Univers de poésie d'un auteur

Texte:Maman.

A Propos du Texte

Nous n’en avons qu’une seule.

Le Texte

Tu es là, allongée sur ce lit d’hôpital respirant au rythme de la machine infernale. Les médecins m’ont dit que beaucoup tu souffrais, qu’il fallait absolument les tuyaux débrancher, mais catégoriquement je refusai ! Non, Dieu va te rendre à la vie, à cette belle vie, quand tu me souriais, quand si gentiment tu me parlais… Mais tu es partie trop vite auprès de Dieu belle comme jamais. Tu avais quand même nonante-deux ans. J’étais ton unique enfant, tu m’avais eu si tard, presqu’à cinquante ans. Des voyous t’ont fait peur, ils ont endolori ton coeur. Mais laissons-les à leur sort. Parfois pire que la mort. Eux ne sont rien du tout ! C’est le seigneur Dieu qui Lui est tout. Et Dieu te réclamait auprès de Lui, depuis si longtemps. Mais comme je Le priai instamment de te garder encore un peu près de moi, tu vécus miraculeusement encore des années. Par de Dieu la seule et unique volonté. Tu n’étais pas née pour cette terre, tu étais comme Jésus, douce et humble de coeur, ton royaume n’était pas de ce monde. Maintenant, je me rends sur ta tombe pour aller la fleurir. Je suis si heureux d’être à nouveau près de toi ; et puis, un jour, et pour toujours, Dieu nous réunira, moi, papa et toi.
Partage du Texte avec vos contacts

PostScriptum

OK.

Poeme de Poldereaux

Écrivain Poldereaux

Poldereaux a publié sur le site 1596 écrits. Poldereaux est membre du site depuis l'année 2019.

Syllabation De L'Écrit

Phonétique : Maman.ty ε la, alɔ̃ʒe syʁ sə li dopital ʁεspiʁɑ̃ o ʁitmə də la maʃinə ɛ̃fεʁnalə. lε medəsɛ̃ mɔ̃ di kə boku ty sufʁε, kil falε absɔlymɑ̃ lε tyio debʁɑ̃ʃe, mε kateɡɔʁikəmɑ̃ ʒə ʁəfyzε ! nɔ̃, djø va tə ʁɑ̃dʁə a la vi, a sεtə bεllə vi, kɑ̃ ty mə suʁjε, kɑ̃ si ʒɑ̃time ty mə paʁlε… mε ty ε paʁti tʁo vitə opʁε də djø bεllə kɔmə ʒamε. ty avε kɑ̃ mεmə nɔnɑ̃tə døz- ɑ̃. ʒetε tɔ̃n- ynikə ɑ̃fɑ̃, ty mavεz- y si taʁ, pʁεska sɛ̃kɑ̃tə ɑ̃. dε vwajus tɔ̃ fε pœʁ, ilz- ɔ̃ ɑ̃dɔlɔʁi tɔ̃ kœʁ. mε lεsɔ̃ lεz- a lœʁ sɔʁ. paʁfwa piʁə kə la mɔʁ. ø nə sɔ̃ ʁjɛ̃ dy tu ! sε lə sεɲœʁ djø ki lɥi ε tu. e djø tə ʁeklamε opʁε də lɥi, dəpɥi si lɔ̃tɑ̃. mε kɔmə ʒə lə pʁjε ɛ̃stamɑ̃ də tə ɡaʁde ɑ̃kɔʁə œ̃ pø pʁε də mwa, ty vekys miʁakyløzəmɑ̃ ɑ̃kɔʁə dεz- ane. paʁ də djø la sələ e ynikə vɔlɔ̃te. ty netε pa ne puʁ sεtə teʁə, ty etε kɔmə ʒezys, dusə e œ̃blə də kœʁ, tɔ̃ ʁwajomə netε pa də sə mɔ̃də. mɛ̃tənɑ̃, ʒə mə ʁɑ̃ syʁ ta tɔ̃bə puʁ ale la fləʁiʁ. ʒə sɥi si œʁø dεtʁə a nuvo pʁε də twa, e pɥi, œ̃ ʒuʁ, e puʁ tuʒuʁ, djø nu ʁeyniʁa, mwa, papa e twa.

Récompense

Coup de coeur: 0
J’aime: 1
J’aime pas: 0

Commentaire Sur La Poesie

Auteur de Poésie
22/05/2023 01:22Anya

Un texte très émouvant.Vous avez profité longtemps.de.votre maman et son souvenir continue à illuminer vos jours. Bel hommage!

Texte Mère
Du 21/05/2023 08:23

L'écrit contient 229 mots qui sont répartis dans 1 strophes.