Poeme : La Ruée Des Morts

La Ruée Des Morts

C’est à la gloire de ces messieurs
Qu’on est allé se faire saigner
Personne ici n’est né guerrier
Mais en soldat, on a rejoint les cieux

Nous les bataillons d’innocents
Nous étions des dizaines
Nous les fantassins de la haine
Allant s’faire enterrer à 20 ans

Aucun ne savait pourquoi
Elle n’avait de sens pour personne
Cette pâle marée sanglante
Vers laquelle nous marchions déjà

Et les vents de la patrie
S’en allaient enlacer la mort
… Sur ses propres prairies

Nous courions tous à folle allure
En direction de nos tombes
C’tait laid d’voir ces enfants d’la vie
Se ruer tout droit vers la mort

J’ai longtemps penser à toi maman
J’ai rêver de tes bras comme paria
Pour qu’on m’éjecte de ce champ
Où les poèmes n’existent pas

Nous avons tous pleuré un jour
Et tous ont rêvé d’être épargné
Mais ceux qui m’ont accompagné
Ceux-là pleureront toujours

Les doux yeux de la patrie
Pouvaient déjà nous voir crever
… Sur ses propres prairies

Pour les couleurs d’un simple drapeau
La sueur rouge coulait sur nos peaux
Une armée de chair à canon
Déjà morte au chant des oisillons

Un fusil pour seul compagnon
Si nos balles étaient en larme
Nous n’aurions jamais manqué
De ces précieuses munitions

Mais qu’est-ce que j’y connais moi ?
A la guerre… Car cette nuit là
Je n’ai pas fais plus de trois pas.

Syllabation De L'Écrit

  • Syllabes Hyphénique: La Ruée Des Morts

    cest=à=la=gloire=de=ces=mes=sieurs 8
    quon=est=al=lé=se=faire=sai=gner 8
    per=sonne=i=ci=nest=né=guer=rier 8
    mais=en=sol=dat=on=a=re=joint=les=cieux 10

    nous=les=ba=tail=lons=din=no=cents 8
    nous=é=ti=ons=des=di=zai=nes 8
    nous=les=fan=tas=sins=de=la=haine 8
    al=lant=s=faireen=ter=rer=à=vingt=ans 9

    au=cun=ne=sa=vait=pour=quoi 7
    elle=na=vait=de=sens=pour=per=sonne 8
    cet=te=pâ=le=ma=rée=san=glante 8
    vers=la=quel=le=nous=mar=chions=dé=jà 9

    et=les=vents=de=la=pa=trie 7
    sen=al=laient=en=la=cer=la=mort 8
    sur=ses=pro=pres=prai=ries 7

    nous=cou=rions=tous=à=fol=leal=lure 8
    en=di=rec=ti=on=de=nos=tombes 8
    ctait=laid=d=voir=ces=en=fants=d=la=vie 10
    se=ruer=tout=droit=vers=la=mort 7

    jai=long=temps=pen=ser=à=toi=ma=man 9
    jai=rê=ver=de=tes=bras=comme=pa=ria 9
    pour=quon=mé=jec=te=de=ce=champ 8
    où=les=po=è=mes=nexis=tent=pas 8

    nous=a=vons=tous=pleu=ré=un=jour 8
    et=tous=ont=rê=vé=dêtreé=par=gné 8
    mais=ceux=qui=mont=ac=com=pa=gné 8
    ceux=là=pleu=re=ront=tou=jours 7

    les=doux=y=eux=de=la=pa=trie 8
    pou=vaient=dé=jà=nous=voir=cre=ver 8
    sur=ses=pro=pres=prai=ries 7

    pour=les=cou=leurs=dun=simple=dra=peau 8
    la=sueur=rouge=cou=lait=sur=nos=peaux 8
    une=ar=mée=de=chair=à=ca=non 8
    dé=jà=morte=au=chant=des=oi=sillons 8

    un=fu=sil=pour=seul=com=pa=gnon 8
    si=nos=bal=les=é=taient=en=larme 8
    nous=nau=ri=ons=ja=mais=man=qué 8
    de=ces=pré=cieu=ses=mu=ni=tions 8

