Poeme-France : Lecture Écrit Remerciement

Poeme : Hommage Aux Poilus

Poème Remerciement
Publié le 11/11/2012 17:26

L'écrit contient 156 mots qui sont répartis dans 12 strophes.

Poete : Gramo

Hommage Aux Poilus

Assaut Mortel

Préparez-vous tonne l’officier
De sa forte voix d’acier
Cliquetis, cartouches emmagasinées
Claquement, culasses verrouillées

Balle dans le canon !
Baïonnette au canon !
Fusils « embaîonnettés », lances de feu
De poilus, « chevaliers » fameux

Chasseurs de boches dragons
L’envahisseur au cent mille canons
Aurore ! première lumière du matin
Dernières lueurs du destin

Les godillots s’arrachent à la boue
Terre qui retient ses pioupious
Suppliques, soliloques, vers le Ciel
Aux lueurs vermeilles

Devant le glacis démentiel
Pronaos sacrificiel
Visages contractés
Yeux injectés

Cœur au tambour battant
Moments angoissants
Et claque la voix officière
L’homme dégaine son révolver

« Une minute, compte à rebours »
Un ange passe, vain secours
Coup de sifflet crève l’espace
C’est l’impasse

A l’assaut ! VIVE LA France

Les baïonnettes percent le ciel d’enfer
S’élancent vers les barbelés de fer
Coups de feu, rafales,
Jurons, cris, râles

Staccato Mortel
Noms sur stèle

GRAMO
11 novembre 2008
  • Pieds Hyphénique: Hommage Aux Poilus

    as=saut=mor=tel 4

    pré=pa=rez=vous=tonne=lof=fi=cier 8
    de=sa=for=te=voix=da=ci=er 8
    cli=que=tis=car=touches=em=ma=ga=si=nées 10
    cla=que=ment=cu=las=ses=ver=rouillées 8

    bal=le=dans=le=ca=non 6
    baïon=net=te=au=ca=non 6
    fu=sils=em=baîonnet=tés=lances=de=feu 8
    de=poi=lus=che=va=liers=fa=meux 8

    chas=seurs=de=bo=ches=dra=gons 7
    len=va=his=seur=au=cent=mille=ca=nons 9
    au=rore=pre=mière=lu=mière=du=ma=tin 9
    der=ni=è=res=lueurs=du=des=tin 8

    les=go=dillots=sar=rachent=à=la=boue 8
    terre=qui=re=ti=ent=ses=piou=pious 8
    sup=pli=ques=so=li=lo=ques=vers=le=ciel 10
    aux=lueurs=ver=mei=lles 5

    de=vant=le=gla=cis=dé=men=tiel 8
    pro=naos=sa=cri=fi=ciel 6
    vi=sa=ges=con=trac=tés 6
    y=eux=in=jec=tés 5

    cœur=au=tam=bour=bat=tant 6
    mo=ments=an=gois=sants 5
    et=cla=que=la=voix=of=fi=cière 8
    lhom=me=dé=gaine=son=ré=vol=ver 8

    une=mi=nute=comp=teà=re=bours 8
    un=an=ge=pas=se=vain=se=cours 8
    coup=de=sif=flet=crè=ve=les=pace 8
    cest=lim=pas=se 4

    a=las=saut=vi=ve=la=fran=ce 8

    les=baïonnettes=per=cent=le=ciel=den=fer 8
    sé=lancent=vers=les=bar=be=lés=de=fer 9
    coups=de=feu=ra=fa=les 6
    ju=rons=cris=râles 4

    stac=ca=to=mor=tel 5
    noms=sur=stè=le 4

    gra=mo 2
    onze=no=vem=bre=deux=mille=hu=it 8
  • Phonétique : Hommage Aux Poilus

    aso mɔʁtεl

    pʁepaʁe vu tɔnə lɔfisje
    də sa fɔʁtə vwa dasje
    klikəti, kaʁtuʃəz- ɑ̃maɡazine
    klakəmɑ̃, kylasə veʁuje

    balə dɑ̃ lə kanɔ̃ !
    bajɔnεtə o kanɔ̃ !
    fyzils « ɑ̃bεɔnεtes », lɑ̃sə də fø
    də pwalys, « ʃəvaljεʁs » famø

