Poeme-France : Lecture Écrit Realité

Slam : J’Ai Tué Un Homme Aujourd’Hui

Slam Realité
Publié le 08/07/2013 14:21

L'écrit contient 255 mots qui sont répartis dans 10 strophes.

Poete : Melly-Mellow

J’Ai Tué Un Homme Aujourd’Hui

J’ai tué un Homme aujourd’hui,

Car je suis restée dans mon lit ;
Je tuerai un Homme demain,
Car je ne changerai rien.

C’est arrivé quelque part en centre-Afrique,
Une lapidation publique média-dramatique,
Les os de la mâchoire d’une femme,
Brisés avec une simple vague à l’âme.

C’est arrivé chez mes proches voisins,
Un pédophile jouant le sain en leur sein,
Menaçant le gamin de tuer ses parents,
Alors l’innocent s’est fait son « amant ».

J’ai tué un Homme aujourd’hui,
Car je suis restée dans mon lit ;
Je tuerai un Homme demain,
Car je ne changerai rien.

C’est arrivé dans les rues de Paris,
Un homme qui allait garer sa Ferrari,
S’est fait humilier et rouer de coups,
Sous des yeux aveuglés par le tabou.

C’est arrivé dans un des états d’Amérique,
Une histoire de harcèlement électronique,
Des commentaires acerbes sur ses photos,
Une jeune fille qui se coupe de leurs propos. .

J’ai tué un Homme aujourd’hui,
Car je suis restée dans mon lit ;
Je tuerai un Homme demain,
Car je ne changerai rien.

Tout est arrivé en un même laps de temps,
Sans que je le sente vraiment pour autant,
Je n’ai rien fait sauf accuser le coup en vain,
De la violence de l’Homme sur l’être humain.

J’ai tué un Homme aujourd’hui,
C’était un acte innocemment gratuit,
Et que j’en pleure ne changera rien,
Car un autre Homme mourra demain.
  • Pieds Hyphénique: J’Ai Tué Un Homme Aujourd’Hui

    jai=tué=un=hom=me=au=jourd=hui 8

    car=je=suis=res=tée=dans=mon=lit 8
    je=tue=rai=un=hom=me=de=main 8
    car=je=ne=chan=ge=rai=rien 7

    cest=ar=ri=vé=quel=que=part=en=centrea=fri=que 11
    une=la=pi=da=tion=pu=bli=que=mé=dia=dra=ma=ti=que 14
    les=os=de=la=mâ=choire=dune=fem=me 9
    bri=sés=a=vec=une=sim=ple=va=gueà=lâme 10

    cest=ar=ri=vé=chez=mes=proches=voi=sins 9
    un=pé=do=phile=jou=ant=le=sain=en=leur=sein 11
    me=na=çant=le=ga=min=de=tuer=ses=parents 10
    a=lors=lin=nocent=sest=fait=son=a=mant 9

    jai=tué=un=hom=me=au=jourd=hui 8
    car=je=suis=res=tée=dans=mon=lit 8
    je=tue=rai=un=hom=me=de=main 8
    car=je=ne=chan=ge=rai=rien 7

    cest=ar=ri=vé=dans=les=rues=de=pa=ris 10
    un=homme=qui=al=lait=ga=rer=sa=fer=ra=ri 11
    sest=fait=hu=mi=lier=et=rou=er=de=coups 10
    sous=des=yeux=a=veu=glés=par=le=ta=bou 10

    cest=ar=ri=vé=dans=un=des=é=tats=da=mé=ri=que 13
    une=his=toi=re=de=har=cè=le=ment=élec=tro=ni=que 13
    des=commen=tai=res=a=cerbes=sur=ses=pho=to=s 11
    une=jeu=ne=fille=qui=se=cou=pe=de=leurs=pro=pos 12

    jai=tué=un=hom=me=au=jourd=hui 8
    car=je=suis=res=tée=dans=mon=lit 8
    je=tue=rai=un=hom=me=de=main 8
    car=je=ne=chan=ge=rai=rien 7

    tout=est=ar=ri=vé=en=un=même=laps=de=temps 11
    sans=que=je=le=sente=vraiment=pour=au=tant 9
    je=nai=rien=fait=sauf=ac=cu=ser=le=coup=en=vain 12
    de=la=violen=ce=de=lhom=me=sur=lê=tre=hu=main 12

    jai=tué=un=hom=me=au=jourd=hui 8
    cé=tait=un=ac=tein=no=cem=ment=gra=tuit 10
    et=que=jen=pleure=ne=chan=ge=ra=rien 9
    car=un=autre=hom=me=mour=ra=de=main 9
  • Phonétique : J’Ai Tué Un Homme Aujourd’Hui

