Poeme-France : Lecture Écrit Amour

Poeme : Suite Au Syndrome

Poème Amour
Publié le 02/09/2004 00:00

L'écrit contient 262 mots qui sont répartis dans 7 strophes.

Poete : Djedje Khiter

Suite Au Syndrome

Suite au syndrome

Je me rappelle dans ce reflet
Notre innocence dans l’air frais
Du soir où je t’accompagnais
Sur le chemin, où l’on s’aimait
C’est avec toi que je marchais
Sur notre histoires, sur nos secrets
C’est avec toi que je courrais
Après l’amour que l’on forgerrait

Et quand j’y pense
Tu es partout là où je dors
Dans les draps qui mange mes sens
La couverture qui ronge mon corps
Ta main posé dans la mienne
Sans force qui te retienne

C’est dans tes bras que je priais
Pour le futur à l’imparfait
Dans les soufrances que tu prenais
C’est sur mon épaule que tu pleurais
Et sur ton visage défait
Mes baisers n’avaient plus d’effet
Sur les larmes qu’il te restait
Ton peu de bonheur s’écoulait

Et quand j’y pense
Tu es partout là où je pars
Dans un train où roule mes sens
Dans la voiture qui fuit ton départ
Ton cœur posé dans le mien
Laisse un ange gardien

Je ne croyais pas que tu partais
Plus tôt que moi, plutot jamais
Venir ici, à ton chevet
Impuissant à tout tes souhaits
Une lumière te conduirait
A l’ univers que Dieu promets
Le Paradis que tu voulais
Où ta victoire serrait plus vrai
Au monde où notre amour pourrait
Se réfléchir dans nos reflets
Qui s’envollent et éfface nos regrets

Djedje Khiter (Mars 1995)
Quand les maladies sont incurables, on reste impuissant devant un condamné inncocent à son drame.
  • Pieds Hyphénique: Suite Au Syndrome

    sui=te=au=syn=dro=me 6

    je=me=rap=pel=le=dans=ce=re=flet 9
    notre=in=no=cen=ce=dans=lair=frais 8
    du=soir=où=je=tac=com=pa=gnais 8
    sur=le=che=min=où=lon=sai=mait 8
    cest=a=vec=toi=que=je=mar=chais 8
    sur=notre=his=toi=res=sur=nos=se=crets 9
    cest=a=vec=toi=que=je=cour=rais 8
    après=la=mour=que=lon=for=ger=rait 8

    et=quand=jy=pen=se 5
    tu=es=par=tout=là=où=je=dors 8
    dans=les=draps=qui=man=ge=mes=sens 8
    la=cou=ver=ture=qui=ron=ge=mon=corps 9
    ta=main=po=sé=dans=la=mien=ne 8
    sans=for=ce=qui=te=re=tien=ne 8

    cest=dans=tes=bras=que=je=pria=is 8
    pour=le=fu=tur=à=lim=par=fait 8
    dans=les=sou=frances=que=tu=pre=nais 8
    cest=sur=mon=é=paule=que=tu=pleu=rais 9
    et=sur=ton=vi=sa=ge=dé=fait 8
    mes=bai=sers=na=vaient=plus=def=fet 8
    sur=les=lar=mes=quil=te=res=tait 8
    ton=peu=de=bon=heur=sé=cou=lait 8

    et=quand=jy=pen=se 5
    tu=es=par=tout=là=où=je=pars 8
    dans=un=train=où=rou=le=mes=sens 8
    dans=la=voi=ture=qui=fuit=ton=dé=part 9
    ton=cœur=po=sé=dans=le=mien 7
    lais=se=un=an=ge=gar=dien 7

    je=ne=cro=yais=pas=que=tu=par=tais 9
    plus=tôt=que=moi=plu=tot=ja=mais 8
    ve=nir=i=ci=à=ton=che=vet 8
    im=puis=sant=à=tout=tes=sou=haits 8
    u=ne=lu=mière=te=con=dui=rait 8
    a=lu=ni=vers=que=dieu=pro=mets 8
    le=pa=ra=dis=que=tu=vou=lais 8
    où=ta=vic=toire=ser=rait=plus=vrai 8
    au=mondeoù=no=tre=a=mour=pour=rait 8
    se=ré=flé=chir=dans=nos=re=flets 8
    qui=sen=vol=lent=et=éf=face=nos=re=grets 10

