Poeme-France : Lecture Écrit Déception

Poeme : Soufflée De Ta Vie

Poème Déception
Publié le 09/11/2013 00:43

L'écrit contient 248 mots qui sont répartis dans 1 strophes.

Poete : Melly-Mellow

Soufflée De Ta Vie

Vous pourrez trouver un lexique dans le post-scriptum
Insufflée de vie, quand je ris à tes côtés,
Mes côtes s’écrasent dans un rythme parfait :
Composition d’une symphonie en-chantier,
Où le plus beau reste encore à déterminer.
En équilibre sur « tes mots et tes promesses »,
Pauses marquées dans le creux des « o » en liesse 1,
Nous avons vécu nos vies d’ados, dos à dos,
Crescendo 2, pleine de hauts, sans dire trois mots.
La douleur crampe mon âme, dort dans mon corps :
Estoquée 3, transpercée et saignée à l’amor 4.
Matador 5, ton atout, pique, écorche mon cœur,
Mon rire est trop fou, l’amour vache est mon docteur.
Tu illumines la nuit, brillamment autour,
Empêchant ainsi de voir poindre le doux jour,
Où l’on se quitte en évaluant la distance,
Cruelle carence et souvenir de romance.
Je somme mon esclaffée 6 « Vas t’en ! Arrière ! »,
Soustraction des larmes de mes cils prisonnières.
D’un ton calculé, j’annonce le convenu,
« Si mon temps se révolue 7, t’inquiéteras-tu ? »
Au fond, je le sens, je ne suis pas importante.
Malgré tous mes efforts pour me rendre présente.
Je ne serai pas l’héroïne de ta vie,
Excitant tes sens et envies comme j’agis.
Tu gardes bouche close, cela va « sans dire » ;
Plus tu te tais, moins j’ose, ma prose s’empire.
Je sombre dans l’ombre, d’un royaume qui tombe ;
A terre, s’enterrent rimes en hécatombe. 8
  • Pieds Hyphénique: Soufflée De Ta Vie

    as=té=ris=queas=té=ris=que=as=té=ris=que=vous=pour=rez=trou=ver=un=lexi=que=dans=le=post=s=crip=tum=as=té=ris=que=as=té=ris=que=as=té=risque 36
    in=suf=flée=de=vie=quand=je=ris=à=tes=cô=tés 12
    mes=cô=tes=sé=cra=sent=dans=un=ryth=me=par=fait 12
    com=po=si=ti=on=dune=sym=pho=nie=en=chan=tier 12
    où=le=plus=beau=res=teen=core=à=dé=ter=mi=ner 12
    en=é=qui=libre=sur=tes=mots=et=tes=pro=mes=ses 12
    pauses=mar=quées=dans=le=creux=des=o=en=lies=se=un 12
    nous=a=vons=vé=cu=nos=vies=da=dos=dos=à=dos 12
    cres=cen=do=deux=pleine=de=hauts=sans=di=re=trois=mots 12
    la=dou=leur=cram=pe=mon=â=me=dort=dans=mon=corps 12
    es=to=quée=trois=trans=per=cée=et=sai=gnée=à=la=mor=quatre 14
    ma=ta=dor=cin=q=ton=a=tout=pi=que=é=corche=mon=cœur 14
    mon=rireest=trop=fou=la=mour=va=che=est=mon=doc=teur 12
    tu=il=lu=mi=nes=la=nuit=brillam=ment=au=tour 11
    em=pê=chant=ain=si=de=voir=poin=dre=le=doux=jour 12
    où=lon=se=quit=te=en=é=va=luant=la=dis=tance 12
    cruel=le=ca=ren=ce=et=sou=ve=nir=de=ro=mance 12
    je=somme=mon=es=claf=fée=six=vas=ten=ar=riè=re 12
    sous=trac=tion=des=lar=mes=de=mes=cils=pri=son=nières 12
    dun=ton=cal=cu=lé=jan=non=ce=le=con=ve=nu 12
    si=mon=temps=se=ré=vo=lue=sept=tin=qui=éte=ras=tu 14
    au=fond=je=le=sens=je=ne=suis=pas=im=por=tante 12
    mal=gré=tous=mes=ef=forts=pour=me=ren=dre=pré=sente 12
    je=ne=se=rai=pas=l=hé=roï=ne=de=ta=vie 12
    ex=ci=tant=tes=sens=et=en=vies=com=me=ja=gis 12
    tu=gar=des=bouche=clo=se=ce=la=va=sans=di=re 12
    plus=tu=te=tais=moins=jo=se=ma=pro=se=sem=pire 12
    je=som=bre=dans=lombre=dun=ro=yau=me=qui=tom=be 12
    a=terre=sen=ter=rent=ri=mes=en=hé=ca=tom=be=point=hu=it 15
  • Phonétique : Soufflée De Ta Vie