    ʒε tye œ̃n- ɔmə oʒuʁdɥi,

    kaʁ ʒə sɥi ʁεste dɑ̃ mɔ̃ li,
    ʒə tɥəʁε œ̃n- ɔmə dəmɛ̃,
    kaʁ ʒə nə ʃɑ̃ʒəʁε ʁjɛ̃.

    sεt- aʁive kεlkə paʁ ɑ̃ sɑ̃tʁə afʁikə,
    ynə lapidasjɔ̃ pyblikə medja dʁamatikə,
    lεz- os də la maʃwaʁə dynə famə,
    bʁizez- avεk ynə sɛ̃plə vaɡ a lamə.

    sεt- aʁive ʃe mε pʁoʃə vwazɛ̃,
    œ̃ pedɔfilə ʒuɑ̃ lə sɛ̃ ɑ̃ lœʁ sɛ̃,
    mənasɑ̃ lə ɡamɛ̃ də tɥe sε paʁɑ̃,
    alɔʁ linɔse sε fε sɔn « amɑ̃t ».

    ʒε tye œ̃n- ɔmə oʒuʁdɥi,
    kaʁ ʒə sɥi ʁεste dɑ̃ mɔ̃ li,
    ʒə tɥəʁε œ̃n- ɔmə dəmɛ̃,
    kaʁ ʒə nə ʃɑ̃ʒəʁε ʁjɛ̃.

    sεt- aʁive dɑ̃ lε ʁy də paʁi,
    œ̃n- ɔmə ki alε ɡaʁe sa feʁaʁi,
    sε fε ymilje e ʁue də ku,
    su dεz- iøz- avøɡle paʁ lə tabu.

    sεt- aʁive dɑ̃z- œ̃ dεz- eta dameʁikə,
    ynə istwaʁə də-aʁsεləmɑ̃ elεktʁɔnikə,
    dε kɔmɑ̃tεʁəz- asεʁbə- syʁ sε fɔto,
    ynə ʒənə fijə ki sə kupə də lœʁ pʁɔpo.

    ʒε tye œ̃n- ɔmə oʒuʁdɥi,
    kaʁ ʒə sɥi ʁεste dɑ̃ mɔ̃ li,
    ʒə tɥəʁε œ̃n- ɔmə dəmɛ̃,
    kaʁ ʒə nə ʃɑ̃ʒəʁε ʁjɛ̃.

    tut- εt- aʁive ɑ̃n- œ̃ mεmə lap də tɑ̃,
    sɑ̃ kə ʒə lə sɑ̃tə vʁεmɑ̃ puʁ otɑ̃,
    ʒə nε ʁjɛ̃ fε sof akyze lə ku ɑ̃ vɛ̃,
    də la vjɔlɑ̃sə də lɔmə syʁ lεtʁə ymɛ̃.

    ʒε tye œ̃n- ɔmə oʒuʁdɥi,
    setε œ̃n- aktə inɔsamɑ̃ ɡʁatɥi,
    e kə ʒɑ̃ plœʁə nə ʃɑ̃ʒəʁa ʁjɛ̃,
    kaʁ œ̃n- otʁə ɔmə muʁʁa dəmɛ̃.
  • Pieds Phonétique : J’Ai Tué Un Homme Aujourd’Hui

    ʒε=ty=e=œ̃=nɔmə=o=ʒuʁ=dɥi 8

    kaʁ=ʒə=sɥi=ʁεs=te=dɑ̃=mɔ̃=li 8
    ʒə=tɥə=ʁε=œ̃=nɔ=mə=də=mɛ̃ 8
    kaʁ=ʒə=nə=ʃɑ̃=ʒə=ʁε=ʁj=ɛ̃ 8

    sε=ta=ʁi=ve=kεl=kə=paʁ=ɑ̃=sɑ̃tʁəafʁikə 9
    ynə=la=pi=da=sjɔ̃=py=bli=kə=me=dja=dʁa=matikə 12
    lε=zos=də=la=ma=ʃwaʁə=dy=nə=famə 9
    bʁi=ze=za=vεk=ynə=sɛ̃=plə=va=ɡəalamə 9

    sε=ta=ʁi=ve=ʃe=mε=pʁoʃə=vwa=zɛ̃ 9
    œ̃=pe=dɔ=filə=ʒu=ɑ̃=lə=sɛ̃=ɑ̃=lœʁ=sɛ̃ 11
    mə=na=sɑ̃lə=ɡa=mɛ̃də=tɥe=sε=pa=ʁɑ̃ 9
    a=lɔʁ=li=nɔse=sε=fε=sɔ=nə=a=mɑ̃t 10

