Poeme : Départ Avancé

Départ Avancé

Je suis à l’orée de ma vie
Qui lentement file et s’enfuit,
Nul envie de la retenir
Pourquoi, pour qui ne pas partir.

Des raisons j’en ai à foison
Pour en finir là pour de bon,
On dit qu’on a toujours le choix
Mais ce n’est pas vrai, c’est en soi.

Ça se glisse en moi et me ronge
Dans le plus secret de mes songes,
Y pensant jour et nuit méchante
Tel je le ferais d’une amante.

La vie me court au vent salé
Moi qui n’attends que la marée
Qui dans un reflux m’ôtera
De la terre sans un combat.

C’est un départ sans un bagage
Que l’on peut bâtir à tout âge,
Une lettre quelques mots suffise
A régler l’impensable crise.

Je ne souhaitais pas partir
Mais l’appel devient un désir,
Le suicide en seul excuse
Pour une vie que je récuse.

Me pardonnerez-vous de tout
Et me comprendrez-vous un jour,
Cet acte nul désespéré
Mais plutôt tant envisagé.

La mort parfois peut sembler douce
Pour celui qui ne la repousse,
Elle n’est qu’un étroit passage
Sur lequel sans peur on s’engage.

Cela peut vous paraitre fou
Que je veuille aller au bout
La vie est soit disant si belle
Mais pour moi elle est trop cruelle.

W. L.

Syllabation De L'Écrit

  • Syllabes Hyphénique: Départ Avancé

    je=suis=à=lo=rée=de=ma=vie 8
    qui=len=te=ment=file=et=sen=fuit 8
    nul=en=vie=de=la=re=te=nir 8
    pour=quoi=pour=qui=ne=pas=par=tir 8

    des=rai=sons=jen=ai=à=foi=son 8
    pour=en=fi=nir=là=pour=de=bon 8
    on=dit=quon=a=tou=jours=le=choix 8
    mais=ce=nest=pas=vrai=cest=en=soi 8

    ça=se=glisse=en=moi=et=me=ronge 8
    dans=le=plus=se=cret=de=mes=songes 8
    y=pen=sant=jour=et=nuit=mé=chante 8
    tel=je=le=fe=rais=dune=a=mante 8

    la=vie=me=court=au=vent=sa=lé 8
    moi=qui=nat=tends=que=la=ma=rée 8
    qui=dans=un=re=flux=mô=te=ra 8
    de=la=ter=re=sans=un=com=bat 8

    cest=un=dé=part=sans=un=ba=gage 8
    que=lon=peut=bâ=tir=à=tout=â=ge 9
    une=let=tre=quel=ques=mots=suf=fise 8
    a=ré=gler=lim=pen=sa=ble=crise 8

    je=ne=sou=hai=tais=pas=par=tir 8
    mais=lap=pel=de=vient=un=dé=sir 8
    le=sui=ci=de=en=seul=ex=cuse 8
    pour=u=ne=vie=que=je=ré=cuse 8

    me=par=don=ne=rez=vous=de=tout 8
    et=me=com=pren=drez=vous=un=jour 8
    cet=ac=te=nul=dé=ses=pé=ré 8
    mais=plu=tôt=tant=en=vi=sa=gé 8

    la=mort=par=fois=peut=sem=bler=douce 8
    pour=ce=lui=qui=ne=la=re=pous=se 9
    el=le=nest=quun=é=troit=pas=sage 8
    sur=le=quel=sans=peur=on=sen=gage 8

    ce=la=peut=vous=pa=rai=tre=fou 8
    que=je=veui=lle=al=ler=au=bout 8
    la=vie=est=soit=di=sant=si=belle 8
    mais=pour=moi=el=le=est=trop=cruelle 8

    w=l 2
  • Phonétique : Départ Avancé

    ʒə sɥiz- a lɔʁe də ma vi
    ki lɑ̃təmɑ̃ filə e sɑ̃fɥi,
    nyl ɑ̃vi də la ʁətəniʁ
    puʁkwa, puʁ ki nə pa paʁtiʁ.

