Poeme-France : Lecture Écrit Destin

Poeme : Enfants De La Rue

Poème Destin
Publié le 09/08/2005 20:10

L'écrit contient 191 mots qui sont répartis dans 6 strophes. Toutes les strophes sont composés de 4 vers. Il est possible que le texte suive une forme de poésie classique.

Poete : (F)Fleurlune Mimi(F)

Enfants De La Rue

Un destin inevitable les suit,
Une vie pénible endurent jours et nuits,
Ces enfants qui nous font pitié,
Parfois nous effraient,

Ont une triste histoire gardée au fond,
Un cœur qui a bannit tout sentiment,
Puisque la vie ne leur montre que méchanceté,
Ils se défondent par toutes possibilités.

Le jours, mendient aux prés des gens,
Que la plus pards n’y prete attention.
La nuit, ils errent dans les quantiers,
Cherchant partout si il ya de quoi manger.

Ils ont manqués de l’amour de deux parents,
Ils n’ont pas eu le droit d’etre des enfants normaux,
Se sont eux qui ont connu le vrai sens « d’etre malheureux »
Mais ne sont pourtant que de vulgaires gamins a quelques yeux.

Triste vérité qu’est leur vie,
Est-ce une vie la vie qui est sans vie ?
Une vie comme ca n’est qu’enfer,
Malheureusement, nous regardont l’injustice sans rien faire.

On a beau dire qu’il faut les aider,
On a beau dire qu’on les aidera,
Mais jusqu’à maintenant rien n’a changé,
Les rues sont autant rempli qu’avant de ces gars la.
  • Pieds Hyphénique: Enfants De La Rue

    un=des=tin=i=ne=vi=ta=ble=les=suit 10
    une=vie=pé=ni=bleen=du=rent=jours=et=nuits 10
    ces=en=fants=qui=nous=font=pi=ti=é 9
    par=fois=nous=ef=fraient 5

    ont=une=tris=te=his=toi=re=gar=dée=au=fond 11
    un=cœur=qui=a=ban=nit=tout=sen=ti=ment 10
    puis=que=la=vie=ne=leur=montre=que=mé=chance=té 11
    ils=se=dé=fondent=par=toutes=pos=si=bi=li=tés 11

    le=jours=men=dient=aux=prés=des=gens 8
    que=la=plus=pards=ny=pre=te=at=ten=tion 10
    la=nuit=ils=er=rent=dans=les=quan=ti=ers 10
    cher=chant=par=tout=si=il=ya=de=quoi=man=ger 11

    ils=ont=man=qués=de=la=mour=de=deux=parents 10
    ils=nont=pas=eu=le=droit=de=tre=des=en=fants=nor=maux 13
    se=sont=eux=qui=ont=con=nu=le=vrai=sens=de=tre=malheu=reux 14
    mais=ne=sont=pour=tant=que=de=vul=gaires=ga=mins=a=quel=ques=yeux 15

    tris=te=vé=ri=té=quest=leur=vie 8
    est=ce=une=vie=la=vie=qui=est=sans=vie 10
    u=ne=vie=com=me=ca=nest=quen=fer 9
    malheu=reuse=ment=nous=re=gar=dont=lin=jus=ti=ce=sans=rien=faire 14

    on=a=beau=di=re=quil=faut=les=ai=der 10
    on=a=beau=di=re=quon=les=ai=de=ra 10
    mais=jus=quà=main=te=nant=rien=na=chan=gé 10
    les=rues=sont=au=tant=rem=pli=qua=vant=de=ces=gars=la 13
  • Phonétique : Enfants De La Rue

    œ̃ dεstɛ̃ inəvitablə lε sɥi,
    ynə vi peniblə ɑ̃dyʁe ʒuʁz- e nɥi,
    sεz- ɑ̃fɑ̃ ki nu fɔ̃ pitje,
    paʁfwa nuz- efʁε,

    ɔ̃ ynə tʁistə istwaʁə ɡaʁde o fɔ̃,
    œ̃ kœʁ ki a bani tu sɑ̃timɑ̃,
    pɥiskə la vi nə lœʁ mɔ̃tʁə kə meʃɑ̃səte,
    il sə defɔ̃de paʁ tutə pɔsibilite.

    lə ʒuʁ, mɑ̃dje o pʁe dε ʒɑ̃,
    kə la plys paʁd ni pʁətə atɑ̃sjɔ̃.
    la nɥi, ilz- eʁe dɑ̃ lε kɑ̃tje,
    ʃεʁʃɑ̃ paʁtu si il ia də kwa mɑ̃ʒe.

    ilz- ɔ̃ mɑ̃ke də lamuʁ də dø paʁɑ̃,
    il nɔ̃ pa y lə dʁwa dεtʁə dεz- ɑ̃fɑ̃ nɔʁmo,
    sə sɔ̃t- ø ki ɔ̃ kɔny lə vʁε sεns « dεtʁə maləʁøks »
    mε nə sɔ̃ puʁtɑ̃ kə də vylɡεʁə ɡamɛ̃z- a kεlkz- iø.

    tʁistə veʁite kε lœʁ vi,
    ε sə ynə vi la vi ki ε sɑ̃ vi ?
    ynə vi kɔmə ka nε kɑ̃fe,
    maləʁøzəmɑ̃, nu ʁəɡaʁdɔ̃ lɛ̃ʒystisə sɑ̃ ʁjɛ̃ fεʁə.

