Poeme-France : Lecture Écrit Autre

Poeme : Mirages…

Poème Autre
Publié le 12/09/2005 21:23

L'écrit contient 227 mots qui sont répartis dans 7 strophes. Toutes les strophes sont composés de 4 vers. Il est possible que le texte suive une forme de poésie classique.

Poete : Penthesilia

Mirages…

J’ai longtemps navigué sur les frêles lagunes
Que m’offrait ce désert, cette mer sans écume
Quelques vagues de sable, éclairées par la Lune
Berçaient mon blanc radeau vers des rives posthumes

Parfois dans mes soupirs s’élevait le chant sourd
Des sirènes mirages… Cette étrange farandole
Où tanguait mon navire, au rythme des tambours
Qui scandaient mon naufrage. . Etais-je devenue folle ?

Je me plaisais à croire que j’étais seule au monde
Dérivant sur ces dunes de sel et de lumière
Dans mes rêves lointains se figeaient les secondes
Seule la danse des astres m’imposait un « hier »

J’accrochais mes espoirs aux secrets de mes nuits
Enfouissais mes regrets dans le creux d’une dune
Puis reprenais ma route en quête d’infini
Sur mon étincelant radeau de fortune

Un jour où le désert se faisait tempétueux
J’aperçus tout là-bas comme une forme humaine
Qui bravait les remous et la colère des cieux
Et voguait solitaire, solidaire de ma peine

Je criais face au vent qui redoublait d’effort
Pour masquer ma présence, dissiper mon écho
Mais bientôt les ténèbres recouvrirent mon corps
Mon navire, englouti, devenait mon tombeau

Je me réveillais là, apeurée et meurtrie
Allongée sur le sable au pied d’un feu mourrant
Etait-ce un cauchemar, une douce rêverie ?
Je me surprends encore à y croire vraiment.
  • Pieds Hyphénique: Mirages…

    jai=long=temps=na=vi=gué=sur=les=frê=les=la=gunes 12
    que=mof=frait=ce=dé=sert=cet=te=mer=sans=é=cume 12
    quel=ques=va=gues=de=sable=é=clai=rées=par=la=lune 12
    ber=çaient=mon=blanc=ra=deau=vers=des=ri=ves=pos=thumes 12

    par=fois=dans=mes=sou=pirs=sé=le=vait=le=chant=sourd 12
    des=si=rènes=mi=ra=ges=cet=teé=tran=ge=fa=ran=dole 13
    où=tan=guait=mon=na=vire=au=ryth=me=des=tam=bours 12
    qui=s=can=daient=mon=nau=frage=etais=je=de=ve=nue=fol=le 14

    je=me=plai=sais=à=croire=que=jé=tais=seu=leau=monde 12
    dé=ri=vant=sur=ces=dunes=de=sel=et=de=lu=mière 12
    dans=mes=rê=ves=loin=tains=se=fi=geaient=les=se=condes 12
    seu=le=la=dan=se=des=astres=mim=po=sait=un=hier 12

    jac=cro=chais=mes=es=poirs=aux=se=crets=de=mes=nuits 12
    en=fouis=sais=mes=re=grets=dans=le=creux=du=ne=dune 12
    puis=re=pre=nais=ma=route=en=quê=te=din=fi=ni 12
    sur=mon=é=tin=ce=lant=ra=deau=de=for=tu=ne 12

    un=jour=où=le=dé=sert=se=fai=sait=tem=pé=tueux 12
    ja=per=çus=tout=là=bas=commeu=ne=for=me=hu=maine 12
    qui=bra=vait=les=re=mous=et=la=co=lère=des=cieux 12
    et=vo=guait=so=li=taire=so=li=dai=re=de=ma=peine 13

    je=criais=fa=ce=au=vent=qui=re=dou=blait=def=fort 12
    pour=mas=quer=ma=pré=sence=dis=si=per=mon=é=cho 12
    mais=bien=tôt=les=té=nèbres=re=cou=vri=rent=mon=corps 12
    mon=na=vire=en=glou=ti=de=ve=nait=mon=tom=beau 12

    je=me=ré=veillais=là=a=peu=rée=et=meur=trie 11
    al=lon=gée=sur=le=sable=au=pied=dun=feu=mour=rant 12
    etait=ce=un=cau=che=mar=une=dou=ce=rê=ve=rie 12
    je=me=sur=prends=en=co=re=à=y=croi=re=vraiment 12
  • Phonétique : Mirages…