    mais=quest=ce=que=jy=con=nais=moi 8
    a=la=guerre=car=cet=te=nuit=là 8
    je=nai=pas=fais=plus=de=trois=pas 8
  • Phonétique : La Ruée Des Morts

    sεt- a la ɡlwaʁə də sε mesjœʁ
    kɔ̃n- εt- ale sə fεʁə sεɲe
    pεʁsɔnə isi nε ne ɡeʁje
    mεz- ɑ̃ sɔlda, ɔ̃n- a ʁəʒwɛ̃ lε sjø

    nu lε batajɔ̃ dinɔsɑ̃
    nuz- esjɔ̃ dε dizεnə
    nu lε fɑ̃tasɛ̃ də la-εnə
    alɑ̃ sfεʁə ɑ̃teʁe a vɛ̃t- ɑ̃

    okœ̃ nə savε puʁkwa
    εllə navε də sɑ̃s puʁ pεʁsɔnə
    sεtə palə maʁe sɑ̃ɡlɑ̃tə
    vεʁ lakεllə nu maʁʃjɔ̃ deʒa

    e lε vɑ̃ də la patʁi
    sɑ̃n- alε ɑ̃lase la mɔʁ
    … syʁ sε pʁɔpʁə- pʁεʁi

    nu kuʁjɔ̃ tusz- a fɔlə alyʁə
    ɑ̃ diʁεksjɔ̃ də no tɔ̃bə
    stε lε dvwaʁ sεz- ɑ̃fɑ̃ dla vi
    sə ʁye tu dʁwa vεʁ la mɔʁ

    ʒε lɔ̃tɑ̃ pɑ̃se a twa mamɑ̃
    ʒε ʁεve də tε bʁa kɔmə paʁja
    puʁ kɔ̃ meʒεktə də sə ʃɑ̃
    u lε pɔεmə nεɡziste pa

    nuz- avɔ̃ tus pləʁe œ̃ ʒuʁ
    e tusz- ɔ̃ ʁεve dεtʁə epaʁɲe
    mε sø ki mɔ̃ akɔ̃paɲe
    sø la pləʁəʁɔ̃ tuʒuʁ

    lε duz- iø də la patʁi
    puvε deʒa nu vwaʁ kʁəve
    … syʁ sε pʁɔpʁə- pʁεʁi

    puʁ lε kulœʁ dœ̃ sɛ̃plə dʁapo
    la sɥœʁ ʁuʒə kulε syʁ no po
    ynə aʁme də ʃεʁ a kanɔ̃
    deʒa mɔʁtə o ʃɑ̃ dεz- wazijɔ̃

    œ̃ fyzil puʁ səl kɔ̃paɲɔ̃
    si no baləz- etε ɑ̃ laʁmə
    nu noʁjɔ̃ ʒamε mɑ̃ke
    də sε pʁesjøzə mynisjɔ̃

    mε kε sə kə ʒi kɔnε mwa ?
    a la ɡeʁə… kaʁ sεtə nɥi la
    ʒə nε pa fε plys də tʁwa pa.
  • Syllabes Phonétique : La Ruée Des Morts

    sε=ta=la=ɡlwaʁə=də=sε=me=sjœʁ 8
    kɔ̃=nε=ta=le=sə=fεʁə=sε=ɲe 8
    pεʁ=sɔnə=i=si=nε=ne=ɡe=ʁje 8
    mε=zɑ̃=sɔl=da=ɔ̃=naʁə=ʒwɛ̃=lε=sjø 9

    nu=lε=ba=ta=jɔ̃=di=nɔ=sɑ̃ 8
    nu=ze=sj=ɔ̃=dε=di=zε=nə 8
    nu=lε=fɑ̃=ta=sɛ̃=də=la-εnə 8
    a=lɑ̃=sfεʁəɑ̃=te=ʁe=a=vɛ̃=tɑ̃ 8