    ɔ̃n- a bo diʁə kil fo lεz- εde,
    ɔ̃n- a bo diʁə kɔ̃ lεz- εdəʁa,
    mε ʒyska mɛ̃tənɑ̃ ʁjɛ̃ na ʃɑ̃ʒe,
    lε ʁy sɔ̃t- otɑ̃ ʁɑ̃pli kavɑ̃ də sε ɡaʁ la.
  • Pieds Phonétique : Enfants De La Rue

    œ̃=dεs=tɛ̃=i=nə=vi=ta=blə=lε=sɥi 10
    ynə=vi=pe=ni=blə=ɑ̃=dyʁe=ʒuʁ=ze=nɥi 10
    sε=zɑ̃=fɑ̃=ki=nu=fɔ̃=pi=tj=e 9
    paʁ=fwa=nu=ze=fʁε 5

    ɔ̃=ynə=tʁis=tə=is=twa=ʁə=ɡaʁ=de=o=fɔ̃ 11
    œ̃=kœʁ=ki=a=ba=ni=tu=sɑ̃=ti=mɑ̃ 10
    pɥiskə=la=vi=nə=lœʁ=mɔ̃=tʁə=kə=me=ʃɑ̃=sə=te 12
    il=sə=de=fɔ̃=de=paʁ=tutə=pɔ=si=bi=li=te 12

    lə=ʒuʁ=mɑ̃=dj=e=o=pʁe=dε=ʒɑ̃ 9
    kə=la=plys=paʁd=ni=pʁə=tə=a=tɑ̃=sjɔ̃ 10
    la=nɥi=il=ze=ʁe=dɑ̃=lε=kɑ̃=tj=e 10
    ʃεʁ=ʃɑ̃=paʁ=tu=si=il=i=adə=kwa=mɑ̃=ʒe 11

    il=zɔ̃=mɑ̃=ke=də=la=muʁdə=dø=pa=ʁɑ̃ 10
    il=nɔ̃=pa=ylə=dʁwa=dε=tʁə=dε=zɑ̃=fɑ̃=nɔʁ=mo 12
    sə=sɔ̃=tø=ki=ɔ̃=kɔnylə=vʁε=sεns=dε=tʁə=ma=lə=ʁøks 13
    mεnə=sɔ̃=puʁ=tɑ̃=kə=də=vyl=ɡε=ʁə=ɡa=mɛ̃=za=kεl=kzi=ø 15

    tʁis=tə=ve=ʁi=te=kε=lœ=ʁə=vi 9
    εsə=y=nə=vi=la=vi=ki=ε=sɑ̃=vi 10
    y=nə=vi=kɔ=mə=ka=nε=kɑ̃=fe 9
    malə=ʁø=zə=mɑ̃=nu=ʁə=ɡaʁ=dɔ̃=lɛ̃=ʒys=ti=sə=sɑ̃=ʁjɛ̃=fεʁə 15

    ɔ̃=na=bo=di=ʁə=kil=fo=lε=zε=de 10
    ɔ̃=na=bo=di=ʁə=kɔ̃=lε=zε=də=ʁa 10
    mε=ʒys=ka=mɛ̃=tə=nɑ̃=ʁjɛ̃=na=ʃɑ̃=ʒe 10
    lε=ʁy=sɔ̃=to=tɑ̃=ʁɑ̃=pli=ka=vɑ̃də=sε=ɡaʁ=la 12

PostScriptum

inspirée par deux tit enfant entrain de fouillé dans une poubelle…
je le dedis a tt gamin n’ayant pas eu la chance d’avoir une famille et un toit sous le quel vivre…

Commentaires Sur La Poesie


Auteur de Poésie
09/08/2005 20:15Cindy Limpens

C’est un magnifique hommage que tu leur fait. J’aime beaucoup.(F)

Auteur de Poésie
09/08/2005 20:17Eternel_Ange

vraiment bel hommage....
respect et amitié
d’un ange toujours aussi sombre malgré le bonheur que tu lui apporte....

Auteur de Poésie
10/08/2005 02:18Kokinne

Poème très vrai! Il faut les aider faire notre possible car c’est pas tous le monde qui ont de l’amour, sécurité et de quoi manger comme les enfants normaux. C’est une très triste réalité qui ne devrait pas être(F)
amitiés
kokinne

Auteur de Poésie
11/08/2005 01:49Deadlife

magnifique...cest une tres belle dédicace que tu as cré des lors..continue deadlife..en tout sincere amitié pour un plus beau sourire

Auteur de Poésie
11/08/2005 09:53Viivii666

Un poème triste et plain de vérité c’est cette vérité qui le rend beau(a mes yeux) malheureusement…que faire pour ses enfants???? amitié du vivi.

Auteur de Poésie
12/08/2005 21:54Khalil

belle plume engagée

Auteur de Poésie
03/10/2015 12:45Lemmiath

Un poème qui démontre que tu t’es laissé toucher le cœur.

Auteur de Poésie
03/10/2015 13:05Willy25

c’est en effet un belle hommage mais que cela est dramatique que cela ne soit que cela. C’est un épouvantable constat qui ne devrait pas avoir besoin d’un poème pour en parler.
Bravo pour ce pénible écrit qui nous met face à notre responsabilité.
Willy