    ʒε=ty=e=œ̃=nɔmə=o=ʒuʁ=dɥi 8
    kaʁ=ʒə=sɥi=ʁεs=te=dɑ̃=mɔ̃=li 8
    ʒə=tɥə=ʁε=œ̃=nɔ=mə=də=mɛ̃ 8
    kaʁ=ʒə=nə=ʃɑ̃=ʒə=ʁε=ʁj=ɛ̃ 8

    sε=ta=ʁi=ve=dɑ̃=lε=ʁydə=pa=ʁi 9
    œ̃=nɔmə=ki=a=lε=ɡa=ʁe=sa=fe=ʁa=ʁi 11
    sε=fε=y=mi=lje=e=ʁu=e=də=ku 10
    su=dε=ziø=za=vø=ɡle=paʁlə=ta=bu 9

    sε=ta=ʁi=ve=dɑ̃=zœ̃=dε=ze=ta=da=me=ʁikə 12
    ynə=is=twa=ʁə=də-aʁ=sεlə=mɑ̃=e=lεk=tʁɔ=nikə 12
    dε=kɔ=mɑ̃=tεʁə=za=sεʁ=bə=syʁ=sε=fɔ=to 11
    ynə=ʒə=nə=fi=jə=ki=sə=ku=pə=də=lœʁ=pʁɔ=po 13

    ʒε=ty=e=œ̃=nɔmə=o=ʒuʁ=dɥi 8
    kaʁ=ʒə=sɥi=ʁεs=te=dɑ̃=mɔ̃=li 8
    ʒə=tɥə=ʁε=œ̃=nɔ=mə=də=mɛ̃ 8
    kaʁ=ʒə=nə=ʃɑ̃=ʒə=ʁε=ʁj=ɛ̃ 8

    tu=tε=ta=ʁi=ve=ɑ̃=nœ̃=mεmə=lap=də=tɑ̃ 11
    sɑ̃kə=ʒə=lə=sɑ̃tə=vʁε=mɑ̃=puʁ=o=tɑ̃ 9
    ʒə=nε=ʁjɛ̃=fε=sof=a=ky=ze=lə=ku=ɑ̃=vɛ̃ 12
    də=la=vjɔ=lɑ̃sə=də=lɔ=mə=syʁ=lε=tʁəy=mɛ̃ 11

    ʒε=ty=e=œ̃=nɔmə=o=ʒuʁ=dɥi 8
    se=tε=œ̃=nak=tə=i=nɔ=sa=mɑ̃=ɡʁat=ɥi 11
    e=kə=ʒɑ̃=plœʁə=nə=ʃɑ̃ʒə=ʁa=ʁjɛ̃ 8
    kaʁ=œ̃=notʁəɔ=mə=muʁ=ʁa=də=mɛ̃ 8

PostScriptum

Slam contre la réalité des choses… La violence est partout, en même temps, et on ferme les yeux face à elle. . Il m’était impossible de citer toutes les formes de violence, mais il y en a beaucoup, de la simple insulte, à l’estocade farouche menée aux poings. . Et tous, nous regardons ces faits divers à la télévision, et nous nous sentons mal, nous commentons, nous jugeons, et nous éteignons la télévision.

Au lieu de participer à la mobilisation silencieuse face à la violence, quelle soit du côté de la « justice » ou des « citoyens », il nous faut agir même si la peur nous gagne. . Nous ne pourrons surement jamais empêcher l’Homme d’être violent, c’est dans sa nature, mais on peut au moins agir à son échelle. . Si vous êtes à l’école, et que quelqu’un est la cible des commérages, souriez lui, aidez le. . Si vous voyez quelqu’un se faire tabasser, appeler la police, tentez d’effrayer les agresseurs. . Si vous vous êtes fait agressé, ne restez pas dans le silence, parlez ! Ne vous dites pas que le silence est d’or. . Le silence fait se perpétuer la chaîne du malheur, soyez le maillon qui grince et fait dérayer la machine du désespoir !

