Poeme-France : Lecture Écrit Séparation

Poeme : Il Me Reste À Dire.

Poème Séparation
Publié le 13/11/2020 16:45

L'écrit contient 240 mots qui sont répartis dans 1 strophes.

Poete : Tulipe Noire

Il Me Reste À Dire.

Et moi qui t’as aimé en une nuit pareille
Et moi aux flammes du dire inépuisable qui veille
Sur les rives ardues d’un temps insolite
De maux et de constances sans limites
Avec ta blessure nocturne phalène
Dansant au fond du cœur, la danse de ma peine
Et moi qui t’as aimé et cherchait une réponse
À ton indifférence et à mon angoisse d’épines et de ronces
Sans pouvoir borner le feu du dire
Le plus durable et de ce qui m’endure
Et de ce qui s’est tu, mais s’énonce
Avec son amende de silence
Crachant ses dires en mots de braises et de fiel
Et sans paroles ton indifférence plus réelle
Qu’une balle tirée au fond de mon âme
Et de froideur, son insensible flamme
Et à jamais assoupis, veuve d’aurore ma patience
En quête d’un pourquoi à ton absence
Et à l’intrigue de ton silence qui me tue
Et moi qui t’as aimé et n’a jamais prévu
Qu’un jour de sa passion n’allait cueillir que le dépit
Et de l’impensable et du non-dit
De ce qui fut et jamais ne sera
De ce qui me lie et de ce qui me délivra
De mon hier, liait à ton fil d’Ariane
Renaissant en aujourd’hui, sans peine
Où meurt un peu de moi en le cours vertigineux
De ton amour oublieux.
  • Pieds Hyphénique: Il Me Reste À Dire.

    et=moi=qui=tas=ai=mé=en=u=ne=nuit=pa=reille 12
    et=moi=aux=flammes=du=dire=i=né=pui=sable=qui=veille 12
    sur=les=ri=ves=ar=dues=dun=temps=in=so=li=te 12
    de=maux=et=de=cons=tan=ces=sans=li=mi=tes 11
    a=vec=ta=bles=su=re=noc=tur=ne=pha=lè=ne 12
    dan=sant=au=fond=du=cœur=la=dan=se=de=ma=peine 12
    et=moi=qui=tas=ai=mé=et=cher=chait=une=ré=ponse 12
    à=ton=in=dif=féren=ceet=à=mon=an=goisse=dé=pines=et=de=ronces 15
    sans=pou=voir=bor=ner=le=feu=du=di=re 10
    le=plus=du=ra=ble=et=de=ce=qui=men=du=re 12
    et=de=ce=qui=sest=tu=mais=sé=non=ce 10
    a=vec=son=a=men=de=de=si=len=ce 10
    cra=chant=ses=dires=en=mots=de=brai=ses=et=de=fiel 12
    et=sans=pa=roles=ton=in=dif=fé=ren=ce=plus=réelle 12
    quu=ne=bal=le=ti=rée=au=fond=de=mon=âme 11
    et=de=froi=deur=son=in=sen=si=ble=flam=me 11
    et=à=ja=mais=as=sou=pis=veuve=dau=rore=ma=pa=tience 13
    en=quê=te=dun=pour=quoi=à=ton=ab=sen=ce 11
    et=à=lin=tri=gue=de=ton=silen=ce=qui=me=tue 12
    et=moi=qui=tas=ai=mé=et=na=ja=mais=pré=vu 12
    quun=jour=de=sa=pas=sion=nal=lait=cueillir=que=le=dé=pit 13
    et=de=lim=pen=sa=ble=et=du=non=dit 10
    de=ce=qui=fut=et=ja=mais=ne=se=ra 10
    de=ce=qui=me=lieet=de=ce=qui=me=dé=li=vra 12
    de=mon=hi=er=liait=à=ton=fil=da=ri=a=ne 12
    re=nais=sant=en=au=jourd=hui=sans=pei=ne 10
    où=meurt=un=peu=de=moi=en=le=cours=ver=ti=gi=neux 13
    de=ton=a=mour=ou=blieux 6
  • Phonétique : Il Me Reste À Dire.

