Poeme-France : Lecture Écrit Famille

Poeme : Grand Frère

Poème Famille
Publié le 01/08/2006 08:56

L'écrit contient 282 mots qui sont répartis dans 9 strophes. Toutes les strophes sont composés de 4 vers. Il est possible que le texte suive une forme de poésie classique.

Poete : Oursmimi

Grand Frère

A toi, mon grand frère,
Je te dédie ces quelques vers ;
Pas grand chose, juste une esquisse
De mes pensées dominatrices.

Je me suis souvent demandé
Pourquoi n’as-tu jamais consilié
L’Amour et la fraternité,
Pourquoi, doucement, nous nous sommes séparés.

Tu as trouver l’Amour chez une femme
Que je n’appréccie pas mais quel drame
Ai-je pu commettre pour mériter pareille sanction :
Balayer, effacer ce que nous étions tel un brouillon ? ? ! ! ! !

Tu m’as demanndé ce que je pensais d’elle
Honnêtement, fidèle à moi-même, j’t’ai répondu :
« Je la trouve fausse et superficielle ! ! »
Et oui, l’hypocrisie n’est pas une de mes vertues !

Mon franc parlé m’a couté cher
Je l’ai appris à mes dépents Grand Frère
Mais pour rien au monde, je ne regrette mes mots
Car je sais que je ne suis pas dans le faux !

Tu sais, je pense souvent à ce que nous avons véccu
Et cela fait d’autant plus mal de savoir que ce ne sera jamais plus
On n’était toi et moi, complice, les deux doigts de la main
Mais notre « nous » n’est plus, nous n’aurons pas de lendemain.

Je ne serai dire comment je t’en veux
De toutes les larmes que tu as fait couler
Toi Mr Parfait, le demi-Dieu
Qui veut tout avoir et rien donner !

Mon Grand Frère me manquais
Et en silence, je souffrais.
Aujourd’hui, je suis seul
Et a commencé mon deuil

Deuil de nos souvenirs et rires
Que nous avons eu un jour tous les deux
Quand, ensemble, nous étions heureux
Jusqu’à ce que l’Amour te fasse partir en vrille !
  • Pieds Hyphénique: Grand Frère

    a=toi=mon=grand=frè=re 6
    je=te=dé=die=ces=quel=ques=vers 8
    pas=grand=chose=jus=teu=ne=es=quisse 8
    de=mes=pen=sées=do=mi=na=trices 8

    je=me=suis=sou=vent=de=man=dé 8
    pour=quoi=nas=tu=ja=mais=con=si=lié 9
    la=mour=et=la=fra=ter=ni=té 8
    pour=quoi=douce=ment=nous=nous=som=mes=sé=pa=rés 11

    tu=as=trou=ver=la=mour=chez=une=femme 9
    que=je=nap=préc=cie=pas=mais=quel=drame 9
    ai=je=pu=commet=tre=pour=mé=ri=ter=pa=rei=lle=sanc=tion 14
    ba=layer=ef=fa=cer=ce=que=nous=é=tions=tel=un=brouillon 13

    tu=mas=de=mann=dé=ce=que=je=pen=sais=delle 11
    hon=nête=ment=fi=dè=leà=moi=mê=me=j=tai=ré=pon=du 14
    je=la=trouve=faus=seet=su=per=fi=ciel=le 11
    et=oui=lhy=po=cri=sie=nest=pas=une=de=mes=ver=tues 13

    mon=franc=par=lé=ma=cou=té=cher 8
    je=lai=ap=pris=à=mes=dépents=grand=frère 9
    mais=pour=rien=au=monde=je=ne=re=gret=te=mes=mots 12
    car=je=sais=que=je=ne=suis=pas=dans=le=faux 11

    tu=sais=je=pense=sou=vent=à=ce=que=nous=a=vons=véc=cu 14
    et=ce=la=fait=dau=tant=plus=mal=de=sa=voir=que=ce=ne=se=ra=ja=mais=plus 19
    on=né=tait=toi=et=moi=com=plice=les=deux=doigts=de=la=main 14
    mais=notre=nous=nest=plus=nous=nau=rons=pas=de=len=de=main 13

    je=ne=se=rai=dire=comment=je=ten=veux 9
    de=toutes=les=lar=mes=que=tu=as=fait=cou=ler 11
    toi=m=r=par=fait=le=de=mi=dieu 9
    qui=veut=tout=a=voir=et=rien=don=ner 9