    djed=je=khi=ter=mars=mille=neuf=cent=quatre=vingt=quinze 11
    quand=les=ma=la=dies=sont=in=cu=rables=on=res=teim=puis=sant=de=vant=un=con=dam=né=inn=co=cent=à=son=drame 26
  • Phonétique : Suite Au Syndrome

    sɥitə o sɛ̃dʁomə

    ʒə mə ʁapεllə dɑ̃ sə ʁəflε
    nɔtʁə inɔsɑ̃sə dɑ̃ lεʁ fʁε
    dy swaʁ u ʒə takɔ̃paɲε
    syʁ lə ʃəmɛ̃, u lɔ̃ sεmε
    sεt- avεk twa kə ʒə maʁʃε
    syʁ nɔtʁə istwaʁə, syʁ no sεkʁε
    sεt- avεk twa kə ʒə kuʁʁε
    apʁε lamuʁ kə lɔ̃ fɔʁʒeʁε

    e kɑ̃ ʒi pɑ̃sə
    ty ε paʁtu la u ʒə dɔʁ
    dɑ̃ lε dʁa ki mɑ̃ʒə mε sɑ̃s
    la kuvεʁtyʁə ki ʁɔ̃ʒə mɔ̃ kɔʁ
    ta mɛ̃ poze dɑ̃ la mjεnə
    sɑ̃ fɔʁsə ki tə ʁətjεnə

    sε dɑ̃ tε bʁa kə ʒə pʁjε
    puʁ lə fytyʁ a lɛ̃paʁfε
    dɑ̃ lε sufʁɑ̃sə kə ty pʁənε
    sε syʁ mɔ̃n- epolə kə ty pləʁε
    e syʁ tɔ̃ vizaʒə defε
    mε bεze navε plys defε
    syʁ lε laʁmə- kil tə ʁεstε
    tɔ̃ pø də bɔnœʁ sekulε

    e kɑ̃ ʒi pɑ̃sə
    ty ε paʁtu la u ʒə paʁ
    dɑ̃z- œ̃ tʁɛ̃ u ʁulə mε sɑ̃s
    dɑ̃ la vwatyʁə ki fɥi tɔ̃ depaʁ
    tɔ̃ kœʁ poze dɑ̃ lə mjɛ̃
    lεsə œ̃n- ɑ̃ʒə ɡaʁdjɛ̃

    ʒə nə kʁwajε pa kə ty paʁtε
    plys to kə mwa, plyto ʒamε
    vəniʁ isi, a tɔ̃ ʃəvε
    ɛ̃pɥisɑ̃ a tu tε suε
    ynə lymjεʁə tə kɔ̃dɥiʁε
    a lynive kə djø pʁɔmε
    lə paʁadi kə ty vulε
    u ta viktwaʁə seʁε plys vʁε
    o mɔ̃də u nɔtʁə amuʁ puʁʁε
    sə ʁefleʃiʁ dɑ̃ no ʁəflε
    ki sɑ̃vɔle e efasə no ʁəɡʁε

    dʒεdʒə kitəʁ (maʁ milə nəf sɑ̃ katʁə vɛ̃- kɛ̃zə)
    kɑ̃ lε maladi sɔ̃t- ɛ̃kyʁablə, ɔ̃ ʁεstə ɛ̃pɥisɑ̃ dəvɑ̃ œ̃ kɔ̃damne inkɔse a sɔ̃ dʁamə.
  • Pieds Phonétique : Suite Au Syndrome

    sɥi=tə=o=sɛ̃=dʁo=mə 6

    ʒə=mə=ʁa=pεl=lə=dɑ̃sə=ʁə=flε 8
    nɔtʁə=i=nɔ=sɑ̃=sə=dɑ̃=lεʁ=fʁε 8
    dy=swaʁ=u=ʒə=ta=kɔ̃=pa=ɲε 8
    syʁ=lə=ʃə=mɛ̃=u=lɔ̃=sε=mε 8
    sε=ta=vεk=twa=kə=ʒə=maʁ=ʃε 8
    syʁ=nɔtʁə=is=twa=ʁə=syʁ=no=sε=kʁε 9
    sε=ta=vεk=twa=kə=ʒə=kuʁ=ʁε 8
    a=pʁε=la=muʁkə=lɔ̃=fɔʁ=ʒe=ʁε 8