    ʒε lɔ̃tɑ̃ naviɡe syʁ lε fʁεlə laɡynə
    kə mɔfʁε sə dezεʁ, sεtə mεʁ sɑ̃z- ekymə
    kεlk vaɡ də sablə, eklεʁe paʁ la lynə
    bεʁsε mɔ̃ blɑ̃ ʁado vεʁ dε ʁivə pɔstymə

    paʁfwa dɑ̃ mε supiʁ seləvε lə ʃɑ̃ suʁ
    dε siʁεnə miʁaʒə… sεtə etʁɑ̃ʒə faʁɑ̃dɔlə
    u tɑ̃ɡε mɔ̃ naviʁə, o ʁitmə dε tɑ̃buʁ
    ki skɑ̃dε mɔ̃ nofʁaʒə. ətε ʒə dəvənɥ fɔlə ?

    ʒə mə plεzεz- a kʁwaʁə kə ʒetε sələ o mɔ̃də
    deʁivɑ̃ syʁ sε dynə də sεl e də lymjεʁə
    dɑ̃ mε ʁεvə lwɛ̃tɛ̃ sə fiʒε lε səɡɔ̃də
    sələ la dɑ̃sə dεz- astʁə- mɛ̃pozε yn « jəʁ »

    ʒakʁoʃε mεz- εspwaʁz- o sεkʁε də mε nɥi
    ɑ̃fuisε mε ʁəɡʁε dɑ̃ lə kʁø dynə dynə
    pɥi ʁəpʁənε ma ʁutə ɑ̃ kεtə dɛ̃fini
    syʁ mɔ̃n- etɛ̃səlɑ̃ ʁado də fɔʁtynə

    œ̃ ʒuʁ u lə dezεʁ sə fəzε tɑ̃petɥø
    ʒapεʁsys tu la ba kɔmə ynə fɔʁmə ymεnə
    ki bʁavε lε ʁəmuz- e la kɔlεʁə dε sjø
    e vɔɡε sɔlitεʁə, sɔlidεʁə də ma pεnə

    ʒə kʁjε fasə o vɑ̃ ki ʁədublε defɔʁ
    puʁ maske ma pʁezɑ̃sə, disipe mɔ̃n- eʃo
    mε bjɛ̃to lε tenεbʁə- ʁəkuvʁiʁe mɔ̃ kɔʁ
    mɔ̃ naviʁə, ɑ̃ɡluti, dəvənε mɔ̃ tɔ̃bo

    ʒə mə ʁevεjε la, apəʁe e məʁtʁi
    alɔ̃ʒe syʁ lə sablə o pje dœ̃ fø muʁʁɑ̃
    ətε sə œ̃ koʃəmaʁ, ynə dusə ʁεvəʁi ?
    ʒə mə syʁpʁɑ̃z- ɑ̃kɔʁə a i kʁwaʁə vʁεmɑ̃.
  • Pieds Phonétique : Mirages…

    ʒε=lɔ̃=tɑ̃=na=vi=ɡe=syʁ=lε=fʁε=lə=la=ɡynə 12
    kə=mɔ=fʁε=sə=de=zεʁ=sε=tə=mεʁ=sɑ̃=ze=kymə 12
    kεl=kə=va=ɡə=də=sablə=e=klε=ʁe=paʁ=la=lynə 12
    bεʁ=sε=mɔ̃=blɑ̃=ʁa=do=vεʁ=dε=ʁi=və=pɔs=tymə 12

    paʁ=fwa=dɑ̃=mε=su=piʁ=se=lə=vε=lə=ʃɑ̃=suʁ 12
    dε=si=ʁεnə=mi=ʁa=ʒə=sε=təe=tʁɑ̃=ʒə=fa=ʁɑ̃=dɔlə 13
    u=tɑ̃=ɡε=mɔ̃=na=viʁə=o=ʁit=mə=dε=tɑ̃=buʁ 12
    ki=skɑ̃=dε=mɔ̃=no=fʁaʒə=ə=tε=ʒə=də=vənɥ=fɔlə 12

    ʒə=mə=plε=zε=za=kʁwaʁə=kə=ʒe=tε=sə=lə=omɔ̃də 12
    de=ʁi=vɑ̃=syʁ=sε=dynə=də=sεl=e=də=ly=mjεʁə 12
    dɑ̃=mε=ʁε=və=lwɛ̃=tɛ̃=sə=fi=ʒε=lε=sə=ɡɔ̃də 12
    sə=lə=la=dɑ̃sə=dε=zas=tʁə=mɛ̃=po=zε=yn=jəʁ 12