    asteʁiskə asteʁiskə asteʁiskə vu puʁʁe tʁuve œ̃ lεksikə dɑ̃ lə pɔst skʁiptɔm asteʁiskə asteʁiskə asteʁiskə
    ɛ̃syfle də vi, kɑ̃ ʒə ʁis a tε kote,
    mε kotə sekʁaze dɑ̃z- œ̃ ʁitmə paʁfε :
    kɔ̃pozisjɔ̃ dynə sɛ̃fɔni ɑ̃ ʃɑ̃tje,
    u lə plys bo ʁεstə ɑ̃kɔʁə a detεʁmine.
    ɑ̃n- ekilibʁə syʁ « təs moz- e tε pʁɔmesəs »,
    pozə maʁke dɑ̃ lə kʁø dəs « ɔ » εn ljεsə œ̃,
    nuz- avɔ̃ veky no vi dado, doz- a do,
    kʁesɑ̃do dø, plεnə də-o, sɑ̃ diʁə tʁwa mo.
    la dulœʁ kʁɑ̃pə mɔ̃n- amə, dɔʁ dɑ̃ mɔ̃ kɔʁ :
    εstɔke tʁwa, tʁɑ̃spεʁse e sεɲe a lamɔʁ katʁə.
    matadɔʁ sɛ̃k, tɔ̃n- atu, pikə, ekɔʁʃə mɔ̃ kœʁ,
    mɔ̃ ʁiʁə ε tʁo fu, lamuʁ vaʃə ε mɔ̃ dɔktœʁ.
    ty ilyminə la nɥi, bʁijamɑ̃ otuʁ,
    ɑ̃pεʃɑ̃ ɛ̃si də vwaʁ pwɛ̃dʁə lə du ʒuʁ,
    u lɔ̃ sə kitə ɑ̃n- evalɥɑ̃ la distɑ̃sə,
    kʁyεllə kaʁɑ̃sə e suvəniʁ də ʁɔmɑ̃sə.
    ʒə sɔmə mɔ̃n- εsklafe siks « vas tɑ̃ ! aʁjεʁə ! »,
    sustʁaksjɔ̃ dε laʁmə- də mε sil pʁizɔnjεʁə.
    dœ̃ tɔ̃ kalkyle, ʒanɔ̃sə lə kɔ̃vəny,
    « si mɔ̃ tɑ̃ sə ʁevɔlɥ sεt, tɛ̃kjetəʁa ty ? »
    o fɔ̃, ʒə lə sɑ̃s, ʒə nə sɥi pa ɛ̃pɔʁtɑ̃tə.
    malɡʁe tus mεz- efɔʁ puʁ mə ʁɑ̃dʁə pʁezɑ̃tə.
    ʒə nə səʁε pa leʁɔinə də ta vi,
    εksitɑ̃ tε sɑ̃sz- e ɑ̃vi kɔmə ʒaʒi.
    ty ɡaʁdə- buʃə klozə, səla va « sɑ̃ diʁə »,
    plys ty tə tε, mwɛ̃ ʒozə, ma pʁozə sɑ̃piʁə.
    ʒə sɔ̃bʁə dɑ̃ lɔ̃bʁə, dœ̃ ʁwajomə ki tɔ̃bə,
    a teʁə, sɑ̃teʁe ʁiməz- ɑ̃n- ekatɔ̃bə pwɛ̃ ɥit
  • Pieds Phonétique : Soufflée De Ta Vie

