Poeme-France : Lecture Écrit Hommage

Texte : Il Y A Toujours Une Société

Texte Hommage
Publié le 13/10/2021 23:37

L'écrit contient 287 mots qui sont répartis dans 1 strophes.

Poete : Poldereaux

A Propos du Texte

en hommage au grand et regretté Gilbert Becaud, dont une chanson m’a, en partie inspiré ce banal poème (banal : moi, certainement pas Gilbert Becaud ! ) .

Il Y A Toujours Une Société

Quand dans ta vie il fait bien noir,
quand les circonstances ne sont pas favorables,
il faut, pourtant, savoir reprendre espoir !
La vie n’est pas toujours adorable,
tant d’obstacles en jalonnent le chemin,
la peur du lendemain,
des gens qui ne vous veulent pas que du bien…
Les multiples et épineuses épreuves
de la vie ; alors le moral est au plus bas.
Certains en arrivent même au pire, parfois !
C’est alors, pourtant, qu’il faut remonter la pente.
Il suffit de considérer les bonnes choses de la vie,
et aussi d’un peu les provoquer.
Il faut savoir construire son bonheur,
afin de chasser le malheur.
Il faut sourire autour de soi,
serrer les mains.
Il faut savoir prendre le taureau par les cornes,
quand à se laisser aller l’on se borne.
Il faut savoir aimer,
il faut apprendre aussi à pardonner :
agir ainsi est déjà une part de réussite.
Comme le disait Gilbert Bécaud :
« il y a toujours une société » :
ce ne sont pas de vains mots !
Il y a toujours des gens pour vous aimer.
Dans la vie, il faut savoir reprendre espoir,
car c’est du bonheur déjà une part.
Nous devons, comme le disait Jésus,
apprendre à nous aimer les uns les autres.
Qui seul dans la solitude se vautre,
n’agit pas correctement.
Car autour de nous il y a des gens,
comme le disait Gilbert Bécaud :
« il y a toujours une société ».
Il y a beaucoup de braves gens sur terre,
qui sauront nous rendre goût à la vie.
Et sans doute des gens qui nous aiment, en plus !
Et puis, si la terre, c’est pas le Paradis,
ce n’est pas l’enfer non plus !
  • Phonétique : Il Y A Toujours Une Société

    kɑ̃ dɑ̃ ta vi il fε bjɛ̃ nwaʁ,
    kɑ̃ lε siʁkɔ̃stɑ̃sə nə sɔ̃ pa favɔʁablə,
    il fo, puʁtɑ̃, savwaʁ ʁəpʁɑ̃dʁə εspwaʁ !
    la vi nε pa tuʒuʁz- adɔʁablə,
    tɑ̃ dɔpstakləz- ɑ̃ ʒalɔne lə ʃəmɛ̃,
    la pœʁ dy lɑ̃dəmɛ̃,
    dε ʒɑ̃ ki nə vu vəle pa kə dy bjɛ̃…
    lε myltipləz- e epinøzəz- epʁəvə
    də la vi, alɔʁ lə mɔʁal εt- o plys ba.
    sεʁtɛ̃z- ɑ̃n- aʁive mεmə o piʁə, paʁfwa !
    sεt- alɔʁ, puʁtɑ̃, kil fo ʁəmɔ̃te la pɑ̃tə.
    il syfi də kɔ̃sideʁe lε bɔnə ʃozə də la vi,
    e osi dœ̃ pø lε pʁɔvɔke.
    il fo savwaʁ kɔ̃stʁɥiʁə sɔ̃ bɔnœʁ,
    afɛ̃ də ʃase lə malœʁ.
    il fo suʁiʁə otuʁ də swa,
    seʁe lε mɛ̃.
    il fo savwaʁ pʁɑ̃dʁə lə toʁo paʁ lε kɔʁnə,
    kɑ̃t- a sə lεse ale lɔ̃ sə bɔʁnə.
    il fo savwaʁ εme,
    il fo apʁɑ̃dʁə osi a paʁdɔne :
    aʒiʁ ɛ̃si ε deʒa ynə paʁ də ʁeysitə.
    kɔmə lə dizε ʒilbεʁ beko :
    « il i a tuʒuʁz- ynə sɔsjete » :
    sə nə sɔ̃ pa də vɛ̃ mo !
    il i a tuʒuʁ dε ʒɑ̃ puʁ vuz- εme.
    dɑ̃ la vi, il fo savwaʁ ʁəpʁɑ̃dʁə εspwaʁ,
    kaʁ sε dy bɔnœʁ deʒa ynə paʁ.
    nu dəvɔ̃, kɔmə lə dizε ʒezys,
    apʁɑ̃dʁə a nuz- εme lεz- œ̃ lεz- otʁə.
    ki səl dɑ̃ la sɔlitydə sə votʁə,
    naʒi pa kɔʁεktəmɑ̃.
    kaʁ otuʁ də nuz- il i a dε ʒɑ̃,
    kɔmə lə dizε ʒilbεʁ beko :
    « il i a tuʒuʁz- ynə sɔsjete ».
    il i a boku də bʁavə ʒɑ̃ syʁ teʁə,
    ki soʁɔ̃ nu ʁɑ̃dʁə ɡu a la vi.
    e sɑ̃ dutə dε ʒɑ̃ ki nuz- εme, ɑ̃ plys !
    e pɥi, si la teʁə, sε pa lə paʁadi,
    sə nε pa lɑ̃fe nɔ̃ plys !

PostScriptum

comme d’habitude.

Récompense

1
0
0

Texte des commentateurs

Commentaire Sur La Poesie


Auteur de Poésie
14/10/2021 00:15Mémo

un cœur pour ce poème où tant de vérités sont dites