    ʃasœʁ də boʃə dʁaɡɔ̃
    lɑ̃vaisœʁ o sɑ̃ milə kanɔ̃
    oʁɔʁə ! pʁəmjεʁə lymjεʁə dy matɛ̃
    dεʁnjεʁə lɥœʁ dy dεstɛ̃

    lε ɡɔdijo saʁaʃe a la bu
    teʁə ki ʁətjɛ̃ sε pjupjus
    syplik, sɔlilɔk, vεʁ lə sjεl
    o lɥœʁ vεʁmεjə

    dəvɑ̃ lə ɡlasi demɑ̃sjεl
    pʁɔnao sakʁifisjεl
    vizaʒə kɔ̃tʁakte
    iøz- ɛ̃ʒεkte

    kœʁ o tɑ̃buʁ batɑ̃
    mɔmɑ̃z- ɑ̃ɡwasɑ̃
    e klakə la vwa ɔfisjεʁə
    lɔmə deɡεnə sɔ̃ ʁevɔlve

    « ynə minytə, kɔ̃tə a ʁəbuʁs »
    œ̃n- ɑ̃ʒə pasə, vɛ̃ səkuʁ
    ku də siflε kʁεvə lεspasə
    sε lɛ̃pasə

    a laso ! vivə la fʁɑ̃sə

    lε bajɔnεtə pεʁse lə sjεl dɑ̃fe
    selɑ̃se vεʁ lε baʁbəle də fεʁ
    ku də fø, ʁafalə,
    ʒyʁɔ̃, kʁi, ʁalə

    stakato mɔʁtεl
    nɔ̃ syʁ stεlə

    ɡʁamo
    ɔ̃zə nɔvɑ̃bʁə dø milə ɥit
  • Pieds Phonétique : Hommage Aux Poilus

    a=so=mɔʁ=tεl 4

    pʁe=pa=ʁe=vu=tɔnə=lɔ=fi=sje 8
    də=sa=fɔʁ=tə=vwa=da=sj=e 8
    klikə=ti=kaʁtuʃə=zɑ̃=ma=ɡa=zi=ne 8
    klakə=mɑ̃=ky=la=sə=ve=ʁu=je 8

    ba=lə=dɑ̃=lə=ka=nɔ̃ 6
    ba=jɔ=nε=tə=o=ka=nɔ̃ 7
    fy=zils=ɑ̃=bε=ɔ=nε=tes=lɑ̃sə=də=fø 10
    də=pwa=lys=ʃə=va=ljεʁs=fa=mø 8

    ʃa=sœ=ʁə=də=bo=ʃə=dʁa=ɡɔ̃ 8
    lɑ̃=va=i=sœʁ=o=sɑ̃milə=ka=nɔ̃ 8
    oʁɔʁə=pʁə=mjεʁə=ly=mjε=ʁə=dy=ma=tɛ̃ 9
    dεʁ=nj=ε=ʁə=lɥœʁ=dy=dεs=tɛ̃ 8

    lε=ɡɔ=di=jo=sa=ʁa=ʃe=a=la=bu 10
    te=ʁə=kiʁə=tj=ɛ̃=sε=pju=pjus 8
    sy=plik=sɔ=li=lɔk=vεʁ=lə=sjεl 8
    o=lɥœ=ʁə=vεʁ=mε=jə 6

    də=vɑ̃=lə=ɡla=si=de=mɑ̃=sjεl 8
    pʁɔ=na=o=sa=kʁi=fi=sjεl 7
    vi=za=ʒə=kɔ̃=tʁak=te 6
    i=ø=zɛ̃=ʒεk=te 5

