Poeme-France : Poete Camilingue

Camilingue

Résumer des publications

181 Poemes - 42 Commentaires
Sur le site depuis le : 15/06/2004
Photo de Camilingue

Poete : Camilingue

Auteur
181 Poemes
42 Commentaires

Présentation de l'auteur / poète

M’étant auto-surnommé Camilingue, sobriquet ayant pour origine la seconde partie de mon prénom, à savoir Camille, sans aucun antécédent par rapport au « joug » familial en termes de cheminement dans l’univers de l’art en général, et de celui de la littérature, en particulier, mon attention et séduction ont pourtant fait de très tôt objet d’une inouïe et irréversible rétention eu égard au graphisme, bien entendu, avant la lettre.
Et oui, je n’arrive point à cesser, et ce, comme si c’était hier, de me souvenir, de mes premières tentatives de me dérober l’attention en faveur de la reproduction des tableaux servant de décoration de ma salle de classe en maternelle, alors que l’institutrice elle, simultanément dictait ses cours et cherchait, de temps en temps, à me surprendre et question de mettre en veilleuse ma perturbatrice entreprise.
Ma première grande idylle, sans aucune acception ni connotation soustraire à la notion, à l’âge adolescent, m’a très vite précipité, dans la production artistique, sans au fait, trop grand-chose envier à mes contemporains et génération, pour lesquelles, à cette époque la recherche esthétique constituait la règle d’or de toute production se voulant artistique, sous l’égide de l’inspiration avec laquelle elle faisait beau ménage en lui servant de véritable toile de fond.
Ainsi, entre littérature, philosophie, peinture, poésie et musique ( mon frère et moi prenions plaisir à musicaliser nos leçons et par le biais du chahut tout ce que laissaient les gens a la lisière de notre écoute) gravitaient mes premières créations artistiques, profondément imprégnées d’un don exceptionnel ancré dans le goût et la magie du folklore ayitien. Tout cela m’a de très tôt basculé une sorte de prédilection controversée et contrebalancée par la rectitude de mon accointance, plus tard, avec la pensée scientifique, paradoxalement combinable avec celle de la foi chrétienne qui prévalait dans l’ambiance familiale où je grandissais. Cette symbiose société et culture, s’avérait la recette parfaite pour la formation de mon tempérament, me plongeant trop souvent dans l'univers onirique le plus parfait de sentimentalité, avec bien entendue un position arrêtée sur bien de choses.
Je suis l'âme qui se cherche solitaire dans le tourbillon d’un jumelage de entrebâillement et encombrement de son essence vers la transcendance de son rebondissement existentiel contre tout ensorcellement d’accouplement d’avec son anti-moitié, en vue de la conquête de celle qui lui a été destinée. Et mon cœur cadence au rythme du concert de l’introspection naturelle orchestrée par un infini tiraillement où se protagonisent humanité et divinité, en toute complexité, multiplicité, diversité et versatilité.
Je suis, l’humanité à l’essence étriquée, un ange déchu; dont le rapatriement se voit réclamer par les divinités. O douce et singulière des excentricité ! Mes aspirations, se confinent dans le secret des dieux.
Le drame humain, constitue mon talon d’Achille par excellence, par défaut de cuirasse matérielle, mais je sais comment défaire et me défaire des plus rêches nœuds gordiens. Je suis à la somme, la soustraction, la multiplication et division de tous et de toutes. Je suis avant tout, mais aussi et surtout pensée authentique source d’action. Telle est ma foi, mes plus vive et immuable conviction.
Je pense, je compense et récompense, je réfléchis, j’apprécie, je ne détruis ni démolis, j’analyse, je sympathise, je projette, rejette, proteste, conteste, face à la misère humaine en sensibilité je fonds, a personne je ne me confonds, d’autrui et de la collectivité je respecte les fonds, à tour de rôle j’adonne à la confrontation et à la conciliation, en toute bienveillance.
Ma confusion relève de ma fusion d’avec moi-même.
Je ne puis m’empêcher de souffrir avec le laisser pour compte, et de prêter ma voix aux sans voix, sans épargne ni économie, et se réjouit, sans luxure, avec le fortuné qui n’a jamais exploité ni le plus faible humilié. Ma sincérité, bienveillance et conviction sont à tout égard, et dans toutes les circonstances, éprouvées.
Croyez-moi, si ne m’en voulez, jusqu’ à l’âge adulte, mes sentiments sont de la même pureté de l’âme, du cœur et de l’esprit, bien que constamment et trop souvent exposés à la pollution et à la laideur et puanteur des rejetons de l’humanité.
Mon corps, de ce qui ne relève pas de moi, ni non plus en mon pouvoir, peut en être frôlé, mais jamais mon âme et mon esprit ne se contaminent ni s’intoxiquent.
C’est bien moi, Camilingue, artiste en gage de ses rages et en rage de ses gages, qui inlassablement me bas, pour que ma conscience ne se laisse jamais mettre en cage. Je ayitien, caribéen, antillais, latino, américain africain et citoyen du monde par excellence. L’humanité est ma patrie.
Pléthorique et prolifique, amant amoureux et éternel élève de l’école de la vie, doté d’un goût exquis de l’érudition, pourtant ne sachant plus rien d’autre qu’aimer, respecter et servir. Nullement je n’entends ménager mes sentiments, mais plutôt les fonds.
A mes proches, parents et amis, après avoir vécu, peut-être qu’au jour de mon départ, j’aurais l’insatisfaction de n’avoir pas assez pour vous fait pleinement avec vous, ainsi que le regret de ce que je devrais faire et que je n’ai pas su faire et à l’inverse le chagrin de ce que j’ai fait et que je ne devrais pas faire.
Cependant, il ne me resterait plus qu’une chose à vous dire : « Qu’qu’importe le jour de mon décès si bien que celui de ma naissance, déjà, autant que moi, tu le sais? Je suis de l'existence, la transcendance [...]"

