Poeme-France : Lecture Écrit Realité

Poeme : Ma Jeunesse

Poème Realité
Publié le 06/07/2016 08:59

L'écrit contient 146 mots qui sont répartis dans 1 strophes.

Poete : Bernard Deletang

Ma Jeunesse

Dans mon quartier quand j’étais jeune.
Certains enfants avaient les plus beaux jouets.
Moi j’avais juste le droit de regarder les oiseaux.
C’est peut être eux qui m’ont fait comprendre qu’il fallait voler dans la vie
Je suis pas né avec une cuillère en argent.
A noël au pied du sapin une orange fraiche m’attendait.
Pour ne pas faire de peine à ma mère.
Je n’ai jamais pleuré sur mon sort.
J’ai rien demandé on m’a rien donné.
J’avais que mes mains pour espérer.
Le matin en partant à l’école sur les pavés je chantais Prévert
Mon tablier gris et mes galoches accompagnaient cette mélodie
Qui m’a fait comprendre que la misère faisait de moi un homme
Ce jour là j’ai rien demandé j’ai tout donné
A ceux qui étaient plus malheureux
  • Pieds Hyphénique: Ma Jeunesse

    dans=mon=quar=ti=er=quand=jé=tais=jeu=ne 10
    cer=tains=en=fants=a=vaient=les=plus=beaux=jouets 10
    moi=ja=vais=jus=te=le=droit=de=re=gar=der=les=oi=seaux 14
    cest=peut=être=eux=qui=mont=fait=com=pren=dre=quil=fal=lait=vo=ler=dans=la=vie 18
    je=suis=pas=né=a=vec=une=cuillè=reen=argent 10
    a=noël=au=pied=du=sa=pin=uneo=ran=ge=frai=che=mat=ten=dait 15
    pour=ne=pas=fai=re=de=peine=à=ma=mère 10
    je=nai=ja=mais=pleu=ré=sur=mon=sort 9
    jai=rien=de=man=dé=on=ma=rien=don=né 10
    ja=vais=que=mes=mains=pour=es=pé=rer 9
    le=ma=tin=en=par=tant=à=lé=cole=sur=les=pa=vés=je=chan=tais=pré=vert 18
    mon=ta=blier=gris=et=mes=ga=loches=ac=com=pa=gnaient=cet=te=mé=lo=die 17
    qui=ma=fait=compren=dre=que=la=mi=sè=re=fai=sait=de=moi=un=homme 16
    ce=jour=là=jai=rien=de=man=dé=jai=tout=don=né 12
    a=ceux=qui=é=taient=plus=mal=heu=reux 9
  • Phonétique : Ma Jeunesse

    dɑ̃ mɔ̃ kaʁtje kɑ̃ ʒetε ʒənə.
    sεʁtɛ̃z- ɑ̃fɑ̃z- avε lε plys bo ʒuε.
    mwa ʒavε ʒystə lə dʁwa də ʁəɡaʁde lεz- wazo.
    sε pø εtʁə ø ki mɔ̃ fε kɔ̃pʁɑ̃dʁə kil falε vɔle dɑ̃ la vi
    ʒə sɥi pa ne avεk ynə kɥjεʁə ɑ̃n- aʁʒe.
    a nɔεl o pje dy sapɛ̃ ynə ɔʁɑ̃ʒə fʁεʃə matɑ̃dε.
    puʁ nə pa fεʁə də pεnə a ma mεʁə.
    ʒə nε ʒamε pləʁe syʁ mɔ̃ sɔʁ.
    ʒε ʁjɛ̃ dəmɑ̃de ɔ̃ ma ʁjɛ̃ dɔne.
    ʒavε kə mε mɛ̃ puʁ εspeʁe.
    lə matɛ̃ ɑ̃ paʁtɑ̃ a lekɔlə syʁ lε pave ʒə ʃɑ̃tε pʁevεʁ
    mɔ̃ tablje ɡʁiz- e mε ɡaloʃəz- akɔ̃paɲε sεtə melɔdi
    ki ma fε kɔ̃pʁɑ̃dʁə kə la mizεʁə fəzε də mwa œ̃n- ɔmə
    sə ʒuʁ la ʒε ʁjɛ̃ dəmɑ̃de ʒε tu dɔne
    a sø ki etε plys maləʁø
  • Pieds Phonétique : Ma Jeunesse

    dɑ̃=mɔ̃=kaʁ=tj=e=kɑ̃=ʒe=tε=ʒə=nə 10
    sεʁ=tɛ̃=zɑ̃=fɑ̃=za=vε=lε=plys=bo=ʒu=ε 11
    mwa=ʒa=vε=ʒys=tə=lə=dʁwa=də=ʁə=ɡaʁ=de=lε=zwa=zo 14
    sε=pø=εtʁə=ø=ki=mɔ̃=fε=kɔ̃=pʁɑ̃=dʁə=kil=fa=lε=vɔ=le=dɑ̃=la=vi 18
    ʒə=sɥi=pa=ne=a=vεk=y=nə=kɥj=ε=ʁə=ɑ̃=naʁ=ʒe 14
    a=nɔ=εl=o=pje=dy=sa=pɛ̃=y=nə=ɔ=ʁɑ̃=ʒə=fʁε=ʃə=ma=tɑ̃=dε 18
    puʁ=nə=pa=fε=ʁə=də=pε=nə=a=ma=mε=ʁə 12
    ʒə=nε=ʒa=mε=plə=ʁe=syʁ=mɔ̃=sɔʁ 9
    ʒε=ʁj=ɛ̃=də=mɑ̃=de=ɔ̃=ma=ʁjɛ̃=dɔ=ne 11
    ʒa=vε=kə=mε=mɛ̃=puʁ=εs=pe=ʁe 9
    lə=ma=tɛ̃=ɑ̃=paʁ=tɑ̃=a=le=kɔlə=syʁ=lε=pa=ve=ʒə=ʃɑ̃=tε=pʁe=vεʁ 18
    mɔ̃=ta=blje=ɡʁi=ze=mε=ɡa=lo=ʃə=za=kɔ̃=pa=ɲε=sε=tə=me=lɔ=di 18
    ki=ma=fε=kɔ̃=pʁɑ̃=dʁə=kə=la=mi=zε=ʁə=fə=zε=də=mwa=œ̃=nɔ=mə 18
    sə=ʒuʁ=la=ʒε=ʁj=ɛ̃=də=mɑ̃=de=ʒε=tu=dɔ=ne 13
    a=sø=ki=e=tε=plys=ma=lə=ʁø 9

