Poeme-France : Lecture Écrit Détresse

Poeme : Péril Sur Les Hauts Fourneaux

Poème Détresse
Publié le 06/10/2012 16:14

L'écrit contient 230 mots qui sont répartis dans 1 strophes.

Poete : Gramo

Péril Sur Les Hauts Fourneaux

Péril sur les Hauts fourneaux
La lueur des hauts fourneaux vacille
Déjà les Cités se recroquevillent
Les balèzes aux pieds de glaise
Font l’objet de bien d’antithèses
Leurs fondations séculaires se lézardent
Partout les ouvriers sont d’arrière garde
Leur mécontentement volcanique
N’a d’égal que l’appétit cynique
Du grand Mammon boulimique [1]
Hauts fourneaux aux pieds d’argile
L’avenir te sera fort difficile
Faut-il enterrer la hache du fer
Avant le crash du cash réfractaire ?
Le chaud, le froid, des milliers d’emplois [2]
Le chaud agonise, crée des sans emploi
Mais le froid réclame les brames du chaud [3]
Tôles, fils, la qualité sera le sursaut
A l’ombre de l’antre de Vulcain
Les ménages sont en tracassin
Le feu, le fer, pour bien en vivre
Non périr par le feu de la Vouivre [4] .
GRAMO
28 septembre 2012
[1] Biblique : Dieu de la finance, de l’argent
Le chaud, c’est le haut fourneau avec la coulée continue du métal et les brames, le froid ce sont les laminoirs qui transforment les brames en produit fini pour la sidérurgie.
[3] Vouivre : Mythologie, la vouivre était primitivement un dragon de feu
[4] Brame : ici La brame est un demi-produit sidérurgique. C’est la matière première utilisée pour la fabrication des tôles ou des plaques sur les trains de laminoirs (Wikipédia) .
  • Pieds Hyphénique: Péril Sur Les Hauts Fourneaux

    pé=ril=sur=les=hauts=four=neaux 7
    la=lueur=des=hauts=four=neaux=va=ci=lle 9
    dé=jà=les=ci=tés=se=re=cro=que=villent 10
    les=ba=lè=zes=aux=pieds=de=glai=se 9
    font=lob=jet=de=bien=dan=ti=thè=ses 9
    leurs=fon=da=tions=sé=cu=laires=se=lé=zardent 10
    par=tout=les=ou=vriers=sont=dar=riè=re=garde 10
    leur=mé=con=ten=te=ment=vol=ca=nique 9
    na=dé=gal=que=lap=pé=tit=cy=nique 9
    du=grand=mam=mon=bou=li=mi=queouvre=cro=chet=un=fer=me=crochet 14
    hauts=four=neaux=aux=pieds=dar=gi=le 8
    la=ve=nir=te=se=ra=fort=dif=fi=cile 10
    faut=til=en=ter=rer=la=ha=che=du=fer 10
    avant=le=cra=sh=du=ca=sh=ré=frac=taire 10
    le=chaud=le=froid=des=milliers=dem=plois=ouvre=cro=chet=deux=fer=me=crochet 15
    le=chaud=a=go=nise=crée=des=sans=em=ploi 10
    mais=le=froid=ré=clame=les=bra=mes=du=chaud=ou=vre=cro=chet=trois=fer=me=crochet 18
    tôles=fils=la=qua=li=té=se=ra=le=sur=saut 11
    a=lom=bre=de=lan=tre=de=vul=cain 9
    les=mé=na=ges=sont=en=tra=cas=sin 9
    le=feu=le=fer=pour=bien=en=vi=vre 9
    non=pé=rir=par=le=feu=de=la=vouivreou=vre=cro=chet=qua=tre=fer=me=crochet 17
    gra=mo 2
    vingt=hu=it=sep=tem=bre=deux=mil=le=douze 10
    ouvre=cro=chet=un=fer=me=cro=chet=bi=bli=que=dieu=de=la=fi=nan=ce=de=largent 19
    le=chaud=cest=le=haut=four=neau=a=vec=la=cou=lée=con=ti=nue=du=mé=tal=et=les=brames=le=froid=ce=sont=les=la=mi=noirs=qui=trans=for=ment=les=bra=mes=en=pro=duit=fi=ni=pour=la=si=dé=rur=gie 47
    ouvre=cro=chet=trois=fer=me=cro=chet=voui=vre=my=tho=lo=gie=la=voui=vreé=tait=pri=mi=ti=ve=ment=un=dra=gon=de=feu 28
    ouvre=cro=chet=qua=tre=fer=me=cro=chet=bra=me=i=ci=la=bra=meest=un=de=mi=pro=duit=si=dé=rur=gique=cest=la=ma=tiè=re=pre=miè=re=u=ti=li=sée=pour=la=fa=bri=ca=tion=des=tô=les=ou=des=pla=ques=sur=les=trains=de=la=mi=noirs=wi=ki=pé=dia 61
  • Phonétique : Péril Sur Les Hauts Fourneaux