    e mwa ki ta εme ɑ̃n- ynə nɥi paʁεjə
    e mwa o flamə dy diʁə inepɥizablə ki vεjə
    syʁ lε ʁivəz- aʁdɥ dœ̃ tɑ̃z- ɛ̃sɔlitə
    də moz- e də kɔ̃stɑ̃sə sɑ̃ limitə
    avεk ta blesyʁə nɔktyʁnə falεnə
    dɑ̃sɑ̃ o fɔ̃ dy kœʁ, la dɑ̃sə də ma pεnə
    e mwa ki ta εme e ʃεʁʃε ynə ʁepɔ̃sə
    a tɔ̃n- ɛ̃difeʁɑ̃sə e a mɔ̃n- ɑ̃ɡwasə depinəz- e də ʁɔ̃sə
    sɑ̃ puvwaʁ bɔʁne lə fø dy diʁə
    lə plys dyʁablə e də sə ki mɑ̃dyʁə
    e də sə ki sε ty, mε senɔ̃sə
    avεk sɔ̃n- amɑ̃də də silɑ̃sə
    kʁaʃɑ̃ sε diʁəz- ɑ̃ mo də bʁεzəz- e də fjεl
    e sɑ̃ paʁɔlə tɔ̃n- ɛ̃difeʁɑ̃sə plys ʁeεllə
    kynə balə tiʁe o fɔ̃ də mɔ̃n- amə
    e də fʁwadœʁ, sɔ̃n- ɛ̃sɑ̃siblə flamə
    e a ʒamεz- asupi, vəvə doʁɔʁə ma pasjɑ̃sə
    ɑ̃ kεtə dœ̃ puʁkwa a tɔ̃n- absɑ̃sə
    e a lɛ̃tʁiɡ də tɔ̃ silɑ̃sə ki mə tɥ
    e mwa ki ta εme e na ʒamε pʁevy
    kœ̃ ʒuʁ də sa pasjɔ̃ nalε kœjiʁ kə lə depi
    e də lɛ̃pɑ̃sablə e dy nɔ̃ di
    də sə ki fy e ʒamε nə səʁa
    də sə ki mə li e də sə ki mə delivʁa
    də mɔ̃n- jεʁ, ljε a tɔ̃ fil daʁjanə
    ʁənεsɑ̃ ɑ̃n- oʒuʁdɥi, sɑ̃ pεnə
    u məʁ œ̃ pø də mwa ɑ̃ lə kuʁ vεʁtiʒinø
    də tɔ̃n- amuʁ ubljø.
  • Pieds Phonétique : Il Me Reste À Dire.

    e=mwa=ki=ta=ε=me=ɑ̃=ny=nə=nɥi=pa=ʁεjə 12
    e=mwaoflamə=dy=diʁə=i=nep=ɥi=za=blə=ki=vεjə 11
    syʁ=lε=ʁi=və=zaʁdɥ=dœ̃=tɑ̃=zɛ̃=sɔ=litə 10
    də=mo=ze=də=kɔ̃s=tɑ̃=sə=sɑ̃=li=mitə 10
    a=vεk=ta=ble=syʁə=nɔk=tyʁ=nə=fa=lεnə 10
    dɑ̃=sɑ̃=o=fɔ̃=dy=kœʁ=la=dɑ̃sə=də=mapεnə 10
    e=mwa=ki=ta=ε=me=e=ʃεʁʃεynə=ʁe=pɔ̃sə 10
    a=tɔ̃=nɛ̃=di=fe=ʁɑ̃səe=a=mɔ̃=nɑ̃=ɡwasə=de=pinə=ze=də=ʁɔ̃sə 15
    sɑ̃=pu=vwaʁ=bɔʁ=ne=lə=fø=dy=di=ʁə 10
    lə=plys=dy=ʁablə=e=də=sə=ki=mɑ̃=dyʁə 10
    e=də=sə=ki=sε=ty=mε=se=nɔ̃=sə 10
    a=vεk=sɔ̃=na=mɑ̃=də=də=si=lɑ̃=sə 10
    kʁa=ʃɑ̃sεdiʁə=zɑ̃=mo=də=bʁε=zə=ze=də=fjεl 10
    e=sɑ̃paʁɔlə=tɔ̃=nɛ̃=di=fe=ʁɑ̃=sə=plys=ʁe=εllə 11
    kynə=ba=lə=ti=ʁe=o=fɔ̃=də=mɔ̃=namə 10
    e=də=fʁwa=dœʁ=sɔ̃=nɛ̃=sɑ̃=si=blə=flamə 10
    e=a=ʒa=mεzasupivə=və=do=ʁɔ=ʁə=ma=pa=sjɑ̃sə 11
    ɑ̃=kε=tə=dœ̃=puʁ=kwa=a=tɔ̃=nab=sɑ̃sə 10
    e=a=lɛ̃=tʁiɡ=də=tɔ̃=silɑ̃sə=ki=mə=tɥ 10
    e=mwa=ki=ta=ε=me=e=na=ʒa=mε=pʁe=vy 12
    kœ̃=ʒuʁdə=sa=pa=sjɔ̃=na=lε=kœjiʁ=kə=lə=de=pi 12
    e=də=lɛ̃=pɑ̃=sa=blə=e=dy=nɔ̃=di 10
    də=sə=ki=fy=e=ʒa=mε=nə=sə=ʁa 10
    də=sə=kimə=li=e=də=sə=kimə=de=li=vʁa 11
    də=mɔ̃=njεʁ=ljε=a=tɔ̃=fil=da=ʁja=nə 10
    ʁə=nε=sɑ̃=ɑ̃=no=ʒuʁ=dɥi=sɑ̃=pε=nə 10
    u=məʁ=œ̃=pødə=mwaɑ̃lə=kuʁ=vεʁ=ti=ʒi=nø 10
    də=tɔ̃=na=muʁ=u=blj=ø 7