    e=kɑ̃=ʒi=pɑ̃=sə 5
    ty=ε=paʁ=tu=la=u=ʒə=dɔʁ 8
    dɑ̃=lε=dʁa=ki=mɑ̃=ʒə=mε=sɑ̃s 8
    la=ku=vεʁ=tyʁə=ki=ʁɔ̃=ʒə=mɔ̃=kɔʁ 9
    ta=mɛ̃=po=ze=dɑ̃=la=mjε=nə 8
    sɑ̃=fɔʁ=sə=ki=tə=ʁə=tjε=nə 8

    sε=dɑ̃=tε=bʁa=kə=ʒə=pʁj=ε 8
    puʁ=lə=fy=tyʁ=a=lɛ̃=paʁ=fε 8
    dɑ̃=lε=su=fʁɑ̃sə=kə=ty=pʁə=nε 8
    sε=syʁ=mɔ̃=ne=polə=kə=ty=plə=ʁε 9
    e=syʁ=tɔ̃=vi=za=ʒə=de=fε 8
    mε=bε=ze=na=vε=plys=de=fε 8
    syʁ=lε=laʁ=mə=kil=tə=ʁεs=tε 8
    tɔ̃=pø=də=bɔ=nœʁ=se=ku=lε 8

    e=kɑ̃=ʒi=pɑ̃=sə 5
    ty=ε=paʁ=tu=la=u=ʒə=paʁ 8
    dɑ̃=zœ̃=tʁɛ̃=u=ʁu=lə=mε=sɑ̃s 8
    dɑ̃=la=vwa=tyʁə=ki=fɥi=tɔ̃=de=paʁ 9
    tɔ̃=kœʁ=po=ze=dɑ̃=lə=mj=ɛ̃ 8
    lε=sə=œ̃=nɑ̃=ʒə=ɡaʁ=dj=ɛ̃ 8

    ʒə=nə=kʁwa=jε=pakə=ty=paʁ=tε 8
    plys=to=kə=mwa=ply=to=ʒa=mε 8
    və=niʁ=i=si=a=tɔ̃=ʃə=vε 8
    ɛ̃p=ɥi=sɑ̃=a=tu=tε=su=ε 8
    y=nə=ly=mjεʁə=tə=kɔ̃d=ɥi=ʁε 8
    a=ly=ni=veʁ=kə=djø=pʁɔ=mε 8
    lə=pa=ʁa=di=kə=ty=vu=lε 8
    u=ta=vik=twaʁə=se=ʁε=plys=vʁε 8
    o=mɔ̃dəu=nɔ=tʁə=a=muʁ=puʁ=ʁε 8
    sə=ʁe=fle=ʃiʁ=dɑ̃=no=ʁə=flε 8
    ki=sɑ̃=vɔ=le=e=e=fasə=no=ʁə=ɡʁε 10

    dʒεd=ʒə=ki=təʁ=maʁmilə=nəf=sɑ̃=ka=tʁə=vɛ̃kɛ̃zə 10
    kɑ̃=lε=ma=la=di=sɔ̃=tɛ̃=ky=ʁablə=ɔ̃=ʁεs=təɛ̃p=ɥi=sɑ̃=də=vɑ̃=œ̃=kɔ̃=dan=in=kɔ=se=a=sɔ̃=dʁamə 25

PostScriptum

Il y a un commentaire, déjà, dans le poème, après la signature.
Il est arrivé déjà cette histoire, très certainement autour de vous, si ce n’est plus proche de vous. . . Ce que je ne souhaite bien évidemment pas, mais, nous ne sommes jamais prépar

Commentaires Sur La Poesie


Auteur de Poésie
02/09/2004 00:00Edeltayon

Vibrant poeme. . . . Que dire puisque nous sommes tous si impuissant devant cet adversaire, et encore plus quant on le temoin de la decheance de quelqu’un que l’on aime, et que l’on ne peut rien y faire. . . .

