Poeme-France : Lecture Écrit - Sans Thème -

Prose : Marion

Prose - Sans Thème -
Publié le 21/11/2011 22:32

L'écrit contient 415 mots qui sont répartis dans 3 strophes.

Poete : Alyssandre

Marion

La nuit est tombé et comme chaque soir la maison se remplis de cris. Marion en a assez. Depuis quelques mois, à chaque fois que ses parents étaient dans la même pièce, ils se disputaient. Ce soir elle ne veut pas savoir ce qui va arriver. Elle veut oublier ses parents et leurs dispute.
Marion a pris son sac, elle sort son téléphone. Elle met le quitte main libre pour écouter ses musiques à fond jusqu’à en devenir sourde.
Elle a reçu trois sms. Le premier, c’est sa meilleur amie, elle lui raconte sa soirée avec Antoine, son copain. Mortellement ennuyeux. Elle ne prends pas la peine de répondre. Le suivant un message de son opérateur. Encore de la pub. Elle le supprime sans l’ouvrir. Le dernier est d’Eric son petit ami. Seulement trois lettre « JTM ». C’est chez lui qu’elle va aller pour échapper à la dispute.
Marion descends l’escalier et passe devant ses parents pour sortir. Ils ne la remarquent même pas. Elle ouvre la porte. Un vent glacé s’engouffre dans son manteau ouvert. Elle le ferme avant de plonger dans la neige qui tombe depuis le matin.
La rue n’est presque pas éclairée et Eric habite à l’autre bout du quartier.
Marion ne remarque pas la voiture qui vient de démarrer. Elle n’entends plus que « Little Susie » de Mickael Jackson. Elle écoute toujours cette chanson quand ses parents se disputent.
Marion arrive au bout de la rue. Un homme se dirige vers elle. Il a une main dans son manteau ouvert. Il sort un plan pour lui demander sa direction. Il est nouveau dans le quartier.
Marion n’entends toujours pas la voiture qui s’est arrêté quelques mètres devant elle. Elle reprends son chemin. L’homme qui l’avait accosté s’en va lui aussi. Il tourne le coin de la rue.
Un homme sort de la voiture. Marion ne le voit pas. Il l’attrape violemment et l’assomme.
Inconsciente, Marion se retrouve dans la voiture qui démarre en trombe manquant de près le poteau à cause de la neige. Personne n’a vu la scène.
Marion n’arrivera jamais chez Eric.

On retrouvera le corps nu de la jeune fille sans vie dans une ruelle de la ville deux semaines plutard.

L’inspecteur en charge de l’affaire se souviendra avoir rencontré la jeune fille alors qu’il se rendait au commissariat. C’était le soir de sa disparition…
  • Phonétique : Marion