Commentaires Sur La Poesie


Auteur de Poésie
06/07/2016 09:21Lisador

Tu vas me faire pleurer, mon ami!!!! Joli écrit, et bel hommage, y’a toujours plus malheureux que soit...

Auteur de Poésie
06/07/2016 17:05Mja

Je rejoins Lisador !! Donner à plus malheureux que soi , est la plus grande richesse..elle maintient le chemin du cœur
Bonne soirée Bernard .Mes amitiés

Auteur de Poésie
06/07/2016 17:12Bernard Deletang

Merci Mja tu es un ange .Mes amitiés mon amie

Auteur de Poésie
06/07/2016 22:38Dida

Je dis simplement bravo j’adore...
Bonne soirée mon ami

Auteur de Poésie
06/07/2016 23:14Coburitc

Très beau poème , les chansons de Prévert faisant oublier la misère , la tristesse , comme toi j’ai pris ce chemin de fer avec les trois mousquetaires .
Coup de cœur
Jean-Pierre

Auteur de Poésie
07/07/2016 05:34Bernard Deletang

merci Dida pour ton " bravo " bonne journée mon amie

Auteur de Poésie
07/07/2016 05:40Bernard Deletang

Merci Coburitc pour ton commentaire ,mais nous retournons dans la misère sans Prévert Amitiés mon ami Jean-Pierre

Auteur de Poésie
07/07/2016 12:50Df

La main n’est jamais vide quand elle se tend à l’autre... J’ai aimé...

Auteur de Poésie
07/07/2016 12:59Bernard Deletang

Merci Df Malheureusement se sont toujours les pauvres qui donnent aux miséreux " voir les restos du coeur " Amitiés mon amie bonne journée

Auteur de Poésie
08/07/2016 11:40Sophie839

Bravo pour ce joli poème dans lequel je retrouve des accents de Prévert.
Amicalement.
Sophie

Auteur de Poésie
08/07/2016 11:47Bernard Deletang

Merci Sophie pour ton partage,Amitiés mon amie et bonne journée.

Auteur de Poésie
08/07/2016 14:04Willy25

"La charité du pauvre est de ne pas haïr le riche. "
De Léon Tolstoï

Auteur de Poésie
08/07/2016 14:48Bernard Deletang

Merci pou ton partage Amitiés mon ami

Auteur de Poésie
08/07/2016 21:48Tulipe Noire

Un très beau écrit bien inspiré, bien que ton écrit est vécu et à été vécu par pas mal d’enfants, merci du partage.

Auteur de Poésie
09/07/2016 04:01Bernard Deletang

Merci Tulipe Noire, pour ton commentaire . C’est vrai que mon écrit a été vécu ,malgré la misère j’en retiens un bon souvenir. Amitiés et bonne journée .

Auteur de Poésie
09/07/2016 07:55Bernard Deletang

Merci Edwina à l’occasion pour toi je te chanterai cette mélodie . Bonne journée mon amie

Auteur de Poésie
09/07/2016 11:02Mistou

Très belle leçon de vie. Merci pour le partage.

Auteur de Poésie
09/07/2016 11:11Bernard Deletang

En ce temps c’était la misère mais moralement ont été plus heureux que maintenant Maintenant c’est la misère " moderne " Merci et bonne journée

Auteur de Poésie
11/07/2016 09:02Ninette

c’est vrai on était pauvres mais ’ heureux’ biz d’annie 🙂

Auteur de Poésie
11/07/2016 09:19Bernard Deletang

Je partage ton avis mon amie . Amitiés >.

Auteur de Poésie
13/07/2016 18:56Miistou

Je portais les vêtements de mes cousines ou des blouses que maman rallongeait pour qu’elles dures plus longtemps mais on était libres d’aller jouer avec les copines de classe ,sans courir le moindre risque.La seule contrainte était de rentrer à l’heure pour les repas.On n’avait pas de montre mais on savait.Nous étions heureux et c’était le principal.Merci pour ce partage qui nous replonge dans nos souvenirs.

Auteur de Poésie
13/07/2016 19:27Bernard Deletang

Ton commentaire m’a remis dans l’ambiance des jours heureux, un grand merci Mistou.Amitiés et bonne soirée

Auteur de Poésie
15/07/2016 00:06Solange

Quel contraste avec le quotidien de nos enfants d’aujourd’hui... ce serait une idée de faire apprendre ce poème dans les écoles primaires, pourrait-on espérer un peu plus d’humilité dans leurs désirs!

Auteur de Poésie
15/07/2016 07:29Bernard Deletang

Merci pour ton analyse sur ce poème. Nous vivons dans une société ou l’argent et roi;rien n’est fait sur le plan national pour donner a notre jeunesse une autre éducation.Amitiés
Bonne journée .