    ʒa=kʁo=ʃε=mε=zεs=pwaʁ=zo=sε=kʁε=də=mε=nɥi 12
    ɑ̃=fu=i=sε=mεʁə=ɡʁε=dɑ̃=lə=kʁø=dy=nə=dynə 12
    pɥi=ʁə=pʁə=nε=ma=ʁutə=ɑ̃=kε=tə=dɛ̃=fi=ni 12
    syʁ=mɔ̃=ne=tɛ̃=sə=lɑ̃=ʁa=do=də=fɔʁ=ty=nə 12

    œ̃=ʒuʁ=u=lə=de=zεʁ=sə=fə=zε=tɑ̃=pet=ɥø 12
    ʒa=pεʁ=sys=tu=la=ba=kɔmə=y=nə=fɔʁ=mə=ymεnə 12
    ki=bʁa=vε=lεʁə=mu=ze=la=kɔ=lε=ʁə=dε=sjø 12
    e=vɔ=ɡε=sɔ=li=tεʁə=sɔ=li=dε=ʁə=də=mapεnə 12

    ʒə=kʁjε=fa=sə=o=vɑ̃=ki=ʁə=du=blε=de=fɔʁ 12
    puʁ=mas=ke=ma=pʁe=zɑ̃sə=di=si=pe=mɔ̃=ne=ʃo 12
    mε=bjɛ̃=to=lε=te=nεbʁə=ʁə=ku=vʁi=ʁe=mɔ̃=kɔʁ 12
    mɔ̃=na=viʁə=ɑ̃=ɡlu=ti=də=və=nε=mɔ̃=tɔ̃=bo 12

    ʒə=mə=ʁe=vε=jε=la=a=pə=ʁe=e=məʁ=tʁi 12
    a=lɔ̃=ʒe=syʁ=lə=sablə=o=pje=dœ̃=fø=muʁ=ʁɑ̃ 12
    ə=tεsəœ̃=ko=ʃə=maʁ=y=nə=du=sə=ʁε=və=ʁi 12
    ʒə=mə=syʁ=pʁɑ̃=zɑ̃=kɔʁə=a=i=kʁwa=ʁə=vʁε=mɑ̃ 12

Commentaires Sur La Poesie


Auteur de Poésie
12/09/2005 21:57Goldenrose

WOUHAOUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUU!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! rien de plus...

Auteur de Poésie
12/09/2005 21:57Tomooki

Un mirage qui fut une source d’inspiration géniale ! Magnifique poème...

Auteur de Poésie
12/09/2005 22:54Rêve Éveiller

Magnifique!!
vraiment j’adore ton poème!!
tu écris très très bien!
bravo!;)

Auteur de Poésie
12/09/2005 23:38Rose_Noire

Wow,
ton poème est vraiment magnifique et merveilleusement bien écrit
je l’adore!!
bravo, et bonne continuation
-xx-

Auteur de Poésie
13/09/2005 00:56Bambina_

Une plume divine..
Amitié

Auteur de Poésie
13/09/2005 04:18All3f0r1

Penthe penthe ... Y a pas à dire, tu maintiens l’état de confusion de la première à la dernière strophe ... J’ai presque peur d’en afficher publiquement mes interprétations ... La description du brouillard est trop vague ... Bon tant pis, soyons fou, j’vais tenter mes impressions étape par étape ...

"J’ai longtemps navigué sur les frêles lagunes
Que m’offrait ce désert, cette mer sans écume
Quelques vagues de sable, éclairées par la Lune
Berçaient mon blanc radeau vers des rives posthumes" : Début ds le vide, tu dis que tout était un peu vide (désert quoi). Et j’sais pas si la lune (avec une majuscule en plus) a une portée symbolique ou non ... Si j’dois en sortir une, ce serait le rêve (en astro, la lune = la planète du rêve et de l’imagination).

"Parfois dans mes soupirs s’élevait le chant sourd
Des sirènes mirages… Cette étrange farandole
Où tanguait mon navire, au rythme des tambours
Qui scandaient mon naufrage..Etais-je devenue folle ?" : Ca continue en force, j’cale déjà plus grand chose ... (quelques minutes de réflexion) AHHHHHH j’viens de comprendre ... Tu te crois folle pcq t’as l’impression de plus contrôler ton navire, qui court au naufrage, et encore mieux, que tu jettes toi-même au naufrage ...