    la nɥi ε tɔ̃be e kɔmə ʃakə swaʁ la mεzɔ̃ sə ʁɑ̃pli də kʁi. maʁjɔ̃ ɑ̃n- a ase. dəpɥi kεlk mwa, a ʃakə fwa kə sε paʁɑ̃z- etε dɑ̃ la mεmə pjεsə, il sə dispytε. sə swaʁ εllə nə vø pa savwaʁ sə ki va aʁive. εllə vø ublje sε paʁɑ̃z- e lœʁ dispytə.
    maʁjɔ̃ a pʁi sɔ̃ sak, εllə sɔʁ sɔ̃ telefɔnə. εllə mεt lə kitə mɛ̃ libʁə puʁ ekute sε myzikz- a fɔ̃ ʒyska ɑ̃ dəvəniʁ suʁdə.
    εllə a ʁəsy tʁwa εs εm εs. lə pʁəmje, sε sa mεjœʁ ami, εllə lɥi ʁakɔ̃tə sa swaʁe avεk ɑ̃twanə, sɔ̃ kɔpɛ̃. mɔʁtεllmɑ̃ ɑ̃nyiø. εllə nə pʁɑ̃ pa la pεnə də ʁepɔ̃dʁə. lə sɥivɑ̃ œ̃ mesaʒə də sɔ̃n- ɔpeʁatœʁ. ɑ̃kɔʁə də la pyb. εllə lə sypʁimə sɑ̃ luvʁiʁ. lə dεʁnje ε dəʁik sɔ̃ pəti ami. sələmɑ̃ tʁwa lεtʁə « ʒtm ». sε ʃe lɥi kεllə va ale puʁ eʃape a la dispytə.
    maʁjɔ̃ desɑ̃ lεskalje e pasə dəvɑ̃ sε paʁɑ̃ puʁ sɔʁtiʁ. il nə la ʁəmaʁke mεmə pa. εllə uvʁə la pɔʁtə. œ̃ vɑ̃ ɡlase sɑ̃ɡufʁə dɑ̃ sɔ̃ mɑ̃to uvεʁ. εllə lə fεʁmə avɑ̃ də plɔ̃ʒe dɑ̃ la nεʒə ki tɔ̃bə dəpɥi lə matɛ̃.
    la ʁy nε pʁεskə pa eklεʁe e əʁik-abitə a lotʁə bu dy kaʁtje.
    maʁjɔ̃ nə ʁəmaʁkə pa la vwatyʁə ki vjɛ̃ də demaʁe. εllə nɑ̃tɑ̃ plys kə « litlə syzjə » də mikael ʒaksɔ̃. εllə ekutə tuʒuʁ sεtə ʃɑ̃sɔ̃ kɑ̃ sε paʁɑ̃ sə dispyte.
    maʁjɔ̃ aʁivə o bu də la ʁy. œ̃n- ɔmə sə diʁiʒə vεʁz- εllə. il a ynə mɛ̃ dɑ̃ sɔ̃ mɑ̃to uvεʁ. il sɔʁ œ̃ plɑ̃ puʁ lɥi dəmɑ̃de sa diʁεksjɔ̃. il ε nuvo dɑ̃ lə kaʁtje.
    maʁjɔ̃ nɑ̃tɑ̃ tuʒuʁ pa la vwatyʁə ki sεt- aʁεte kεlk mεtʁə- dəvɑ̃ εllə. εllə ʁəpʁɑ̃ sɔ̃ ʃəmɛ̃. lɔmə ki lavε akɔste sɑ̃ va lɥi osi. il tuʁnə lə kwɛ̃ də la ʁy.
    œ̃n- ɔmə sɔʁ də la vwatyʁə. maʁjɔ̃ nə lə vwa pa. il latʁapə vjɔlamɑ̃ e lasɔmə.
    ɛ̃kɔ̃sjɑ̃tə, maʁjɔ̃ sə ʁətʁuvə dɑ̃ la vwatyʁə ki demaʁə ɑ̃ tʁɔ̃bə mɑ̃kɑ̃ də pʁε lə pɔto a kozə də la nεʒə. pεʁsɔnə na vy la sεnə.
    maʁjɔ̃ naʁivəʁa ʒamε ʃez- əʁik.

    ɔ̃ ʁətʁuvəʁa lə kɔʁ ny də la ʒənə fijə sɑ̃ vi dɑ̃z- ynə ʁyεllə də la vilə dø səmεnə plytaʁ.

    lɛ̃spεktœʁ ɑ̃ ʃaʁʒə də lafεʁə sə suvjɛ̃dʁa avwaʁ ʁɑ̃kɔ̃tʁe la ʒənə fijə alɔʁ kil sə ʁɑ̃dε o kɔmisaʁja. setε lə swaʁ də sa dispaʁisjɔ̃…

Récompense

0
0
0

Poesie sans commentaire


Commentaire poème
25/07/2021Poeme-France
En mettant un commentaire, vous pourrez exprimer sur cet écrit : votre ressenti, un encouragement, un conseil ou simplement dire que vous l'avez lu.
De plus si vous écrivez aussi sur le site, vous gagnerez des liens vers vos écrits...
Pour mettre des commentaires vous devez être membre ou poète du site. Un simple inscription suffit pour le devenir.