    dε ʁεzɔ̃ ʒɑ̃n- ε a fwazɔ̃
    puʁ ɑ̃ finiʁ la puʁ də bɔ̃,
    ɔ̃ di kɔ̃n- a tuʒuʁ lə ʃwa
    mε sə nε pa vʁε, sεt- ɑ̃ swa.

    sa sə ɡlisə ɑ̃ mwa e mə ʁɔ̃ʒə
    dɑ̃ lə plys sεkʁε də mε sɔ̃ʒə,
    i pɑ̃sɑ̃ ʒuʁ e nɥi meʃɑ̃tə
    tεl ʒə lə fəʁε dynə amɑ̃tə.

    la vi mə kuʁ o vɑ̃ sale
    mwa ki natɑ̃ kə la maʁe
    ki dɑ̃z- œ̃ ʁəflyks motəʁa
    də la teʁə sɑ̃z- œ̃ kɔ̃ba.

    sεt- œ̃ depaʁ sɑ̃z- œ̃ baɡaʒə
    kə lɔ̃ pø batiʁ a tut- aʒə,
    ynə lεtʁə kεlk mo syfizə
    a ʁeɡle lɛ̃pɑ̃sablə kʁizə.

    ʒə nə suεtε pa paʁtiʁ
    mε lapεl dəvjɛ̃ œ̃ deziʁ,
    lə sɥisidə ɑ̃ səl εkskyzə
    puʁ ynə vi kə ʒə ʁekyzə.

    mə paʁdɔnəʁe vu də tu
    e mə kɔ̃pʁɑ̃dʁe vuz- œ̃ ʒuʁ,
    sεt aktə nyl dezεspeʁe
    mε plyto tɑ̃ ɑ̃vizaʒe.

    la mɔʁ paʁfwa pø sɑ̃ble dusə
    puʁ səlɥi ki nə la ʁəpusə,
    εllə nε kœ̃n- etʁwa pasaʒə
    syʁ ləkεl sɑ̃ pœʁ ɔ̃ sɑ̃ɡaʒə.

    səla pø vu paʁεtʁə fu
    kə ʒə vœjə ale o bu
    la vi ε swa dizɑ̃ si bεllə
    mε puʁ mwa εllə ε tʁo kʁyεllə.

    dubləve. εl.
  • Syllabes Phonétique : Départ Avancé

    ʒə=sɥi=za=lɔ=ʁe=də=ma=vi 8
    ki=lɑ̃tə=mɑ̃=fi=lə=e=sɑ̃f=ɥi 8
    nyl=ɑ̃=vi=də=la=ʁə=tə=niʁ 8
    puʁ=kwa=puʁ=ki=nə=pa=paʁ=tiʁ 8

    dε=ʁε=zɔ̃=ʒɑ̃=nε=a=fwa=zɔ̃ 8
    puʁ=ɑ̃=fi=niʁ=la=puʁ=də=bɔ̃ 8
    ɔ̃=di=kɔ̃=na=tu=ʒuʁ=lə=ʃwa 8
    mε=sə=nε=pa=vʁε=sε=tɑ̃=swa 8

    sasə=ɡli=sə=ɑ̃=mwa=e=mə=ʁɔ̃ʒə 8
    dɑ̃=lə=plys=sε=kʁε=də=mε=sɔ̃ʒə 8
    i=pɑ̃=sɑ̃=ʒuʁ=e=nɥi=me=ʃɑ̃tə 8
    tεl=ʒə=lə=fə=ʁε=dynə=a=mɑ̃tə 8

    la=vi=mə=kuʁ=o=vɑ̃=sa=le 8
    mwa=ki=na=tɑ̃=kə=la=ma=ʁe 8
    ki=dɑ̃=zœ̃=ʁə=flyks=mo=tə=ʁa 8
    də=la=te=ʁə=sɑ̃=zœ̃=kɔ̃=ba 8

    sε=tœ̃=de=paʁ=sɑ̃=zœ̃=ba=ɡaʒə 8
    kə=lɔ̃=pø=ba=tiʁ=a=tu=taʒə 8
    ynə=lε=tʁə=kεl=kə=mo=sy=fizə 8
    a=ʁe=ɡle=lɛ̃=pɑ̃=sa=blə=kʁizə 8