Pour ce qui est des faits, ils sont « inventés ». . Disons que ils ont surement tous existé, mais je ne me suis pas inspirée d’un quelconque fait divers actuel. Pour la strophe 2, le « média-dramatique » illustre le fait que les médias (télévision) insurge une sorte de contexte autour des faits pour en quelle que sorte, accrochez le spectateur dès le début du JT (On connaît tous le fameux départ des JT : « Madame, Monsieur, Bonsoir. . Aujourd’hui, triste nouvelle, hécatombe au… Des centaines de morts. . » accompagnés d’images d’horreurs) . Je ne dis pas que ce n’est pas affreux, justement c’est ignoble, et cela fend le cœur. . Mais les médias s’en servent pour leur audience, en faisant par la suite des dizaines de reportages pour dire sensiblement la même chose mais pour combler 80% de leur temps d’antenne au lieu de parler de choses (pas aussi dramatiques) mais aussi importantes (en termes de vie sociétale) . . Je pense qu’on ne fait que faire peur, et qu’on ne permet pas assez aux gens de comprendre le pourquoi et de savoir le comment y remédier. C’est simplement une constatation brutale dont je pense qu’on peut se passer si elle n’apporte que de l’horreur à des yeux qui ne veulent pas la voir.

Je finirai sur ces quelques mots très connus pour tous vous inciter à vous insurgez. . Ou comme direz un certain bouquin que je conseille à tous : Indignez vous !

« Quand ils sont venus chercher les communistes,

je n’ai rien dit, je n’étais pas communiste.

Quand ils sont venus chercher les syndicalistes,
je n’ai rien dit, je n’étais pas syndicaliste.

Quand ils sont venus chercher les juifs,
je n’ai rien dit, je n’étais pas juif.

Quand ils sont venus chercher les catholiques,
je n’ai rien dit, je n’étais pas catholique.

Puis ils sont venus me chercher.
Et il ne restait personne pour protester… »

Pasteur Martin Niemoller (1892-1984) , Dachau 1942

Commentaires Sur La Poesie


Auteur de Poésie
05/09/2013 22:43Orpailleur

Je ne peu qu’adérer à cette grande et malheureusement description de la méchanceté de l’homme.
Tout simplement horrible et juste à la fois.
Merci pour tout ces explications Melly-Mellow.
Je vous offre mon prochain coup de coeur pour ce fort ressenti et envers cette violence qui existe malheureusement.
Amitié...Jacques

Auteur de Poésie
05/09/2013 22:49Illusion

Poème très bien écrit qui montre bien qu’il faut se bouger pour faire changer la société car si personne ne fait quoique se soit rien ne risque de s’améliorer.
J’adore ta citation dans ton postsciptum 😉 je la connaissais sans savoir l’auteur, maintenant cette lacune est comblée 🙂
Continue d’écrire et de nous entraîner dans tes écrits comme ça 🙂

Auteur de Poésie
06/09/2013 00:26Eden33

Un écrit qui me parle et plus je vieillie, puis ce genre d’écrit me parle, oui cessons l’indifférence qui fait partie de cette violence dans le monde.
Ne pas se mettre en transe cinq minutes devant notre poste de télé et puis.. passer à autre chose, c’est bien ainsi que nous les gens bien pensants procédons au quotidien.
Merci pour ton écrit, c’est un grand partage, Eden

Auteur de Poésie
06/09/2013 12:42Firicel

Merveilleusement représenté la colère face aux violences !
Aussi ,j’adore la citation!
Adriana

Auteur de Poésie
07/09/2013 21:55Melly-Mellow

Merci à tous ! Vos commentaires me font chaud au coeur et surtout j’aime voir que beaucoup comprennent et adhérent à mon message ! 🙂
Mes amitiés à vous tous, merci de vos encouragements et de vos apports personnels.

Auteur de Poésie
11/09/2013 14:46Patrice.Truffot

Problème bien posé... pour aller plus loin et commencer à aborder la question du ’comment’, et comprendre comment ces choses fonctionnent, voir par exemple : http://mondesfrancophones.com/espaces/psyches/la-violence-initiale/
Amicalement - Patrice

Auteur de Poésie
11/09/2013 23:56Loriginal

Merci pour tout ce qui est écrit, d’abord et surtout Melly-Mellow et les commentaires qui ont suivis...
"L’indifférence nous tue à petits feux"...chantait Gilbert Bécaud...et je l’ai écrit aussi sur ce site...
Ah cette société de "pantouflards télé-ordin’" dont nous faisons tous partie plus ou moins...!
Mais il suffirait d’une calamité personnelle ou à l’échelon communautaire, pour nous réveiller !
Espérons de ne pas en arriver la.
Bien amicalement.
Loriginal

