Texte : Mondes Connecter

A Propos du Texte

marcher sur le pont des siècles

Mondes Connecter

baisers diabolique réveille mon âme
encore une fois
la haute magie a crée cette nuit austère
la statue Voodoo agite ca baguette
de toute évidence cette nuit sorcière
conspire d’incroyable métamorphose
un vent fous
griffe mon visage
le soleil boit du whisky
la tour Effeil en vêtement de dentelles
un parfum de musique flotte dans le ciel de Paris
le silence d’un fleuve de musique résonne dans ma tête
une symphonie rouge tombe
comme un drap de sang sur la foule
mes amis jeter des roses dans le fleuve
parle aux arbres dialogue avec la nature impérial
nos âmes assoiffe de fantaisies inaugural
peurs est merveilles abrutisse nos âmes tant de fois damnés
un ange sur le balcon
joue de la harpe
une chaste mélodie
pour apaiser les éléments de la création
mon amis sans visage
fait un pacte avec la ronde des esprits
comprend tu cela
allez ose imaginer le pire
images est sons copulent ensemble
pour inventer des paysages mental attrayant

Syllabation De L'Écrit

  • Phonétique : Mondes Connecter

    bεze djabɔlikə ʁevεjə mɔ̃n- amə
    ɑ̃kɔʁə ynə fwa
    la-otə maʒi a kʁe sεtə nɥi ostεʁə
    la statɥ vudu aʒitə ka baɡεtə
    də tutə evidɑ̃sə sεtə nɥi sɔʁsjεʁə
    kɔ̃spiʁə dɛ̃kʁwajablə metamɔʁfozə
    œ̃ vɑ̃ fus
    ɡʁifə mɔ̃ vizaʒə
    lə sɔlεj bwa dy wiski
    la tuʁ efεj ɑ̃ vεtəmɑ̃ də dɑ̃tεllə
    œ̃ paʁfœ̃ də myzikə flɔtə dɑ̃ lə sjεl də paʁi
    lə silɑ̃sə dœ̃ fləvə də myzikə ʁezɔnə dɑ̃ ma tεtə
    ynə sɛ̃fɔni ʁuʒə tɔ̃bə
    kɔmə œ̃ dʁa də sɑ̃ syʁ la fulə
    mεz- ami ʒəte dε ʁozə dɑ̃ lə fləvə
    paʁlə oz- aʁbʁə- djalɔɡ avεk la natyʁə ɛ̃peʁjal
    noz- aməz- aswafə də fɑ̃tεziz- inoɡyʁal
    pœʁz- ε mεʁvεjəz- abʁytisə noz- amə tɑ̃ də fwa damne
    œ̃n- ɑ̃ʒə syʁ lə balkɔ̃
    ʒu də la-aʁpə
    ynə ʃastə melɔdi
    puʁ apεze lεz- elemɑ̃ də la kʁeasjɔ̃
    mɔ̃n- ami sɑ̃ vizaʒə
    fε œ̃ paktə avεk la ʁɔ̃də dεz- εspʁi
    kɔ̃pʁɑ̃ ty səla
    alez- ozə imaʒine lə piʁə
    imaʒəz- ε sɔ̃ kɔpyle ɑ̃sɑ̃blə
    puʁ ɛ̃vɑ̃te dε pεizaʒə mɑ̃tal atʁεjɑ̃

PostScriptum

le fantôme de la rose
s’évanouit dans un opéras de questions

Récompense

0
0
0

Poesie sans commentaire


Commentaire poème
01/12/2022Poeme-France
En mettant un commentaire, vous pourrez exprimer sur cet écrit : votre ressenti, un encouragement, un conseil ou simplement dire que vous l'avez lu.
De plus si vous écrivez aussi sur le site, vous gagnerez des liens vers vos écrits...
Pour mettre des commentaires vous devez être membre ou poète du site. Un simple inscription suffit pour le devenir.