    o=kœ̃=nə=sa=vε=puʁ=kwa 7
    εl=lə=na=vεdə=sɑ̃s=puʁ=pεʁ=sɔnə 8
    sε=tə=pa=lə=ma=ʁe=sɑ̃=ɡlɑ̃tə 8
    vεʁ=la=kεllə=nu=maʁ=ʃjɔ̃=de=ʒa 8

    e=lε=vɑ̃=də=la=pa=tʁi 7
    sɑ̃=na=lε=ɑ̃=la=se=la=mɔʁ 8
    syʁ=sε=pʁɔ=pʁə=pʁε=ʁi 7

    nu=ku=ʁjɔ̃=tus=za=fɔlə=a=lyʁə 8
    ɑ̃=di=ʁεk=sjɔ̃=də=no=tɔ̃=bə 8
    stε=lε=dvwaʁ=sε=zɑ̃=fɑ̃=dla=vi 8
    sə=ʁy=e=tu=dʁwa=vεʁ=la=mɔʁ 8

    ʒε=lɔ̃=tɑ̃=pɑ̃se=a=twa=ma=mɑ̃ 8
    ʒε=ʁε=ve=də=tε=bʁa=kɔmə=pa=ʁja 9
    puʁ=kɔ̃=me=ʒεk=tə=də=sə=ʃɑ̃ 8
    u=lε=pɔ=εmə=nεɡ=zis=te=pa 8

    nu=za=vɔ̃=tus=plə=ʁe=œ̃=ʒuʁ 8
    e=tus=zɔ̃=ʁε=ve=dεtʁəe=pa=ʁɲe 8
    mε=sø=ki=mɔ̃=a=kɔ̃=pa=ɲe 8
    sø=la=plœ=ʁə=ʁɔ̃=tu=ʒuʁ 7

    lε=du=zi=ø=də=la=pa=tʁi 8
    pu=vε=de=ʒa=nu=vwaʁ=kʁə=ve 8
    syʁ=sε=pʁɔ=pʁə=pʁε=ʁi 7

    puʁ=lε=ku=lœʁ=dœ̃=sɛ̃plə=dʁa=po 8
    la=sɥœʁ=ʁuʒə=ku=lε=syʁ=no=po 8
    ynə=aʁ=me=də=ʃεʁ=a=ka=nɔ̃ 8
    de=ʒa=mɔʁtəo=ʃɑ̃=dε=zwa=zi=jɔ̃ 8

    œ̃=fy=zil=puʁ=səl=kɔ̃=pa=ɲɔ̃ 8
    si=no=ba=lə=ze=tε=ɑ̃=laʁmə 8
    nu=no=ʁj=ɔ̃=ʒa=mε=mɑ̃=ke 8
    də=sε=pʁe=sjø=zə=my=ni=sjɔ̃ 8

    mε=kε=sə=kə=ʒi=kɔ=nε=mwa 8
    a=la=ɡe=ʁə=kaʁ=sεtə=nɥi=la 8
    ʒə=nε=pa=fε=plys=də=tʁwa=pa 8

Récompense

5
0
0

Commentaires Sur La Poesie


Auteur de Poésie
04/08/2012 17:24Loup Gris

Touchant, poignant même, les poèmes sur la guerre sont aussi beaux qu’ils sont tristes. ces horreurs que certains doivent vivre dans leur chair sont la honte du genre humain!

Auteur de Poésie
08/11/2012 20:16Jandot Poésie

que de ressentit à la lecture de ce poème. un grand bravo et un coup de coeur de ma part
amitiés

Auteur de Poésie
08/11/2012 23:49Eden33

..... coup de coeur

Auteur de Poésie
09/11/2012 08:08Mikie95

je me joins aux commentaires de mes confrères et consoeurs , texte splendide sur le fond et la forme, belle plume, coup de coeur largement mérité

Auteur de Poésie
09/11/2012 11:08Daniel

Je n’avais que mes vingt ans
mort sur le champ d’horreur,
les barbelés m’ont offert le temps
d’être décoré avec les honneurs.....

Toujours cette belle plume......heureusement que tu n’as fait que trois pas....
Coup de coeur.....Amitié.....Daniel......