Poeme-France : Lecture Écrit Décision

Prose : On A Toujours Le Choix

Prose Décision
Publié le 10/10/2020 10:30

L'écrit contient 98 mots qui sont répartis dans 2 strophes.

Poete : Papifé

A Propos de cette Prose

Il y a ce qu’on voudrais pouvoir faire et ce que l’on est.
Peut on se changer…

On A Toujours Le Choix

Je voudrais pouvoir dire,
Et puis merde, je n’ai qu’une vie,
Je dois arrêter de ressasser le passé,
Prendre un nouveau départ
De tout faire table rase !
Mais ce serait renier mon histoire.
Vouloir construire une vie,
Même nouvelle, sans fondations
N’est ce pas de la déraison ?
Ne pas pouvoir abandonner ce que j’ai bâti,
Même si j’y suis profondément malheureux
Relève d’une schizophrénie destructrice.
Mourir enterré dans son chagrin
Ou sauter dans le vide ?
J’ai peur des deux !
Mais au fond de moi je sais
Que jamais je ne sauterai
  • Phonétique : On A Toujours Le Choix

    ʒə vudʁε puvwaʁ diʁə,
    e pɥi mεʁdə, ʒə nε kynə vi,
    ʒə dwaz- aʁεte də ʁesase lə pase,
    pʁɑ̃dʁə œ̃ nuvo depaʁ
    də tu fεʁə tablə ʁazə !
    mε sə səʁε ʁənje mɔ̃n- istwaʁə.
    vulwaʁ kɔ̃stʁɥiʁə ynə vi,
    mεmə nuvεllə, sɑ̃ fɔ̃dasjɔ̃
    nε sə pa də la deʁεzɔ̃ ?
    nə pa puvwaʁ abɑ̃dɔne sə kə ʒε bati,
    mεmə si ʒi sɥi pʁɔfɔ̃demɑ̃ maləʁø
    ʁəlεvə dynə skizɔfʁeni dεstʁyktʁisə.
    muʁiʁ ɑ̃teʁe dɑ̃ sɔ̃ ʃaɡʁɛ̃
    u sote dɑ̃ lə vidə ?
    ʒε pœʁ dε dø !
    mεz- o fɔ̃ də mwa ʒə sε
    kə ʒamε ʒə nə sotəʁε

Commentaires Sur La Poesie


Auteur de Poésie
10/10/2020 20:57Princesse

Touchant, par l’ouverture du cœur, ce texte! Et du bout des yeux, si je peux me permettre, on s’attache au matériel qui sécurise et donne un confort, riche de souvenirs. Un gros investissement personnel. Et l’investi se ment, surtout quand depuis les fondations, il s’est senti fort et seul pour construire,très souvent une vie monotone, sans saveur, qui l’ enferme dans une tristesse sans fond. Il manquait la connivence ! L’étincelle ! Tout recommencer demande d’y croire et d’être pulsé, sinon on est dans l’effort ! Les fondations ou piliers doivent être de même nature, et de bonne qualité.Se sentir mourir de chagrin, est un plongeon dans la souffrance trop longtemps refoulée, mais nécessaire, pour renaître à soi, un jour, avec l’envie de voir à nouveau le soleil! Se jeter dans le vide ? La phrase est explicite. Y a t’il quelqu’un qui vous attend les bras ouverts ? Pour m’être
avancée aveuglée par un brouillard sans lumière, au bord de la falaise, je ne voyais pas où je mettais les pieds. Je me serais écrasée au sol en servant de fondation à quoi ? Les peurs ne sont pas là pour rien, ce sont des désirs. Dés-ire, une envie de sortir de la tristesse, qui nous pousse, parce qu’on veut être heureux ! Mais que construit t-on sur de la rancœur non guérie? Rien de beau ! On la déplace avec toutes nos attentes sur une autre personne. La relation pansement, panse les blessures mais ment ! Il est préférable de se reconstruire, pour retrouver la joie de vivre, en prenant soin de soi. Et un jour on croise la personne qui vibre sur la même fréquence. Et la peur n’existe plus ! Je vous l’accorde, me lire est un peu long, mais votre poème, m’a donné envie de partager ma vision. Bien à vous.

Auteur de Poésie
10/10/2020 22:32Anya

Un philosophe disait "il y a l infini entre ce que je suis et ce que j ai besoin d être" Personne n est parfait
on ne peut guère changer sa personnalité ,ni son passé mais s’en accommoder,petit à.petit avancer. Heureusement qu’ il ne s’est pas noyé dans son chagrin, qu’ il n a pas sauté, de beaux écrits on aurait été privés..