    peʁil syʁ lεz- o fuʁno
    la lɥœʁ dεz- o fuʁno vasijə
    deʒa lε site sə ʁəkʁɔkəvile
    lε balεzəz- o pje də ɡlεzə
    fɔ̃ lɔbʒε də bjɛ̃ dɑ̃titεzə
    lœʁ fɔ̃dasjɔ̃ sekylεʁə sə lezaʁde
    paʁtu lεz- uvʁje sɔ̃ daʁjεʁə ɡaʁdə
    lœʁ mekɔ̃tɑ̃təmɑ̃ vɔlkanikə
    na deɡal kə lapeti sɛ̃ikə
    dy ɡʁɑ̃ mamɔ̃ bulimikə uvʁə kʁoʃε œ̃ fεʁmə kʁoʃε
    o fuʁnoz- o pje daʁʒilə
    lavəniʁ tə səʁa fɔʁ difisilə
    fo til ɑ̃teʁe la-aʃə dy fεʁ
    avɑ̃ lə kʁaʃ dy kaʃ ʁefʁaktεʁə ?
    lə ʃo, lə fʁwa, dε milje dɑ̃plwaz- uvʁə kʁoʃε dø fεʁmə kʁoʃε
    lə ʃo aɡɔnizə, kʁe dε sɑ̃z- ɑ̃plwa
    mε lə fʁwa ʁeklamə lε bʁamə dy ʃo uvʁə kʁoʃε tʁwa fεʁmə kʁoʃε
    tolə, fis, la kalite səʁa lə syʁso
    a lɔ̃bʁə də lɑ̃tʁə də vylkɛ̃
    lε menaʒə sɔ̃t- ɑ̃ tʁakasɛ̃
    lə fø, lə fεʁ, puʁ bjɛ̃ ɑ̃ vivʁə
    nɔ̃ peʁiʁ paʁ lə fø də la vuivʁə uvʁə kʁoʃε katʁə fεʁmə kʁoʃε.
    ɡʁamo
    vɛ̃t- ɥi sεptɑ̃bʁə dø milə duzə
    uvʁə kʁoʃε œ̃ fεʁmə kʁoʃε biblikə : djø də la finɑ̃sə, də laʁʒe
    lə ʃo, sε lə-o fuʁno avεk la kule kɔ̃tinɥ dy metal e lε bʁamə, lə fʁwa sə sɔ̃ lε laminwaʁ ki tʁɑ̃sfɔʁme lε bʁaməz- ɑ̃ pʁɔdɥi fini puʁ la sideʁyʁʒi.
    uvʁə kʁoʃε tʁwa fεʁmə kʁoʃε vuivʁə : mitɔlɔʒi, la vuivʁə etε pʁimitivəmɑ̃ œ̃ dʁaɡɔ̃ də fø
    uvʁə kʁoʃε katʁə fεʁmə kʁoʃε bʁamə : isi la bʁamə εt- œ̃ dəmi pʁɔdɥi sideʁyʁʒikə. sε la matjεʁə pʁəmjεʁə ytilize puʁ la fabʁikasjɔ̃ dε toləz- u dε plak syʁ lε tʁɛ̃ də laminwaʁs (wikipedja) .
  • Pieds Phonétique : Péril Sur Les Hauts Fourneaux