    as=te=ʁiskəas=te=ʁis=kə=as=te=ʁis=kə=vu=puʁ=ʁe=tʁu=ve=œ̃=lεk=si=kə=dɑ̃=lə=pɔst=skʁip=tɔm=as=te=ʁis=kə=as=te=ʁis=kə=as=te=ʁiskə 35
    ɛ̃=sy=fle=də=vi=kɑ̃=ʒə=ʁis=a=tε=ko=te 12
    mε=ko=tə=se=kʁa=ze=dɑ̃=zœ̃=ʁit=mə=paʁ=fε 12
    kɔ̃=po=zi=sjɔ̃=dy=nə=sɛ̃=fɔ=ni=ɑ̃=ʃɑ̃=tje 12
    ulə=plys=bo=ʁεs=təɑ̃=kɔ=ʁə=a=de=tεʁ=mi=ne 12
    ɑ̃=ne=ki=libʁə=syʁ=təs=mo=ze=tε=pʁɔ=me=səs 12
    pozə=maʁ=ke=dɑ̃=lə=kʁø=dəs=ɔ=εn=ljε=sə=œ̃ 12
    nu=za=vɔ̃=ve=ky=no=vi=da=do=do=za=do 12
    kʁe=sɑ̃=do=dø=plεnə=də-o=sɑ̃=di=ʁə=tʁwa=mo 12
    la=du=lœʁ=kʁɑ̃=pə=mɔ̃=na=mə=dɔʁ=dɑ̃=mɔ̃=kɔʁ 12
    εs=tɔ=ke=tʁwa=tʁɑ̃s=pεʁse=e=sε=ɲe=a=la=mɔʁkatʁə 12
    ma=ta=dɔʁ=sɛ̃k=tɔ̃=na=tu=pikə=e=kɔʁ=ʃə=mɔ̃=kœʁ 13
    mɔ̃=ʁiʁəε=tʁo=fu=la=muʁ=va=ʃə=ε=mɔ̃=dɔk=tœʁ 12
    ty=i=ly=mi=nə=la=nɥi=bʁi=ja=mɑ̃=o=tuʁ 12
    ɑ̃=pε=ʃɑ̃=ɛ̃=si=də=vwaʁ=pwɛ̃=dʁə=lə=du=ʒuʁ 12
    u=lɔ̃=sə=ki=tə=ɑ̃=ne=val=ɥɑ̃=la=dis=tɑ̃sə 12
    kʁy=εl=lə=ka=ʁɑ̃sə=e=su=və=niʁ=də=ʁɔ=mɑ̃sə 12
    ʒə=sɔmə=mɔ̃=nεs=kla=fe=siks=vas=tɑ̃=a=ʁjε=ʁə 12
    sus=tʁak=sjɔ̃=dε=laʁ=mə=də=mε=sil=pʁi=zɔ=njεʁə 12
    dœ̃=tɔ̃=kal=ky=le=ʒa=nɔ̃=sə=lə=kɔ̃=və=ny 12
    si=mɔ̃=tɑ̃sə=ʁe=vɔlɥ=sεt=tɛ̃=kje=tə=ʁa=ty 12
    o=fɔ̃=ʒə=lə=sɑ̃s=ʒə=nə=sɥi=pa=ɛ̃=pɔʁ=tɑ̃tə 12
    mal=ɡʁe=tus=mε=ze=fɔʁ=puʁ=mə=ʁɑ̃=dʁə=pʁe=zɑ̃tə 12
    ʒə=nə=sə=ʁε=pa=le=ʁɔ=i=nə=də=ta=vi 12
    εk=si=tɑ̃=tε=sɑ̃s=ze=ɑ̃=vi=kɔ=mə=ʒa=ʒi 12
    ty=ɡaʁdə=bu=ʃə=klo=zə=sə=la=va=sɑ̃=di=ʁə 12
    plys=ty=tə=tε=mwɛ̃=ʒo=zə=ma=pʁo=zə=sɑ̃=piʁə 12
    ʒə=sɔ̃=bʁə=dɑ̃=lɔ̃bʁə=dœ̃=ʁwa=jo=mə=ki=tɔ̃=bə 12
    a=te=ʁə=sɑ̃=te=ʁe=ʁimə=zɑ̃=ne=ka=tɔ̃=bə=pwɛ̃=ɥ=it 15

PostScriptum

Je me mesure enfin à des règles classiques ! Voilà mon défi, faire un poème en alexandrin. . Si des fautes subsistent, n’hésitez pas à me les signaler, je souhaite progresser ! : )
Je tiens à remercier Loic pour ses conseils et pour son apport du Littré qui ne m’a pas quitté ! Merci aussi d’avoir été si prompt à m’aider hier soir.
Merci aussi à Eden qui m’a accompagné en détail pour reconstruire certains vers et qui m’a apporté des conseils personnalisés. . Sans toi, je serai encore à me tromper dans les liaisons je pense ! Merci d’être venue me proposer ton aide. .
Le temps que vous m’avez accordé, a, je l’espère, porté ses fruits ! Vous êtes vraiment aimables de m’avoir ainsi aidé sur votre temps personnel !
Comme d’habitude j’ai glissé jeux de mots et jeux de langue. . A vous de les retrouver ; )
Un petit lexique pour vous accompagner durant la lecture :