Auteur de Poésie
02/09/2004 00:00Djedje Khiter

Décidemment, comment se fait il que mes commentaires ne soient jamais mis en entier ? 😕 c’est énnervant ça. . . M’enfin. . . je complete :
Ce que je ne souhaite bien évidemment pas, mais, nous ne sommes jamais préparé à un départ prématuré.

Auteur de Poésie
02/09/2004 00:00Vige:p

c vmt très bo, ça me fait pensé a une personne trs proche de moi qui a eu un cancer mais qui s’en ai sortir, heureusement!! voilà, bravo biz vige

Auteur de Poésie
02/09/2004 00:00Mystérieusemen Vôtre

Magnifique poème, j’apprecie enoremement. . .
¤Mysterieusement vôtre¤

Auteur de Poésie
02/09/2004 00:00+(C+r+o+w)+(S)(S)(S)

Une chose dur ke de suporté lé larmes ki ns font aimé, la mélancolie du souvenir aggrave sa propre voie, le moment présent est dur, la passé blesse, le futur on envie, cette femme a l’amertume de son existence, et jen trouve ke ton poeme est formidable, meme si je me ompe ds ce ke je viens de dire.
Amitiés CWDE

Auteur de Poésie
02/09/2004 00:00Thierry

Si je savais mettre des coeurs, je t’en mettrais 4 sans hésiter. . bravo
Amitié. . . thierry. . .

Auteur de Poésie
03/09/2004 00:00Xander

superbe poème pas d’autre mot tout simplement magnifique

Auteur de Poésie
03/09/2004 00:00Silent_Innocence

très durs les paragraphes impairs. . . (1, 3, 5) T___T;;. . . un peu normal. . . mais ca fait comme quand on plante un clou au marteau avec le bruit récurrent. . ca fait mal aux oreilles. . mais de toute facon une fois que tu veux faire un paragraphe unirimé c inévitable c loin d’etre un reproche. . juste un ressenti. .
si tu veux tout savoir je prends pas des cours de philo. . . je déteste la philosophie et donne mon point de vue dans le poeme ou j’en parle 🙂 merci beaucoup pour tous tes commentaires. . . et toute ta lecture en si peu de temps x)
Amicalement. .

Auteur de Poésie
03/09/2004 00:00Silent_Innocence

(si tes comm sont jamais mis en entier c paskils sont limités a. . . ( laisses moi compter ^^ ) 200 caractères je crois. . )
voilà. . . maintenant tu sais. . . écris les plus courts. . ils seront en entier ;p
Amicalement. .

Auteur de Poésie
03/09/2004 00:00Nemesis

Un poème bien au frais comme la brise du petit matin, pourtant il parle de choses tristes, ce qui est un dilemme en soi ! je salue au passage le jeu des mots et les images qui palpitent le long de ton poème tels des papillons éblouis. . .
A propos de mon poème : L’appel de la couette il est vrai que t’as bien déchiffré le thème du poème, et pour comprendre davantage, je t’invite à lire : "le commentaire de l’auteur" que j’ai mis tout en haut, et que tu n’as apparemment pas vu. . . Merci encore de survoler régulièrement mais poèmes et. . . à plusieurs reprises en plus !

Auteur de Poésie
04/09/2004 00:00Bardamu

vraiment très réussi, comme souvent, au plaisir de te lire à nouveau.

Auteur de Poésie
05/09/2004 00:00Tifeufeu

perso j’ai perdu plusieurs proches par cette maladie. . . . .
nous ne sommes jamais préparé à un dépard (prématuré ou pas). . . . .
la douleur est la même crois moi. . . . .
amitié sincère et profonde. . . . . TIFEUFEU. . . . .

Auteur de Poésie
05/09/2004 00:00Bardamu

réussi et terriblement disons émouvant, mais qui ose affronter encore la souffrance de l’autre ?

Auteur de Poésie
07/01/2005 00:00Jessicaca

lol mdr trop drole non je blague ses pas drole ses vraiment cute ton poême (L) mais vraiment cute moi jai pressque pleurer non je blague je pleure jamais :->