    pe=ʁil=syʁ=lε=zo=fuʁ=no 7
    la=lɥœ=ʁə=dε=zo=fuʁ=no=va=sij=ə 10
    de=ʒa=lε=si=te=sə=ʁə=kʁɔkə=vi=le 10
    lε=ba=lε=zə=zo=pj=e=də=ɡlε=zə 10
    fɔ̃=lɔb=ʒε=də=bj=ɛ̃=dɑ̃=ti=tε=zə 10
    lœʁ=fɔ̃=da=sjɔ̃se=ky=lε=ʁə=sə=le=zaʁ=de 11
    paʁ=tu=lε=zu=vʁje=sɔ̃=da=ʁjε=ʁə=ɡaʁdə 10
    lœʁ=me=kɔ̃=tɑ̃=tə=mɑ̃=vɔl=ka=ni=kə 10
    na=de=ɡal=kə=la=pe=ti=sɛ̃=i=kə 10
    dy=ɡʁɑ̃=ma=mɔ̃=bu=li=mikəu=vʁə=kʁo=ʃε=œ̃=fεʁ=mə=kʁo=ʃε 15
    o=fuʁ=no=zo=pj=e=daʁ=ʒi=lə 9
    la=və=niʁ=tə=sə=ʁa=fɔʁ=di=fi=silə 10
    fo=til=ɑ̃=te=ʁe=la-a=ʃə=dy=fεʁ 10
    a=vɑ̃=lə=kʁaʃ=dy=kaʃ=ʁe=fʁak=tε=ʁə 10
    lə=ʃo=lə=fʁwa=dε=mi=lje=dɑ̃=plwa=zuvʁə=kʁo=ʃε=dø=fεʁ=mə=kʁo=ʃε 17
    lə=ʃo=a=ɡɔ=nizə=kʁe=dε=sɑ̃=zɑ̃=plwa 10
    mεlə=fʁwa=ʁe=kla=mə=lε=bʁa=mə=dy=ʃo=u=vʁə=kʁo=ʃε=tʁwa=fεʁ=mə=kʁo=ʃε 19
    tolə=fis=la=ka=li=te=sə=ʁa=lə=syʁ=so 11
    a=lɔ̃=bʁə=də=lɑ̃=tʁə=də=vyl=kɛ̃ 9
    lε=me=na=ʒə=sɔ̃=tɑ̃=tʁa=ka=sɛ̃ 9
    lə=fø=lə=fεʁ=puʁ=bj=ɛ̃=ɑ̃=vi=vʁə 10
    nɔ̃=pe=ʁiʁ=paʁlə=fø=də=la=vui=vʁəu=vʁə=kʁo=ʃε=ka=tʁə=fεʁ=mə=kʁo=ʃε 18
    ɡʁa=mo 2
    vɛ̃t=ɥi=sεp=tɑ̃=bʁə=dø=mi=lə=du=zə 10
    uvʁə=kʁo=ʃε=œ̃=fεʁ=mə=kʁo=ʃε=bi=bli=kə=djø=də=la=fi=nɑ̃=sə=də=laʁ=ʒe 20
    lə=ʃo=sε=lə-o=fuʁ=no=a=vεk=la=ku=le=kɔ̃=tinɥ=dy=me=tal=e=lε=bʁamə=lə=fʁwa=sə=sɔ̃=lε=la=mi=nwaʁ=ki=tʁɑ̃s=fɔʁ=me=lε=bʁa=mə=zɑ̃=pʁɔd=ɥi=fi=ni=puʁ=la=si=de=ʁyʁ=ʒi 46
    uvʁə=kʁo=ʃε=tʁwa=fεʁ=mə=kʁo=ʃε=vui=vʁə=mi=tɔ=lɔ=ʒi=la=vu=i=vʁəe=tε=pʁi=mi=ti=və=mɑ̃=œ̃=dʁa=ɡɔ̃=də=fø 29
    uvʁə=kʁo=ʃε=ka=tʁə=fεʁ=mə=kʁo=ʃε=bʁa=mə=i=si=la=bʁa=məε=tœ̃=də=mi=pʁɔd=ɥi=si=de=ʁyʁ=ʒi=kə=sε=la=ma=tjε=ʁə=pʁə=mjε=ʁə=y=ti=li=ze=puʁ=la=fa=bʁi=ka=sjɔ̃=dε=to=lə=zu=dε=plak=syʁ=lε=tʁɛ̃=də=la=mi=nwaʁs=wi=ki=pe=dja 61