    kœ=ʁə=o=tɑ̃=buʁ=ba=tɑ̃ 7
    mɔ=mɑ̃=zɑ̃=ɡwa=sɑ̃ 5
    e=kla=kə=la=vwa=ɔ=fi=sjεʁə 8
    lɔ=mə=de=ɡεnə=sɔ̃=ʁe=vɔl=ve 8

    ynə=mi=nytə=kɔ̃=təa=ʁə=buʁs 8
    œ̃=nɑ̃=ʒə=pa=sə=vɛ̃=sə=kuʁ 8
    ku=də=si=flε=kʁε=və=lεs=pasə 8
    sε=lɛ̃=pa=sə 4

    a=la=so=vi=və=la=fʁɑ̃=sə 8

    lε=ba=jɔnεtə=pεʁse=lə=sjεl=dɑ̃=fe 8
    se=lɑ̃se=vεʁ=lε=baʁbə=le=də=fεʁ 8
    ku=də=fø=ʁa=fa=lə 6
    ʒy=ʁɔ̃=kʁi=ʁa=lə 5

    sta=ka=to=mɔʁ=tεl 5
    nɔ̃=syʁ=stε=lə 4

    ɡʁa=mo 2
    ɔ̃zə=nɔ=vɑ̃bʁə=dø=mi=lə=ɥ=it 8

PostScriptum

Bonjour à tous

Chaque année, je réédite ce poème en hommage à tant de solldats alliés qui sont tombés sous les balles allemandes. Ces hommes ont maintenu le « front » contre vent et marée pendant qu’à Paris pas mal s’en fichaient bien des douleurs des veuves et orphelins. En Allemagne c’était pareil à Berlin.
La souffrance c’était principalement pour les petites gens.

GRAMO

Historique des Modifications

08/11/2020 23:23

Commentaires Sur La Poesie


Auteur de Poésie
11/11/2012 17:36Daniel

Merci pour ceux qui nous ont fait l’honneur de nous rendre notre France si belle.....
Que derrière chacun de mes pas,un brave soldat est tombé....alors merci....
Amitié......Daniel......Coup de coeur pour eux......

Auteur de Poésie
11/11/2012 17:52Jandot Poésie

la guerre des tranchés, un passage noir de l’histoire de France et Allemande. comme tu le dis, les petites gens ont fait les frais de cette horreur. ton poème me rappelle un article que j’avais lu sur un ancien poilu. il expliquait qu’un jour de Noël, français et allemands qui se demandaient tous ce qu’ils faisaient là, un drapeau blanc et une journée de trêve fêtée ensemble. le lendemain, ils reprenaient le combat. un récit dont je me rappelle très bien car il m’avait touché au plus profond de moi. je l’ai assimilé comme résumant toute l’horeur de la guerre. des gens ordinaires qui n’ont rien demandés et se retrouve à se battre pour leurs propres vies.
merci pour ce partage et cet hommage aux poilus.

amitiés

Auteur de Poésie
11/11/2012 17:57Eden33

merci pour cet écrit, bel hommage

Auteur de Poésie
11/11/2012 20:38Loup Gris

C’est superbe et c’est à faire chaque année, car les guerres ne sont jamais bonnes. Perdants ou gagnants sont tout autant meurtris. De pluis, il est très bien fait, merci pour tous ces héros connus ou anonymes, amitiés, Loup

Auteur de Poésie
11/11/2012 22:24Skrame2014

Un sujet très intéressant et bien écrit...Bel hommage...!
Amitié,
Skrame

Auteur de Poésie
12/11/2012 19:47Moz

Bel hommage et beau poème qui flotte comme un drapeau....
Merci
Amitiés Moz...

Auteur de Poésie
12/11/2012 19:51Ludothum

Un écrit au rythme donnant un aperçu de ce qu’ont pu ressentir ces hommes auxquels vous faites un très bel hommage,
Merci pour eux,
Amitiés,
Ludo.