Auteur de Poésie
12/09/2013 22:18Melly-Mellow

Merci de vos interventions messieurs, vos apports sont toujours les bienvenus et très agréable 🙂 Je suis touchée de vos visites et de vos appréciations..
Mes amitiés-

Auteur de Poésie
13/09/2013 20:42Karimodo

Très très beau texte,coup de coeur,bravo

Auteur de Poésie
13/09/2013 21:17Melly-Mellow

Merci Karimodo, je suis très touchée 🙂

Auteur de Poésie
13/06/2014 18:54Coco-Nini

Très fort, moi aussi l’injustice, la méchanceté de l’humain, cette intolérance ambiante, bref tant à dire, sur trop de sujets.
Très bel écrit.

Auteur de Poésie
13/06/2014 19:07Evikking

Est ce que les cris ...
peuvent changer les choses ... Je ne sais pas , peur du sentimentalisme des mots , contre la réalité du corp, à savoir , se battre , verser du sang , se déplacer avec ce que cela comporte de risque pour sa propre vie ...
Est ce que l écrit ...

Auteur de Poésie
13/06/2014 21:12Melly-Mellow

Coconini : Merci de partager ces idées ! Et merci d’être passée et de m’avoir commentée 🙂 Mes amitiés..
Evikking : jolie contribution, quoi qu’un peu amère, elle rejoint le thème après tout.. merci également pour le passage et le commentaire, j’en suis très touchée ! Amicalement !

Auteur de Poésie
14/06/2014 15:08La Mouche

pouah je suis estomaquée par cet écrit qui m’a profondément bouleversée.
L’homme ne fait rien mais il en est coupable c’est certain. Il y a tant à faire pour son prochain.
ça me rappelle une chanson du groupe Die Ärzte ’Deine Schuld’ (ta faute) [et une aussi de Zazie, tiens] où il est dit "ce n’est pas de ta faute si le monde est comme il est mais ça sera juste de ta faute si il reste comme cela!"
L’être humain dans son oisiveté et son égoïsme excentrique ... Impitoyable et inconscient est-il !
Merci de cet écrit qui remet les pendules à l’heure.

Auteur de Poésie
24/06/2014 17:55Michpa

Merci Melly-Mellow pour ton indignation.

Il y a toujours eu des salauds malheureusement, mais le monde en devenant de plus en plus connecté, ira, j’en suis sûr vers plus de prises de conscience.
La violence à toujours eu lieu mais aujourd’hui en plus on sait tout et les salauds sont de moins en moins cachés pour commettre leurs méfaits.

Mais peut-être suis-je un éternel optimiste.

Amitié

Michel (michpa)

Auteur de Poésie
27/06/2014 23:34Michel.Bertrand.39

J’ai lu un poème alors que j’ai cru lire un roman de quelques lignes à cause d’un suspense ressenti.
Merci et mes amitiés

Miber21

Auteur de Poésie
01/08/2014 15:07Melly-Mellow

Michel.bertrand.39 : Oh merci ! C’est un compliment original et je l’apprécie d’autant plus 🙂 Amicalement, merci du passage & de l’appréciation !
Michpa : Tu n’es pas seul dans ton optimiste, je crois en l’humanité pour que cela stoppe.. Merci de ton apport et ton cri du cœur ! Je le partage et l’applaudis.. Amicalement 🙂
La mouche : Superbes apports ! Très intéressants, notamment la citation ! Merci du passage & de l’appréciation, toutes mes amitiés 🙂

Auteur de Poésie
09/08/2014 20:59Toinou

C’est l’écrit qui me parle le plus parmi ceux que j’ai vu.
L’idée défendue est bien belle, mais je pense qu’il ne faut pas trop espérer la gentillesse de la part de la pire créature de l’univers !
Après c’est mon avis ahah
Bref
Que dire de plus ? C’est prennant, J’ai eu mal au ventre en le lisant car l’idée est très bien ammenée.
Et puis... y’a pas à dire, j’aime les textes avec un fond mélancoliques.
Salut à toi ! Et bravo

Auteur de Poésie
09/08/2014 21:34Melly-Mellow

J’en suis absolument ravie ! Le pire c’est que ce texte je l’ai beaucoup travaillé pour me faire comprendre et jouer franc jeu. Je pense que le résultat est satisfaisant aux vues des avis de tous.. Bref je ne m’éternise pas, merci encore Toinou de ton passage & de ton appréciation.. ça me touche énormément !
Amicalement..