PostScriptum

Amour mon exil, j’écris avec ta voix.

Historique des Modifications

13/11/2020 17:47

Commentaires Sur La Poesie


Auteur de Poésie
13/11/2020 17:14Anya

poème touchant sur le manque, une sensibilité å fleur de peau, qui s exprime en belles métaphores et mots bien choisis Très beau.

Auteur de Poésie
13/11/2020 17:48Hassan Hyjazi

Vous avez tout dis ! En un texte bien fait et des rimes qu’on remarque, merci du partage sur une séparation sans trop de douleur, juste des aveux…

Auteur de Poésie
15/11/2020 00:20Donovan.nouel

Il me reste à dire est un poème qui déferle ce qu’il a sur le cœur. Il y a des attentes, des doutes, des absences, des coups de poings parfois, de la passion et peu à peu arrivant enfin à oublié cet amour toxique. Bravo Tulipe Noire de ce joli chef-d’œuvre.

Auteur de Poésie
15/11/2020 01:23Printemps

Beau récit sur la fin d’un amour autrefois immense et fort. Comme une fleur dont les pétales tombent, mais qui conserve ses épines et le goût de l’indifférence dans la coupe amère de plus jamais. C’est comme marcher dans son jardin pour la dernière fois, avec l’ambivalence de contempler un paysage pour habiter le paradis de l’oubli. Merci du partage!

Auteur de Poésie
17/11/2020 00:14Âme Perdue

des reproches. des regrets peut etre? tres beau poème j’adore

Auteur de Poésie
17/11/2020 16:03Tulipe Noire

Ame perdue, heureux de te revoir ici au Site, avec ta belle plume et merci pour ton partage et commentaire, au plaisir de lire tes beaux écrits, ma sincère amitié

Auteur de Poésie
18/11/2020 10:20Alejo

C’est vraiment mon genre de poème j’aime beaucoup merci à toi

Auteur de Poésie
21/11/2020 13:53Saber Lahmidi

Magnifique!

Auteur de Poésie
23/11/2020 09:24Antigone

Tous les poèmes que tu écris sont sublimes avec une richesse de mots qui redonnent des nuances et des couleurs à la vie : ça se sent

Auteur de Poésie
08/01/2021 18:55Lamarque

Nostalgie et regrets souvent hélas blessent notre âme...mais sont-ils évitables ?
La nature est ainsi faite que l’amour souvent s ’effrite au cours du temps . Mais le passé demeure toujours plus ou moins vivant autour de nous. Puissions-nous en garder que le bon .
En tout cas bravo toujours des sentiments bien décrits et qui touchent fort.