Texte : État De Guerre…

A Propos du Texte

ce poème est authentique, au moins à 90 %, grand minimum.

État De Guerre…

j’habite à Liège, une petite ville de Belgique,
et pourtant, depuis ma cour,
j’en vois bien… des choses !

Tous ces avions qui dans le ciel
font un tour… … .
Sans qu’ils ne me jouent, cependant, … un… « mauvais tour ».
Je les vois, sans cesse,
voler toujours… en direction… du… sud-est !

Alors, ou vers l’Italie, ou vers la Turquie, ou la Grèce ?
Et même l’Egypte, pour ceux voulant voir
l’antique septième merveille conservée du monde :
« les… . . trois pyramides de Gizeh » ?

Mon Dieu, qui… sait ?

Il est normal qu’en hiver,
dans l’hémisphère nord,
des gens venant… « du nord »,
s’ envolent vers des pays plus ensoleillés !

Mais, mais… et… en été ?

Car même en été, les avions volent en direction
du… sud-est !

Alors, qu’est-ce qu’il en est ?

Mais… cependant, hier, je vis un avion
voler à très très grande vitesse,
et cette fois… d’est en ouest !

Il volait très, trop… vite,
et l’incertitude, soudain… m’habite… .

Car… était-ce, peut-être, … un avion russe,
qui, défiant toutes les ruses,
s’ en allait… bombarder un état américain ?

J’en demeurerai… à jamais… incertain.

Syllabation De L'Écrit

  • Phonétique : État De Guerre…

    ʒabitə a ljεʒə, ynə pətitə vilə də bεlʒikə,
    e puʁtɑ̃, dəpɥi ma kuʁ,
    ʒɑ̃ vwa bjɛ̃… dε ʃozə !

    tus sεz- avjɔ̃ ki dɑ̃ lə sjεl
    fɔ̃ œ̃ tuʁ…
    sɑ̃ kil nə mə ʒue, səpɑ̃dɑ̃, … œ̃… « movε tuʁ ».
    ʒə lε vwa, sɑ̃ sεsə,
    vɔle tuʒuʁ… ɑ̃ diʁεksjɔ̃… dy… syd ε !

    alɔʁ, u vεʁ litali, u vεʁ la tyʁki, u la ɡʁεsə ?
    e mεmə ləʒiptə, puʁ sø vulɑ̃ vwaʁ
    lɑ̃tikə sεtjεmə mεʁvεjə kɔ̃sεʁve dy mɔ̃də :
    « ləs… tʁwa piʁamidə də ʒizə » ?

    mɔ̃ djø, ki… sε ?

    il ε nɔʁmal kɑ̃n- ivεʁ,
    dɑ̃ lemisfεʁə nɔʁ,
    dε ʒɑ̃ vənɑ̃… « dy nɔʁd »,
    sɑ̃vɔle vεʁ dε pεi plysz- ɑ̃sɔlεje !

    mε, mε… e… ɑ̃n- ete ?

    kaʁ mεmə ɑ̃n- ete, lεz- avjɔ̃ vɔle ɑ̃ diʁεksjɔ̃
    dy… syd ε !

    alɔʁ, kε sə kil ɑ̃n- ε ?

    mε… səpɑ̃dɑ̃, jεʁ, ʒə vis œ̃n- avjɔ̃
    vɔle a tʁε tʁε ɡʁɑ̃də vitεsə,
    e sεtə fwa… dεt- ɑ̃n- uεst !

    il vɔlε tʁε, tʁo… vitə,
    e lɛ̃sεʁtitydə, sudɛ̃… mabitə…

    kaʁ… etε sə, pø tεtʁə, … œ̃n- avjɔ̃ ʁysə,
    ki, defjɑ̃ tutə lε ʁyzə,
    sɑ̃n- alε… bɔ̃baʁde œ̃n- eta ameʁikɛ̃ ?

    ʒɑ̃ dəməʁəʁε… a ʒamε… ɛ̃sεʁtɛ̃.

PostScriptum

Toujours pas une bombe russe sur ma tête : ok, ça va !(croyez-moi que je pense aux plus malheureux, mais je m’appelle Poldereau, et pas… Poutine ! ) .

Historique des Modifications

13/05/2022 13:29

Commentaires Sur La Poesie


Auteur de Poésie
13/05/2022 18:09Fauve

Je souhaite seulement voir des oiseaux et que les hommes reprennent leurs bons sens

Auteur de Poésie
14/05/2022 04:04Printemps

En effet, l’allusion à une éventuelle attaque russe que l’on sait sera aérienne et donc l’inconscient collectif redoute même une catastrophe nucléaire. Merci pour ce joli poème, Poldereaux!

Texte Divers
Publié le 13/05/2022 13:24

L'écrit contient 192 mots qui sont répartis dans 12 strophes.

Poete : Poldereaux

Récompense

0
2
0

Texte des commentateurs