Auteur de Poésie
12/11/2012 21:52Gramo

Hello vous tous La Gantoise, Jandot, LoupGris, Skrame,Moz, Ludothum, Gmlavie,

Je vis pas loin de Liège, une région qui en 1914 , par la résistance héroïque des forts de défense à eu une incidence directe sur le déroulement de la guerre. La ville de Liège reçu la Légion d’Honneur française., Le momument Interalliés de la guerre 14/18 se trouve à Liège ( une spendide construction ) choisie justement pour symboliser l’héroïsme de la défense face à la barbarie. .
Pourtant, je n’ai pas choisi l’armée belge pour glorifier le sacrifice des soldats, c’est que dans le front tenu par la France, combien d’ inutiles assaults eurent lieu. Certains seulement pour assurer l’avancement de peu scrupuleux chefs de Corps...
Sur le front belge, le Roi Albert 1, était économe de ses soldats, il n’y avait pas de relève en renfort du pays et on s’est débrouillé avec l’innondation des polders. Dès lors, un assault n’était pas possible partout en même temps.
Il m’a dès lors paru qu’il fallait rendre hommage aux soldats français tombés au champs d’honneur ( bien qu’il y eu aussi beaucoup de victimes belges Sacrifices concrétisés par la tour de l’Yser à Dixmude).
Hélas, ce lieu a été perverti par les nationalistes flamands qui tentent, de nos jours, à accroire que les victimes belges furent surtout flamandes...
Quelle horreur que de manipuler ainsi l’histoire à de sombres fins politiciennes.
On en reparlera dans 2 ans , au 100 anniversaire du conflit.

Amitiés à toute et tous, merci d’être venu me lire.

GRAMO

Auteur de Poésie
14/11/2012 01:05Skrame2014

Juste pour te dire encore merci de ce partage ...Ça vaut la peine...Bel hommage...Amitié!

Auteur de Poésie
14/11/2012 05:16Mikie95

superbe texte et hommage,merci pour eux d’ou qu’ils viennent, coup de coeur

Auteur de Poésie
14/11/2012 21:18Gramo

Merci à vous trois XANDER, MIKIE, SKRAME, c’est super de venir me lire. Merci pour vos éloges, de mon côté, j’ai énormément d’estime pour les combattants de la grande guerre. Comme ils ont dû souffrir !
GRAMO

Auteur de Poésie
17/11/2012 18:47Cobainette

Ya pas de mots pour décrire l’horreur de la guerre, et le courage de ces hommes.. J’ai vraiment pleuré en lisant un excellent livre sur ce temps là et brr... Sérieux, je pense que moi je n’aurais jamais pu faire ce que ces hommes ont fait.. BRAVO A EUX ET BRAVO A TOI DE SAVOIR HONORER L’HISTOIRE !

Auteur de Poésie
17/11/2012 22:49Gramo

Bonjour Cobainette

Bienvenue chez GRAMO...
Tu as raison de t’être informée sur cette horrible guerre. Comment ce enfer a t-il pu être possible.
Des millions de morts , des combats dans d’horribles conditions, de la boucherie, le règne du canon, le règne de l’explosif !
Merci d’avoir apprécié ma poésie.

Gramo

Auteur de Poésie
29/04/2015 12:09Delideal

C’est beau et c’est laid, même si c’est superbement écrit. J’ai mis un coup de cœur, mais c’est en même temps un coup d’horreur. La guerre, c’est terrible. Parfois même indicible.
Delideal

Auteur de Poésie
29/04/2015 13:15Gramo

Bonjour Delideal

Bonjour DELIDEAL

D’accord c’est l’horreur mais ces poilus seraient peut être contents que 100 ans après une poésie émerge pour glorifier leur courage.
Et puis, cette poésie se termine par une triste vérité, après l’assaut: les noms des victimes furent bon pour être gravés dans le granit d’une stèle , triste mais c’était cela aussi l’assaut.
Merci d’être venue me lire et merci pour ce coup de cœur inattendu.
Amitiés

GRAMO