1-En liesse = Joie débordante
2-Crescendo = Terme musical signifiant de plus en plus fort
3-Estoquer = Abattre/Achever, vient de l’estoc, une arme d’escrime. L’estocade est le coup d’épée par lequel le matador achève le taureau dans une corrida.
4-Amor = Amour en espagnol
5-Matador = Personnage central de la corrida, jouant avec le taureau et lui appliquant notamment la mort.
6-Esclaffée = synonyme de rire
7-Révolue =Terminé, achevé, complet. .
8-Hécatombe = Sacrifice d’origine grecque, où était tué 100 bœufs. Il signifie aujourd’hui le sacrifice d’un grand nombre de personnes.

Commentaires Sur La Poesie


Auteur de Poésie
09/11/2013 00:54Illusion

Ton poème est magnifique 🙂
Je pense qu’il y a bien 12 pieds au dernier vers de la première strophe 😉
Merci de se très beau partage !

Auteur de Poésie
09/11/2013 00:58Melly-Mellow

Oh Illusion, merci pour ton coup de cœur ! Je suis extrêmement touchée !
Merci d’être passé, bises.
Amicalement-

Auteur de Poésie
09/11/2013 14:45Eden Bis

Saignée à l’amor, muy bien, à la mort aussi ^^, ton atout, pique ^^, l’amour va chez mon docteur ^^, autour (le rapace qui plane ?),
Un fort ressenti sur tout ce questionnement amoureux qui s’échouera sur une fin qui tombe ^^. (ouai, moyen pff, je ne suis pas douée)
Une plume que j’aime et qui explore et plus encore l’alexandrin, ceux qui y gouttent n’en sortent plus ^^
Bravo Melly !
Avec toutes mes amitiés,
Véronique

Auteur de Poésie
09/11/2013 15:12Melly-Mellow

Non pas mal ^^ Merci de ton passage (de ton aide une énième fois) et de ton appréciation 🙂
Bises, amicalement 🙂
Mélia-

Auteur de Poésie
09/11/2013 15:28Loic Stenk

Ton poème est juste magnifique Mélia, tes vers chantent la profonde mélancolie et tout résonne et m’enchante quand je les lis. Coup de coeur mérité, j’adore !

Auteur de Poésie
09/11/2013 15:43Melly-Mellow

C’est grâce à Eden & toi, donc ce coup de coeur vous revient aussi à tous les deux ! Un coeur en 3, un ^^
En tout cas, je suis vraiment énormément touchée de lire ce message ! C’est moi qui suis la plus enchantée 🙂 Bises, merci du passage et de l’appréciation..; Et surtout, merci encore de ton aide !
Mes amitiés ! Mélia-

Auteur de Poésie
10/11/2013 11:28Patrice.Truffot

Très beau poème, qui mêle une écriture difficile et un sens riche. Cependant, sauf erreur, certains alexandrins ne sont pas tous en hémistiches 6+6 : Quelques-uns sont en 5+7 ou 7+5.
Amicalement - Patrice

Auteur de Poésie
15/11/2013 07:00Loriginal

Ecriture habile et sensible avec des mots qui se regardent et se font des clins d’oeil complices...tout cela représente un sacré travail avec un certain don en plus facile à reconnaître !
En résumé et en un mot, me découvrant la tête en découvrant ta plume..."CHAPEAU BAS DAMOISELLE" !... dirait un gentilhomme que je ne suis pas hélas !