"Je me plaisais à croire que j’étais seule au monde
Dérivant sur ces dunes de sel et de lumière
Dans mes rêves lointains se figeaient les secondes
Seule la danse des astres m’imposait un " hier "" : Et hop de nouveau plongé ds le confus ... Tu sais que tu commences vraiment à me faire chi** avec tes mots qui sont pas capables d’être clairs ? lol j’déc t’inquiète ... Ah si att j’crois comprendre ... Lorsque tu voguais en solitaire, tu te plaisais à être seule, mais maintenant, c différent ... Tu rêves de quelque chose qui est beau, et dont t’as eu "l’imprudence" d’approcher ... Mais c quoi cette danse des astres ? J’vois tjrs pas ...

"J’accrochais mes espoirs aux secrets de mes nuits
Enfouissais mes regrets dans le creux d’une dune
Puis reprenais ma route en quête d’infini
Sur mon étincelant radeau de fortune" : Tes rêves sont beaux beaux beaux, au point qu’ils deviennent un but à atteindre, et que tu n’as envie de dire à personne ... Aux oubliettes les regrets ! La quête de l’infini en dit assez j’trouve ...

"Un jour où le désert se faisait tempétueux
J’aperçus tout là-bas comme une forme humaine
Qui bravait les remous et la colère des cieux
Et voguait solitaire, solidaire de ma peine" : Ah maintenant le désert se fait menacant ... C alors que quelqu’un vient t’aider, et diront-on contre vent et marées ... Mais j’ai peur de m’avancer sur l’idendité réelle de la personne ...

"Je criais face au vent qui redoublait d’effort
Pour masquer ma présence, dissiper mon écho
Mais bientôt les ténèbres recouvrirent mon corps
Mon navire, englouti, devenait mon tombeau" : Aie ... On dirait que la tempête a été trop forte pr toi, t engloutie ... Comme dirait vall : (f) ...

"Je me réveillais là, apeurée et meurtrie
Allongée sur le sable au pied d’un feu mourrant
Etait-ce un cauchemar, une douce rêverie ?
Je me surprends encore à y croire vraiment" : Au final, t’as survécu à la giga-tempête, et la réflexion te vient ... Mais tu crois tjrs en ce qui t’as fait naufrager, car ct beau ... J’vois bien de quoi tu parles maintenant ...

Ben ça va, finalement, ct pas le smog de londres ton poème penthe ! Avec un peu de réflexion, il est presqu’évident à comprendre ...

Alex

Auteur de Poésie
13/09/2005 11:38Fab, Kristell

Laissons aux coeurs les joies, qui se resentent et s’éteignent aux rythmes poétiques...Et, qui se retrouvent en ce doux mirage, qui se veut comprendre autrement et s’apprend toujours en particulier pour chacun...Plaisir de te lire...Fa

Auteur de Poésie
17/09/2005 01:33Youccriff

Slt penthé, un grand bonjour pour un petit retour parmis vous,
heureux d’etre parmis vous, j’espère à bientot...
aurais tu pris plus ample dimension, cela e sent dans ce poeme, une fraicheur,
comme une lueur, moi laisse reveur...

Amicalement toujours

Auteur de Poésie
17/09/2005 02:13Ewilan

!!! superbe poème...tu as toute mon admiration ! 🙂
amitié...ewi

Auteur de Poésie
17/09/2005 18:30Undomielfe

J’ai beaucoup aimé lire ce texte, un peu plus long que d’habitude d’ailleurs... Ce qui ne m’a pas dérangée (bien au contraire) car je suis toujours autant accro à ta plume.

Auteur de Poésie
22/09/2005 23:20Lancu, Cooloost

Pfiou toujours aussi métaphorique. Tu aimes beaucoup la mer, du moins elle t’inspire beaucoup. Les rêves ne sont que des visions d’évenements passés que notre inconscient fignole pour mieux nous égarer, ou peut être serait ce un passé que l’on aimerait croire en mauvais rêve....
Allfort je trouve est allé très loin dans son interprétation, de plus c’est la première fois que je vois un si long commentaire de jeux d’impression. Ce poème il est vrai est véritablement troublant. Je ne vais pas défendre mon interprétation mais me laisser prendre par les flots de ton inspiration.