    mon=grand=frè=re=me=man=quais 7
    et=en=si=len=ce=je=souf=frais 8
    au=jourd=hui=je=suis=seul 6
    et=a=com=men=cé=mon=deuil 7

    deuil=de=nos=sou=ve=nirs=et=rires 8
    que=nous=a=vons=eu=un=jour=tous=les=deux 10
    quand=en=sem=ble=nous=é=tions=heu=reux 9
    jus=quà=ce=que=la=mour=te=fasse=par=tir=en=vrille 12
  • Phonétique : Grand Frère

    a twa, mɔ̃ ɡʁɑ̃ fʁεʁə,
    ʒə tə dedi sε kεlk vεʁ,
    pa ɡʁɑ̃ ʃozə, ʒystə ynə εskisə
    də mε pɑ̃se dɔminatʁisə.

    ʒə mə sɥi suvɑ̃ dəmɑ̃de
    puʁkwa na ty ʒamε kɔ̃silje
    lamuʁ e la fʁatεʁnite,
    puʁkwa, dusəmɑ̃, nu nu sɔmə sepaʁe.

    ty a tʁuve lamuʁ ʃez- ynə famə
    kə ʒə napʁeksi pa mε kεl dʁamə
    ε ʒə py kɔmεtʁə puʁ meʁite paʁεjə sɑ̃ksjɔ̃ :
    balεje, efase sə kə nuz- esjɔ̃ tεl œ̃ bʁujɔ̃ ! ! !

    ty ma dəmande sə kə ʒə pɑ̃sε dεllə
    ɔnεtəmɑ̃, fidεlə a mwa mεmə, ʒtε ʁepɔ̃dy :
    « ʒə la tʁuvə fosə e sypεʁfisjεllə ! ! »
    e ui, lipɔkʁizi nε pa ynə də mε vεʁtɥ !

    mɔ̃ fʁɑ̃k paʁle ma kute ʃεʁ
    ʒə lε apʁiz- a mε depɑ̃ ɡʁɑ̃ fʁεʁə
    mε puʁ ʁjɛ̃ o mɔ̃də, ʒə nə ʁəɡʁεtə mε mo
    kaʁ ʒə sε kə ʒə nə sɥi pa dɑ̃ lə fo !

    ty sε, ʒə pɑ̃sə suvɑ̃ a sə kə nuz- avɔ̃ veky
    e səla fε dotɑ̃ plys mal də savwaʁ kə sə nə səʁa ʒamε plys
    ɔ̃ netε twa e mwa, kɔ̃plisə, lε dø dwa də la mɛ̃
    mε nɔtʁə « nus » nε plys, nu noʁɔ̃ pa də lɑ̃dəmɛ̃.

    ʒə nə səʁε diʁə kɔmɑ̃ ʒə tɑ̃ vø
    də tutə lε laʁmə- kə ty a fε kule
    twa εm εʁ paʁfε, lə dəmi djø
    ki vø tut- avwaʁ e ʁjɛ̃ dɔne !

    mɔ̃ ɡʁɑ̃ fʁεʁə mə mɑ̃kε
    e ɑ̃ silɑ̃sə, ʒə sufʁε.
    oʒuʁdɥi, ʒə sɥi səl
    e a kɔmɑ̃se mɔ̃ dəj

    dəj də no suvəniʁz- e ʁiʁə
    kə nuz- avɔ̃z- y œ̃ ʒuʁ tus lε dø
    kɑ̃, ɑ̃sɑ̃blə, nuz- esjɔ̃z- œʁø
    ʒyska sə kə lamuʁ tə fasə paʁtiʁ ɑ̃ vʁijə !
  • Pieds Phonétique : Grand Frère

    a=twa=mɔ̃=ɡʁɑ̃=fʁε=ʁə 6
    ʒə=tə=de=di=sε=kεl=kə=vεʁ 8
    pa=ɡʁɑ̃=ʃozə=ʒys=tə=y=nə=εskisə 8
    də=mε=pɑ̃=se=dɔ=mi=na=tʁisə 8

