Prose : Ensemble Pour La Vie

Ensemble Pour La Vie

On voit beaucoup de passion et de sentiments naissants
Mais que devient l’Amour avec le temps ?
Le plus souvent il fane comme une fleur hors saison
Dont les pétales tombent et meurent à foison.
Il ne reste finalement qu’un sentiment léger,
Une tendresse certaine qui ne fait que masquer
Une situation grotesque qu’il faudrait stopper
Avant que les hostilités n’éclatent et ne laissent place
A une guerre futile qui ne connaît pas la grâce.
L’insécurité et le vague s’annoncent menaçants,
Dès lors beaucoup cherchent un moyen arrangeant
D’assurer la pérennité d’une histoire d’Amour
Qui au bout du compte va s’effondrer au prochain détour.
Le mariage sert alors bien souvent d’arme aux pathétiques
Qui voient en lui la solution à une fin tragique.
L’habitude et la routine s’installent et se ficèlent,
Et ce couple s’éteint en gardant une image superficielle
Qui aux yeux de leur entourage
Affiche un ciel bleu masquant un intolérable orage.

Syllabation De L'Écrit

  • Syllabes Hyphénique: Ensemble Pour La Vie


  • Phonétique : Ensemble Pour La Vie

    ɔ̃ vwa boku də pasjɔ̃ e də sɑ̃timɑ̃ nεsɑ̃
    mε kə dəvjɛ̃ lamuʁ avεk lə tɑ̃ ?
    lə plys suvɑ̃ il fanə kɔmə ynə flœʁ ɔʁ sεzɔ̃
    dɔ̃ lε petalə tɔ̃be e məʁe a fwazɔ̃.
    il nə ʁεstə finaləmɑ̃ kœ̃ sɑ̃timɑ̃ leʒe,
    ynə tɑ̃dʁεsə sεʁtεnə ki nə fε kə maske
    ynə sitɥasjɔ̃ ɡʁɔtεskə kil fodʁε stɔpe
    avɑ̃ kə lεz- ɔstilite neklate e nə lεse plasə
    a ynə ɡeʁə fytilə ki nə kɔnε pa la ɡʁasə.
    lɛ̃sekyʁite e lə vaɡ sanɔ̃se mənasɑ̃,
    dε lɔʁ boku ʃεʁʃe œ̃ mwajɛ̃ aʁɑ̃ʒɑ̃
    dasyʁe la peʁεnite dynə istwaʁə damuʁ
    ki o bu dy kɔ̃tə va sefɔ̃dʁe o pʁoʃɛ̃ detuʁ.
    lə maʁjaʒə sεʁ alɔʁ bjɛ̃ suvɑ̃ daʁmə o patetik
    ki vwae ɑ̃ lɥi la sɔlysjɔ̃ a ynə fɛ̃ tʁaʒikə.
    labitydə e la ʁutinə sɛ̃stale e sə fisεle,
    e sə kuplə setɛ̃ ɑ̃ ɡaʁdɑ̃ ynə imaʒə sypεʁfisjεllə
    ki oz- iø də lœʁ ɑ̃tuʁaʒə
    afiʃə œ̃ sjεl blø maskɑ̃ œ̃n- ɛ̃tɔleʁablə ɔʁaʒə.
  • Syllabes Phonétique : Ensemble Pour La Vie


Récompense

1
2
0

Commentaires Sur La Poesie


Auteur de Poésie
29/06/2014 15:52Melly-Mellow

Superbe ! Cela retranscrit à 200% ce que je pense ! La lassitude est un fléau à l’amour vaincu... Comme je l’ai toujours écouté = il faut aimer l’autre comme s’il partait.. Coup de cœur !
Amicalement, merci d’avoir partagé encore une fois ! 🙂

Auteur de Poésie
07/07/2014 16:01Noname

Merci beaucoup. Il faut effectivement vivre chaque instant comme si il était le dernier, rien ne dure, tout n’est qu’éphémère même nos vies. L’intemporel n’est vécu que rarement par un petit nombre ...