Un Chagrin Muet

On m’a dit qu’il faut marcher. Et, je marche. Juste pour voir comment il fait dehors, dépister le trait d’union entre le sol et les cieux. . Dans la lumière saturnienne de l’hiver. Je marche, le front rebelle. Je traîne, les poches pleines d’images indéfinies. Je parcours des chemins blancs, croise des mines tristes, comme oubliées. Je ne perçois pas la vie des autres. Mais je marche.
.
Ainsi passent les jours, ternes, décatis, cafardeux, crépusculaires et silencieux. Lentement et sans bruits, sans mains protectrices. Comme tout me semble lointain. Cette solitude ne peut plus être augmentée. Les souvenirs ne sont pas encore endormis. Je traverse le temps de l’insondable vide sans arriver, arriver, arriver… Mon paysage mental chancelle. La fatalité est de mise. Quelle autre malédiction dois-je encore subir ? Je ne comprends pas la suite, incapable de rien penser, de remettre les choses à leur place. J’avais compté sur les mots. Ils se sont dissous en mes trappes intérieures. L’impression d’une totale impuissance.
.
Il n’y a rien d’autre à faire que continuer à lire. Et, écrire, écrire, écrire. Et une timide prière. Je laisse ma porte ouverte à une lueur incertaine.
  • Phonétique : Un Chagrin Muet

    ɔ̃ ma di kil fo maʁʃe. e, ʒə maʁʃə. ʒystə puʁ vwaʁ kɔmɑ̃ il fε dəɔʁ, depiste lə tʁε dynjɔ̃ ɑ̃tʁə lə sɔl e lε sjø. dɑ̃ la lymjεʁə satyʁnjεnə də livεʁ. ʒə maʁʃə, lə fʁɔ̃ ʁəbεllə. ʒə tʁεnə, lε poʃə plεnə dimaʒəz- ɛ̃defini. ʒə paʁkuʁ dε ʃəmɛ̃ blɑ̃, kʁwazə dε minə tʁistə, kɔmə ublje. ʒə nə pεʁswa pa la vi dεz- otʁə. mε ʒə maʁʃə.
    .
    ɛ̃si pase lε ʒuʁ, tεʁnə, dekati, kafaʁdø, kʁepyskylεʁəz- e silɑ̃sjø. lɑ̃təmɑ̃ e sɑ̃ bʁɥi, sɑ̃ mɛ̃ pʁɔtεktʁisə. kɔmə tu mə sɑ̃blə lwɛ̃tɛ̃. sεtə sɔlitydə nə pø plysz- εtʁə oɡmɑ̃te. lε suvəniʁ nə sɔ̃ pa ɑ̃kɔʁə ɑ̃dɔʁmi. ʒə tʁavεʁsə lə tɑ̃ də lɛ̃sɔ̃dablə vidə sɑ̃z- aʁive, aʁive, aʁive… mɔ̃ pεizaʒə mɑ̃tal ʃɑ̃sεllə. la fatalite ε də mizə. kεllə otʁə malediksjɔ̃ dwa ʒə ɑ̃kɔʁə sybiʁ ? ʒə nə kɔ̃pʁɑ̃ pa la sɥitə, ɛ̃kapablə də ʁjɛ̃ pɑ̃se, də ʁəmεtʁə lε ʃozəz- a lœʁ plasə. ʒavε kɔ̃te syʁ lε mo. il sə sɔ̃ disusz- ɑ̃ mε tʁapəz- ɛ̃teʁjəʁə. lɛ̃pʁesjɔ̃ dynə tɔtalə ɛ̃pɥisɑ̃sə.
    .
    il ni a ʁjɛ̃ dotʁə a fεʁə kə kɔ̃tinɥe a liʁə. e, ekʁiʁə, ekʁiʁə, ekʁiʁə. e ynə timidə pʁjεʁə. ʒə lεsə ma pɔʁtə uvεʁtə a ynə lɥœʁ ɛ̃sεʁtεnə.

Historique des Modifications

16/01/2018 17:09

Récompense

1
1
0

Poesie sans commentaire


Commentaire poème
01/06/2020Poeme-France
En mettant un commentaire, vous pourrez exprimer sur cet écrit : votre resentit, un encouragement, un conseille ou simplement dire que vous l'avez lu.
De plus si vous écrivez aussi sur le site, vous gagnerez des liens vers vos écrits...
Pour mettre des commentaires vous devez être membre ou poète du site. Un simple inscription suffit pour le devenir.