    ʒə=mə=sɥi=su=vɑ̃=də=mɑ̃=de 8
    puʁ=kwa=na=ty=ʒa=mε=kɔ̃=si=lje 9
    la=muʁ=e=la=fʁa=tεʁ=ni=te 8
    puʁ=kwa=dusə=mɑ̃=nu=nu=sɔ=mə=se=pa=ʁe 11

    ty=a=tʁu=ve=la=muʁ=ʃe=zynə=famə 9
    kə=ʒə=na=pʁek=si=pa=mε=kεl=dʁamə 9
    εʒə=py=kɔ=mε=tʁə=puʁ=me=ʁi=te=pa=ʁεjə=sɑ̃k=sjɔ̃ 13
    ba=lε=je=e=fase=sə=kə=nu=ze=sjɔ̃=tεl=œ̃=bʁu=jɔ̃ 14

    ty=madə=man=de=sə=kə=ʒə=pɑ̃=sε=dεllə 10
    ɔ=nεtə=mɑ̃=fi=dε=ləa=mwa=mε=mə=ʒtε=ʁe=pɔ̃=dy 13
    ʒə=la=tʁuvə=fo=səe=sy=pεʁ=fi=sjεllə 10
    e=ui=li=pɔ=kʁi=zi=nε=pa=ynə=də=mε=vεʁtɥ 12

    mɔ̃=fʁɑ̃k=paʁ=le=ma=ku=te=ʃεʁ 8
    ʒə=lε=a=pʁi=za=mε=de=pɑ̃=ɡʁɑ̃fʁεʁə 9
    mε=puʁ=ʁjɛ̃=o=mɔ̃də=ʒə=nə=ʁə=ɡʁε=tə=mε=mo 12
    kaʁʒə=sε=kə=ʒə=nə=sɥi=pa=dɑ̃=lə=fo 10

    ty=sε=ʒə=pɑ̃sə=su=vɑ̃=a=sə=kə=nu=za=vɔ̃=ve=ky 14
    e=sə=la=fε=do=tɑ̃=plys=mal=də=sa=vwaʁkə=sə=nə=sə=ʁa=ʒa=mε=plys 18
    ɔ̃=ne=tε=twa=e=mwa=kɔ̃=plisə=lε=dø=dwa=də=la=mɛ̃ 14
    mε=nɔtʁə=nus=nε=plys=nu=no=ʁɔ̃=pa=də=lɑ̃=də=mɛ̃ 13

    ʒə=nə=sə=ʁεdiʁə=kɔ=mɑ̃=ʒə=tɑ̃=vø 9
    də=tutə=lε=laʁ=mə=kə=ty=a=fε=ku=le 11
    twa=εm=εʁ=paʁ=fε=lə=də=mi=djø 9
    ki=vø=tu=ta=vwaʁ=e=ʁjɛ̃=dɔ=ne 9

    mɔ̃=ɡʁɑ̃=fʁε=ʁə=mə=mɑ̃=kε 7
    e=ɑ̃=si=lɑ̃=sə=ʒə=su=fʁε 8
    o=ʒuʁ=dɥi=ʒə=sɥi=səl 6
    e=a=kɔ=mɑ̃=se=mɔ̃=dəj 7

    dəj=də=no=su=və=niʁ=ze=ʁiʁə 8
    kə=nu=za=vɔ̃=zy=œ̃=ʒuʁ=tus=lε=dø 10
    kɑ̃=ɑ̃=sɑ̃blə=nu=ze=sjɔ̃=zœ=ʁø 8
    ʒys=kasə=kə=la=muʁtə=fa=sə=paʁ=tiʁ=ɑ̃=vʁijə 11

PostScriptum

A mon frère que j’aime quels que soient nos différents. . .

Commentaires Sur La Poesie


Auteur de Poésie
03/08/2006 18:58Latitefée

Il me touche beaucoup ce poème. Tu sais parfois la vie sépare ceux qui s’aiment mais je suis certaine qu’il t’a aussi dans son coeur malgré ce que tu lui as dit. Il n’était pas près pour entendre ces mots. . . mais laisse faire la vie, il reviendra peut être, en tout les cas je te le souhaite vraiment.
Bisous.

Auteur de Poésie
13/08/2006 17:58:P Zaza :p

les gens parfois nous demande une opinion, on la leur dit, et il la prenne mal pourtant quand on demande quelque chose, un avis il faut s’attendre a tout genre de reponse. Maintenant cest vrai ke sil laimais vraiment, cest normal quil l’es choisi elle, cest bete a dire mais je crois que lamour rend aveugle et peut nous faire faire des choix pas toujours bons. lessentiel oui cest que tu as été franc, apres ce qui en a decoulé tant pis, tu as été droit cest ce qui compte jespere cependant que ton frere et toi ca redevienne comme avant, rien nest perdu. joli poeme