PostScriptum

Péril en Lorraine mais aussi en pays de Liège ou j’habite. Chez moi c’est Cokerill qui est en péril… Le chaud est condamné reste, souhaitons-nous que le froid se défendra avec ses produits de qualité supérieure.
Pas assez rentable, moins cher ailleurs, trop loin de la mer pourtant bonne qualité, main d’oeuvre qualifiée par deux siècles de savoir faire.
L’argent, la finance a encore une fois battu le monde du travail.
Une pénible reconversion est à nos portes…

Commentaires Sur La Poesie


Auteur de Poésie
06/10/2012 17:04Tulipe Noire

Comme l’a dit mon ami Luky, un grand bravooo, pour ce très super poème, qui parle de ce grand phénomène
qui aggrave la vie des humaibns et de la nature, merci mon ami.

Auteur de Poésie
06/10/2012 21:56Skrame2014

Un très joli poème joliment écrit...J’aime!
Amitié,
skrame

Auteur de Poésie
07/10/2012 07:54Eden33

Ecrit de belle qualité, beau travail et courage à Cokerill
coup de coeur !

Auteur de Poésie
07/10/2012 09:51Terredeshommes

merci pour ce très beau écrit
magnifique...
Fond , forme,,,
merci pour ce partage

Auteur de Poésie
07/10/2012 19:53Gramo

Hello Tulipe Noire

Merci pour ton commentaire.
Les travailleurs de la sidérurgie sont ceux qui dans ma région bénéficient des plus hauts salaires.
Ils sont très très syndicalisés mais cela ne servira à RIEN et hélas ils le savent. C’est l’angoisse pour des milliers de familles.
Un sinistre régional.
Amitiés

GRAMO

Auteur de Poésie
07/10/2012 20:40Gramo

Hello LUKYONE

C’est toujours un plaisir que de répondre à un de commentaire.
J’ai donc apprécié ta visité sur ce drame économico social.

Amitiés

GRAMO

Auteur de Poésie
07/10/2012 20:42Gramo

Hello SKRAME
Merci d’être venu me lire, bonne fin de WE et bonne semaine.
Amitiés
GRAMO

Auteur de Poésie
07/10/2012 20:44Gramo

Bonsoir Terre des Hommes
Mon poème te va comme un gant...Merci d’être venu faire ma connaissance.
GRAMO

Auteur de Poésie
07/10/2012 20:46Gramo

Hello Gmlavie

Merci d’être venue me lire. A plus...
Amitiés

GRAMO

Auteur de Poésie
04/02/2014 19:30Caralline

Un plaidoyer de coeur pour un sinistre économique annoncé...On est parfaitement saisi du drame social régional...Emouvant.... !
Les labeurs qualifiés se dévalorisent dans ce monde où les capitaux se déplacent sans aucune frontières à une vitesse défiants toutes les attentions au monde du travail... Au Nord..perte et au Sud supra exploitation...

Bravo ! Une lecture qui marque et rappelle...
Amitiés

Auteur de Poésie
05/02/2014 22:45Gramo

Bonjour Caraline

Merci d’être venue lire cette poésie un peu spéciale.
Depuis sa parution, c’en est bien fini de la grande sidérurgie du bassin liégeois.
Le monstre d’acier s’enfonce maintenant dans le sol rougi du sang de ses travailleurs dans la tristesse et le désarroi..

Amitiés

GRAMO