    ʒə=nə=su=ε=tε=pa=paʁ=tiʁ 8
    mε=la=pεl=də=vjɛ̃=œ̃=de=ziʁ 8
    lə=sɥi=si=də=ɑ̃=səl=εk=skyzə 8
    puʁ=y=nə=vi=kə=ʒə=ʁe=kyzə 8

    mə=paʁ=dɔ=nə=ʁe=vu=də=tu 8
    e=mə=kɔ̃=pʁɑ̃=dʁe=vu=zœ̃=ʒuʁ 8
    sεt=ak=tə=nyl=de=zεs=pe=ʁe 8
    mε=ply=to=tɑ̃=ɑ̃=vi=za=ʒe 8

    la=mɔʁ=paʁ=fwa=pø=sɑ̃=ble=dusə 8
    puʁ=səl=ɥi=ki=nə=la=ʁə=pusə 8
    εl=lə=nε=kœ̃=ne=tʁwa=pa=saʒə 8
    syʁ=lə=kεl=sɑ̃=pœʁ=ɔ̃=sɑ̃=ɡaʒə 8

    sə=la=pø=vu=pa=ʁε=tʁə=fu 8
    kə=ʒə=vœ=jə=a=le=o=bu 8
    la=vi=ε=swa=di=zɑ̃=si=bεllə 8
    mε=puʁ=mwa=εllə=ε=tʁo=kʁy=εllə 8

    du=blə=ve=εl 4

Récompense

0
0
1

Commentaires Sur La Poesie


Auteur de Poésie
03/10/2015 15:03Angélika29

Veux tu aux autres l’infliger ?
Cette même douleur que tu connais ?
Celle qui te pousse à poser ces mots à plat,
Celle de la détresse d’un papa...

Es tu prêt à nier par dépit
les émois en tant que fils, mari ou ami ?
N’ont ils pas eux aussi assez souffert
pour encore jeter sur une tombe, de la terre ?

Auteur de Poésie
03/10/2015 15:04Gramo

Je reviendrai plus tard pour un commentaire.
Amitiés
GRAMO

Auteur de Poésie
03/10/2015 15:17Willy25

je peux infliger aux autres n’ayant plus personne,
je suis dans la détresse d’un papa qui a perdu sa fille,
je ne ressent plus la souffrance des autres étant noyé dans la mienne
je suis un égoïste et je le sais, mais rien ni fait quand la douleur est là,
pardonné moi si je vous oubli, mais c’est ainsi que part ma vie......

Auteur de Poésie
03/10/2015 15:37Anyone

C’est beau et triste à la fois... Je vous souhaite que d’aller mieux, de retrouver l’espoir et l’amour pour cette vie qui est belle et cruelle, et que votre souffrance s’appaise un jour. Bon week end à vous, namasté

Auteur de Poésie
03/10/2015 15:48Angélika29

Puisqu’on ne l’a pas toujours,
Le préserver, vaut le détour…
Quand il ne s’agit que de soi
Autant s’offrir un jour le choix
de revenir ou non sur nos pas…

Auteur de Poésie
03/10/2015 16:46Willy25

merci Agélika........

Auteur de Poésie
03/10/2015 20:50Gramo

Hello Willy
La désespérance peut nous toucher, nous accabler, nous écraser au point que le désir de vivre s’estompe peu à peu. Après le danger est trop réel que pour rester seul ou sans aide. En effet la dépression peu être une méchante chausse trappe...je connais !
C’est évident, en pareille situation le sursaut de vie est de demander de l’aide dans famille, amis ou corps médical. Mais il y a aussi les amis de France Poésie qui sont aussi de véritables amis.
Alors, sollicite les.
Amitiés

Emile