Amicalement, Jean Marc

Auteur de Poésie
15/11/2013 21:53Melly-Mellow

Speed : Bravo ^^ Tu as deux des jeux de mots, mais tu n’as pas tout 😉 Merci beaucoup d’avoir jouer le jeu en tout cas ! Et surtout de ton appréciation et ton passage..
Patrice : En effet, tu as totalement raison, mais bon, pour ma plaidoirie, je commence tout juste à me débrouiller en alexandrin, donc j’ai préféré laissé les hémistiches à mon prochain essai.. Mais merci de me l’avoir fait remarquer ! 🙂
Jean Marc : Quel gentil commentaire ! Il ne manque ni de finesse ni d’élégance.. Et il est.. Original 😉 Merci beaucoup de ce passage et de cette appréciation. Recouvres toi, je n’aimerai pas que le vent d’automne ne t’enrhume 🙂
Mes amitiés appuyées à vous trois 🙂

Auteur de Poésie
16/11/2013 17:46Loriginal

Merci Melly-Mellow pour ta réplique sympa pour nous trois...
Continue à nous émerveiller par tes poèmes et à commenter ce qu’écrivent aussi les nouveaux poètes qui ont besoin parfois d’être encouragés ou conseillés...

Amitié
Loriginal

Auteur de Poésie
01/12/2013 14:55Melly-Mellow

C’est entièrement normal 🙂 Je te retourne les remerciements pour faire vivre ce site 🙂 Mes sincères amitiés..

Auteur de Poésie
15/12/2013 08:41Josemont.Leperlier

Je crois que le site a besoin de ce genre d’écrits,de ces coms pour rester en vie,,c’est pour ce faire que je donne ma pierre à l’édifice!encore bravo et à bientôt .ELPP

Auteur de Poésie
22/02/2014 16:51Melly-Mellow

Merci beaucoup ELPP 😉 Ton commentaire me touche énormément..

Auteur de Poésie
27/07/2014 15:19Gramo

Bonjour Melly-Mellow

Moi, je suis le carabinier d’Offenbach. Je viens loin dernier, pas comme la cavalerie !
Je viens seulement avec mon ressenti, point de théorie dans mes doigts. J’aime ou j’aime pas, les vers chantent à l’oreille ou pas, les mots sont intelligents ou pas, les comparaisons sont excellents ou non....Commentaire naïf, basique sans doute mais voilà, j’ai aimé ta poésie.
Seul cela compte.

Amitiés

GRAMO

Auteur de Poésie
27/07/2014 15:45Melly-Mellow

Et j’en suis ravie 🙂 J’adore ce genre de "commentaire naïf".. Pour moi, il n’est que gentillesse pure.. Merci de ton passage, ça me touche énormément 🙂
Amicalement, Mélia-

Auteur de Poésie
08/08/2014 01:56Toinou

Quel talent, le forme n’a pas empiété sur le fond.
C’est juste beau je trouve.
Bonne continuation 😃

Auteur de Poésie
08/08/2014 17:14Melly-Mellow

Merci du passage & de l’appréciation Toinou 🙂

Auteur de Poésie
11/09/2014 15:45Elizabeth Magnus

Je le trouve sublime . Tu es une grande plume j’ai encore du boulot pour arriver à ta hauteur . J’aime ce que tu écrit
Amitié
Elizabeth

Auteur de Poésie
11/09/2014 15:45Elizabeth Magnus

Je le trouve sublime . Tu es une grande plume j’ai encore du boulot pour arriver à ta hauteur . J’aime ce que tu écrit
Amitié
Elizabeth

Auteur de Poésie
11/09/2014 19:03Melly-Mellow

Houla une grande plume, c’est un grand nom ^^ Je ne sais pas si je mérite cette appellation mais je te remercie ! Et puis tu sais, tu es aussi talentueuse !! Merci de ton passage..
Amicalement, Mélia-

Auteur de Poésie
12/09/2014 21:08Loic Rousselot

C’est un très beau poème.
Comme d’habitude subliment écrit et très bien travaillé.
M’enfin, pour le fond, excuse moi, et j’en suis terriblement désolés, ce n’est pas toutefois
mon préféré de tes écris (ce n’est qu’un simple ressenti).
Amicalement
Loïc ROUSSELOT

Auteur de Poésie
12/09/2014 22:02Melly-Mellow

Aucun problème, j’ai la critique facile & je l’accepte aussi 🙂 C’est tout à fait normal d’avoir des préférences divergentes sinon l’on s’ennuierait terriblement ^^ Je l’ai mis en préféré car c’est le poème que j’ai le plus travaillé en forme sans concéder sur le fond ni sur mon style.. Donc j’en étais très satisfaite, mais j’en aime beaucoup dans ma liste ^^
Amicalement, je te remercie pour ton passage, ton appréciation & ton ressenti !
Mélia-