Camilingue

Ses Derniers Poèmes

Poeme de Camilingue

1Que Reste-t-il De Nous Deux ?

Publié le 23/06/2017 à 04:33
Thème de l'écrit : Poème sur l'Avenir
4 Strophes, 49 Vers [33,4,10,2] avec 225 Mots.
Poeme de Camilingue

Notre Destin

Publié le 19/06/2017 à 05:37
Thème de l'écrit : Poème sur l'Engagement
8 Strophes, 32 Vers [4,3,5,4,4,3,3,6] avec 285 Mots.
Poeme de Camilingue

Rupture

Publié le 10/06/2017 à 21:18
Thème de l'écrit : Prose sur une Séparation
9 Strophes, 36 Vers [4,4,6,2,4,4,4,4,4] avec 246 Mots.
Poeme de Camilingue

12Entre L’Amour Et L’Art

Publié le 29/05/2017 à 18:32
Thème de l'écrit : Prose d'Auteur
7 Strophes, 24 Vers [3,4,3,4,3,4,3] avec 139 Mots.
Poeme de Camilingue

Au nom de la poésie !

Publié le 25/04/2017 à 00:28
Thème de l'écrit : Poème sur le Désir
11 Strophes, 66 Vers [6,5,5,7,7,5,7,4,6,9,5] avec 379 Mots.
Poeme de Camilingue

Notre Chanson

Publié le 07/04/2017 à 04:53
Thème de l'écrit : Poème d'Amour
1 Strophe, 11 Vers [11] avec 75 Mots.
Poeme de Camilingue

21Notre Peur !

Publié le 31/03/2017 à 06:27
Thème de l'écrit : Prose sur le Courage
1 Strophe, 14 Vers [14] avec 84 Mots.
Poeme de Camilingue

Emerveillement

Publié le 19/03/2017 à 20:43
Thème de l'écrit : Prose sur la Beauté
1 Strophe, 7 Vers [7] avec 52 Mots.